Comment gérer des parents divorcés quand on organise son mariage

Si tu te maries dans les semaines ou les mois qui viennent, je me suis dit qu’une petite Semaine Spéciale Conseils en tous genres pourrait t’être utile, histoire de boucler ce qu’il reste et achever de te rassurer dans cette dernière ligne droite. Alors avec Madame Lutine, on a plongé dans les archives et on en a ressorti le meilleur des conseils de Mademoiselle Dentelle, qu’on te proposera tout au long de cette semaine (avec quelques inédits). Les chroniques, témoignages et récits seront de retour dès lundi prochain !

Si tes parents se sont toujours bien entendu depuis leur divorce, j’espère que tu remercies de temps en temps ta bonne étoile. Parce que certes, tes parents sont séparés et ça, ça craint. Mais crois-moi, ça aurait pu être bien pire…

Si au contraire tes parents ne s’entendent pas plus maintenant qu’avant leur divorce et que tu stresses à l’idée de les rassembler le jour de ton mariage, voici quelques conseils de la part d’une femme mariée, issue ET mère d’une famille recomposée.

Accepte que les autres ne changeront pas

Le plus important (et le plus dur), c’est de garder en tête que ce n’est pas parce que tu vis désormais dans une bulle remplie d’amour, de liberty, de pivoines et de guirlandes de fanions que les membres de ta famille ont changé. Les gens ne font pas un break de qui ils sont juste parce qu’on organise son mariage. Oui, c’est dommage. Oui, c’est triste. Mais c’est la réalité alors il faut l’accepter.

Tu ne peux pas changer les autres. C’est un fait.

Bien sûr, ça arrive qu’ils changent. Ça s’est déjà vu. Mais il ne faut pas compter dessus. C’est comme ça qu’on se fait du mal.

Une fois que tu as accepté ça, peut-être même pleuré un bon coup dans les bras de ton fiancé (il est là pour ça, non ?), tu pourras déjà gérer tout ça un peu plus sereinement. Et à partir de là, si une partie de ta famille est en bisbille avec l’autre, tu as 2 solutions.

Tu les laisses se débrouiller…

Ils sont grands. Si si. Regarde-les bien. Ils sont tous adultes et ils peuvent très bien se débrouiller. Oui, peut-être que depuis toujours tu fais tout ce que tu peux pour que ça se passe bien. Peut-être même que tu racontes des bobards à l’un pour ne pas qu’il ne se doute que tu aimes toujours autant l’autre ou que tu évites d’aller rendre visite à l’autre pour ne pas faire d’histoires avec l’un. Mais saches que tu as le droit d’attendre d’eux qu’ils soient polis l’un avec l’autre le jour de ton mariage. C’est quand même pas tous les jours que tu leur demandes ça !

Pour que ça se passe au mieux, tu peux faire en sorte de les séparer « officiellement » : évite de le mettre à la même table, par exemple, et ne t’attends pas non plus qu’ils fassent un discours ensemble. Mais au delà de ça, fais-leur confiance. Ce sont des adultes, à eux de gérer leurs anciennes blessures. Ils peuvent bien prendre sur eux pour une journée !

Arrête de te poser trop de questions et pense à profiter du fait que tu puisses les réunir ce jour-là. C’est peut-être le seul jour où ça arrivera, il ne s’agit pas de gâcher ça avec un stress inutile. Répète-toi en boucle : « ce sont leurs problèmes, pas les miens ! »

Et ça se passera bien. Parce qu’ils t’aiment, tes parents. Et ça c’est vraiment une super motivation pour eux.

… ou tu prends les devants

D’un autre côté, tout ça, ça ne peut fonctionner que si tu sais que tes parents vont réussir à être sages. Si d’expérience tu sais que ça peut très mal se passer, s’ils s’invectivent dès qu’ils se croisent et que, l’alcool aidant, tu peux légitimement craindre un gros scandale entre la poire et le fromage, peut-être que tu auras du mal à rester zen toute la journée. Dans ce cas, peut-être que ça vaut mieux que tu prennes les devant.

J’ai une amie qui s’est sentie beaucoup plus sereine le jour où elle a décidé de ne pas inviter son père à la réception. Ses parents étaient divorcés depuis peu et s’entendaient (très) mal, elle avait invité peu de gens donc la proximité serait plus grande le jour J, et elle sentait que ça risquait de lui gâcher la soirée. Ça n’a pas été une décision facile à prendre, mais une fois prise, le soulagement était au rendez-vous. Le papa était présent à la réception et les mariés ont organisé un dîner avec lui, plus tard.

Je sais que d’autres font plusieurs petites réceptions. Tu peux faire la cérémonie civile avec une partie de la famille et la religieuse avec l’autre. Tu peux aussi inviter tes deux parents à la cérémonie (c’est pas bien long, une cérémonie !) et faire 2 réceptions ensuite, une avec la famille de ton père et l’autre avec celle de ta mère. Il y a plein de solutions pour éviter qu’ils ne se retrouvent en face à face trop longtemps.

Est-ce que ces solutions sont idéales. Bien sûr que non. Mais à défaut d’être idéal, au moins ce sera tranquille.

Et tu pourras profiter du plus important : te marier.

Et toi, comment tu gères ta famille recomposée le jour de ton mariage ? Si tu es déjà mariée, comment ça s’est passé ? Ils se sont bien tenus ?

(Date de publication d’origine : 26 août 2011. Mis à jour le 15 juin.)

Tu as une question à nous poser ? Tu peux le faire ici : https://www.mademoiselle-dentelle.fr//poser-une-question/


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Comment gérer des parents divorcés quand on organise son mariage”

  • Mes parents se sont toujours bien entendus après le divorce… Jusqu’à l’année passée, où mon père décide qu’il ne veut plus voir ma mère.

    Du coup mon casse-tête commence. Il faut que je prévoie un gros w-e pour présenter mes parents aux parents de mon chéri, du coup, on gère comment? Ma mère vient avec son nouveau fiancé et mon père seul ? ON en fait 1 le samedi et l’autre le dimanche ?

    Et pour le jour J, je sais qu’ils pourraient être à la même table sans s’envoyer des fions toute la soirée, mais maintenant, il y a le nouveau fiancé de ma mère… Qui est hyper macho et qui ne voudra pas être à la même table que mon père.

    Je sais que je vais prendre un grand chapeau, je mets les noms de tout le monde, et je tire les tables au sort, et épicétou.

  • Merci pour ces conseils.
    Pour ma part, je me demande comment notre mariage va se passer : les parents du marié sont divorcés, se sont remariés et ont un enfant chacun avec leurs nouveaux conjoints ; ma famille est divisée : entre mon frère qui est fâché avec ma tante et mon oncle pour X raisons, et le fait qu’il n’ait pas encore revu ses cousins avec lesquels on vient de renouer….pas facile d’imaginer l’ambiance générale !
    J’essaye effectivement de me dire que ce sont des adultes, que pour une journée, ils peuvent faire un effort… Je n’ai pas vraiment envie de devoir subir ces histoires de famille qui me suivent depuis que je suis gamine, surtout ce jour-là…

  • J’ai lu l’autre fois que la principale raison de la baisse fulgurante du nombre de mariage était celle-ci. Les parents divorcés. Les gens ne se marient plus par incapacité de réunir les deux familles le jour J, c’est bien triste tout ça.

    • Coucou,
      Ma mère est une c….asse de premiere zone, mon père, on n’en parle pas (et oui, c’est triste mais c’est comme ça). Ils ne s’entendent biensûr avec personne mais j’ai compris que je ne voulais pas me marier pendant longtemps pour éviter de tous les réunir (et pour plein d’amis c’est pareil….) . Et puis un jour, j’ai dit « stop, moi je veux me marier, je ne vais pas réfréner cette envie à cause d’eux. On va les mettre à une table au fond, pour qu’ils n’embêtent personne, et basta. et au moindre scandale, mon chéri les vire (mais ça m’étonnerait, trop peur de « s’afficher » devant tout le monde, elle préfère passer pour celle qui a une famille parfaite, (j’en ai la nausée)

  • Co, personnellement j’ai fait la présentation à mes beaux parents en deux temps : d’abord ma mère et mon beau-père, puis mon père la semaine suivante. Parce qu’autant y’a pas (trop) de soucis pour réunir mes parents au milieu de 80 personnes, autant avec juste eux et mes beaux parents, tout le monde aurait été mal à l’aise.
    Sinon moi j’appréhendais vraiment (pas vraiment le scandale ou la dispute, mais que ma mère réagisse mal en voyant mon père avec mon petit demi-frère), et finalement tout s’est bien passé.
    Tout à fait d’accord pour les séparer. Nous il n’y avait pas de plan de table, mais chacun de mes parents s’est installé naturellement à une table avec son côté de la famille. Et j’ajouterais également séparer pour les photos (ma maman m’a avoué qu’elle angoissait à l’idée que je lui demande de poser avec mon père et pas son mari, alors que ça ne m’était pas venue à l’idée de toute façon !).
    J’ajouterais pour que ça se passe bien :
    – trouver quelqu’un chargé des « relations avec la famille ». J’avais demandé à mes frères de faire attention et de passer du temps avec les deux, comme avec le reste de ma famille
    – rassurer les beaux parents : oui, ils ont leur place à leur mariage. Evident quand ils vous ont élevé, je pense, mais moins pour eux quand ils font partie de la famille depuis peu. Mon beau-père comme ma belle-mère ont eu du mal à se sentir « légitimes » et à leur place pendant cette journée (ma belle-mère n’était pas venue préparer le mariage avec nous), il a fallu que je les rassure à la fois avant et pendant la journée (mais finalement, je pense que l’un comme l’autre en ont bien profité !)

  • J’sais pas pourquoi, le fait qu’ils soient adultes, parfois, j’ai du mal à le concevoir…
    Ce qui est un peu méchant. Mais s’ils étaient si mûrs que ça, ils n’auraient pas besoin d’être aussi méchants entre eux, au moins pour le bien de leurs enfants quand ils sont devant eux ?

    Ceci dit, je vais prendre le pari que le temps a suffisament atténué les blessures, prendre le temps de beaucoup causer avant avec chacun, mettre en place des signes bien clair (Papa ou Maman, si je sors le carton jaune, c’est que tu t’approche des bornes, et au carton rouge c’est dehors tous les deux) et go ! On verra bien…

    Mais c’est vraiment le plus stressant à gérer je trouve… J’aimerais bien faire plusieurs mariages mais bonjour le budget 😉 Même sans sortir le carton jaune, hein, ça fait flipper de penser qu’on va devoir l’avoir !

    Ca fait plaisir que tu sois revenue de vacance Mme Dentelle !

  • bonnes questions !
    j’ai personnellement testé « prendre les devants » pour le baptème de ma fille ( première petite fille de la famille), avec des parents qui ne se cotoient plus depuis 20 ans. Ma méthode: prendre son courage à deux mains, appeler les personnes concernées ( parents, grands parents) et tout en arrondissant les angles, en disant que le passé est le passé, qu’on ne veut pas prendre parti ni connaitre les détails, les prévenir qu’on ne veut pas de vagues, car sinon, ils seraient bannis de toute fête familiale suivante.
    Et ça a marché!!!
    si ça peut aider:o)

  • Pour ma part, ça sera, père de mon chéri pas invité et mes 2 parents invités mais qui devront se comporter en adultes (ils se séparent en ce moment même!) Je prie pour que ça ne soit pas tendu, ni lors de la petite cérémonie, ni lors de la grande cérémonie l’an prochain!

  • Comme je suis soulagée de lire tous ces témoignages…
    Il faut avouer que chez moi, lorsque j’ai annoncé mon mariage, une bonne partie de la famille s’est demandé pourquoi je voulais m’engager dans une galère pareille et que je devais être vraiment très très motivée pour me lancer dedans!
    Pour essayer de faire simple, imaginons que mes grands parents sont divorcés ( depuis 30 ans certes mais ils n’ont toujours pas passé le cap même s’ils ont su refaire leur vie), que mes oncles et tantes sont fâchés avec la-dite grand-mère et son conjoint pour des raisons qui datent d’avant ma naissance, que mon père a plus ou moins coupé les ponts avec sa famille à cause de sa c*** de nouvelle femme, qui est quand même la mère de mes demi-frères et soeur que nous n’avons plus le droit de voir depuis 2 ans. Ajoutez le fait que mes propres parents, divorcés donc, m’ont fait grandir avec belle-mère et beau père adorables mais aujourd’hui remplacés, que j’aimerais quand même voir ce jour là, de même que mon génialissime beau-papa actuel….. hum, vous suivez?
    Non non, ce n’est pas fini, vous ne rêvez pas, du côté maternel, tout le monde est également divorcé mais ça se passe mieux et je risque très certainement de faire l’impasse sur les ex-oncles et tante…..
    J’arrive même à être effrayée en écrivant tout ça, le pire est que je n’en rajoute pas du tout et que c’est vraiment comme ça, on doit vraiment être sur-motivé pour vouloir gérer ça!
    En fait, du côté de chéri, c’est plus facile, d’abord parce qu’ils sont moins nombreux, ensuite parce qu’ils s’entendent bien, ouf, à nous deux ça s’équilibre presque….
    Concrètement, je ne sais pas trop comment je vais gérer tout le monde le jour J mais j’ai pris les devants, tout le monde sait qui est invité et comme il y aura du monde, personne ne sera obligé de voir ceux qu’ils ne veulent pas voir, du moins je l’espère, et puis chacun est adulte alors je croise très fort les doigts pour que tout le monde fasse un nœud à son mouchoir et ne profite pas de notre jour pour remettre les choses à plat……
    j’espère car je ne veux pas prendre partie face à toute ma famille, j’aimerai que tout le monde soit là (hormis la nouvelle femme de mon père bien sur, qui serait bien capable d’empêcher mes demi-frères de venir…)
    Croisons les doigts jusqu’au jour J…

  • Alala, c’est mon malheur du moment…mes parents sont séparés depuis 10 ans, et pendant 9 ans, ils ont eu ce qu’on peut appeler un divorce admirable, pas de conflits, des bons rapports même, toutes les fêtes de familles ensemble comme si de rien n’était…et là depuis 1 an, mon père a décidé de ne plus adresser la parole à ma mère. Ma mère a du mal à tourner la page, elle a toujours gardé des sentiments pour lui, elle n’a retrouvé personne depuis, contrairement à mon père, et ces 9 ans de bonnes relations n’ont fait qu’entretenir ses sentiments… et aujourd’hui, leur fille se marie, et ils décident de régler leurs comptes : maman refuse d’être présente si la compagne de mon père est là. Mon père refuse de céder au chantage de ma mère et me dit que dans ces cas-là, il ne viendra pas à la soirée. Sauf que j’ai toujours été très proche de l’un et de l’autre, je ne conçois pas mon mariage d’un bout à l’autre sans mon père ou ma mère, je suis déchirée…j’ai proposé à mon père que sa compagne vienne mais seulement à la cérémonie civile, mais non, cela ne lui convient pas. Ils étalent leur rancoeur, et leur fille dans tout ça ? Je sais que c’est difficile pour eux, mais l’amour pour leur fille n’est-elle pas plus forte que la fierté, que la haine, que tout ? A voir…

  • Ah pas facile la liste des invites!!
    Pour ma part, nous faisons un petit mariage, 70 invites. Rien que de mon cote j’ai 40 cousins… Ca donne le ton!
    Du coup, aucun ne sera invite malheureusement 🙁 Trop complique d’invite untel mais pas untel.

    Cote parents, mes parents sont separes depuis 7 ans mais toujours pas divorce. Mon pere vit avec sa « nouvelle » amie depuis 3 ans. La dite amie est en fait une ancienne maitresse, que mon pere frequentait quand j’etais encore petite…
    J’ai mis du temps a decider de mes invitations, mais je viens de couper la poire. Je n’invite pas l’ex-maitresse, nouvelle amie, de mon pere.
    D’une, le divorce de mes parents n’est meme pas encore prononce.
    De deux, je connais tres peu cette dame (rencontree une fois), et ce mariage c’est la fete de mon couple, pas le coming out a toute la famille du nouveau couple de mon pere.
    De trois, cela simplifiera beaucoup la journee pour ma mere, et mes frangins, et la famille cote maternelle…

    Maintenant comment l’annoncer a mon pere? Bizarrement lui ne s’est jamais pose la question de savoir si elle serait invite. Cela tombe sous le sens pour lui. Ceci alors qu’il a ete lui-meme exclu du mariage de la fille de son amie… Ah les hommes!! 😉

    Si vous avez des conseils, je suis preneuse!!

  • Pas simple tout ça ! Je suis dans le rôle de la nouvelle compagne… Depuis 19 ans. Nous avons 2 enfants de 16 et 18 ans et nous nous entendons très bien avec ses enfants issus de son 1er mariage et j’adore ses petits enfants. Une seule ombre au tableau : l’ex femme qui n’en avait rien à faire de son mari mais qui, n’ayant pas retrouvé un compagnon stable, est aigrie et pourrie la vie de tout le monde en faisant du chantage à ses enfants et petits enfants !  J’appelle ça du cinéma… mais parce que j’aime tout ce petit monde je m’écrase depuis de nombreuses années. Il va y avoir le bapteme d’un des petits enfants bientôt ! Une fête à laquelle, compte tenu des supers relations que nous avons frère, sœur, demi-frères petits enfants, père, belle mère, nous devrions tous y participer… Et bien une fois de plus, pour ménager une personne égocentrique, qui ne pense qu’à elle… les pestiférés (de son point de vue uniquement) n’y seront pas à cette cérémonie. Cela uniquement pour ne pas qu’elle gâche la journée… J’avoue que j’en ai marre du rôle de « pétasse, pouffiasse, » ça fera bientôt 20 ans que nous faisons notre vie ensemble, nous avons 2 enfants supers, et j’adore mes beaux enfants et mes beaux petits enfants ! Dans cette situation je ne pense qu’à une chose : que mes beaux enfants qui ont choisi de baptiser leur bébé aient le moins de soucis possible. J’espère toutefois que le grand père pourra y être en toute tranquillité ! 
    En conclusion : je choisie le bien être de ceux que j’aime … (nous avons tout le temps pour partager d’autres moments ensemble) et je ne comprends pas le cinèma, la jalousie, le chantage, l’égocentrisme et parfois la méchanceté d’une propre mère qui préfère se mettre en avant et enquiquiner tout le monde plutôt que de penser au bien être de ceux qu’elle est censée aimer ! 

  • Ça fait du bien de lire ça. C’est vrai que mes parents, après tout, ils peuvent bien se tenir correctement UNE journée !!
    Merci pour cet article!!!!

  • Nous on est au top côté parents, c’est dans le cercle tantes et oncles que ça coince… dans ma famille je ne m’entends pas avec tout le monde, on a des modes de vies et des morales beaucoup trop différents.du coup, avec mes oncles je m’entends à merveille, mais pas avec mes tantes. il y en a bien que je n’inviterai pas, mais comment expliquer cela à ma mère (puisque ce sont ces propres soeurs…) et puis c’est vrai que financièrement, ça change la balance….
    un peu désemparée avec cette liste d’invités! merci pour vos conseils…

  • Bonjour, je suis avec mon copain depuis 10 ans et notre fils aura un an dans un mois, et ma belle mère refuse de venir a son party de fête parce que le beau père sera la… Je trouve ca bien dommage et en meme temps, vraiment borné.. J’image si cétait mon mariage ou le baptème de fils et elle réagissait comme ca… On leur demande pas la lune… On leur demande une putain de soirée… que ce soit oncle, tante, grands-parents, beaux-parents ou parents… pour une belle occasion, comme notre mariage, un bapteme ou pour une fete significative (comme pour le an de mon fils qui est très significatif pour nous)… On invite les gens qui sont chers a notre coeur…On ne peut pas commencer a choisir pour l’un ou pour l’autre.. On invite pour nous… et ceux qui ne savent pas s’entendre ou qui ne peuvent se supporter l’espace d’une soirée ou d’une réception d’une heure… tant qu’a moi… qu’il aille au diable… Un peu drastique pour certain… mais bénéfique pour mon bien-être!

  • Moi c’est je ne parle plus trop à mon père depuis le divorce. Les relations entre eux deux sont plus cordiales que celles que j’ai avec lui ! Mais il sera là. Chez nous (Afrique et Islam) ce n’est juste pas possible qu’il ne soit pas des festivités dans la mesure où sa « bénédiction » est indispensable pour le mariage religieux. De plus ça fait mauvais genre un enfant en froid avec son père donc la belle-famille n’est pas trop au courant. Je pense que les beau-frère et sœur s’en doutent et ont été choqués… Je n’ose imaginer la réaction des beaux-parents… Ça s’annonce compliqué ces 26 et 27 Décembre 2014. ^^

  • J’avoue que ton article à tout de suite capté mon attention ayant moi-même toutes les raisons de redouter le pire de la part de ma famille le jour de mon mariage.

    Ce n’est pas évident à gérer et pour ma part, c’est une question que je me posais avant même de savoir que j’allais me marier : comment est-ce que je vais gérer si un jour je me marie ayant une famille maternelle très portée sur le conflit, très rancunière et par dessus le marché adepte des coups d’éclat du style « le grand-père explicitement – pas invité – au mariage de sa petite fille qui se fend d’un petit coup de téléphone bien senti une semaine avant le mariage (quand la future mariée est au top de la zénitude) pour annoncer qu’il viendra quand même » (expérience véridique).

    J’avoue que de mon côté j’avais un peu commencé à penser aux deux types de solutions que tu proposes mais que pour le moment je ne sais pas encore comment je vais gérer ce problème. Si je prends le parti de ne pas inviter certaines personnes et qu’elles ne trouvent rien de mieux que de venir malgré tout – ce qui risque de se passer – cela risque de mettre le feu aux poudres et de ruiner notre journée à mon chéri et moi. Si je prends le parti de mettre les choses au clair dès les invitations (grosso modo : si vous ne pensez pas pouvoir vous tenir je préfère que vous vous absteniez de venir) j’ai peur de voir ces personnes-là définitivement sortir de ma vie (ce dont je n’ai pas forcément envie), quant à leur faire confiance pour se conduire en adulte, ne les ayant jamais vu le faire en quinze ans de non-cohabitation difficile, j’avoue être sceptique…

  • Bonjour à toutes,
    Alors moi, j’ai un problème de taille, et je ‘arrive pas à trouver de témoignage là-dessus… Mes parents se séparent… pendant les préparatifs de notre mariage ! Eh oui, à 1 an et demi du Jour J, mes parents viennent de nous annoncer qu’ils se séparent (en pleine période de Noel, c’était génial!).
    Après une grosse remise en question sur les notions de base du couple et du mariage, je me pose maintenant des questions sur l’organisation (plan de table, gestion de conflits, la famille…).
    Est-ce que l’une de vous est passée par là? Ou avez-vous simplement des conseils à me donner pour ça ne vienne pas entâcher notre belle journée?
    J’ai besoin de votre aide !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *