J'ai failli passer à côté de ma robe de mariée ! (Première partie)

Le périple de la robe de mariée… je me rends compte que je ne t’en ai pas encore parlé, et pourtant crois-moi il y’a des choses à raconter!

Pour commencer, il faut savoir qu’avant le début des préparatifs je ne m’étais jamais imaginée en “mariée”. L’idée de remonter l’autel en robe blanche ne m’a jamais effleuré l’esprit ou fait rêver quand j’étais petite. Devenir princesse, cosmonaute ou institutrice, oui, mais pas mariée !

C’est lorsque j’ai assisté à mes premiers mariages en tant qu’invitée que je me suis rendue compte d’une chose : autant je trouvais les mariées très jolies (mais la mariée est toujours magnifique, non ?), autant leurs robes me laissaient de marbre. Il faut dire que les mariées en question avaient toutes à peu près les mêmes goûts, et donc le même type de robe. Ceci expliquant peut-être cela.

Lorsque j’ai commencé à me demander où je pourrais bien trouver ma Précieuse,  je savais donc déjà ce que je ne voulais pas en me basant sur ces premières expériences :

  • Une robe bustier
  • Une robe trop “imposante”
  • Du tissu épais
  • Un cerceau
  • Et un gros chignon qui tient tout seul

Sans compter qu’entre temps, Kate et William étant passés par là, je me suis découvert un nouvel intérêt pour la dentelle.

J’ai donc commencé par fouiller sur internet et je suis assez rapidement tombée amoureuse des robes délicates de The Vintage Wedding Dress Company, et en particulier de ce modèle :

Recherche robe de mariée dentelle vintage

Crédits photo : The Vintage Wedding Dress Company

De la fluidité ! De la dentelle ! Pas de cerceau ! Hourra !

Problème : ces robes ne sont vendues qu’à Londres. Oui, mais on ne se marie qu’une fois, non ? Après avoir hésité quelque chose comme 2 secondes et demie, j’ai donc booké deux billets de train et embarqué ma témouine A. à Londres pour une journée shopping.

Petite apparté à ce sujet : pour mes premiers essayages, j’étais très stressée ! C’était la première fois que j’allais me voir en robe de mariée et cela me faisait vraiment bizarre !

Nous arrivons donc au showroom de la marque pour les essayages et je sélectionne les modèles qui me plaisent, dont celui ci-dessus. La vendeuse est d’une très grande gentillesse, juste un peu étonnée que j’aie fait tout ce chemin depuis Paris pour leurs robes. J’enfile la robe qui me plait et en effet ! Elle est superbe !

Génial, non ?

Sauf qu’à aucun moment je ne me dis : “c’est ELLE !!!”

Or s’il y’a bien une chose que j’ai du lire sur tous les blogs et site spécialisés c’est que lorsque tu essaies la bonne robe, tu le SAIS.

Deuxième round : direction Delphine Manivet quelques semaines plus tard. Après tout, si les robes d’inspiration vintage en dentelle de Londres m’ont tapé dans l’oeil, je devrais trouver mon bonheur chez cette créatrice.

Premier constat : les robes sont sublimes, les matières à tomber, les vendeuses d’une gentillesse inouie.

Second constat : comme à Londres, pas d’émotion. Ajoute à cela que le moindre petit accessoire suffit à te doubler le prix d’une robe déjà bien chère, et je peux mettre une croix dessus ! Gros budget ou pas, je refuse de mettre 5000€ dans une robe.

Je te montre quand même mon modèle préféré :

Recherche robe de mariée dentelle vintage delphine manivet

Crédits photo : Delphine Manivet

Serais-je une future mariée difficile ?

Entre temps, Mister Feliner me lâche au détour d’une conversation sur la robe de Kate Middleton que “la dentelle, ça fait un peu rideau quand même”.

Ah… Ah oui, c’est sûr, chéri, si tu vois les choses comme ça… il va falloir revoir mes propres critères ! Adieu donc robes en dentelles légères !

Sur le blog de La fiancée du Panda, j’avais entendu parler de Metal Flaque, un concept store parisien qui vend des robes de créateurs introuvables ailleurs, et pour tous les budgets. Je décide donc de prendre rendez-vous pour un troisième round.

Escortée par deux amies, j’arrive dans la boutique. Le vendeur m’accueille, me demande ce que je veux comme type de robe.

Arrivée à ce stade, je n’en sais plus trop rien, pour tout te dire. Les robes type vintage me plaisent mais sans effet “Wahou”, et mon fiancé s’est découvert une légère aversion pour la dentelle.

Je réponds donc juste au vendeur que je ne veux pas de robe bustier, pas de robe meringue, pas de robe avec cerceau, bref pour le reste c’est quartier libre. J’en repère une ou deux qui me font de l’oeil, le vendeur sélectionne les autres, dont une qui vue du cintre a l’air franchement “bof” (tu me vois venir ?).

J’essaie les robes, elles sont toutes sublimes mais là encore pas de coup de coeur.

J’enfile la robe sélectionnée par le vendeur en me disant qu’au point où j’en suis, pourquoi ne pas l’essayer. Je papote avec le vendeur dans la cabine pendant que mes copines font les fofolles dans les portants de robes, et puis tiens, tout en parlant je trouve que je me sens bien dans cette robe. Je ne sais pas, je ne me vois pas encore mais… il se passe un truc ! Je sors de la cabine, et avant même de voir mon reflet dans le miroir, je vois le regard de mes amies. Il pétille !!!

Je me regarde dans la glace et… bim !

C’est fini ! J’ai trouvé ma Précieuse ! J’ai mon effet Wahou !!! Cerise sur le gâteau, la robe est en promotion à ce moment-là, je peux l’avoir à 15% de réduction ! Plus qu’intéressant !!!

Pour des raisons de top-mega-secret, tu comprendras que je ne te montrerai pas ma robe avant le mariage (car oui chéri, je sais que tu lis ces lignes…)

Et là tu te dis : chouette ! Elle a donc acheté sa robe !

Et bien pas tout à fait… et je te raconte la suite très vite !

Et toi ? Tu as fais des essayages dans d’autres pays ? Combien de rounds ? Ton homme t’a fait reconsidérer certains de tes critères au détour d’une réflexion anodine ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



56 commentaires sur “J'ai failli passer à côté de ma robe de mariée ! (Première partie)”

  • Le teasiiing ! Je me reconnais tout à fait dans ta quête de LA robe, même si je n’ai pas commencé la mienne (enfin pas d’essayages en tout cas). J’ai exactement les mêmes critères que toi sur ce que je ne veux PAS !
    J’aime bien la dentelle aussi, et la forme de la première robe, mais avec une dentelle plus “fine” peut-être, un tissu plus mousseux. Bon reste à la trouver maintenant…

  • J’adore la première photo de la robe anglaise. Elle est juste magnifique.
    Devant chéri, je n’ai le droit de faire aucun commentaire sur les robes de mariées. Il ne veut pas que mes remarques lui fasse suggérer le style de robe que j’ai pu choisir. Il tient à sa surprise totale ! Et lui-même s’abstient de toute réflexion, donc je ne sais pas non plus ce qu’il aime. J’espère donc que ma précieuse sera à son goût 🙂
    Et sinon, c’est pas gentil de nous laisser en plein suspens comme ça. J’étais absorbée dans ma lecture et là, bam ! Je veux la suite !!!! 😉

    • Héhé, to be continued comme on dit! 😉
      C’est bien si ton chéri veut une surprise totale! Moi je prends un malin plaisir à lui raconter des choses très contradictoires sur ma robe, juste pour le titiller un peu!

  • Moi aussi j’ai fait mes essayages à Londres (parce que j’y vis depuis plusieurs années) dans des boutiques de créateurs hors de prix, je cherchais des idées et des bons conseils…c’est dans une des boutiques de créateur londonien que j’ai trouvé celle qui a été le point de depart de ma robe finalement faite par une couturière!

  • Attends là, mais c’est quoi ca? Tu n’as pas acheté ta robe Wahou à -15%? C’est pas cool un teasing comme ca!!
    Et ke confirme la photo de la robe de Londres: CANON (mais bon, maintenant je veux voir la tienne)!

  • Hihi je me retrouve complètement dans tes premières lignes !
    Je n’ai jamais jamais rêvé d’être une mariée. Il faut dire aussi qu’enfant, je n’ai assisté à aucun mariage.
    La première fois, j’avais 14 ans. Et à ce moment-là, j’ai rêvé de mariage pendant quelques mois… Mais ni la robe de cette mariée-là, ni celles des mariages auxquels j’ai pu assister par la suite ne m’ont fait rêver. (Exception faite de celles de copines rencontrées sur le forum mariage… L’une des deux étant celle de ma couturière, qu’elle a cousu elle-même, et la seconde ayant été réalisée par cette même couturière. 😆 )
    Des mariées certes jolies, certes resplendissantes, et certes plutôt bien mises en valeur dans leur robe. Mais des robes pleine de bouillonné, blanches (ivoire), avec jupon et chignon chignonné… En fait, très exactement LA robe que j’ai l’impression de voir portée par environ 70 % des mariées.
    Et un autre mariage à l’opposé de cela, avec une robe de cocktail (blanche) droite, très simple, et des escarpins blancs pointus aux pieds. Pour le coup, là, cela manquait un peu de faste.
    (Après je ne critique pas non plus, même moi je me suis trouvée très jolie dans l’une de ces robes “toutes pareilles” ! 😆 )

    Pour ma robe il a été tout de suite décidé, compte tenu de mes attentes (robe colorée, avec PLUSIEURS couleurs, d’inspiration médiévale, et avec un corset !), de la faire sur mesure.
    Des essayages, j’en ai fait tout de même, pour confirmer ou infirmer mes idées pour ma robe (moyennant quoi j’étais lucide, elles n’ont été que confirmées !), 4 au total (et je suis restée dans ma ville pour cela 😆 ).
    Mon fiancé ayant mis en images la robe sortie de mon imagination, il sait à peu près à quoi s’attendre, et est plus que ravi. 🙂

    Bon mais dans l’affaire, tu nous laisses en suspens chez Métal Flaque… Rhaaaa cruelle que tu es ! :'( Positivons : plus qu’une semaine avant de connaître le fin mot de l’histoire. J’ai hâte de lire la suite de tes péripéties robe de mariéesques ! 😀

    • Bonjour Mademoiselle Lutine,

      c’est sur que lorsqu’on a une idée très précise de ce que l’on veut, il vaut mieux passer par une couturière! Et puis tu as bien fait d’aller quand même essayer des robes plus “tradi”, juste pour t’enlever toute trace de doute!
      Hâte de voir ta robe sur les photos! 🙂

  • je suis allée chercher la mienne à New York… (Oui c’est complétmeent dingue)
    C’est vrai que nos proches jouent un role important, j’étais avec mes parents et ils m’ont dit tout de suite celle là elle est sublime.
    Ce qui ne m’a pas empêché de continuer à essayer toute la collection et d’hésiter un peu (ce n’est pas une robe H&M à 20€ ! ).

    Ils ont des modèles sublimes chez metal flaque, je suis sur que ta robe est somptueuse !

    • Bonjour Ulije,

      Merci pour ton commentaire!
      Oui, j’ai lu sur ton blog (que je suis assidûment! 😉 ) que tu avais trouvé ta robe à NY un an avant le mariage…ce qui m’a rassurée car non contente d’avoir été faire des essayages à Londres j’ai également acheté ma robe… un an avant!
      Donc merci, tu me rassures, je ne suis pas un cas désespéré! 😀 (par contre la tête de certaines vendeuses quand je venais essayer les robes plus d’un an à l’avance!)

  • Oh la la…C’est comme les épisodes de Desperate Housewifes, j’ai envie de connaître la suite !!! Grrr !

    Metal Flaque, la boutique où ils vendent du rêve…(d’où ma crainte de m’y rendre un jour, de flasher sur une robe et de ne pas pouvoir me l’offrir lol)

    En tout cas ravie de savoir que toi aussi tu as eu ce “coup de coeur/foudre” pour ta précieuse 🙂

    A la semaine prochaine pour la soirée Dentelle !!

    • Bonjour Manuela,

      Alors, comme tu peux le lire dans d’autres commentaires, on t’incite à ne pas essayer de robes hors-budget chez Metal Flaque! donc pas trop de risque de ce côté là!
      Concernant les prix, je sais qu’ils ont des robes courtes abordables et une de mes amies y a trouvé sa robe longue à 1400€ (un modèle d’Ugo Zaldi). C’est un budget, certes, mais ce n’est pas très excessif pour une robe d’une si belle qualité!

      • Quand j’ai publié je n’avais pas vu les derniers commentaires 🙂

        Tant mieux, au moins tu ne pars pas avec la frustration !

        Pour notre joli jour à l’église je pense me rendre chez Rosa Clara. J’ai toujours aimé leur robe, avait déjà fait un essayage (juste pour le plaisir)…

        Après le prix on verra bien. Celle que j’avais essayé était à 2600€ (modèle Elsa collection 2011). Sur le coup ça m’avait paru cher. Mais si j’ai le coup de coeur et que le budget suit pourquoi pas ! Je veux surtout me sentir bien et me plaire 🙂

  • hello,

    metal flaque, j’en suis revenue un peu frustrée personnellement. Des modèles magnifiques (surtout david fielden et monique llullier pour moi) mais la vendeuse m’a directement demandé mon budget et refusait de me faire essayer celles qui était au dessus. autrement dit je n’avais pas le droit de rêver. j’ai trouvé ça pas classe du tout et c’est le seul endroit où j’ai ressenti ça.

    • Oui mais maintenant imagine que tu aurais essayé une de ces robes “de rève” et que tu aurais MEGA-flashé dessus?? (mais qu’elle est MEGA hors de ton budget)?

      c’est ce que m’a dit une des vendeuses lorsque j’ai demandé pour essayé pour essayer une Jenny Packham, et effectivement, elle n’a pas tort finalement…

      • Coucou mme cookies,

        je pense que la position se défend effectivement mais c’est le seul endroit ou on m à parle uniquement de budget tout de suite et j’ai pas aimé cette sensation. j’ai eu surtout l’impression qu’elle ne voulait pas accorder de son temps à quelqu un qui avait peu de chances d’acheter la robe, j’ai trouve ça dommage dans un lieu qui se veut classe, j’ai trouve que c’était un peu l’usine !!

        • J’en ai essayé des bien plus chères que ma robe de mariée, je ne dirais pas hors budget parce je n’en avais pas vraiment. Et finalement j’ai choisi une robe à 1200€ et pas celle à 3000€ qui pourtant est somptueuse mais pas vraiment moi…
          Il y a le rêve,les mètres de jolie dentelle, la couture sur mesure et puis il y a la réalité (et finalement la dentelle ce n’est vraiment pas moi)on s’est très bien faire la part des choses (c’est la fille qui a essayé de magnifiques robes Yolan Cris qui vous parle!!!)

          • Le sur-mesure n’est pas forcément le plus cher. Moi j’avais essayé un modèle d’une marque très connue qui n’était que polyester, à 1600€. Et je suis allée voir un couturier, je la lui ai montrée, lui ai dit ce que je voulais en plus et en moins, j’ai choisi une jolie soie, une belle dentelle et je la paye 1300€. Et au moment des essayages, je peux faire modifier la forme du bustier, celle l’encolure sur la dentelle, retirer l’effet blousant… Du sur-mesure à un prix acceptable (pour moi) !

    • Je suis d’accord avec Madame Cookies.

      Ma Maman voulait me faire essayer une robe certes magnifique mais qui n’était pas du tout dans le budget. La vendeuse a refuser pour les mêmes raisons! Si la robe plait elle laisse une trace de frustration et après il est assez difficile d’en trouver une autre

      • Je mets mon petit grain de sel 🙂
        Je n’ai essayé également que des robes dans mon budget pour ne pas avoir de regrets. Il y en avait une à + 2000 eur qui me faisait de l’oeil, la vendeuse m’a proposé de l’essayer et c’est moi qui ai refusé

    • Bonjour Chou,

      Je comprends ta déception, mais j’ai beaucoup questionné le vendeur et apparemment ils ont des robes vraiment très chères. Tu vois le film “Meilleures ennemies” avec Anne Hathaway et Kate Hudson? Et bien ils vendent le modèle que porte Kate Hudson dans le film, une création de Vera Wang. Je n’ai pas osé demandé le prix, mais je pense que c’est très, très, très cher!
      Alors imagine si tu craques dessus!
      Quand j’ai été essayer les robes chez Delphine Manivet, on fait tout le contraire: tu essayes, et tu apprends le prix ensuite en partant. J’avais craqué sur un très joli perfecto blanc pour aller avec ma robe, un coup de foudre total. Et bien j’ai sincèrement failli défaillir en lisant le prix indiqué sur la jolie carte que m’a tendue la vendeuse, et j’étais en fait assez contente de ne pas avoir craqué sur une robe qui aurait pu être hors-budget. Parce qu’un perfecto au final ce n’est pas si grave (même si j’en ai rêvé la nuit ensuite!).
      Mais ce n’est que mon point de vue, et en effet si tu es assez forte pour résister à l’appel de la carte bleue alors ma foi… fais toi plaisir! 🙂

      • Je me suis achetee une Vera Wang pour moins de 1,000 euros retouches incluses.

        Aucune idee de son prix neuve, en magasin, mais d’occasion c’est vraiment le bon plan!

        En plus, elle est vraiment nickel, impossible de savoir qu’elle a deja ete portee…

  • viiiiiiiiiiite la suite !!!!! quel suspens !

    moi aussi j’ai mis du temps avant de choisir ma robe, et finalement, je suis revenue au premier essayage… chez Nuit Blanche, une robe Jesus Peiro de la collection 2011 alors que je me mariais le 7 juillet 2012 ! après moules essayages, La robe trouvée par ma maman ne restait dans la tête, mais à force d’avoir attendu si longtemps j’avais la trouille de ne plus la retrouver… heureusement, elle m’attendait sagement sur son ceintre !

    Pour la dentelle, mon amoureux n’aimait pas non plus alors que je trouve ça so vintage ! résultat des courses, 0 dentelle sur ma robe pour qu’il finisse par me dire, une fois le mariage terminé et que je lui ai montré les robes séléctionnées : finalement, c’est joli aussi avec de la dentelle… damned ! donc n’écoute que toi, parce qu’il finira par oublier ce qu’il te dit, et une robe sur un mannequin et une fois sur toi… c’est complètement différent !
    J’avais fait un test en lui montrant plusieurs modèles, dont MA préciseuse, mais je ne savais pas encore que ce serait elle… il ne l’a pas trouvé spécialement jolie, ni les autres d’ailleurs… mais une fois portée sur toi… on en reparle dans quelques semaines 😀

    • Exactement: la robe une fois portée sur toi peut être totalement différente du modèle porté par un mannequin! Surtout qu’en plus c’est à toi de la personnaliser avec ta coiffure, tes chaussures et tout simplement… ton attitude! 🙂
      Tu as eu de la chance de retrouver ta robe après tant d’hésitations! 🙂

  • ah non non tu peux pas nous laisser en plan !!!!!!

    moi ça s ‘est fait 2 round
    1er round : 3 magasins et aucun coup de coeur
    donc recherche sur le net et la bingo j’ai un coup de coeur
    2ème round: 1er magasin pour essayer le coup de coeur sur le net
    oh ça oui le coup de coeur est bien là
    seul hic le budget
    2ème magasin là ou j’avais été au 1er round
    ils ont recu toute la collection mais rien ne me plait !

    la semaine suivante c’est décidé je lache un peu plus en budget et ce sera celle-ci
    sans aucun regret
    le jour j les invités ont trouvé qu’elle me correspondait tout à fait !

    • Ah oui, la question du budget… c’est ce dont les autres lectrices parlent plus haut dans les commentaires! Que faire lorsqu’on craque sur une robe “hors-budget”?
      Si tu as pu t’offrir la robe de tes rêves sans aucun regret, alors tu as eu bien raison de le faire! c’était quoi comme modèle si ce n’est pas indiscret?

      • Ma robe n était pas non
        Plus hors budget

        Ayant petit budget pour notre mariage
        Je m étais fixée dans les 500€ pour la robe
        Elle était à 650€ et vu qu il me fallait une grande taille 100€ de plus
        Donc en gros j ai mis 250€ de plus
        Mais ça valait le coup

        Si tu veux voir le résultat
        Mon mariage à été publié sur le blog fin mai
        Dans rubrique vrai mariage
        Mariage coloré avec ballons de basket

  • Haaaaa nos idées sur LA robe avant d’avoir fait le 1er essayage! On a toutes des idées bien précises qui se volatisent quand on enfile la première robe 🙂
    Je ne voulais pas de bustier, de froufrous, de plumes, de tulle, de truc volumineux.
    Une vendeuse m’a fait essayer une robe toute droite un peu comme ta première illustration et j’ai trouvé ca tristounet sur moi. Elle m’a d’ailleurs dit “vous porterez ca quand vous aurez quelques années de plus et avec une touche de couleur”. J’avais pris 10ans en essayant cette robe.
    Mon choix s’est finalement porté sur une robe toute simple, bustier (hé oui!!) avec le buste en dentelle. Rien de plus, rien de moins. J’ai privilégié une belle coupe et une belle matière et cette robe a plu.
    Le plus important: elle a beaucoup plu à choupi et aux invités, elle ne m’a pas embetée de la journée, ne m’a pas paru lourde et encombrante (bon, on a bien marché sur ma petite traine une fois ou deux…) et je m’y sentais vraiment bien!

    Alors essayer une robe hors budget ou pas…. moi je l’ai fait mais la robe (magnifique)depassait un tout petit peu le budget et du coup j’ai eu un gros doute. Mais la raison et le coup de coeur pour ma robe a été le plus fort. Si vous avez du mal de faire des choix n’essayez pas de robe hors budget, c’est se faire mal pour rien!

    • Bonjour Mme Choupette,
      Oui, j’ai l’impression qu’on est beaucoup à avoir une idée très (trop?) précise en tête et au final à craquer sur complètement autre chose!

  • Ouaou !! tu es quand même allée jusqu’à Londres !!
    Comme toutes, tu as pua voir ton coup de coeur !!!
    J’ai hâte de lire la suite de cette histoire !!

  • Quelle délicatesse dans ces robes !
    Pour ma part je n’ai fait “que” 2 rounds avant de trouver ma robe coup de coeur devant laquelle j’étais en pleurs ! Une robe qui ne répondait pas du tout à mes attentes de départ, comme beaucoup d’entre vous ! Mais finalement une beautéééééééé 🙂

  • Ne JAMAIS oh grand JAMAIS écouter son homme. Comme toi et au vu des mariées de mon entourage je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas : je voulais de la dentelle (comme la robe de ma mère et celle de grace kelly, Kate n’étais pas encore passée par là) et de la couleur, et même pourquoi pas de noir) et SURTOUT des bretelles, même fines, parce que les copines ont beau dire “oui mais tu verras ça tient tout seul” j’ai bien vu qu’elles remontaient leur bustier inconsciemment toute la journée!
    Je ne voulais pas de robe fluide, encore moins taille empire, pas que je n’aime pas, au contraire, j’ai juste pas le physique qui va avec. JE ne voulais surtout pas de froufrou, là c’est parce que je n’aime vraiment pas ça et on en voit partout.
    SAUF que… en prenant la température avec monsieur lui ne voulait que du blanc ou du crème, surtout pas de noir “parce que ça fait enterrement” et il me voyait avec plein de froufrous “parce que ça fait mariage”.
    LA robe, la précieuse, ma témouine me l’a trouvée, parce que je ne l’avais pas vue (je lui avais parlé de la vague idée que j’avais de ma robe quand même) je n’avais vu que les robes blanches à strass et froufrous, donc pas franchement emballée (même si après essayage elles étaient jolie aussi sur moi). Après 10 minutes de réflexion, sachant que le futur ne voulait découvrir ma robe que le jour J, je l’ai prise… elle est crème, le corset a de la dentelle noire et finalement quand il m’a vue il a adoré! et il bave encore devant les photos du D-Day en me disant “ah ouais, t’avais raison en fait”.
    conclusion: si la robe te plait, ne te fie pas aux préjugés de ton homme, ne te fie qu’à ton instinct. La robe et sa mariée c’est un peu comme la baguette magique qui trouve son sorcier ^^

    • “La robe et sa mariée c’est un peu comme la baguette magique qui trouve son sorcier”
      C’est très très joliment dit! 🙂 Et puis en tant que fan d’Harry Potter je valide la référence! 😉
      Je suis d’accord avec toi sur ce point: c’est une chose de voir la robe dans un catalogue, c’en est une autre lorsque ton fiancé te voit dedans le jour du mariage (journée haute en émotion, en plus!). Et puis je crois qu’on est assez nombreuses à avoir essayé une robe comme ça, pour essayer, et à être ressortie de la boutique avec! Donc imagine pour un marié, si déjà nous n’arrivons pas toujours à nous imaginer dans une robe!

    • May la description de ta robe m’intrigue, peux-tu nous donner ses références qu’on puisse (essayer) d’en trouver une photo ? 🙂 Merci !

  • Pour le budget et les robes hors de prix, je conseille de farfouiller sur le web et les sites “second hand” americain.

    La bas, les mariees lachent entre 5 et 10k pour leur precieuse et du coup elles sont bien contentes de les revendre!

    J’avais essaye une imitation d’une Vera Wang en magasin, prix $5,500 (pour une imitation!!). J’ai craque dessus…

    Du coup j’ai cherche la vrai robe VW sur les fameux sites et je l’ai trouve et achete pour 1,000 euros, livraison et retouches incluses. 🙂

    Et je compte bien la revendre apres mon mariage pour re-faire une heureuse!!

  • Non Mademoiselle Feliner c’etait les robes de Philippa Lepley (d’ailleurs elle a ses enfants dans l’ecole où je suis prof et m’avait proposé à la sortie des cours 50% mais sur une robe à £9000 ca restait trop cher)…

    Mais Jenny Packham j’adore aussi!

  • salut à toutes,

    j’ai exactement eu la meme expérience lors de mon premier essayage: j’étais sure de vouloir une robe style empire, pas de jupon… et quand j’en ai essayé une, ben là grosse déception, elle m’allait mais pas pour mon mariage!
    du coup j’ai tout essayé même des robes de princesses mais toujours sobres donc pas trop meringue (enfin j’espère)…
    j’espere que dans mon deuxieme jour de recherche je vais trouver THE robe!

  • Moi aussi ! Moi aussi !

    Je ne me suis jamais imaginée en robe de mariée.
    Je sais juste que je ne voulais pas de tulle, sous aucune forme, ni de choucroute. Donc, pas de voile. Et puis pas de traîne non plus (je trébuche déjà sur tout ce qui traîne, alors m’en rajouter une !!)
    Je ne voulais pas de blanc, mais de la couleur ! D’ailleurs, ma robe pour la mairie sera bleue. Et courte.
    Je ne voulais pas de bustier, car cela induisait forcément corset, et oh-mon-dieu-pitié-pas-ça.

    Et puis, pour le délire avec les copines, je suis allée en essayer quelques unes. Les premières, très lourdes, m’ont confortée dans mon idée.
    Mais c’était sans compter les newsletters des sites consacrés au mariage, et les nouvelles collections. Et puis, dans une boutique de luxe, j’ai pris rendez-vous pour voir, par curiosité, comment rendaient sur moi quelques modèles.
    Fin de collection oblige, je n’ai pu essayer qu’un modèle sur les 3 qui m’avaient tapé dans l’oeil. Débordée, la vendeuse me suggère avant de passer en cabine de faire un tour dans la boutique.

    Et c’est sur le tissu que j’ai flashé. Une soie ivoire nervurée (ou froissée ?), légèrement satinée. Je tente le coup. Il faut savoir que je fais un joli 40-42 depuis peu, et que je (re)découvre mon corps avec joie.
    Première robe, façon Marilyn en doupion de soie ivoire, une valeur sûre au regard de ma garde-robe.
    Deuxième robe, surprise : le tissu est toujours aussi beau, mais c’est un bustier. Oh, surprise, il me va comme un gant. Bon, cerceau obligatoire, mais la robe n’est pas trop lourde. C’est alors qu’elle détache et étale… la traîne. Et puis elle s’en va accueillir d’autres clientes, répondre au téléphone, me laissant coincée dans la robe. J’en profite pour faire des tests : sauter, marcher, re-sauter comme une folle, me pencher, faire demi-tour, etc. Bien maintenue, pas de vue plongeante dans le décolleté, plutôt libre de mes mouvements, et un popotin d’enfer grâce aux surplis que nécessite la traîne.
    La vendeuse a accepté de faire des photos. Vu le prix de la robe, il est hors de question que je l’achète un jour, d’autant qu’il m’est inimaginable de ne porter une tenue qu’une seule fois ! Il faudra donc compter en plus le coût de la transformation, ce qui n’est pas donné.
    Et DarkGroom a pu voir les photos. Je suis désormais sûre que pour l’église, dans 2 ans, il ne tirera pas la tronche en me voyant avancer dans l’allée (chose qu’il aurait faite avec une robe type Marilyn, par exemple) !

    En bref, je vais arrêter de jurer-que-jamais en ce qui concerne mes mariages (civil et religieux) et avancer pas à pas.
    Stressée mais plus angoissée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *