Mon pari réussi : acheter ma robe de mariée à moins de 1000 euros ! – Première partie

La période entre la demande en mariage et le moment où on a vraiment mis le projet en route a été très longue ! J’ai donc eu beaucoup de temps pour flâner sur le web à la recherche de la robe idéale !

Je t’ai également déjà parlé de ma sœur: elle s’est mariée en 2011 et avait trouvé sa robe lors d’un voyage en France. Elle m’avait prévenue : les robes en Grèce sont hyper chères (malgré la crise, l’industrie du mariage se porte bien) et c’est pour cette raison que la plupart des jeunes mariées décident de louer leur robe plutôt que d’acheter… Oui, sauf que le prix de la location est souvent totalement exagéré selon moi (on va dire que c’est à partir de 1000-1500 euros)… et que l’idée de ne pas avoir ma robe à moi additionné du fait que ma robe serait potentiellement portée par une autre et que je devrais faire attention le jour J de ne pas trop l’abîmer ne me convenait pas du tout ! Bref la recherche de la robe m’avait l’air d’être un parcours du combattant et j’ai donc commencé mes recherches sur internet en me disant que si je ne voulais pas dépenser des milles et des cents il faudrait que je trouve ma robe hors de Grèce.

J’avais fixé mon budget idéal à 1 000 euros car dépenser plus pour une robe que je n’allais porter que quelques heures dans ma vie, cela me mettait mal à l’aise. J’adore voyager alors je compare souvent mes grosses dépenses avec le prix d’un voyage… et 1 000 euros c’est par exemple le prix d’un billet d’avion pour une belle destination lointaine ! Alors certes je voulais un beau mariage et une belle robe mais en restant dans ce que je considère raisonnable ! Et puis j’étais sûre que c’était faisable et j’avais plusieurs mois devant moi pour tenter de relever le défi !

Mes premiers coup de cœur et mon tout premier essayage

Lors de mes premières recherches sur Pinterest j’ai tout de suite craqué sur ce modèle, tout à fait mon style, aérien et un peu « déesse grecque » à la fois…

Robe de mariée BHNDL

Crédits photo : bhldn

Mon tout premier coup de cœur Internet

 Je me suis vite rendu compte que c’était un ancien modèle vendu sur un site américain, qu’il n’existait plus et que même si ce style me plaisait, j’allais devoir trouver autre chose ! J’ai donc continué les recherches, sans jamais oublié complètement ce premier coup de cœur internet !

Et puis un jour je suis tombée sur le site de Rime Arodaky et sa collection 2013 : gros flash sur le style de ses robes, à la fois « moderne » et « bohème » ! Après quelques recherches sur le web, j’ai vite compris que si je voulais l’une de ses créations,  il fallait dépenser une somme assez conséquente (dans les 2 000 euros), me rendre plusieurs fois sur Paris pour les essayages, ce qui allait encore plus gonfler le montant total etc… Bien que c’était totalement hors budget par rapport à ce que j’avais défini au départ, j’étais quand même sacrément tentée car j’avais vraiment flashé sur son style … Et puis, lors d’un déplacement professionnel à Paris en Avril 2016, j’ai décidé de me faire plaisir : j’ai pris rendez-vous pour mon tout premier essayage de robes, en précisant bien que c’étaient les robes de la collection 2013 qui m’intéressaient le plus… Un lundi matin, je me suis donc rendue dans la très belle boutique de la marque à Paris, toute seule puisque mes amies étaient toutes au travail à cette heure-là et que c’était le seul créneau possible pour moi. La vendeuse m’a fait essayer les robes sur lesquelles j’avais flashé et notamment les modèles Cléa et Ibiza qui me faisaient tant fantasmer !

Robe de mariée Ibiza de Rime Arodaky

Crédits photo : Rime Arodaky

Le modèle Ibiza de Rime Arodaky, mon gros coup de cœur!

En essayant ces belles robes tant désirées, j’ai commencé à douter : les deux modèles taille basse qui me faisaient tant rêver me grossissaient et ne me mettaient pas en valeur ! Puis la conseillère me proposa un modèle taille haute de la collection 2016 et en l’essayant j’ai réalisé que c’était ce style de robe qu’il me fallait : une robe qui mette en valeur ma taille et non pas mes hanches ! Le tissu ne me plaisait en revanche pas du tout et je suis donc repartie, déçue, mais contente d’avoir un peu plus défini ce qui m’allait et d’avoir vécu mon rêve d’un jour « Rime Arodaky »…

Mes « errements » Internet

De retour en Grèce, et toujours dans l’idée que je ne trouverais pas ma robe ici, j’ai commencé à regarder les sites américains et européens avec des robes qui se commandent à distance (et notamment une marque espagnole dont la philosophie m’a beaucoup plu : « mimetik bcn« ). J’avais repéré des modèles sympas et dans mon budget mais un jour, j’ai pris peur : commander sa robe sur internet sans l’essayer ni voir le tissu, c’était  tout de même risqué ! Je te passe donc les détails de ces « errements » sur internet et les longues heures passées à rêvasser sur les différents sites !

Retour à la case départ

Et puis octobre 2016 est arrivé et on a véritablement mis le projet mariage en route avec le choix de la date et la réservation de la salle. Ça devenait plus concret et je devais maintenant m’activer pour trouver ma robe idéale ! J’ai donc recommencé mes recherches à zéro en Grèce, en me disant qu’après tout ce serait quand même plus simple et plus rapide de chercher ma robe dans le pays où j’habite ! Je me suis rendue compte que la plupart des marques organisaient des ventes privées avec les robes de collections précédentes en novembre… Ça tombait bien, novembre arrivait à grands pas et j’allais pouvoir prendre différents rendez-vous à cette occasion !

J’ai donc pris un premier rendez-vous chez une petite marque locale où après avoir éliminé directement les modèles des collections précédentes, j’ai repéré deux robes de la nouvelle collection qui m’allaient bien, avec de la dentelle en haut, un dos très transparent, et du tulle en bas. J’avais fait l’erreur de vouloir aller seule au rendez-vous, en me disant que je ne voulais pas être influencée par qui que ce soit ! Et je te déconseille vivement de faire pareil ! Se retrouver seule avec la vendeuse, cela n’est vraiment pas facile car elle a beau te donner son avis, au final, tu ne la connais pas et son avis t’est bien égal. Tu te retrouves donc bien seule face au miroir et les précieux conseils de tes amies ou proches te manquent cruellement à ce moment-là ! Dans le cadre des ventes privées, la vendeuse m’a quand même fait une offre très intéressante : 900€ pour un mix des deux robes qui me plaisaient réalisé sur mesure, avec en plus, des accessoires assortis à la robe et la location gratuite de deux petites robes pour mes nièces qui seraient mes demoiselles d’honneur. Mais ce prix n’était valable que si je me décidais très vite… Et bien que les robes  me plaisaient, je ne voulais pas me précipiter…

Deux jours après, j’avais un autre rendez-vous que j’attendais avec impatience. Au cours de mes recherches j’avais découvert la marque Rembo Styling et ses robes bohèmes qui me rappelaient un peu la collection Rime Arodaky 2013. En visitant leur site web, j’ai réalisé que le seul revendeur de la marque à Athènes se trouvaient être… à 100 m de chez moi ! Je passais devant tous les jours sans l’avoir remarqué et je me suis dit que c’était un signe ! Et en plus quelques semaines plus tôt, la marque avait sorti ses modèles 2017 et  j’avais complètement craqué sur le modèle Bjork…

Robe de mariée Bjork de Rembo Styling

Crédits photo : Rembo Styling

Le modèle Bjork de Rembo Styling et son dos si original

Alors un lundi soir, je me retrouve dans la fameuse boutique, seule pour le rendez vous. J’essaye tout d’abord quelques robes de la collection 2016 (en « soldes ») mais celles qui restent ne sont malheureusement pas parmi mes préférées… Je parle donc à la vendeuse de la nouvelle collection et du fameux modèle Bjork qui me plait tant, et elle me dit que justement, c’est parmi les rares modèles 2017  qu’elle a déjà reçu et que je vais donc être la première à pouvoir essayer ! Quelle chance ! Le moment d’enfiler la robe arrive, je la trouve magnifique mais au moment de me voir dans le miroir, j’ai un sentiment mitigé : certes j’adore ce style… mais avec mes épaules un peu carrées et tous mes grains de beauté, ce fameux dos me semble tout à coup bien moins joli que sur les photos du modèle… Et puis j’ai un peu peur que Monsieur Cook n’apprécie pas trop l’absence de décolleté et le côté un peu trop « moderne » de la robe. La question cruciale du prix arrive et quand je lui dis que c’est un peu trop cher pour moi (j’ai oublié le montant exact, je crois que c’était autour de 1 700€) et que mon but ultime est  d’acheter à moins de 1 000€, elle me regarde d’un petit air outré et me dit : « c’est impossible, tu ne trouveras pas !». Elle me propose alors de revenir en janvier voir le reste de la nouvelle collection (janvier ? ça me parait hyper tard !) et me dit qu’elle pourra me louer la fameuse robe à 1 100€, au lieu de 1 200 normalement (louer ? non je veux ma robe à moi !). Son petit air hautain du « pauvre fille, t’es complètement à l’ouest » ne me plait pas du tout… et je repars, complètement déçue de ce rendez vous…

Allez, encore un peu de patience, la prochaine fois, promis, je te raconte comment j’ai finalement réussi mon pari ! gniiiii !

Et toi ? Es tu plutôt « gros » ou « petit » budget ? T’as t-on déjà fait des commentaires à ce propos lors de tes essayages ? 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Mon pari réussi : acheter ma robe de mariée à moins de 1000 euros ! – Première partie”

  • oulala hyper chères les robes en Grèce! 1000 euros pour une robe c’est déjà un budget sympa en France, c’est le prix qu’à coûté la mienne sans le jupon et c’est un modèle princesse! Hâte de savoir comment tu as réussi à t’en sortir.

  • Coucou, pour ma part j’en ai eu aussi pour environ ce prix là avec jupon et petite étoffe en tulle et c’est une robe princesse très jolie comme quoi! Après si tu tombes sur des vendeuses pas sympa qui te prennent de haut autant aller voir ailleurs^^

  • La Bjork est magnifique <3
    J'aurais beaucoup aimé te voir dedans !

    Les vendeuses hautaines, je me demande comment elles sont arrivées à choisir ce job :/
    Contente de voir que tu peux lui rabattre le caquet si tu as trouvé ta robe à moins de 1000 € 😉

  • Les photos de Bjork sont vraiment superbes, j’aurais aimé te voir dedans aussi. 🙂
    Je ne pensais pas que c’était si galère de trouver à moins de 1000 euros, surtout que ce qui te plaît ne paraît pas si extravagant (pas 120m de tulle, etc…)

  • Elles sont superbes ces robes! 🙂 Comme je l’ai écrit dans un autre message hier (je ne me souviens plus à quelle Mademoiselle), j’ai eu la chance de trouver la mienne à moins de 400 euros (donc environ 550$ canadiens), une robe de seconde main laissée en consignation chez une vendeuse-couturière-designer de robes de mariées près de chez moi! J’aurais aimé vous mettre une photo mais je ne peux pas 🙁 si je deviens chroniqueuse un jour vous pourrez la voir :p

    J’ai une amie qui se marie quelques mois après moi et qui a commandé ses robes (la sienne et demoiselles d’honneur) en Chine…elles semblent être correctes (je ne les ai pas vues), j’avais aussi pensé à cette option mais j’avais trop peur de recevoir un truc hyper moche et de mauvaise qualité…

    J’ai bien hâte de voir la robe que tu as trouvée!

  • Alors chéri ma demandé en mariage en juin 2016 et on se marie le 19 août 2017. Donc mi juillet j’ai voulu aller faire les boutiques avec chéri ! Le premier magasin la dame m’annonce que la mode sera au noir ou doré et qu’il fallait commandé le jour même ! Alors noir non commandé en urgence encore moins…. Les autres magasin eux étaient fermés le lundi ! Puis le 31 juillet je veux aller voir un super magasin qu’on ma conseiller ! Et la je suis conquise par la gentillesse et l’amabilité de la dame (J’ai une hemiplegie semi paralyse du corps) et elle me met direct a mon aise. Quelques jours plus tard elle m’envoie les catalogues de la nouvelle collection ! Et la j’ai le coup de coeur c’est elle et aucune autre. Et elle est juste magnifique, elle me ressemble ! Vivement le 19 août

  • Merci à toutes pour vos commentaires! Je suis dans les derniers préparatifs du mariage et je n’ai pas eu le temps de vous répondre plus vite! Désolée!!
    Hélas, oui les robes sont très chères ici… Une anecdote que j’ai oublié de raconter en ecrivant cette chronique est qu’une collègue m’avait conseillé deux boutiques dans le quartier chic d’Athènes… et me racontait qu’elle avait eu la sienne pour un bon prix, étant donné qu’elle était enceinte et avait du faire beaucoup de retouches jusqu’au dernier moment… Comme on était à une soirée, en mode « décontractées », j’avais osé lui demander ce qu’elle entendait par « bon prix » et là elle me dit qu’elle avait payé 2300 euros sa robe!! Autant vous dire que je ne suis allée jamais dans les boutiques qu’elle m’avait conseillée!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *