Notre mariage de 3 jours sans déchet et sans prétention : la cérémonie

La voiture des mariés est garée devant la mairie et les invités plus élégants les uns que les autres arrivent au compte-goutte pour admirer sa belle banderole puis se demandent « où sont passés les mariés ? ».

C’est escortés par nos invités VIP que nous arrivons de derrière la mairie après notre séance photo improvisée. Nous sommes accueillis par une foule de sourires et de visages bienveillants sous un soleil magnifique qui ne nous quittera plus jusqu’à lundi après-midi ! Autant te dire que nous nous sentons comme les mariés les plus chanceux du jour.

Nous saluons de prêt ou de loin tout ce beau monde. Je me rappelle surtout que le jeu consistait à identifier un maximum de visages (« tiens ça c’est ma patronne ! tiens ça c’est le petit monsieur de telle association… ») et à recevoir des compliments. C’est à ce moment-là que le marié remarque avec soulagement que sa mère et ses sœurs sont arrivées à bon port et qu’il m’explique qu’elles ont failli rater la cérémonie. Bref un moment bien sympa à vivre avec tous les regards tournés vers nous et un instant de flottement avant de rentrer enfin dans le vif du sujet.

Entre nous : si tu es une organisatrice zélée, tu as sûrement prévu de dire à tes invités d’arriver 15 à 30 minutes plus tôt que l’heure officielle de la cérémonie et tu as raison à 100%. Nous avions donné rendez-vous aux invités pour 15h00 à la mairie alors que nous avions réservé le créneau de 15h30. Les invités les plus ponctuels ont dû trouver le temps d’attente bien long mais étant donné que la maman et les sœurs du marié sont arrivées pile pour 15h30, je n’ai pas fini de me féliciter d’avoir fait poireauter tous les autres !

La cérémonie civile de notre mariage zéro-déchet

Crédits photo : Photo personnelle

Nous n’avions pas prévu grand chose pour cette cérémonie pour ne pas « trop en faire » étant donné que nos familles sont plus habituées à l’amertume du divorce qu’à l’eau de rose du mariage.

L’entrée des mariés

Mon papa étant décédé depuis longtemps, nous espérions que le père de M. Ecologeek accepterait de l’accompagner lui et que ma mère m’accompagnerait moi comme elle l’avait fait pour ma sœur lors de son mariage. Nous leur avons demandé à l’improviste au bas des marches menant à la salle des mariages et notre souhait a été exhaussé.

Il faut savoir que cette question nous a quand même taraudé de nos fiançailles jusqu’à l’heure H du mariage. Souvent c’est « la mère du marié – le père de la mariée » et nous ne voulions pas vexer ma belle-mère ni faire de la peine à mon grand frère qui aurait carrément pu être à mon bras s’il n’avait pas une fillette à son tour dont je ne me voyais pas prendre la place au cas où elle m’en veuille, pour X ou Y raison, le jour de son mariage à elle…

En silence, solennellement, M. Ecologeek fait donc son entrée puis c’est mon tour.

La cérémonie, drôle et personnalisée

Il faut que tu saches que nous connaissons très bien notre Maire qui est une amie et, sans rien lui demander du tout, nous savions qu’elle prendrait un réel plaisir à personnaliser notre mariage civil… Nous n’avons pas été déçus !

Elle avait écrit un discours drôle sur nous deux et sur notre amitié avec elle qui s’est terminé par un poème à propos d’une famille de lutins… Je ne pense pas que nous aurions pu faire plus authentique et sincère si nous y avions mis notre grain de sel.

Après la lecture des textes officiels, nos portes-alliances de récup’ – que nos témoins gardaient en poche – ont donné leur touche écologeek finale à notre cérémonie ! Les rires et les onomatopées surpris des invités sont vraiment une musique géniale…

Quelques bisous et signatures plus tard et nous voilà mariés.

La cérémonie civile de notre mariage zéro-déchet : les portes alliances de récup'

Crédits photo : Photo personnelle

Tu te souviens que nous étions en avance sur notre programme et que nous avons même pris le temps de faire une séance photo avant le passage à la mairie ?

Dans notre enthousiasme débordant, nous avons donc oublié les clefs de la salle des fêtes ! Non, promis, il ne s’agit pas d’une chronique de 1er avril…

Pendant que nos invités sortaient de la salle des mariages, nous avons envoyé en catastrophe nos témoins à la maison pour récupérer la clef, filer à la salle et installer le vin d’honneur dehors. Nous leur promettons de faire durée le plaisir pendant la virée en ville pour klaxonner (où seuls les gens du coin ont remarqué que nous abusions un peu niveau kilométrique pour rejoindre la salle des fêtes) et d’enchaîner sur une séance photo directement en arrivant à la salle des fêtes.

La cérémonie civile de notre mariage zéro-déchet

Crédits photo : Photo personnelle

À ce moment-là du weekend, je n’avais pas encore réalisé qu’en plus des clefs de la salle des fêtes… nous avons aussi totalement zappé le lancé de confettis végétaux (fait main) sur le parvis de la mairie !

Le meilleur c’est que la suite du récit promet quelques autres étourderies amusantes…

Et toi, tu sais qui s’occupera de penser à tous les détails à ta place le jour J ? Tu as prévu une wedding-planner pro ou perso ?



3 commentaires sur “Notre mariage de 3 jours sans déchet et sans prétention : la cérémonie”

  • « Où seuls les gens du coin ont remarqué que nous abusions un peu niveau kilométrique pour rejoindre la salle des fêtes »… Ahaha j’adoooooore !!!!!!!! Les voisins ont dû vous prendre pour des fous 😛

    Très belle cérémonie en tout cas, c’est chouette lorsque le Maire connaît les jeunes mariés et peut se permettre une personnalisation totale – et surprise dans votre cas 🙂

Partager un commentaire...