Pourquoi je n’ai que 28 invités pour mon mariage ?

Ah les invités. LA grande question qui fut très courte pour nous. Je n’ai comme unique famille ici mon frère et ma mère, Monsieur étant en terre connue a donc la sienne au complet. Je lui ai tout de suite dit qu’il ne fallait pas qu’il culpabilise par rapport à moi : il pouvait inviter qui il voulait. Nous avons fait le choix de ne pas faire de vin d’honneur car je ne suis pas à l’aise avec cela, dans ma culture c’est un peu délicat de « sectoriser » les invités et cela peut engendrer des conflits pour rien ! Nous garderons tout le monde de l’apéritif au brunch du lendemain.

Il était clair pour nous que nous voulions un mariage très intimiste à l’image de notre couple et de notre histoire. Nous sommes toujours entourés des mêmes personnes et nous sommes (enfin plutôt moi) très indépendants ! Alors nous avions dans un premier temps fixé la barre à 20 invités chacun : nombre atteint rapidement par Monsieur mais moi c’est une autre histoire.

Comme je te l’ai dit dans mon article précédent, nous n’avons pas eu d’invité surprise (encore) et avec ma franchise légendaire j’ai bien précisé que j’avais la main sur cette partie-là (et les autres accessoirement). Et mine de rien, cette liste d’invités bien que très petite m’a fait prendre conscience que finalement je n’avais pas grand monde à convier à cette fête.

On n’a pas tous la chance d’avoir une bande d’amis avec laquelle nous traversons tant de choses à travers le temps. Si j’ai aussi pris la décision d’écrire ici, c’est en partie parce que je n’avais personne avec qui parler de mon mariage dans sa globalité. Je n’ai pas une amie avec laquelle je peux papoter des heures et des heures sur les nuances de rose ou sur les centres de tables.

Je ne dirais pas que je suis solitaire car je fais un métier très social, j’aime recevoir et voir des gens mais plutôt que je suis devenue débrouillarde. Je vais d’abord puiser dans mes propres ressources avant de solliciter mon entourage pour m’aider. Je ne pourrais jamais être celle qui console mais j’écoute et je n’oublie jamais les événements importants. J’envoie toujours une carte de Noël, anniversaire, si tu passes un concours je n’oublierai pas de te souhaiter bonne chance. Je suis plutôt la copine qui sera là pour te faire rire, te changer les idées mais niveau disponibilité : je ne suis pas douée. Je sais très bien que je ne suis pas l’amie idéale, que je peux disparaître à tout moment parce que j’ai besoin de respirer alors que tu es en train de vivre le pire moment de ta vie : il est possible que je ne sois pas là c’est vrai. Cela ne veut pas dire que je t’aime pas c’est juste que je connais pas tous ses codes de l’amitié… Et ce témoignage lu sur le blog « Sous notre toit » représente bien ma personnalité.

 J’ai appris au fil des années et de mes amitiés avortées qu’il y a très peu de gens au final qui t’accompagne tout au long de ta vie, qu’il y a des périodes où on va devoir s’en sortir seul et d’autres périodes où l’on aura la chance d’avoir quelqu’un près de soi. Je prends les choses comme elles viennent mais je ne me prends jamais la tête : si je ne me sens pas bien, je m’éloigne et prends mes distances pour ne pas faire du mal.

Pour mon mariage, j’ai d’abord voulu convier pleins de connaissances comme pour « combler » cette absence puis un événement personnel m’a freiné : j’ai alors revu ma liste au minima car je ne pouvais pas m’inventer une vie que je n’ai pas. Je m’attache très vite et je ne prends pas la peine parfois de bien connaître les gens et j’ai fini par modérer mes invitations du moins pour la partie civile. Je me suis torturée l’esprit pendant des jours à ne pas en dormir la nuit et je me suis dit que si ce n’est pas une évidence cela voulait dire tout simplement dire que cette personne n’a pas sa place pour ce grand jour.

bride-985089_1920

Crédits photo (creative commons) : Klimkin

C’est pour cela que j’ai sélectionné soigneusement les convives qui seront présents à mon mariage et ce n’est pas facile quand :

Tu as une famille éclatée

Je pense que je détiens la palme d’or de la famille compliquée. Mon père pense à moi de manière périodique il ne sait pas quel est ma date de naissance, quel est mon âge et encore moins quel est mon métier. Il m’a reconnu à l’âge de 25 ans car j’en ai eu besoin pour ma construction personnelle (mais finalement cela ne m’a rien apporté). Je l’ai appelé dès la demande en mariage (quand même) et il m’a dit je te rappelle et cela fait 10 mois que j’attends son coup de fil… Je ne peux donc pas compter sur sa présence et je n’en avais pas l’intention. Il n’arrive tout simplement pas à maintenir un lien avec nous, il n’a aucun signe d’affection et depuis ma naissance il ne nous a pas fait le moindre cadeau de Noël et encore moins d’anniversaire, pas même une carte. Je n’ai pas de souvenirs avec lui, pas l’ombre d’une image qui me ferait dire que nous avons une belle complicité et que je ne peux pas me marier sans lui. Ce n’est pas le cas du tout car cela se fera sans lui mais j’ai au moins fait un pas vers lui sans succès…

Ensuite, je n’ai pas de rapports avec mes oncles/tantes/cousins/cousines de ma famille maternelle et paternelle depuis l’adolescence la plupart ne savent même pas si je suis encore en vie (et que j’existe). Quand je rentre à la Réunion, je rends visite à ceux que je connais mais il y en a beaucoup dont j’ignore l’existence…

C’est peut-être de ma faute car je donne très peu de nouvelles mais au fond de moi : je n’en ai pas envie tout simplement et pas besoin.

Enfin, comme je ne me marie pas dans mon île (un choix assumé) le peu de personnes que je voulais près de moi,  m’ont dit qu’ils n’avaient pas les moyens (ce que je comprends)  et que je n’avais qu’à venir me marier là-bas, j’ai donc sorti ma phrase fétiche : « merci pour ton idée/avis/conseil mais c’est moi qui décide ».

C’est vrai que j’aurai pu faciliter la tâche à ma famille mais ma vie est ici depuis de nombreuses années et cela m’a permis de voir ceux qui ne se focalisaient pas sur le lieu mais sur l’événement et il y en a eu très peu…

Tu as des amies éloignées

La seule personne qui se déplace de la Réunion : c’est mon amie d’enfance que je connais depuis à l’âge de 11 ans. Nous sommes toujours proches, à chaque fois qu’il nous arrive un truc dans nos vies respectives : nous nous appelons en premier avant de prévenir les autres. Nous nous sommes promises d’être témoin l’une de l’autre à nos mariages et marraine de nos premiers enfants et j’ai tenu ma promesse 17 ans plus tard. Et elle a tenu la sienne en acceptant de venir quoiqu’il arrive pour mon grand jour.

Je partage avec elle mes différentes idées, mes tests déco et elle m’a tout de suite dit ce qu’elle pouvait faire ou pas. Mais je ne l’assomme pas tous les jours avec des photos, je ne l’effraie pas avec mes angoisses de future mariée. Comme elle est loin, je préfère lui accorder « les bons côtés » et ne pas l’inquiéter avec les couacs et mes cauchemars.

Enfin, j’ai une seconde très bonne amie que je connais depuis 12 ans qui habite à deux heures de chez moi avec laquelle je suis un peu plus intime car elle est plus proche « physiquement » c’est donc avec elle que je m’épanche sur mon ressenti face à ce grand jour. Même si, je ne la sollicite pas énormément : ce n’est pas dans ma nature mais au moins je sais que je peux compter sur elle en cas de gros doute. On ne parle pas du tout mariage tous les jours mais lorsque j’ai besoin d’un avis : c’est avec plaisir qu’elle me répond rapidement.

Finalement c’est le reflet de mon parcours

Quand j’y réfléchi cela ne me fait pas souffrir. Je ne ressens plus un vide, ni un manque quelconque car j’ai grandi et mûri comme ça. Je ne suis pas du genre à m’apitoyer, à ruminer ou encore à pointer du doigt ce que je n’ai pas. J’ai besoin d’un temps (très court) pour encaisser puis je repars pour des nouvelles aventures.

Toutes les décisions les plus importantes de mon existence, je les ai prises seule. J’ai assumé les conséquences et j’ai savouré timidement mes victoires. Car surmonter seule les épreuves de la vie, ce n’est pas de tout repos et lorsqu’on gagne : on lâche prise, on souffle et on remercie cette bonne étoile. Si cela t’intéresse d’en savoir plus sur mon indépendance et mes choix solitaires je te renvoie sur le webzine où j’écris de manière hebdomadaire sur le thème des relations et de la vie en générale.

Alors, mon mariage se passera bien car je serai entourée de personnes qui avant tout ont envie d’être là, qui me connaissent et me comprennent très bien. Quand je me pose l’ultime question : « sans qui je ne pourrai pas dire oui ? » les noms viennent spontanément et j’ai toujours le sourire.

La fête ne doit pas être uniquement belle pour les invités mais aussi pour moi et je suis heureuse d’être entourée de mes 8 convives. Et même si l’un d’entre eux n’est pas disponible ce jour-là : je ne vais pas faire de crise existentielle parce que le principal c’est de dire « oui » à Monsieur qui sera présent (enfin j’espère !) parce que c’est avec lui que je vais construire ma famille, passer le restant de mes jours et non pas avec mes oncles/tantes/collègues/cousines.

Le souvenir que je souhaite garder avant tout c’est d’avoir finalement toutes les personnes qui auront fait le déplacement pour moi et qui respectent mes choix et ma manière d’être. Je n’ai pas besoin de tout pour être heureuse ce jour-là juste de l’essentiel : l’amour tout simplement.

Et toi comment as-tu établi ta liste d’invités ? Combien de convives inviteras-tu à ton mariage ? Dis moi tout ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



33 commentaires sur “Pourquoi je n’ai que 28 invités pour mon mariage ?”

  • Merci pour cet article assez intime.

    Je me retrouve dans ce que tu dis, à la différence que j’ai une famille très unie et assez nombreuse selon mon mari (en réalité, elle a une taille normale mais comme la sienne est toute petite ça fait une grosse différence 😉 ).

    Pour notre mariage civil, nous avions fixé quelque chose comme 60 invités au maximum mais au final nous en avons eu moins. La moitié était composée de ma famille et l’autre moitié des amis de mon mari, ce qui a fait une bonne balance au niveau des âges !

    Pour notre mariage religieux, fait cette fois dans le pays d’origine de mon mari car sa famille n’avait pas pu venir pour des raisons médicales et financières en France, nous étions une vingtaine principalement sa famille et ses amis de là-bas, ainsi que mes parents. La balance entre famille et amis était à peu près la même qu’en France, et là aussi cela s’est très bien passé donc maintenant je me dis que ça doit être la balance idéale à atteindre ^_^.

    En tout cas nous n’avons pas du tout regretté de faire des mariages « petits », parce que nous ne nous voyions pas avec des tonnes d’invités et cela nous a permis de parler à tout le monde (et d’augmenter le budget par personne pour le repas aussi) !

    • Merci pour ton témoignage, c’est toujours plaisant de rencontrer des mariés qui ont fait ce choix d’une réception intimiste ! Nous aussi cela permet d’augmenter le budget par personne c’est vrai 🙂

  • Je te comprends parfaitement…De notre côté on sera 35 pour la soirée et nous recevrons à la maison. C’est ce que nous souhaitions tous les deux et la liste a été une évidence.

    • Si j’avais de la place chez moi : je l’aurai fait aussi cela aurait été sympa 🙂 au moins tout est sur place, tu es dans ton univers 🙂

  • Quand j’ai lu le titre de ton article je me suis dit : « Wouah Melle Afro monte encore au créneau ! Ca va peter. »
    Et en fait pas du tout. Tu nous offres une part de ton intimité et tu nous expliques tes choix avec beaucoup de douceur. C’est un très bel article, plein de sensibilité. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu parles « d’amitiés avortés » et de « devoir s’en sortir seule » car je suis aussi très indépendante. Pourtant, à mon mariage il y aura beaucoup de monde (grande famille) et cela me convient bien.

    • Je me suis fait la même réflexion, et comme tu l’as dit cet article est plein de sensibilité. Tu nous expliques de façon posée tes choix assumés, et les raisons d’une « petite » liste d’invités.
      Après peu iomporte le nombre d’invités, l’important c’est d’avoir autour de soi des gens qui t’aiment 😉
      Nous voulions un mariage intime (grand grand max 80 invités) mais finalement la liste s’est rallongée. Pourtant aujourd’hui je suis convaincue que chaque personne a sa place.
      Il était hors de question pour nous d’avoir des gens (même famille proche) que nous ne voyons pas/jamais, et avec qui les relations sont inexistantes/tendues. Ca nous permet d’affronter les préparatifs beaucoup + sereinement, et en étant droits dans nos bottes 😉
      Je suis râvie que tes décisions restent jusqu’au bout en accord avec ta personnalité, au moins tu restes fidèle à toi même !!! 😉

    • Ah ah ah ah ! J’étais pliée de rire par vos commentaires Mademoiselle Myrtille et Mademoiselle Idées ! Merci à vous, j’ai aussi un côté doux ça m’arrive rarement mais il existe !! Je vous remercie en tout cas pour vos petits mots, je suis contente que vous ayez vu cette sensibilité et que cette article vous ai plu !

      C’est vrai que cela enlève un stress supplémentaire de pas avoir à éviter des personnes avec lesquelles je n’ai aucune affinités 🙂 Merci encore les filles 🙂

  • Tu as bien raison de ne t’entourer que des « meilleurs », au moins tu es sûre de profiter de ces personnes à 200% le jour de ton mariage !
    Tout comme toi, j’avais peu de personnes à inviter de mon côté, par rapport à My Groom (3 fois plus d’invités que moi), et je lui ai demandé de faire un peu plus de tri, pour que la différence soit moins marquée. Il a un peu rechigné au début, mais finalement cela lui a permis de réfléchir à la « valeur » qu’il accordait à ses invités, et il a beaucoup écrémé ! Et par la suite il m’a avoué qu’il préférait cette liste d’invités plus petite mais plus chère à son coeur ^^

    • Ah Amélie merci 🙂 enfin une compatriote avec peu d’invités ! Mon futur mari aussi a réduit sa liste en voyant la mienne car le fossé aurait été trop voyant déjà là 8 contre 20 ça se voit !!

      Contente d’avoir ton retour sur « l’après-coup » finalement cette sélection a permis d’inviter les personnes les plus importantes ! Merci 🙂

  • Merci pour cet article qui fait du bien à lire ! Nous aurons 30 invités au mariage, presque uniquement de la famille (j’ai la chance d’avoir une famille unie). Mais j’ai du mal à assumer le manque d’amis …

    • Je comprends tout à fait, j’ai prévu une chronique sur comment aborder son mariage sans avoir de réels amis auprès de soi : je sais que ce n’est pas simple …. J’espère que ton mariage se passera bien et je suis contente de voir que vous avez le même nombre de convives que nous 🙂

  • J’ai fait des choix très similaires.

    On était 7 au mariage civil et 21 à notre mariage religieux. Pour le mariage religieux, nous avons choisi de nous marier en Allemagne (où je vis depuis 12 ans, mon mari est allemand) mais dans la région de mon mari (donc complètement au sud alors que nous habitons tout au nord). Nous avions quelques amis au vin d’honneur mais pour le repas, nous étions 21 (presque uniquement la famille et comme je n’ai qu’une soeur, cela va vite, mon mari a 3 frères et soeurs donc son côté était plus « étoffé »).

    Nous avons peu d’amis (mon mari comme moi). En quittant la France juste après mes études, je n’ai gardé contact qu’avec les amies très proches (les autres, c’est sporadique), c’est difficile à distance, surtout que nous ne revenons pas régulièrement.

    Nous avons été obligés d’annuler notre mariage religieux la veille (mon beau-père était en train de mourir) et quand nous l’avons réorganisé un an 1/2 après, nous savions que cela serait très émouvant (mais aussi un peu difficile) pour toute la famille. De plus, peu de gens avaient vécu ces moments difficiles avec nous alors inviter mes oncles et tantes que je ne vois quasiment jamais et dont je ne suis pas particulièrement proches alors qu’aucun d’eux n’avait partagé avec nous les mois précédents, cela aurait sonné faux. Ce que ce mariage (bis) représentait pour nous, seule la famille et quelques proches pouvaient le comprendre vraiment.

    Le mariage en mini-comité était un choix voulu, concerté et qui nous paraissait « logique ». Nous avons eu un mariage magnifique, rempli d’émotion et qui nous ressemblait. Nous n’avons pas regretté un seul instant.

    Je te souhaite un merveilleux mariage entourée de ceux qui te sont chers.

    • Merci Mme Expat pour ton témoignage ! Tu as eu raison de faire ce tri face à cette tragédie car ses dans les moments comme ça que l’on voit clairement sur qui nous pouvons compter … Un mariage c’est un moment convivial et le petit comité permet de faire une sélection naturelle en regardant dans sa vie qui nous a réellement accompagné tout le long !

      Ton témoignage me rassure quand tu dis que cela n’enlève rien à l’émotion, je suis contente et merci encore 🙂

  • Juste les personnes indispensable pour le mariage de mon coté. Ma famille quatre personnes et 3 amies avec le conjoint ou enfant en tout ça fera 10 personnes de mon coté. Par contre coté monsieur ils sont nombreux car beaucoup de frere et soeur qui ont des enfants et qui ont eux aussi des enfants donc quatre générations.
    Pourrais tu me dire ou tu te marie dans le puy de dome? Je suis de la bas et j’avoue qu’il n’y aurais pas eu toute sa famille ici j’aurais essayé de faire chez moi.

    • Je me marie dans un restaurant dans le Puy de Dôme : j’en parle prochainement dans une chronique ! Si j’avais de la place j’aurai opter pour chez moi mais c’est impossible !! Nous avons le même nombres de convives chacune mais heureusement que Monsieur a limité les invitations 🙂

  • Hello Mademoiselle Afro. C’est marrant je ne lis pas tout ici (j’évite les paillettes, les licornes, tout ça), et le titre de ton article m’a interpellée, étant moi même en pleine réflexion concernant les invités… Je me reconnais parfaitement dans tes mots, en fait j’irais même jusqu’à faire un mariage juste lui + moi… Et puis quelle surprise de voir que tu viens toi aussi de La Réunion ^^
    Dans ce genre d’événements comme dans la vie en général, je pense qu’il est important d’être droit dans ses bottes… De faire comme on le sent car c’est avant tout notre journée… Je me vois mal inviter des gens sous prétexte qu’ils sont de la « famille » alors qu’ils n’ont jamais prêté attention à ce que j’ai pu devenir ou à ce que j’ai dû traverser… Pour ce qui est des amis il est vrai que rares sont ceux qui sont pour la vie, après tout on grandit tous différemment.
    Sois sereine dans ton choix en tous cas, après tout les seules personnes qui sont tenues d’être là sont toi et ton fiancé…ah oui il faut des témoins aussi 😉
    Bises et bonne continuation

    • Ah une compatriote !!! Honnêtement, j’y ai pensé faire que lui+moi je l’ai d’ailleurs dit dans mon précédent article !! Mais bon, j’ai réussi à réunir 8 personnes (et mes témoins) quand même ! Tu as raison, ça me soûle ses invitations « obligés » parce que c’est la famille : je suis contente d’avoir tenu tête et un jour je ferai une cérémonie vraiment que nous deux sur la plage tiens !!

      Merci d’avoir fait un écart dans le monde des paillettes et des licornes Claire c’est sympa 🙂

  • Comment dire …. On dirait que c’est moi qui est écrit ça point par point a quelques détails prêt. Mm si je ne compte pas me marier pr le moment, il sera aussi intimiste que le tien et pr les memes raisons.
    Bonne continuation a toi. Piouk

  • Et bien je partage pas mal de points avec toi!! Pour notre mariage nous ne voulons pas plus de 50 à 60 invités, et nous laisserons pas à nos familles de choisir pour nous qui aura le droit d’être là ou non. Je pense que ceux qui doivent y être sont ceux qui partagent et investissent notre vie régulièrement et pour des aspects qui comptent pour nous et non juste par ce que c’est mieux comme ça. J’ai hâte de lire tes autres chroniques!! 🙂

    • Merci beaucoup ! Tu as bien raison, je trouve ça dommage d’inviter par convenance et de se retrouver avec des gens qui ne s’investissent pas dans ton quotidien 🙂

  • Je me retrouve beaucoup dans ton article, je n’aurai qu’une soixantaine d’invités (par choix) et je me confronte souvent à des remarques du type « c’est tout ? » avec évidemment des sous-entendus derrière. N’ayant pas forcément une grosse bande de potes, on a voulu privilégier au max les personnes qui « comptent », ce qui a d’ailleurs dû en vexer certains ^^
    Merci en tout cas, et bonne continuation !

  • Tu as parfaitement raison. Tu savoureras d’autant plus la fête, je pense, que vous êtes peu nombreux … en tout cas nous, nous avons adoré n’être « que » 44 !! (du coup j’ai l’impression que ça fait beaucoup !)

  • J’avais hâte de te lire depuis ta dernière chronique et j’ai énormément apprécié ton article. Tellement simple et évident, intime et bouleversant de sincérité.
    Une fois de plus je me reconnais dans ce que tu ecris. Je trouve ça très beau de se livrer ainsi.
    La weddingsphere peut parfois être culpabilisante ou déroutante pour une mariée comme moi qui fait le choix de n’inviter que les 35 personnes qui comptent vraiment …. mais heureusement tu es là !
    Merci à toi de dire haut et fort que l’on peut avoir un magnifique mariage meme si l’on invite pas la terre entière.
    Vivement ta prochaine chronique 😉

    • Merci beaucoup Suzon ça me touche ton petit message ! Je suis aussi contente de pouvoir écrire que oui on peut se marier ET en petit comité par choix personnel. Merci pour tes encouragements et ta fidélité 🙂

  • Comme Mlle Myrtille et Mlle Idées, je m’attendais à un article assez « explosif », et puis non, c’est une version très intime que tu nous livres avec beaucoup de justesse ! C’est très bien d’assumer tes choix et surtout, le principal est que le jour J, tu flottes sur ton petit nuage en épousant l’amour de ta vie 🙂

  • Je te comprend totalement 🙂 J’ai moi même fait le choix d’un petit mariage, mais qu’avec des personnes qui comptait vraiment pour nous. Nous étions une trentaine, et nous avons passé un magnifique moment. Un week-end entier tous ensemble… Un vrai moment de bonheur et de partage 🙂 Certainement le plus beau week-end de ma vie ! Les gens présents étaient les gens importants pour nous, et nous avons même fait le choix de ne pas inviter certains « proches » (ma soeur entre autre) parce qu’en fait nous n’avons de pas vraies affinités. Le jour de notre mariage doit être le plus beau jour de notre vie. Alors je pense qu’il est normal de ne s’entourer que des personnes qui compte, et des vrais amis, personne n’en a des centaines 😉 Nous avions refusé mon mari et moi les « obligations » et même si nous avons vexés certaines personnes, nous voulions être en accord avec nous même. Et honnêtement, 5 ans après, je ne regrette pas ma décision 🙂 Je te souhaite que cette journée, soit comme ça l’a été pour moi, l’un des plus beau moment de ta vie. Profites-en et ne culpabilise pas, quoi que pourront penser ou dire les autres 😉

    • Merci Vanessa pour ton message ça me fait plaisir. Je suis contente d’avoir ce genre de témoignage et constater que l’on peut passer un bon moment même en petit comité. Je te remercie, effectivement quand on sait d’avance que l’on est bien entouré : on est déjà heureux 🙂 et je ne doute pas que ce sera un des plus beaux jours de ma vie car je vais me marier aaaaaaaaaaaaah ! Merci encore 🙂

  • Par où commencer… d’abord merci pour ton témoignage dans lequel je me suis reconnue.
    Je suis encore sous l’émotion après t’avoir lue… Nous venons à peine d’annoncer notre mariage (prévu l’année prochaine) à nos amis que déjà des dilemnes me font des noeuds au neurone!
    Cette liste, cette fameuse liste… Voilà un an que nous parlons de ce mariage et que nous préparons notre budget. Tout me semblait si évident quant à la liste de ceux que je voulais auprès de nous! Seulement, maintenant qu’il va falloir bientôt s’y mettre sérieusement, j’avoue que je suis bien embêtée et pour cause! Je viens d’une famille bizarre, où j’ai vécu une enfance sordide, mais qui ne rate jamais une occasion de te faire culpabiliser. De mes deux soeurs, aucune ne prend de mes nouvelles (1000km nous séparent). La plus proche en âge ne répond pas quand je lui demande si elle me fait la tête, quant à la plus petite elle a d’autres chats à fouetter pour prendre spontanément de mes nouvelles.
    Le plus gros dilemne reste le  »cas » d’une tante que j’adore, mais qui me reprochera de ne pas inviter ma mère à qui je ne parle plus…
    Bah, j’ai encore le temps de mûrir ma réflexion n’est ce pas!!
    Même si je n’ai envie de heurter personne, je sais aussi qui je n’ai pas envie de voir ce jour là comme je sais avec qui j’ai envie de partager ce moment important!
    Finalement, au fur et à mesure que je t’écris, le brouillard se dissipe et j’y vois plus clair. Alors un double merci!!!
    Pour le petit partage sur le sujet il nous est apparu comme une évidence à nous aussi de nous offrir le mariage de nos rêves en toute simplicité et en petit comité. Parce que l’amour se partage avec ceux que l’on aime et qui nous le rendent bien!
    (Wahou!!! du coup, grâce à toi et à ton partage j’ai même trouver une parade infaillible à toute tentative de culpabilisation!! Tu es géniale!!)
    Je te souhaite plein de bonheur dans tous tes préparatifs et un très joyeux mariage plein plein d’amour!!

    • Merci Aude pour tes mots qui me touchent beaucoup … Je suis contente d’avoir contribué indirectement à ce dilemme qui je le vois bien n’est pas facile à vivre. C’est pour cela que j’ai voulu écrire cet article, ce qui compte c’est être en accord avec ce que tu es peu importe ce que pense les gens car quelque soit ta décision : tu seras toujours critiquée …. Ce n’est pas facile, mais jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas de regrets d’avoir trier et re trier au maximum après tout c’est mon mariage.

      Je te souhaite également un très beau mariage avec plein d’amour et de tendresse entouré de gens qui te sont chers et veulent que ton bonheur.

  • Merci pour ce témoignage intime et qui une fois encore fait écho à mon propre mode de vie.

    Je revendique mon côté « ours », Monsieur aussi et l’idée d’un mariage intimiste s’est vite imposée à nous.

    Une quarantaine de personnes en comptant les enfants, un repas le midi: pas de vin d’honneur: les personnes conviées le sont pour la journée entière.

    Je vous souhaite beaucoup de sérénité dans vos préparatifs et suivrai de prés vos nouvelles contributions et articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *