Organiser un enterrement de vie de jeune fille : retour sur expérience

Alors que jusque-là, aucun de nos amis proches n’avait convolé en justes noces, cette année 2013 sera non seulement l’année de notre mariage, mais aussi celui d’une de mes meilleures amies. Elle se marie environ un mois et demi après moi, organisant un mariage provençal (sa région natale) de son lieu de résidence, Londres.

Meilleures Ennemies Bride Wars

Elle m’a appris l’été dernier cette heureuse nouvelle, et m’a demandé d’être l’une de ses témouines. Je me suis donc retrouvée, en l’espace de quelques mois, bride to be et témouine to be.

Je t’avoue que mes sentiments ont été mitigés au départ : j’étais à la fois flattée et contente d’avoir été choisie par mon amie… Et en même temps un peu stressée, car j’avais peur de ne pas avoir suffisamment de temps à consacrer à mon rôle de témoin, en plus de l’organisation de mon propre mariage.

Mon amie m’a rassurée, en me disant que son autre témouine serait très disponible. Comme la future mariée n’est pas fan des surprises et a tendance a bien savoir ce qu’elle veut, elle avait déjà une idée précise de ce qu’elle voulait (autant pour son EVJF que pour les animations du mariage). Je sais ce que tu penses : les surprises, c’est plus fun ! Mais en termes d’organisation, ça facilite quand même la vie d’avoir une idée précise des attentes de la future mariée.

Si la future mariée n’en parle pas spontanément, n’hésite pas à la questionner sur les « DON’T » absolus : si l’idée de laper de la chantilly sur un mâle musclé la révulse au plus haut point, ou qu’elle a le vertige, tu peux rayer tout de suite « soirée chippendales » et « baptême de l’air » de ta liste d’activités.

Et n’oublie jamais la règle d’or : ne pas faire subir à ton amie ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse subir. (Mon EVJF étant 1 mois après le sien, autant te dire que j’avais bien tout ça en tête !)

J’ai donc accepté mes missions de témoin, à commencer par l’organisation de son « Hen do » (le nom anglais de l’EVJF !).

Si l’enterrement de vie de jeune fille a l’air en apparence d’un évènement joyeux et insouciant, il nécessite des ressources insoupçonnées, à savoir les qualités d’un vrai général de guerre : Diplomatie, Organisation et Adaptabilité ! Voici ce que j’ai appris en organisant celui de mon amie.

Diplomatie

Personnellement, c’est la première fois que j’organisais et également que j’assistais à un EVJF. Mais au vu des échos que j’avais eu (notamment sur l’organisation du mien, hum hum…), c’est un évènement qui génère souvent des tensions.

Rien d’étonnant à ça :  les invités sont toutes des filles (je pense être factuelle et pas misogyne en disant que ça peut être source de tensions), qui en plus ne se connaissent pas toutes forcément. Et très souvent, issus de « cercles » différents (toutes n’ont pas forcément rencontré la future mariée au même moment de sa vie, et ne la connaissent pas toutes sous le même visage).

Plus le nombre de convives est important, plus les avis sont nombreux, et plus le risque d’exacerber les susceptibilités est grand. Mon premier conseil est donc de lancer un brainstorming général pour recueillir des idées d’activités pouvant plaire à la future mariée, puis de voter à la majorité les activités choisies.

Dans notre cas, nous avons d’abord laissé à chacune l’opportunité de donner ses idées, mais une fois venu le moment d’entrer dans les détails, nous avons réfléchi à deux, avec l’autre témouine, avant de le soumettre aux autres. Car prendre des décisions à 10 personnes peut être très lent et compliqué.

Effectivement, je me doutais qu’organiser un EVJF était un exercice de haute voltige pour réussir à concilier les idées de plusieurs filles, mais je ne me doutais pas que certaines n’allaient pas du tout participer.

Si tu organises un EVJF, tu te rendras vite compte que si certaines personnes réagissent au quart de tour à tes messages et défendent leurs idées avec ferveur, d’autres ne répondent quasiment jamais. Pourquoi me diras-tu ? Selon mes estimations, soit les personnes sont débordées, soit elles lisent rarement leurs messages (que vous communiquiez par mail ou par le biais d’une conversation Facebook), ou bien elles souffrent d’un syndrôme proche de celui dit de « L’invitékirenvoipasoncartonréponseparcequecestévidentkilvientbiensûr », à savoir qu’elles sont parfaitement d’accord avec tout ce qui est dit et qu’elles ne voient pas l’intérêt de répondre pour exprimer leur assentiment.

En cas de décisions importantes (réservations de lieux, d’hébergement…), je te conseille d’indiquer « réponse souhaitée ». Et même d’y adjoindre une date limite de réponse, en précisant que sans réponse de leur part à cette date, tu considéreras qu’elles ne participent pas. Jeune recrue de l’enterrement de vie de jeune fille : couvre tes arrières ! (Tu seras prévenue !)

Autre conseil : en cas de tensions, essayez de laver votre linge sale entre vous, sans faire intervenir les futurs mariés. A priori, les participantes sont toutes des adultes, et rien de plus agaçant et attristant que d’apprendre que ses amies/sœurs/cousines ne sont pas capables de s’entendre entre elles !

bagarre de mariées

Crédits photo (creative commons) : Edith Soto

Organisation

Premier conseil avant de débuter : demande à la future mariée sa liste d’invitées souhaitées, afin de ne pas commettre d’impair.

Seconde étape : définir une date, si possible suffisamment longtemps en amont pour que chacune puisse s’organiser. Pour cela, renseigne-toi dans un premier temps auprès de la future mariée. Comme tu as pu le remarquer, organiser un mariage prend beaucoup de temps, et il est possible qu’elle ait déjà des rendez-vous prévus les semaines précédant le mariage. Il est aussi fort possible qu’elle n’ait pas envie que son EVJF soit trop rapproché de la date du mariage, n’hésite pas à le lui demander !

Pour coordonner ensuite les disponibilités des unes et des autres, rien de mieux qu’un calendrier Doodle pour avoir une vue d’ensemble.

Enfin, renseigne-toi aussi sur les capacités financières des invitées, et garde en tête que tout le monde n’a pas forcément le même budget, ou ne souhaite pas dépenser une fortune dans un enterrement de vie de jeune fille.

Notre future mariée globe-trotter rêvait d’un EVJF  de 3 jours en Islande, or 80% des invités ne pouvant pas se permettre financièrement une telle destination, nous l’avons convaincue que ça ne serait pas possible. Ce serait dommage de se priver de la présence de certaines invitées en raison d’un blocage financier !

Comme les bons comptes font les bons amis, je te conseille d’être très claire dès le départ sur le coût de chaque activité. Nous avons utilisé le système de cagnotte Leetchi pour les frais communs, ce qui m’a permis, en me versant le montant final, de faire toutes les réservations communes avec ma carte, sans avoir besoin d’avancer de ma poche. Plus fiable et plus facile à suivre que des échanges de liquide !

Concernant le déroulé de la journée en elle-même, n’hésite pas à prévoir très large pour le timing. Autrement dit, ajoute une bonne demi-heure minimum à tes estimations pour chacune des activités et pour les déplacements. J’avais déjà compté large pour nos déplacements à Amsterdam, et malgré tout, on était ric rac pour certaines réservations ! Car il faut prendre en compte qu’une personne seule ne se déplace pas à la vitesse d’un groupe de nanas qui papotent, s’arrêtent pour prendre des photos, s’arrêtent ou entrent dans des boutiques, etc.

Adaptabilité

Pour finir, l’organisation d’un tel évènement requiert une souplesse maximale et des capacités d’adaptation à toute épreuve. J’ai pu le tester en live, puisque des soucis de santé ont empêché l’autre témouine (celle qui devait être super disponible au départ, gloups) de participer activement aux derniers préparatifs et de se rendre à Amsterdam avec nous.

Si ça t’arrive, n’hésite pas à solliciter l’aide d’autres personnes et à déléguer, en établissant un programme détaillé remis à chacune des participantes. C’est ce que j’ai fait, et ça m’a permis de profiter aussi du séjour, sans tenir le rôle de Gentil Organisateur pendant tout le weekend.

L’idéal est d’avoir un programme bien ficelé et timé, et bien entendu, de réserver tout ce que vous pouvez réserver en amont (indispensable avec un groupe de plus de 5 personnes).

Pour les restaurants, je te conseille de choisir, certes des endroits susceptibles de plaire à la fiancée, mais aussi à l’ensemble des convives. Même si la future mariée adore ça, évite de choisir un resto de poulet épicé si ton groupe est constitué d’une végétarienne et d’une fille qui déteste la nourriture épicée. De toute façon, si tu as vu le film « Mes meilleures amies », tu sais déjà qu’il faut éviter la nourriture épicée à un EVJF !

Si comme moi, tu organises un EVJF à l’étranger et que tu ne peux pas aller chercker les lieux en amont, je te conseille mille fois Tripadvisor, que ce soit pour les restos, l’hébergement ou les idées d’activité.

Mes-Meilleures-Amies

Mais ne perdez pas de vue que le but est avant tout que tout le monde s’amuse et passe un bon moment, en particulier la future mariée, et n’oubliez pas de laisser libre court à l’improvisation ! De beaux moments naissent parfois d’idées totalement improvisées : le samedi soir, nous étions trop fatiguées et il pleuvait trop pour qu’on se rende au bar jazz initialement programmé. Nous avons donc atterri dans le bar d’un hôtel à quelques minutes de notre auberge de jeunesse, où nous avons pu profiter de super cocktails en toute tranquillité.

Au final, notre weekend à Amsterdam s’est merveilleusement passé, je pense pouvoir dire avec certitude qu’on a toutes passé un super bon moment avec, au programme, jeu de piste touristique, dégustation de fromages, hammam, promenade en bateau et bons restos !

Et toi, participes-tu bientôt à un enterrement de jeune fille ? As-tu rencontré des difficultés au cours de l’organisation ? Partage aussi tes conseils !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Organiser un enterrement de vie de jeune fille : retour sur expérience”

  • Merci pour cet article très complet… si un jour je dois en organiser un, qui sait.
    en fait j’ai organisé le mien en choisissant mes invités, le lieu, la date et l’activité principale et mes amies ont elles organisé des surprises.On a improvisé pour le resto car on a aussi beaucoup traîné à l’apéro. et une part d’impro c’est très sympa aussi.
    Pour les désistements j’avoue avoir été déçue de la réaction de ma deuxième témoin : « je peux pas venir, j’ai dentiste… » mais derrière ça se cachait le fait que l’activité choisie ne lui convenait pas… avec le recul je suis toujours déçue de son manque de franchise mais elle a été formidable pour tout le reste alors je respecte son choix.
    Pas de crêpage de chignons pour notre organisation mais c’est vrai qu’entre filles ça peut vite déraper 😉
    Bon courage à celles qui doivent en organiser un !

  • Merci pour cet article, je vais le diffusée à mes témoins et demoiselles d’honneurs. C’est clair qu’il y a de la tension entre les filles lorsqu’il s’agit de l’organisation d’un EVJF, j’ai déjà assistée il y a quelques années de cela à un EVJF et les deux témoins se sont un peu fritée sur certains points même si cela n’a pas été trop visible. Sinon j’ai eu récemment le droit aux remontées de la mauvaise ambiance qu’il y a eu entre mes amies et j’avoue avoir été attristée de voir qu’elles n’arrivaient pas à se mettrent d’accord sur certains points et à ce jour je ne sais pas si mon EVJF aura bel et bien lieu à la date qu’on m’a indiquée donc à voir. Mais sinon c’est clair qu’il faut être très bien organisé pour ce genre d’événements et avoir un bon planning pour que cela soit réussie.

  • WAOUH !
    quelle organisation ! de mon côté j’attends ce moment avec impatience même si je ne sais rien à l’avance , je ne sais même pas quand il aura lieu !
    nous sommes à 3 mois du mariage alors je me prépare tout doucement à être enlevée par mes amies ….

    • Moi autant ça ne me dérange pas d’avoir la surprise des activités (au contraire), autant la date, je voulais absolument savoir ! je ne peux pas vivre sans savoir précisément comment s’organise mon agenda !

  • Coucou,

    Je suis témouin d’un mariage l année prochaine et vu le super EVJF que j’ai eu cette année (w-e à Dublin), j’ai la pression !! Pour ma part, j’ai eu un EVJF mixte et j’ai adoré car après tout c’est vrai j’ai aussi quelques très bons amis garçons. On a donc passé une soirée très girly entre filles le vdi soir et samedi matin, décollage pour Dublin (où les garçons nous ont rejoint). Pensez-y peut-être si votre amie a de bons amis garçons, ça peut être un bon compromis d’autant que c’est simple les garçons !!

    • Madame Chou,

      peux-tu me raconter l’EVJF à Dublin?? j’organise un EVJF dans cette ville pour le mois d’avril et suis en quête d’idées. merci pour ton aide!

      • Bonjour Mlle Banana,

        C’est une super destination Dublin !
        Pour ma part, j’ai adoré qu’on me prépare une surprise totale. J’avais les yeux bandés jusqu’à l’aéroport puis jusqu’à l’embarquement. les témoins avaient tout sur eux pour moi : carte d’identité, valise légère…
        Sur place et bien nous avons pas mal enchainé les pubs et les concerts, visiter la ville. pas trop de défis pour moi, c’était plus l’idée : bon w-e entre potes et ct vraiment très reussi.

  • Je participe au mien, ca compte? XD

    J’ai déjà eu un enterrement de vie de jeune fille qui ne me laisse pas un super souvenir, pourtant c’était le mien mais j’ai pas trop aimé. trop d’alcool, un strip teaser juste ridicule, et mes soeurs dépouillées de leur argent parce que l’amie en question ne s’est pas posé une seule fois la question du budget.
    (ce n’est plus une amie depuis)
    La je veux juste une journée, un week end, en dehors du temps, du fait que je me marie, que j’ai trois enfants. Les 4 filles importantes pour moi se connaissent mais sans plus, et j’ai senti un léger flottement: personne n’osait prendre les commandes du truc. Voulant éviter les déguisements ridicules, les strip tease et autres idées farfelues que j’aime pas du tout-marrantes chez les autres, mais pas sur moi- j’ai demandé les dispo de chacune vers mon mariage. Un week end colle parfaitement, je demande à toutes de me le réserver.
    Après, ce sera à la dernière minute: une journée chez mickey, ou bien dans un parc aquatique. Ca a énormément plu à chacune, c’est un prix raisonnable (même si je cherche les bonnes affaires quand même) et moi ca me va tout à fait.

    Et puis aussi, je vais tellement demander à mes témoins le week end de mon mariage que je ne veux pas les surcharger avec en plus l’organisation d’un week end.

    très bon article n’empêche qui montre bien l’envers du décor 🙂

  • ha je suis en plein dedans! l’EVJF est dans un gros mois et depuis le début c’est prise de tête avec l’autre témouine, on est à l’opposé complet et j’ai l’impression qu’elle veut faire comme si c’était pour elle alors je prend beaucoup sur moi pour qu’on arrive a des compromis (et surtout à ne pas toujours me faire sucrer mes idées!!)!

    prochain défi les animations de mariage, les mariées ne veulent pas s’en charger alors s’entendre a 4 bonjour la galère!!!

    • Ma pauvre… Malheureusement avec certaines personnes c’est compliqué, la plupart des gens ont du mal à réaliser que ce qui leur fait plaisir à eux n’est pas forcément ce qui fait plaisir aux mariés ! Bon courage pour l’organisation, n’hésite pas à lui dire (gentiment) quand elle dépasse les bornes. Quant aux mariés, n’hésitez pas quand même à leur demander de vous orienter, histoire de ne pas vous casser la tête pour rien ! bon courage !

  • Vous avez de la chance les filles, car a un mois et 12 jours du mariage, aucun evjf dans l’air, je sens que je vais devoir m’en passer. Ces derniers jours m’ont permis d’en faire mon deuil, enfin ce qui est bien c’est qu’à charge de revanche je ne m’investirais pas le moindre temps pour les prochains!!!!!! Sniff

  • Merci beaucoup pour cet article! On est en train d’organiser un enterrement de vie de jeune fille a amsterdam dans quelques mois et on aimerait bien faire un jeu de piste touristique. Qu’est ce que vous aviez fait comme jeu de piste? Est-ce que c’était sympa?
    Par avance merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *