« Mais ! c’est pas l’jour de ma mort » juste de l’enterrement de vie des célibataires – Partie 2

Me revoilà avec un résumé de notre enterrement de vie de jeunes célibataires. Nous avons fêté notre EVJ- ensemble avec une dizaine d’invités sans réelle distinction filles – garçons car ça ne nous correspond pas du tout.

Nos témoins ont fait l’excellent choix (si tu veux mon avis) de poser une ambiance qui a été le fil conducteur de tout l’EVJ- avant, pendant et après. Ainsi, il a suffit d’une poignée de SMS et de courriels envoyés la veille par une « mystérieuse organisation voyageant à travers le temps » pour nous rebooster totalement.

Le code c’est « le code » ? ils se sont pas trop cassé le bonnet, pour l’trouver celui-là !

Mme Chocolat témoigne très bien de l’intérêt de cette “ambiance” qui fait monter la mayonnaise et qui donne encore plus envie aux futurs mariés de participer à l’événement.

De notre côté, le vendredi soir avant l’EVJ- nous étions comme des gosses en train de réviser nos connaissances cinématographiques et cryptographiques (tu t’y connais en code césar ? nous, oui). Une vague de paranoïa et de fous rires a même fini par nous submerger quand les SMS de notre témoin sont arrivés cryptés et indéchiffrables puisqu’il ne s’agissait que d’un bug de son téléphone sans rapport avec le reste.

Déroulé et jeux de notre enterrement de vie de célibataires commun

Crédits photo (creative commons) : Clockedindk

Nos témoins et une amie qui les avaient hébergé la veille nous ont rejoint à la maison le samedi matin pour vérifier nos paquetages avant d’aller rejoindre le reste de l’équipe d’agents secrets (objectif : covoiturage de 5 personnes par voiture pour limiter les émissions de CO2).

Durant le voyage, les discussions étaient toujours codées donc impossible de savoir qui serait présent car chaque invité avait un nom de code (un végétal en lien avec son parcours et commençant par la même lettre que notre prénom… tu peux m’appeler agent Moutarde… c’est ça d’avoir fait ses études à Dijon, hihi). A contrario, un sens aiguisé de la déduction et de très gros indices ont fait que nous savions quelles activités nous attendaient mais surprises et découvertes ont tout de même été au rendez-vous, tu vas voir !

Une parenthèse déjeuner a permis à tout le monde d’arriver et de se pauser notamment des invités ayant parcourus 600km juste pour nous (et je n’en reviens toujours pas que j’en ai encore les larmes aux yeux en l’écrivant).

Ensuite, nous nous sommes séparés pour deux entraînements physiques différents à travers le temps et l’espace : les filles aux thermes romains où même pour accéder à son casier il faut un code (sauna, hammam, jacuzzi et test de résistance à la douche écossaise pour de vraie cette fois ! aglagla…) et les garçons au camp d’entraînement viking (lancer de haches et test de résistance à la bière… c’était rude la vie en ce temps-là).

Ensuite, après avoir plus ou moins échappé aux gaz lacrymogènes d’une faille spatio-temporelle (impliquant des manifestations en centre-ville de Caen), nous avons tous atterris à l’abri d’un cottage anglais pour élucider un crime odieux au cours d’une murder party (un loisir que nos invités ne connaissaient pas forcément).

Dans le même genre, le lendemain avant de tous nous séparer, une escape-room nous attendait afin de rendre secrètement possible le D-Day de 1944 (tu savais que cette expression qu’on applique au mariage venait du jargon militaire à l’origine ?). Une nuit de jeux entre samedi et dimanche fût assez courte et M. Ecologeek n’était pas mécontent d’aller dormir à 3h01 du matin !

Déroulé et jeux de notre enterrement de vie de célibataires commun

Crédits photo : Photo personnelle

Vous devez jouer avec les règles à l’Aquitaine, vous !

En effet, après avoir prouver que nous étions de piètres enquêteurs (ou d’excellents menteurs) lors de cette murder party du samedi, nous avons rejoint le QG de l’agence secrète à savoir la maison (vidée des 3 enfants et du mari) de l’amie qui avait hébergé les témoins la veille. Une très bonne planque au milieu de la campagne normande où personne ne risquait de nous débusquer.

Au programme de la soirée : crêpes party 100% bio et locale (un pêcher mignon que nous partageons régulièrement avec nos témoins), distribution des pochettes cadeaux, blindtest cinématographique et jeu du Blanc-Manger-Coco. Bon, je dois avouer que mes souvenirs de la soirée sont flous : il paraît que l’amnésie est un contre-coup fréquent des voyages dans le temps donc je ne m’inquiète pas, hihi !

Nos témoins avaient aussi prévus une épreuve d’adresse pour savoir si l’organisation secrète pourrait nous confier une future mystérieuse mission au Japon (notre voyage de noces). Dans l’ordre sur le podium : 1er – M. Ecologeek, 2e – le témoin, 3e – moi et 4e la témouine… une réussite ! Tout à base de récup’, l’épreuve consistait à transvaser le plus vite possible divers objets minuscules (grain de riz, pois chiche sec, fausse pièce de monnaie, billes en métal, boulette en aluminium, etc.) de la table au récipient pour sauce soja en utilisant uniquement des baguettes.

Déroulé et jeux de notre enterrement de vie de célibataires commun

Crédits photo : Photo personnelle

Et, en plus de tout ça, nos témoins nous ont fabriqué eux-mêmes deux coffres en bois en guise de « capsule temporelle » que les invités à l’EVJ- ont commencé à remplir de divers messages et objets symboliques.

Les invités au mariage ont, depuis, été prévenus dans notre newsletter de cette initiative s’ils veulent y participer. Les coffres ont vocation à être rempli d’amour avant d’être scellés lors d’un échange de clef le soir du mariage… Et chacun des mariés veillera à garder précieusement la clef du coffre de l’autre jusqu’à ce que la fameuse organisation secrète nous informe de la date de leur réouverture !

Déroulé et jeux de notre enterrement de vie de célibataires commun

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi, quelles bonnes surprises as-tu eu pour ton EVJ- ? Est-ce que les organisateurs avaient prévu un thème précis ? Les filles étaient séparées des garçons ou tout le monde était mélangé comme nous ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Coup de cœur de Mademoiselle Dentelle : les « Petits Tattoos » de Petit Mariage entre Amis ! Une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



1 commentaire sur “« Mais ! c’est pas l’jour de ma mort » juste de l’enterrement de vie des célibataires – Partie 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *