Je suis en pleine déprime pré-mariage

On nous parle du baby-blues. Mais il y a également sa sœur cachée, toute aussi fréquente : la dépression pré-partum.

Dans la même veine, les futures mariées craignent parfois ce fameux wedding-blues. Eh bien, réjouis-toi, car il existe également… le pré-wedding blues.

Manoir hanté, ciel qui s’assombrit d’un coup, éclairs, tonnerre, cri d’épouvante, et apparition du titre Le pré-wedding blues en lettres rouge sang.

Crédits photo : D.R.

Si j’ai envie de t’en parler aujourd’hui, c’est parce que c’est courant. Aujourd’hui, c’est moi. Mais à peu près toutes mes copines mariées ont eu ce gros passage à vide peu avant le mariage.

Concrètement, ça donne quoi ?

C’est un ras-le-bol des préparatifs. Plus envie d’avancer. Du tout. Sur rien.

Ta jolie liste de choses à faire devient un ennemi. La regarder te met une boule dans la gorge, parce que « il reste tout ça à faire ! ». Avancer un peu ne te donne pas l’impression d’avancer. Avancer beaucoup semble être impossible.

Alors, technique de l’autruche. Mais ça n’empêche pas de ressentir constamment un léger sentiment de panique… Parce que même sans la regarder cette fichue liste, TU SAIS qu’il y a encore plein de choses à finir !

Crédits photo : Shannon Stellmacher Photography

Vouloir se vider la tête. Cette tête remplie de chaque petit détail du mariage. Oui, car c’est toi, et toi seule, future mariée, qui sait tout de cette journée. C’est toi qui sait comment mettre le pot de fleurs par rapport au bougeoir et à la pile de livres pour les centres de tables, bien sûr.

Mais surtout… C’est toi qui sait que X et Y n’ont toujours pas répondu aux invitations. Qu’il manque trois phrases-clé et deux lecteurs dans la cérémonie. Qu’il faut trouver un moyen de covoiturer W. Que la livraison du costume est en retard. Que ta témoin n’a toujours pas trouvé de robe. Qu’il reste encore à acheter 5 kg de bonbons, des sacs en papier, des jolis stylos, une centaine de bougies…

C’est toi qui stresse du moment où vous aurez les clés de la salle, parce que les propriétaires n’ont dit que oralement que ça serait possible de l’avoir plus tôt. C’est toi qui a délégué la fabrication de ton bouquet en feutrine, de l’urne et des 3 km de fanions en toile de jute, mais qui n’en a pas de nouvelles. Et même si tu sais que ça sera fini à temps, tu vois que le temps file, et tu doutes.

Tu te rends compte que A et B voulaient vous préparer quelques animations pour le dîner, mais que finalement, ils n’ont pas d’idées. Bon, ben on mangera… Et puis… on mangera.

Tu commences à avoir peur. De l’amusement des invités. De la couleur de tes bijoux. De l’organisation de toute la journée.

Ne plus s’intéresser aux préparatifs. « Oui, tu n’as qu’à mettre cette musique pour l’entrée de la cérémonie. M’en fiche. »

Crédits photo : Carolina Wahnish Rivera Photography

Bon, mais alors, on fait quoi quand on est en pleine déprime pré-mariage ?

  • On tamise les listes de choses à faire : la cérémonie, la baby-sitter, la ceinture du marié, les essais coiffure > important ; les étiquettes pour les bulles, les plats à gâteau, les pochettes de mouchoirs custom’, la gazette des mariés > pas important. D’abord on s’occupe de l’utile. S’il reste du temps et de la motivation, on pourra toujours s’occuper des détails.
  • On se fait bichonner par son fiancé.
  • On en parle. De préférence pas à Tante Gertrude qui avait dit à ta sœur, en plein baby-blues : « Mais tu as tout pour être heureuse, ton fils est magnifique et éveillé, franchement, de quoi te plains-tu ?! »
  • On prend des vacances dépaysantes. Pas juste chez les (beaux) parents où on va déjà une fois par mois, c’est trop habituel. Alors hop, un week-end en amoureux ou/et avec des amis. Et comme mariage ne rime pas forcément avec palace, partir en camping, ça marche aussi !
  • On se recentre sur l’essentiel : notre union avec la personne que l’on aime. Et ça, ça ne sera pas ébranlé par une absence de candy-bar ou un numéro de table posé de travers.
  • On attend. Ça arrive souvent à un moment proche du mariage, donc fatalement, après, il y aura moins de choses à faire ! (Et peut-être même que ça nous manquera… mais c’est une autre histoire.) A moins d’être carrément en dépression, le fait de savoir qu’il faut absolument faire telle et telle chose avant le jour J devrait t’inciter à t’y mettre à un moment ou un autre, même si tu y vas à reculons.

Fiou… ça va passer.

Et toi ? Es-tu sereine et efficace ? As-tu eu une période de déprime à l’approche du mariage ? Crains-tu le wedding blues ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



45 commentaires sur “Je suis en pleine déprime pré-mariage”

  • Mon dieu, je suis pile poil dans cette tendance : est ce que ça me rassure de ne pas être la seule ? non…
    Mais je sais que j’y arriverais tout comme toi.

    Le gros hic c’est que jusqu’à maintenant je comptais beaucoup sur mon témoin experte en déco et d’une grande générosité, prête à suivre toutes mes idées de DIY.
    Sauf qu’on est jamais dispo en même temps…
    Par exemple des petits accessoires pour les invités qui devaient être finis “vite fait bien fait” fin aout et bien on est début octobre et c’est pas fait d’un tiers… et le gros de la déco vient après ça…
    Ok encore 6 mois mais à force d’entendre tout le monde dire “on a le temps” depuis Février, date à laquelle tout le monde était enthousiaste, on se retrouve à octobre où rien de concret n’est prêt…alors oui les idées et la théorie, on a tout, mais il est temps de passer à l’offensive pour le concrétisation, boudiou !
    plan B : élargir son cercle de bonnes volontés
    plan C : faire l’autruche 😉 non j’en suis pas là non plus.
    Merci en tout cas pour cet article qui résonne en moi et me soulage 😉
    et je te conseilles le plan B : il y a surement d’autres personnes dans ton entourage qui sont dispo pour t’aider

    • Il n’y a pas forcément tant de “bonnes volontés” dans l’entourage, malheureusement. 🙁 Et plus le jour J approche, plus les choses qu’il reste à faire sont spécifiques, et donc pas forcément évidentes à déléguer (passer 1 h à expliquer ce qu’il faut faire quand on aurait mis un quart d’heure à le faire soi-même, ça mérite de réfléchir à deux fois).
      J’ai eu plusieurs moments de “vide” avant aussi, mais la date étant encore lointaine, le “bon, ça va, j’ai le temps” suffisait à m’apaiser en partie. Faire une pause, cela ne prêtait pas à conséquences. Maintenant, plus de doute : c’est maintenant ! 😆

      Ce n’est pas rassurant de savoir que ça arrive à plein de monde, mais au moins, on voit que parmi ce “plein de monde”, il y a eu des mariages merveilleux et magnifiques ! Donc oui, on en sort, ça passe. 🙂 Et ça par contre, j’ai trouvé ça très rassurant. 😆

  • Autre idée : faire le tri sur ce qui te est ton problème et ce qui ne l’est pas. Je ne parle pas des détails peu importants dont il faudra que tu t’occupes à un moment, mais bien des choses dont tu n’as pas à t’occuper du tout. La robe de la témoin, ce n’est a priori pas ton problème, pas plus que les chaussures de ta belle-mère, la coiffure de ta mère, etc. Ne pas y penser, ça libère de l’espace de cerveau pour d’autres choses plus importantes.

    Je ne suis presque pas stressée et ça me va bien. Sans parler de déprime pré-mariage, on est néanmoins en train de connaître un moment de gros ras-le-bol sur les invitations, qui traînent et traîiiiinent en longueur… On est au point où on se dit “peu importe le papier, peu importe les enveloppes, on prend ce qu’on trouve du moment qu’on n’a plus à y penser”. Ahem. Ce sera joli quand même hein.

    Héhé j’ai bien ri pour le camping puisqu’on revient justement d’une semaine de camping en Italie, à penser à plein de choses et à notre avenir… mais pas au mariage !

    Courage !

    • En tout cas aujourd’hui, ça va mieux, on a été en Suisse ce week-end, et même en parlant un peu mariage avec les amis… De nouveaux paysages, être avec du monde… ça fait un bien fou (j’ai rajouté le point “vacances dépaysantes” en revenant de week-end justement, voyant que c’était efficace 😆 ).

      C’est vrai que je n’ai pas à m’occuper des affaires des invités, mais bon, surtout la témoin, ça ferait bizarre qu’elle soit dans un ton complètement décalé. Les autres j’essaye de ne pas m’en préoccuper. 🙂

    • oula oui on a bien d’autres chats à fouetter que de s’occuper de la tenue de la belle maman…

      Et oui un petit break en amoureux c’est le bon plan, pas besoin d’aller loin ni de dépenser beaucoup.
      Sur nos photos de présentation, je plaisante bien sur en disant qu’on réfléchit au plan de tables et au vin d’honneur.
      En une semaine, sur laquelle je misais beaucoup pour en parler, notamment de la bénédiction qui me tient à coeur, on a abordé le sujet 2 fois sérieusement…
      mais c’était des vacances pour prendre des forces avant d’affronter les 6 derniers mois !
      En fait chéri m’a fait la surprise de réserver un voyage en promo que je lui avais mis sous les yeux en pensant aux destinations de notre voyage de noces, mais il nous l’a offert avant !
      Un amour sous ses airs râleurs…

  • Très bel article Miss et qui résume parfaitement ce que nous toutes, “vieilles mariées” avons ressenti à un moment des préparatifs et de façon plus ou moins forte.

    Oui, on a toutes connu une saturation, le sentiment de porter seule le monde sur nos épaules, de ne pouvoir rien arriver à gérer, que le peu que nous avons délégué nous donne plus d’inquiétudes que de confort.

    Bref, la phase “marre de tout, on arrête et on file se marier à Vegas” est un classique.

    Cette étape est passagère et effectivement permet de prioriser ce qui est indispensable et de mettre en option ce qui nous paraissait vital mais qui n’est que superflu après réflexion.

    Donc cool, zen, tu vas voir, tu vas retrouver le moral et la motivation pour régler l’essentiel. Le reste … Pas grave si tu peux pas 😉

  • Je sais exactement ce que tu ressens car moi aussi je partage ce sentiment mêlé à la fois de panique totale, de “je m’en fous-fais ce que tu veux” et de “j’en ai trop marre des péparatifs”. A J-1 mois (comme toi), je suis un peu déprimé. Mais ce qui m’enerve surtout, c’est le comportement du Groomzilla qui depuis le début des préparatifs (depuis un an donc) remet tout au lendemain. Mais le problème, c’est que le lendemain, c’est maintenant! Il vient de réaliser qu’on se mariait dans un mois ! Et qu’il nous reste une tonne de choses à faire. En ce moment, l’ambiance est assez électrique à la maison…

    • Oui, les hommes se réveillent dans les 2-3 mois précédent le mariage… Quand tu as passé tout une année à organiser tout, toute seule (parce que valider une idée c’est bien mais proposer et agir, c’est mieux) et que l’homme arrive en te disant “c’est dans 1 mois, il faut faire ça, ça, ça et ça pour tel jour” c’est plutôt agaçant…
      Essayez de vous retrouver un petit moment sans parler mariage (plus facile à dire qu’à faire à 1 mois je te l’accorde) mais il faut que vous puissiez être calmes et reposer pour profiter de cette belle journée !

    • Ah nos chéris… M. Lutin est apparemment plus performant que le tien et il a fait déjà beaucoup de choses. Et pourtant, là encore, étant la seule à avoir tout en tête, ça n’empêche pas d’être quand même paniquée à l’idée, aussi, des choses qu’il doit encore faire.
      C’est terrible mais, même un fiancé “appliqué” et concerné… est TRES loin d’avoir en tête même seulement les choses qu’IL doit faire. 😆 Combien de “tu as fait ça ?
      – oh non, pardon, j’ai oublié !”… Là où l’on a chaque détail jusqu’au plus insignifiant en tête.

      • Ha moi j’ai de la chance alors! Le mien fait la déco et est assez motivé depuis le début. Pour les couleurs et la déco on a tout choisi ensemble étant donné que disons, je n’ai pas toujours de bon sens pratique lol.

  • Je te comprends tout à fait!
    Prioriser les choses aide beaucoup et permet de relativiser. Non notre mariage ne sera pas nul s’il manque un petite touche déco qu’on avait prévu au début des préparatifs (quand on ne réalisait pas tout à fait le temps que tout cela allait demander…)
    Courage! L’important c’est de rester souder vers le même objectif. Je suis sûre que vous arriverez à tout organiser.

    • Dans la préparation d’un mariage, il y a d’abord le moment où l’on fait des listes longues comme le bras d’idées merveilleuses à faire ABSOLUMENT. Puis, plus on se rapproche du jour J, plus on intensifie le “en fait, ce n’est pas indispensable”, et hop, on vire de la liste. 😆

  • Ah elle a un nom cette déprime là? Ben voilà je déprime tout pareil…à J-1 mois, je me réveille avec des sueurs froides le matin…hiii, j’ai oublié de… J’ai l’impression de tout porter sur ma tête : Les invités qui ne sont pas autonomes et qui te demandent de venir les chercher à l’aéroport, de réserver leur chambre d’hôtel, c’est quoi le numéro du taxi??… Bibi qui est au bord du gros craquage au boulot et qui se retrouve incapable de gérer les préparatifs…Les prestataires qui te lâchent à la dernière minute… Mais bon, ça me rassure de me dire que finalement, c’est normal, et je ne suis pas la seule à passer par là ! Soyons forte Miss Lutine !

    • Courage Mlle Citron ! Dernière ligne droite !
      ça va aller. Si-si, même si ça paraît dingue alors qu’on n’en peut tellement plus qu’on est à deux doigts de laisser tout le monde en plan, ça ira.
      Ah, quelle folle expérience que le mariage et ses préparatifs. On doit être un peu maso. 😆

      • Carrément maso ! J’ai l’impression de revivre mon diplôme de fin d’étude…1 an à tout préparer, avec la sensation qu’on y arrivera jamais…renoncer à certaines chose car plus de temps…Allez, ça personne ne le verra…Et se réveiller le lendemain avec un gros blues : “et maintenant? Qu’est-ce que je fais?”

  • J’adore l’image du manoir ! J’ai comme l’impression que l’on connait presque toute cette période… On a hâte que le mariage soit fini car il reste mille choses à faire et qu’on se dit qu’on n’aura pas le temps, pas les moyens, pas l’envie… On a limite envie de tout annuler tellement ça devient prise de tête…
    C’est là qu’il faut vraiment faire le tri entre ce dont on a envie et ce dont on a besoin pour pouvoir continuer à préparer ce jour en toute “sérenité”
    Courage, bientôt tout cela te manquera 😉

    • C’est peut-être le dernier “test” pour voir si on veut vraiment se marier. 😆

      J’espère que ça ne me manquera pas trop quand même. Y’a plein de projets de prévus, normalement, je devrais avoir de quoi m’occuper. 🙂

  • Eh bien je n’échappe pas à la règle, après avoir passé plus d’un an à tout préparer il y a une espèce de “rejet”…
    J’ai l’impression que je pars en live dans la déco parce que beaucoup de choses me plaisent et que personne ne peut me ‘conseiller’ du point de vue : oui t’es dans le thème ma chérie, ah là tu dérapes…
    Heureusement une semaine no-wedding m’attend !!! J’espère que ça passera… COURAGE LES FILLES !

  • Courage et effectivement “ça va passer”.
    C’est important de faire autre chose que du mariage à côté, sinon c’est normal de saturer (et puis “respirer, manger, et vivre mariage” 100% pendant un an, bonjour la déprime une fois le jour J passé !)

    L’échelle temps était différente pour nous, vu qu’on a tout fait en 4 mois. Du coup on était à fond, mais je me gardais quand même des temps libres (soirées filles, ciné, bouquinage – magasine de mariage interdit !-, we en montagne …) et surtout, 2 semaines avant le mariage on a fait un break d’une semaine, dans les montagnes Suisse. C’était à la fois flippant (à J-15, quand rien n’est fini, partir en montagne sans tél et sans internet) et à la fois, ça nous a permis d’attaquer la dernière ligne droite reboosté à fond et bien reposé !
    Et tu sais quoi ? tout n’a pas été fini pour le jour J … et à part moi (et mon mari) personne ne l’a su ! Et “l’étiquette-trop-jolie ou la gazette-des-mariés” qui manque : elle n’a manqué à personne !
    Donc il faut se concentrer sur ‘l essentiel comme tu l’as si bien écrit !

  • comme l’a dit madame diane, c’est la fameuse phase : “on s’en fout, on va se marier à Las vegas”… une phase terrible où la plupart des gens autours de toi semblent se réveiller “alors c’est pour bientôt ? tout est déjà prêt non ? parce que moi ma fille blablabla” (bref on aura compris le principe … plus de patience, marre de sourire bêtement face à des remarques stupides et envie fréquente de hurler). La fameuse liste -notre copine à la base- ressemble à une ennemie… on ne peut plus regarder un blog mariage sans avoir envie de pleurer “mais comment ils ont fait bouhhhhhh”.
    On est passés par là aussi mon mari et moi. le gros ras le bol. Perso, j’ai pas fait dans les sentiments, quand c’était pas à nous de régler certains problèmes, on a renvoyé les gens à leurs responsabilités (“t’as déjà voyagé seul ? t’as pas besoin de moi pour réserver ton taxi ou te donner le plan des bus de la région!), on a priorisé et on s’est accordé des pauses avec interdictions de parler mariage sous peine de désinvitations :p

    • Je suis d’accord avec toi.
      Moi j’ai pris les devants. Avec mon futur, on a fait un super blog avec TOUTES les explications. Je me suis même appliquée à mettre TOUS les hôtels du coin sur une carte google MAP pour qu’ils situent en un coup d’oeil la distance par rrapport à la salle. Après il y a le descriptif de l’hôtel lui-même.
      Et j’ai mis un plan pour aller à l’église, à la mairie, à la salle etc. Donc si on me demande je dirai “va voir sur le blog”. Je mettrai l’adresse avec les FP.
      C’est pas possible quand tu pars en vacances, tu te débrouilles non??? 😀

  • J’adore cet article.
    Je penses que c’est le problème de toute futur mariée, on se met une responsabilité énorme sur les épaules. Comme si le bon déroulement de cette journée ne dépendait que de nous.
    Je n’en suis pas encore à ce stade de déprime car il me reste encore 9 mois pour tout préparer.
    En revanche, je fais souvent des cauchemars. Dont un qui reviens très souvent, celui où je n’ai plus de robe le jour J …

  • On est toute passée par là je pense. Ce gros coup de ras le pompon de tout, juste une terrible envie de fuir avec ta moitié lion de tout ça! Et puis tu fait cette coupure tant attendue et si essentielle pour vous deux. Tu reviens et tu t’y remets doucement sans t’en rendre compte. Et finalement ton jour J est là et les détails te passent par dessus la tête, etc…

  • Et bien Mlle Lutine, je viens d’écrire un article qui exprime aussi mon ras le bol. Ca me fait du bien de lire ça.
    oui, J’EN AI MARRE!!!! J’en peux plus! J’ai envie qu’il soit là ce mariage, avec ou sans déco! J’ai ma robe et je suis belle dedans, mon fiancé a son costume et il est beauuuuuuu dedans, ça devrait le faire non? J’ai même songé à avancer le mariage d’un mois et demi pour achever ça plus tôt!

    Bon courage à toi tu vas y arriver, t’inquiète on passe toutes par là faut croire mais ça reste encore tabou… Merci de l’avoir écrit.

  • Courage, on passe toutes par là mais c’est qu’une mauvaise passe. Tu vas retrouver ton énergie et être à nouveau pleine d’entrain et d’initiatives j’en suis sûre!

  • Je suis une exception ??? Moi je prépare tout pour un mariage dans ….. 1 an et demi 🙂

    On a déjà le nom des tables, les faire parts (reste plus qu’à les réaliser une fois qu’on aura la date et le lieu exact)

    Après, c’est vrai que ça peut être stressant, c’est quand même un sacré “cap” à passer. Ok, il y la formalité administrative. Il y a éventuellement la cérémonie religieuse…

    Après, c’est aussi beaucoup de préparatifs pour un voir deux jours. Mais c’est tellement de souvenirs je pense (enfin j’espère) 🙂

    • Non nous aussi on aura mis un an et demi! Commencés en juillet 2011 les préparatifs pour mariage en février 2013. Ben en fait tu te dis que tu as le temps… Et le temps passe!
      Un an c’est bien je pense car moi j’ai saturé à peu près à un an de préparatifs. Mais du coup tu es quand même moins stressé pour les choix, y’a plus de temps.

  • Oh oui ça va passer… ne t’en fais pas !

    J’ai eu droit aussi à cette période de gros ras le bol… J’avais qu’une envie partir dans les bois et hurler !
    Bizarrement cette mauvaise passe a été un mal pour un bien. Ça m’a permis de relativiser énormément et de me recentrer sur l’essentiel… Je crois que je m’étais trop mis la pression : est-ce que ça va plaire, est-ce que les gens vont s’amuser, est-ce que tout va bien se passer, est-ce que, est-ce que… Au final tout un tas de question qui m’ont stressé ! Alors bien sûr entre le boulot, les prépas, les déceptions, la vie quotidienne ben à moment donné yen a marre lol
    Mais pour ma part, la semaine avant le mariage j’étais zen, heureuse, sereine ! Finalement je m’en fichais de tous ces détails qui m’avaient pris la tête qqs temps avant… L’important c’était mon amoureux, NOUS !

    Courage Mlle Lutine, pense à cette merveilleuse journée que tu vas passer… Et dis toi que même si tout n’est pas au point (les détails je veux dire) ça n’enlèvera en rien la magie de ton jour j !!!

  • Coucou,
    Merci pour cette article, j’ai eu des prémisses il y a quelque temps et il me reste encore 10 mois donc je pense en avoir un sévère aux alentours de Février… Ou même avant…
    En tous cas cela me rassure de ne pas être la seule…
    Courage à tous, hauts les coeurs!

  • Olala.. je suis à M-7 donc j’ai encore un peu le temps avant ma déprime prémariage mais je sais que très rapidement je vais passer par là.
    Je fais déjà des cauchemars sans noms, certains soirs je sature à faire des DIY, penser à tout c’est épuisant.

    Mais si on le fait toutes, c’est pour cette journée si spéciale dont on sera fière 🙂

  • Je suis dans le même état que toi !!! J’en ai marre des prépas, je suis HS !!
    J’ai envie de partir en vacances !!
    Courage !! Le jour J va arriver vite !!

  • Bon moi j’ai encore 8 mois avant d’atteindre cette phase de saturation mais je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir Melle Lutine… Dans le cadre de mon boulot j’ai du préparer une grosse manif qui avait lieu en septembre 8 mois de prépa qui m’ont semblé être une répet grandeur nature de l’orga d’un mariage entre les cartons d’invit er les petits four de l’inauguration… J’ai failli peter un cable la semaine avant et bien après la manif j’arrivais toujours pas à lacher prise!!! eh ouais les brides-to-be ce qu’on fait toutes en ce moment ben c’est du boulot à part entière alors quand en plus de ça on a sa “vraie” vie pro à coté un quotidien prenant et pas mal de pression… Ben voilà! Moi je dis on devrait nous eriger des statues lol! Allez courage à toutes, ne culpabilisons pas d’avoir ces phases down c’est mm plutot sain… et au fond de nous on sait qu’on va tout déchirer!!! LOL

  • Moi les filles, si j’avais un conseil à vous donner, pour oublier la déprime et retrouver son homme tout en continuant les préparatifs, ce serait : les cours de valse ! Ces quelques heures passées à tournoyer en riant dans les bras de Hombre m’ont fait le plus grand bien ! C’étaient des moments un peu hors du temps, une obligation de faire une pause et d’être ensemble, attentifs l’un à l’autre, et ça a vraiment bien marché. Et au final, on s’en fout si on l’a ratée, notre valse, le jour J : la préparer nous a vraiment permis de nous libérer d’une tonne de stress ! Alors, dansez la valse, le tango ou le zouk avec votre Chéri, mais dansez ! Et vous verrez… 😉

  • Et 9mois avant c’est aussi ca?
    on a commencé les prepas y a deja loooongtemps (en tout prepa de 2ans entre le debut et le mariage l’an prochain).
    et depuis quelques temps j’avais un petit ras le bol,un peu contradictoire car l’envie d’avancer mais aussi un ras le bol.
    Bon il ya aussi qu’on a deja fait beaucoup de choses qui sont a faire en avance et que les choses qui me bottent sur le moment sont plus a faire vers la fin…
    A cela s’ajoute le fait que je suis une grosse indécise…j’ai aussi l’impression d’etre mal organisée(alors que c’est plutôt le contraire d’habitude,donc c’est perturbant)
    La il faudrait se mettre à la cérémonie et aux faire parts mais j’y arrive pas…

    Bon j’ai comencé les essayages et c’est déjà une chose à part entière (pour autant j’aurai pu commencer bien plus tot,pour ca finalement je ne suis pas en avance mais ca ne me stresse pas,au contraire)

    Bon après on a réalisé la deco de mariage (pour tout de la salle a l’eglise) en 1mois 1/2 a 4(avec un peu plus d’aide par moments) alors ca me rassure aussi mais du coup ca motive pas.

    La on s’est pris quelques jours a paris avec l’homme car je devais y aller pour le boulot,lf mariage est encore present (essayages avec une amie,on a tenté le salon du mariage pourri) mais cette petite parenthèse fait beaucoup de bien et notre journée disney nous a trop détendu et etre que tous les deux c’était super (sans enfants,sans boulot,sans contrainte)
    On rentre et il nous reste la fin de semaine pour ranger chez nous et faire de la place poyr les choses achetées qui traînent pour le mariage depuis un bail,un peu partout,et faire le point.

  • On a fait une grosse deprime pré-mariage. Un énorme ras-le-bol…

    Faut voir qu’on vit à 20.000km de là où on se marie, du coup les préparatifs sur place ont été très concentrés. Genre tout à faire sur une grosse semaine. On en avait ras le pompon après environ 3 jours!! haha

    Au final, le mariage c’était samedi, et c’était geénial!!! Nos proches et amis ont mis la main à la pate sans qu’on ait besoin de demander, et ont leur doit notre magnifique wkd…

    Bref, mon conseil, repose toi sur tes proches!
    Et adopte mon crédo pendant le mariage, à chaque question organisation = réponse : “chais pas chuis reponsable de rien”. Tres efficace pour se detendre et se concentrer sur le principal : etre jolie et heureuse!!! 🙂

  • Moi, ça me rassure, malgré tout !

    Parce que, mes copines se sont mariées bien avant moi, et je ne me suis jamais posé la question de mon propre mariage.
    Parce que, me sentir absolument nulle et incompétente, c’est un truc dont je ne parle pas aux copines, je broie du noir dans mon coin.
    Alors, quand ma témouine m’a secoué les puces pour me dire que j’étais une grande idiote de tout vouloir assumer toute seule, j’ai un peu relâché la pression.
    Et puis, est arrivé notre voyage au Canada, prévu depuis longtemps (avant sa demande), où pas le temps de penser aux prépas.
    Au retour, les faire-parts sont arrivés chez les destinataires, qui les ont trouvés plus beaux que je ne le pensais, les alliances sont arrivées et je suis reposée !!

    Bref, savoir que je ne suis pas la seule à cafarder (enfin, faut dire que préparer un mariage même petit à partir d’août pour novembre, c’est kamikaze), ça fait du bien là où ça fait mal !!

    Merci et courage !

  • Merci!! Merci pour cet article rassurant! J’essayais désespérément de me remettre en question en me disant (comme tante Gertrude) que je ne devrais pas être comme ça parce que le mariage c’est beau, c’est cool , c’est génial et tout le monde s’amusera! Mais rien à faire je suis gavée et tout et tous m’agacent! Ce week-end c’était mon #evjf mes potes sont formidables elles ont fait des trucs de dingue et j’ai passé un week-end de folie mais ce matin re belote, je suis malade je ne peux même pas aller au boulot et évidemment ma boss pense que c’est le résultat d’un evjf trop arrosé alors que pas du tout! J’ai envie de regarder tout le monde d’un air dédaigneux au possible et de leur dire calmement :” non mais, sérieusement, foutez moi la paix! Allez vous faire empapaouter je ne peux plus voir vos gueules!”
    J’ai envie de courir me réfugier dans une cabane sans personne sans même un voisin à moins de 20 km!
    Bref. J’ai le wedding blues…

  • Ouh la. J’avais déjà lu cet article mais c’est maintenant que j’y suis que ça me parle beaucoup plus. Gros ras le bol des préparatifs, cumulé à une recherche d’emploi qui dure depuis 8 mois maintenant et où ces satanés recruteurs ne daignent même pas répondre. Recruteurs et invités = même combat. Je suis dans une bonne phase de déprime pré-mariage. Etant psychologue, je tente de me soigner moi même…mais ça marche pas. 🙁

  • Alors moi: je crois que j’y suis, depuis pas mal de temps et que malheureusement je ne vois pas le bout!!
    Je ne prend pas gout aux préparatif, impression que tout le monde va juger, que tout va etre source de conflit avec ti chéri… et du coup, ca crée des conflits la ou des fois y en a pas!
    J’ai beaucoup d’angoisses aussi sur ses sentiments a lui… Il a beau me rassurer, j’ai toujours des doutes: et est ce qu’il m’aimera toujours dans 10ans? Est ce que le fait de se prendre la tete n’est pas sgne qu’on est voué a l’échec?
    Je pensais commencer a voir le bout avec le plus gros du mariage prévu (il nous reste 3 mois) mais non, j’ai encore des paniques, et surtout quand je vois que ti chéri a des angoisses et des doutes sur des choses… ca m’angoisse….
    Nous partons dans 1 mois faire un week end romantique, mais nous n’avons pas le budget pour le faire toutes les semaines…. car on a besoin de se retrouver et que cette fichue organisation se termine! Je veux me marier… mais juste ca, pas tout le tralala autour (alors qu’avant j’en avais envie….) AU SECOURS!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *