Ma demande en mariage : le grand huit des émotions !

Je te resitue un peu le contexte général : nous sommes ensemble depuis le 14 janvier 2005, soit plus de 7 ans et demi.

Et si ça ne tenait qu’à moi, on serait mariés depuis 4 ou 5 ans déjà !

demande en mariage

Crédits photo : David Wittig Photography

Sauf que dans cette histoire, je ne suis pas toute seule !

Ma moitié est un homme très difficile à cerner : au premier abord, il est froid et distant, limite hiératique… Au deuxième abord aussi, d’ailleurs !

C’est un garçon excessivement peu démonstratif au niveau de ses sentiments et de ses émotions ! Il est timide, réservé et peu bavard ! (Autant dire que c’est tout mon contraire !)

Après ce magnifique portrait, tu dois te dire «mais pourquoi elle l’épouse » ??

Je t’avoue que par moment je me pose aussi la question ! Mais au fond, je sais que j’ai la chance de le connaître comme personne et j’ai vu clair en lui.

Sauf qu’en matière de vie de couple et de sentiments, nos caractères diamétralement opposés nous ont parfois éloignés. Quant à un concept qui lui a longtemps été étranger : LE MARIAGE, nos différences ont même failli définitivement nous séparer !

Quand j’ai connu Gigi, il avait deux certitudes : je ne me marierai jamais et je n’aurais pas d’enfant !

Et puis, au fil du temps, je lui ai appris qu’il ne fallait jamais dire jamais !

Tout a véritablement commencé en 2009 et 2010. A ce moment-là, nos 5 couples d’amis les plus proches, ont TOUS eu un enfant, et un de ces couples s’est marié.

Et là, en tenant la première miniature dans ses bras, Gigi a eu un déclic : non, ça n’explose pas !

Par la suite, il s’est même aperçu qu’il avait un bon feeling avec les enfants et que la vie de famille, c’était plutôt un concept sympa !

Voilà donc qu’un dimanche, pendant la sieste, il me propose de faire un bébé !

Et là… j’ai un peu cassé son enthousiasme. D’abord parce que j’étais encore à la fac et loin d’avoir fini mon parcours. Et surtout, j’avais toujours posé une condition sine qua non : « JE NE FERAI PAS D’ENFANT SANS ETRE MARIEE AVEC TOI !!! »

Nous avons donc entamé un long bras de fer, chacun campant sur ses positions.

Chaque fois que le sujet était remis à l’ordre du jour, je lui proposais le mariage, à quoi il répondait non, et quand je lui demandais d’étayer sa réponse, ça donnait « non on n’a pas encore de situation donc on ne se marie pas maintenant ! »

Franchement en entendant cette réponse, je me suis demandé plus d’une fois s’il m’épousait pour moi, ma fortune (potentielle) ou mon plan de carrière ?

Et puis faute de compromis, nous avons classé ces dossiers… Jusqu’à l’été 2011, où 3 de nos couples d’amis se sont mariés ! Quand je te dis que la fille de 27 robes c’est moi, je n’exagère rien : j’ai été témoin pour les 3, j’ai assisté à tous les essayages, au choix de robe, de coiffure et maquillage, et pour l’une d’entre elle, ma meilleure amie, j’ai rajouté les ateliers traiteurs, confection des bouquets, centres de tables et décoration florale, et tous les DIY du D-DAY !

Et paradoxalement, alors que je baignais dans mon univers favori, et que j’étais aux anges dans tous ces préparatifs (bien que totalement crevée parce que je préparais l’entrée au barreau en même temps), tout cela me ramenait systématiquement à ma propre condition : tout le monde autour de moi avançait, fondait une famille, officialisait sa situation et moi je n’étais toujours pas mariée et même pas fiancée !

Parce que juridiquement, les fiançailles sont une « promesse réciproque de se prendre plus tard pour époux », donc cette vague promesse m’aurait au moins permis d’espérer une wedding issue !

J’allais oublier de te parler de mes trois effets kiss cool : des occasions de passer enfin à l’acte, il en a eu des centaines mais par trois fois, j’y ai bêtement cru alors que non !

Avoue quand même que :

  • Gigi qui insiste pour qu’au coucher du soleil au parc Disneyland, on monte à la tour de la Belle au Bois Dormant et me décroche un baiser hollywoodien….
  • Gigi qui m’offre un solitaire magnifique pour la saint valentin (avec toutes les tables à côtés qui d’un coup tendent une oreille curieuse au dessert)….
  • Gigi qui m’offre une montre et un solitaire (oh ! un deuxième ! chouette collection dis donc…) pour mon anniversaire, au réveil, avec le grand jeu du petit déjeuner romantique

Ça incite la grande nunuche que je suis à sentir son cœur s’emballer !!

Même les arguments avancés par nos amis, leur enthousiasme et l’impatience de nos familles n’ont pas eu raison de lui.

Alors, il fut un temps où j’ai arrêté d’espérer, et où j’ai même laissé entrer en moi-même un intrus indésirable : le doute.

« Est-ce que Gigi, fut-il le seul et l’unique Amoroso, est l’homme de ma vie ? Au fond, peut-être que j’espère en vain quelque chose qui ne viendra jamais…
J’ai le droit au bonheur moi aussi, dois je le chercher ailleurs ?
Et inversement, est ce que le mariage vaille que je sacrifie 6 ans et demi de relation ?? »

Bref, tu l’auras compris, une belle tempête sous un crâne ! Rajoute à cela le stress du concours et 4h de sommeil par nuit et tu obtiens une fille totalement perdue.

On a atteint le fond de la dégringolade de la montagne russe, le jour où, admise au concours et reçue au grand oral parmi les 48 candidats sur 196, j’ai subi les foudres de l’homme qui, au lieu de savourer le triomphe de notre équipe de choc (parce qu’il a tout vécu avec moi depuis la 1ère année, qu’il a été mon soutien dans toutes ces épreuves), m’a fait un complexe d’infériorité, pensant qu’à présent j’allais le laisser pour un avocat !

Après un bon mois de réflexion, dont 15 jours dans ma chambre de jeune fille, nous nous sommes retrouvés à Noël chez ses parents.

Je ne saurais dire si c’était dû à la magie de Noël ou à la neige, mais il y avait de l’amour dans l’air. Et en le regardant à table ce soir là, j’ai su, j’ai toujours su que c’était lui.

Je ne dis pas que toute ma peine avait disparu mais nous étions déterminés à passer de 2011 à 2012 en mode superlovers.

C’est ainsi que pour notre anniversaire, je lui avais annoncé la couleur : cette année c’est toi qui te charges de l’organisation. Alors que j’avais émis des doutes, c’est pour ma plus grande joie qu’il m’a prouvé qu’il était encore capable de me surprendre, et pas qu’un peu !

A mon réveil, un brunch digne d’un palace m’attendait avec un sublime bouquet de fleurs et un Gigi aux petits soins.

Après une petite virée shopping et une belle balade sur la plage (la plage en hiver sur la côte d’azur, c’est magique), l’Amoroso m’annonce fièrement : fais une petite valise pour la nuit avec une robe chic, une nuisette et un maillot de bain…

Début prometteur. Je m’exécute sans savoir où nous allons !

Une fois les yeux bandés et installée dans la voiture, nous roulons… jusqu’à l’un des plus beaux palaces cinq étoiles de Nice : le Palais dela Méditerranée, situé sur la célébre Promenade des Anglais.

ma demande en mariage au palais de la méditerannée

Il s’est présenté au comptoir et qu’ouïs-je ? Qu’entends-je ? « Votre suite au dernier étage vous attend Monsieur »… Je me suis sentie décoller en moi-même en même temps que l’ascenseur.

Suite sublime, fort spacieuse, d’une décoration subtile et raffinée, pourvue en champagne et macarons : le paradis !

Nous trinquons, je pars me préparer et une heure plus tard je retrouve l’homme beaugossifié pour l’occasion, avec costume et total look classe.

Je prends ma pochette prête à partir diner quand monsieur me rattrape par le bras et me dit « attend, y a quelque chose que j’aurais dû te donner depuis longtemps déjà… ».

Je ne m’emballe pas, j’attends. Puis, il sort l’écrin, l’ouvre et me le tend… Sans rien dire.

J’ose timidement : « c’est une bague de… ? »

Puis les mots magiques… enfin presque : « c’est pour qu’on se marie ».

Fidèle à moi-même, j’ai rétorqué que j’attendais depuis suffisamment longtemps pour avoir droit à la vraie formule magique… qui a été prononcée un genou à terre.

Une retouche make-up plus tard, nous partons diner. Et là en 5 minutes, il a rattrapé 7 ans de retard : en gros il m’a dit qu’il avait suffisamment attendu, qu’il se sentait prêt à fonder une famille, et mieux qu’il en avait non seulement envie mais besoin et qu’il tenait à ce qu’on se marie rapidement et en hiver !

Bref, journée parfaite, soirée parfaite et petit déjeuner au lit parfait.

Jusqu’à l’appel de ma belle-mère, en larmes, venant nous apprendre une terrible nouvelle : son grand-père s’était éteint dans la nuit. Cet homme charmant, qui tannait Gigi pour qu’il m’épouse et qui était pressé de rencontrer ses arrières petits-enfants.

Alors au fond de moi, pour me consoler, je me dis qu’il le savait et qu’il est parti en paix.

Mais je ne peux m’empêcher de penser que parfois le destin se joue de nous.

Et toi, c’était comment ta demande en mariage ? De l’émotion ? De la surprise ? L’homme a t’il mis les petits plats dans les grands ? Tu l’as attendu longtemps ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



28 commentaires sur “Ma demande en mariage : le grand huit des émotions !”

  • Houa quelle belle aventure.
    Quelle fin… Comme beaucoup des plus beaux moments de la vie, ils sont souvent accompagner d’événements tragiques… C’est la vie…

    Je vous souhaites un très beau mariage…

  • Wouah, c’est une très belle histoire que tu nous raconte ici… je suis sincèrement désolée pour son grand-père, mais en effet, la vie nous joue de ces tours parfois…j’espère qu’il est parti en paix en sachant que son petit-fils allait enfin se décider. D’un autre côté, c’est aussi ce genre d’évènements qui parfois confortent les fiancés timides à s’engager: le mien m’a offert ma bague exactement un an après le décès de son père. Je pense que c’est une façon de dire « la vie continue, et j’ai bien l’intention d’en profiter ».

    Et donc alors VRAIE question : tu as COMBIEN de solitaires? 😀

  • Gigi à certes des défauts mais c’est un homme qui couvre sa Nunue de bijoux il fait l’admettre!
    J’ai donc 3 solitaires, et ma bague de fiançailles en or blanc et diamants!
    Je ne compte pas bien sur les bracelets, colliers et boucles d’oreilles!!

  • Mince j’ai posté sans la fin de mon message :
    – Je suis désolé pour le décès du GP à Gigi. Tout comme tu le dis, je pense qu’il est parti en savant… Et que de là haut il est fier de son petit fils. Nous avons perdu le gp de Mister J. il y a peu (nous avions avancé notre mariage pour qu’il soit présent), et c’est encore parfois très douloureux. Après, nous avançons, en nous disant simplement qu’il est sans doute très fier de nous et qu’il ne voudrait pas nous voir triste.

  • C’est fou comme je retrouve mon fiancé dans certains aspects de la personnalité de ton fiancé !

    Tu auras attendu mais pour une merveilleuse demande en mariage 🙂 Finalement il est romantique ce Gigi !!!

    Mon fiancé ne m’a pas vraiment demandé en mariage, il m’a simplement dit « Ce serait bien si on se fiançait non? ». On a vu ça comme le moyen d’officialiser notre relation auprès de nos famille, après 5 ans d’amour.

    Pour le mariage il était un peu plus frileux, car là c’est THE engagement. Finalement, même s’il n’est pas très bavard et en extase sur la chose…je vois que l’idée lui plait de plus en plus.

    Il me pose des questions sur ce que j’aimerais faire, il regarde même les émissions de mariage avec moi, en faisant des commentaires et en se demandant ce que lui aurait fait. (bon ok il ne les regarde pas en entier mais c’est toujours ça)

    Pour le papi c’est une bien triste nouvelle, mais comme tu dis il est parti en paix, le jour où son petit fils a enfin sauté le pas !

  • Tout viens à point à qui sais attendre on dirait 😉 Bravo à Gigi de s’être lancer!

    Pour nous la demande s’est faite comme ça sur le vif parce que M. Hermine n’y tenait plus. J’avais d’ailleurs écrit un article dessus tant c’était spontané et décalé avec le moment.
    Beaucoup d’émotion que ce soit pour chacun d’entre nous ou pour nos potes qui étaient autour.

  • C’est une très belle histoire que cette demande. J’étais complètement absorbée à la lecture de ton texte 🙂
    La vie nous joue parfois de drôles de tours, et il arrive parfois que de grand moments de détresse coïncide avec d’autres plus joyeux. J’ai emménagé avec mon chéri exactement 1 an jour pour jour après le décès de mon papa. Ça n’était pas du tout voulu, ça c’est juste fait comme ça. J’y ai vu un signe me disant que la vie continuait même si on ne peut totalement se démarquer de son passé.
    La demande de chéri c’était totale surprise le jour de mon anniversaire et c’était très émouvant 😉

  • Ooooooooh purée, qu’est-ce que j’ai adoré cet article!! Ou sont les mouchoirs? Rien qu’à la phrase « c’est pour qu’on se marie » j’ai les larmes aux yeux (mes collègues vont encore se poser des questions!)

    Pour son arrière-grand-père, c’est très triste, mais c’est une telle coïncidence que comme tu dis, il l’a probablement senti…

  • Quelle belle demande en mariage, et que de montagnes russes ! Je crois que les deux solitaires offerts auraient eu raison de moi, car c’est vrai que c’est pour moi un vrai symbole de fiançailles.

    Je n’ai pas attendu aussi longtemps que toi. Nous nous sommes connus plus tard, j’ai 31 ans, donc je pense que plus rapidement l’idée de s’engager est venue plus vite. Mais je me suis tout de même reconnue dans le débat « faisons un enfant, non marions nous d’abord », dans le « je suis témoin pour toutes mes copines qui se marient » !
    Mon fiancé m’a fait sa demande il y a deux mois, lors d’une semaine de vacances en Crète. Il voulait un endroit romantique, mais la Crète étant assez touristique, nous n’étions jamais vraiment seuls, donc il a choisir de le faire dans notre jolie chambre d’hôtel, un soir. Je ne m’y attendais pas du tout, alors le voir un genou à terre me tendant une jolie boite en me posant la question fatidique… J’étais dans tous mes états !

  • le « c’est pour qu’on se marie » de ton gigi me fait terriblement penser à la phrase que m’a dite mon fiancé lorsqu’il m’a offert THE ring : « tu c’est ce que c’est? c’est une bague de fiançailles ». Comme quoi l’émotion peut aussi gagner le coeur de nos hommes et leur en faire perdre leur latin…

  • OUah!!!! super demande la classe!! Moi aussi j’avais eu le week end romantique et tout.

    La classe! C’est quand même un bon moyen de voir si c’était l’homme de ta vie de voir qu’il accepte de fonder une famille et de se marier pour toi. C’est comme cela que moi, j’ai vu que mon ex n’était pas celui-là! Après 6 ans et demi de relation il ne voulait toujours aucun avenir avec moi alors stop, on arrête les frais. Et tant mieux car l’homme de ma vie je l’ai rencontré juste après et je l’épouse!

    Un truc qui m’interpelle quand même: il te dit « on n’a pas de situation pour se marier » MAIS il te propose de faire un enfant? Je trouve qu’une situation est plus importante pour un enfant que pour un mariage mais ce n’est que mon avis.

    En tout cas il est romantique ton chéri y’a pas à dire!!! Il va sûrement te sortir le grand jeu le jour J avec surprises et petits discours!

    Très jolie histoire 🙂

  • Eh bien que de rebondissements !
    J’avoue que les solitaires qu’il t’a offert, c’était suspect, c’est tout de même censé être typiquement LA bague de fiançailles, j’aurais eu du mal à l’interpréter autrement… Surtout en sachant que tu voulais te marier !
    Finalement, il aura mis le décorum autour de la fameuse demande. ^^ (J’adore le « c’est pour qu’on se marie », c’est tout mignon et timide !)

    Triste coïncidence que le départ simultané de son arrière grand-père. Sûrement qu’il est parti en paix, ayant senti que la fondation de votre famille était proche. ♥

    La demande en mariage chez nous… eh bien, ce sera l’objet de ma prochaine chronique. 😉

  • Ah là là, si un jour je suis chroniqueuse pour Mlle Dentelle, je vous raconte ma demande, ou plutôt ma non-demande, Monsieur rivalisant manifestement avec le sieur Gigi en termes de maladresse et de difficulté à exprimer ses sentiments. Sauf que dans mon cas, ça ne s’est pas terminé par une belle surprise bien préparée… *soupir*

  • Quelle magnifique demande, et quelle triste nouvelle à la fois. J’aurais pensé comme toi, que son grand-père le savait et a pu partir en paix, c’est une belle façon de se consoler.
    Ton histoire confirmera à beaucoup ce fameux dicton : tout vient à point à qui sait attendre 😉

  • Sublime demande… Comme quoi, les hommes sont encore romantiques (quand ils le veulent bien…) et savent nous surprendre!
    Tu étais prête, il fallait simplement que lui aussi le soit.
    La vie n’est malheureusement pas toujours rose, et je dirai simplement qu’il faut profiter de chaque instant avec les personnes que l’on aime. La vie est trop courte.
    En tout cas, toutes mes félicitations, et pleins de bonheur.

  • Et bien tu l’auras mérité cette belle demande en mariage !!
    Il a vraiment fais ça bien ton chéri !!
    Dur dur pour votre réveil avec cette triste nouvelle mais le fait qu’il parte pile poil au moment où sont petit fils à enfin fait sa demande est effectivement une raison de penser qu’il est parti en paix !!

  • Wahou!!!! pour te rassurer je l’ai attendu 10 ans ma demande…. et finalement c’était tellement magique que je ne regrette pas d’avoir attendu 😉

  • belle histoire! décidemment pas mal semblable à la notre…

    La fin également. Le jour ou mon chéri à demandée ma main à mon papa, un oncle que j’aimait énormément est parti…

    un beau souvenir accroché à un beaucoup plus dur!
    mais de là ou ils sont, ils savent que tout va bien 😉

  • la grande classe cette demande… moi je n’ai eu droit qu’a une bague (que je ne met jamais d’ailleurs, va savoir pourquoi) au reveil de la sieste posé sur le lit.. et un homme qui dit, c’est un solitaire.. « euh oui et alors? » pas le jeux, et vu que tu veut pas de pacs alors voila…
    c’est romantique hein!!!!
    2ans aprés notre rencontre… finalement j’aurais peut etre préférer attendre

  • Tiens, ça me rappelle aussi quelque chose, ça… Le coup de l’écrin, posé sans rien dire, après un repas inoubliable sur l’une des plus belles avenues de la Capitale… Et les grands absents aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *