Étiquette : robe de mariée

Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 3

Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 3

Chose promise, chose due ! Je vais aujourd’hui te parler de deux rendez-vous “coups de cœur” qui ont été déterminants pour le choix de ma robe. Des rendez-vous, donc, puisqu’il y en a eu deux à quelques mois d’intervalle : un premier accompagnée de mes témoins Doudou-sœur et Madame Tourbillon, et le second avec ma petite Maman Do ! Je fais un tir groupé parce qu’ils se sont tous deux déroulés quasi de la même manière, c’est-à-dire merveilleusement !

À la recherche de la robe de ma vie – Partie 1

À la recherche de la robe de ma vie – Partie 1

Alors, jusqu’à présent, je t’ai parlé de ma non-demande en mariage, des réactions de nos proches, des raisons de notre mariage et de quelques uns de nos prestataires. Aujourd’hui, je vais (enfin) commencer à te parler de comment j’ai choisi ma robe de mariée. Ça t’intéresse ? Allez, viens, c’est parti ! Je vais commencer par t’avouer un petit secret… Viens, approche, je te le dis à l’oreille : avant de prendre la décision de nous marier, je n’avais jamais vraiment regardé les robes de mariée.

Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 1

Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 1

Comme beaucoup de futures mariées, je dois bien t’avouer que ce moment était l’un de ceux que j’attendais avec impatience. À un point tel que j’ai commencé ma recherche avant même d’avoir choisi la date exacte de notre mariage. Tu te dis certainement que c’était bien tôt – petit spoiler : la vendeuse rencontrée lors de mon tout premier essayage ne s’est pas gênée pour me le dire – mais il y avait une autre raison à ces recherches anticipées.

Page 9 du grimoire : les essayages couture, ou l’ascenseur émotionnel

Page 9 du grimoire : les essayages couture, ou l’ascenseur émotionnel

On a fait en sorte de caler ces essayages le même jour que nos tests coiffure/maquillage (dont je te parle d’ailleurs très vite). Il nous semblait important de voir ce que donnerait l’ensemble. On a aussi pris la décision de ne pas aller ensemble aux essayages couture, ni coiffure et make-up. Vu qu’on connaissait déjà nos robes, on voulait se laisser un petit élément de surprise et avoir l’occasion de pouvoir faire un first look le jour J.

Page 8 du grimoire : coup de théâtre et fin de la quête des robes

Page 8 du grimoire : coup de théâtre et fin de la quête des robes

La dernière fois, je t’ai laissée sur un méchant suspense. Rappelle-toi : à sept mois du mariage, Miss Witchy n’avait toujours pas trouvé sa robe, et moi, huit mois après avoir commandé la mienne, j’étais sans nouvelles. J’appelle donc la boutique. Je tombe sur une personne qui me dit qu’il n’y a rien d’indiqué sur mon dossier, qu’elle va se renseigner et me rappeler. Elle me rappelle deux jours plus tard, pour me proposer de passer à la boutique…

Deux mariages, deux robes – Partie 1 : civil rime avec facile

Deux mariages, deux robes – Partie 1 : civil rime avec facile

Comme beaucoup de lectrices, je ne rate jamais les articles qui abordent les tenues des mariées. Le sujet peut paraître superficiel car « la beauté ne se mange pas en salade » (façon élégante de dire qu’il y a plus important que l’apparence dans la vie, comme par exemple ne pas crever de faim), mais je trouve toujours de l’intérêt à lire une chroniqueuse expliquer ses choix vestimentaires, et par là même, dévoiler un peu de sa personnalité.

L’épisode où je trouve la robe – Partie 4

L’épisode où je trouve la robe – Partie 4

Après l’explication de pourquoi je souhaitais avoir une robe de mariée d’occasion, des essais chez Oh my robe en banlieue lyonnaise où j’ai trouvé une jolie robe mais neuve et des essais dans des boutiques plus classiques où je n’ai pas eu de coup de cœur, nous voilà parties, toujours ma maman et moi, dans la capitale française pour essayer de nouveau des robes de seconde main. Je ne désespère pas de trouver une robe d’occasion !

À la recherche de la robe – Partie 2

À la recherche de la robe – Partie 2

Je te laissais la dernière fois en plein désarroi avec mon essai de la robe Adela, robe sirène que je ne pensais pas du tout aimer. À ce moment-là, je suis mitigée entre ce que j’ai ressenti et ce que les autres vont penser de moi. Parce que oui, un mariage, c’est pour se faire plaisir, c’est pour faire quelque chose à son image, mais c’est aussi un moment où la mariée est le centre de l’attention… donc il faut vraiment que je l’assume, cette robe !

Page 6 du grimoire : les robes de mariée, ou le début d’une quête épique

Page 6 du grimoire : les robes de mariée, ou le début d’une quête épique

Qui dit deux mariées, dit deux robes ! J’espère que tu es bien assise parce que j’ai pleiiin de choses à te raconter ! Tu te souviens de notre thème, la comédie musicale Wicked. Si on l’a choisi, c’est parce que Miss Witchy s’identifie à Elphaba, et moi à Glinda, les deux personnages principaux. Toute notre déco (dont je te parle bientôt !) est inspirée de ce spectacle, tout s’articule autour de cette histoire… et on voulait que nos tenues reflètent elles aussi ce thème.

À la recherche de la robe – Partie 1

À la recherche de la robe – Partie 1

Comme je te le disais en chronique de présentation, je ne me suis jamais projetée dans mon mariage, soit par manque de préoccupation par rapport au sujet, soit par peur que Cariño n’en ait pas vraiment envie. Quoi qu’il en soit, avant la fameuse demande, je n’avais pas de tableau Pinterest, je n’étais jamais rentrée dans un magasin de robes de mariée, je ne connaissais même pas les marques les plus classiques de robes…