La quête de ma robe de mariée – épilogue

Je ne pensais pas que le choix de ma robe impliquerait autant de rebondissements ! La dernière fois, je te laissais en plein suspense, suite à des réactions pour le moins inattendues

Ma précieuse ne déchaîne pas l’enthousiasme de mes accompagnatrices, aka « la team de choc et de charme ». Il y’a un moment de flottement, je ne sais plus trop où j’en suis. Mais comme nous sommes là pour essayer, autant se faire plaisir et passer d’autres robes.

robe de mariée

Crédits photo (creative commons) : Yiseol Kenworthy

D’ailleurs, depuis le début, ma belle-sœur veut absolument me voir en bustier.

Moi, je ne suis pas très convaincue : tu te souviens, c’est l’un des critères figurant au top de ma blacklist. Je m’exécute donc à reculons, sans savoir qu’en réalité ma belle-sœur a eu une idée de génie !

Une fois la robe enfilée et le bustier noué, je fais d’abord la grimace : je n’assume pas le côté trop dénudé des épaules. C’est peut-être exagéré, mais comme j’ai la peau blanche, je me sens un peu « à poil » ! Tout le monde m’assure pourtant que ça me va très bien, en mettant en valeur mon port de tête et en élançant ma silhouette… M’enfin si c’est pour me sentir mal à l’aise toute la journée… « Sauf si tu mets quelque chose dessus… ».

Et là, ça fait tilt! Je demande à réessayer le top de l’ensemble par dessus la robe bustier… Visuellement, on est très proches du rendu de l’ensemble qui m’a fait craquer, les bretelles du débardeur en moins… Mais ce petit détail change tout ! Et il faut dire que le rendu de dos est à tomber, entre la transparence du top et le laçage du bustier… Je vois enfin les sourires d’approbation que j’attendais tant !

Reste la question épineuse du prix… On recalcule le coût avec la nouvelle configuration… Je retiens mon souffle. Truc de dingue : avec la robe au lieu de la jupe et du débardeur, je reviens à une somme plus raisonnable ! Légèrement hors budget, mais je peux échelonner mes versements sur plusieurs mois, donc ça passe !!! Je suis super heureuse !

Maintenant que la précieuse est trouvée, c’est le cœur plus léger que je continue les essayages pour le fun… Pendant tout ce temps, il y a une robe sur un portant qui fait de l’œil à ma team de choc et de charme, une création maison, avec une sorte de col montant et une sur-jupe délicatement ouvragée… Je me marre en la passant, parce que ce n’est pas du tout mon style, d’ailleurs le col me mange le cou. « Mais vous savez, c’est une robe modulable! » ajoute la créatrice malicieusement, tout en repliant le col pour en faire un bustier en forme de cœur…

Erreur fatale. Ce simple geste transforme radicalement la robe. Une vraie merveille ! J’ai l’air d’une princesse moderne, de quoi faire pâlir Kate, Charlène et toute la clique du gotha !

Par contre, qui a pris ma place dans le miroir ? Euh… comment ça c’est moi ? Vous en êtes sûre ? Parce que moi, j’ai l’impression d’être dans Code Quantum (cette fameuse série des 90’s où le héros, Sam, est coincé dans l’espace-temps et prend l’apparence d’un inconnu à qui il doit sauver la vie dans chaque épisode !). Oh Bravo!

Je sors de la cabine, et la boutique entière a les yeux braqués sur moi, le temps s’arrête pour une seconde. J’entends juste « Mais c’est celle-là qu’il te faut !!!! », comme un cri du cœur de ma belle-sœur. Ma belle-mère est aussi conquise !

De nouveau, je suis complètement larguée… D’un côté, il y a mon premier choix, dans une version assez différente du plan initial (je me retrouve quand même avec une robe bustier, le truc sur lequel je n’aurais jamais transigé en temps normal !) et qui n’a pas déclenché l’euphorie générale. De l’autre, il y’a ce modèle outsider, approuvé par tous et qui pourrait bien faire chavirer mon Bird itou… mais dans lequel JE ne me reconnais pas.

Que faire ???

mariée robe à manches longues et chapeau

Allez cette fois, je ne ferai pas durer le suspens : je suis restée sur mon idée première, avec le compromis du bustier/top… La robe de la créatrice était pourtant dans mes moyens, et sans en faire des tonnes, je te promets que j’étais sublime dedans… Mais voilà, j’avais surtout envie de rester fidèle à moi-même, pas de me sentir différente (même en mieux) pour ce jour si important. L’image renvoyée par le miroir m’a presque perturbée pour tout te dire, je ne voulais pas me revoir dans 10 ou 15 ans sur les photos et avoir toujours cette impression de me retrouver dans la peau d’une autre ! J’ai suivi mon instinct.

Depuis décembre 2012, je n’ai pas revu ma robe, je n’ai qu’une photo pour me rappeler ce que ça me fait quand je la porte… Je n’ai pas éludé tous mes doutes pour autant : il m’arrive souvent de me demander si j’ai bien choisi la bonne, si ma tenue ne va pas paraître trop simple, si le Bird va me trouver jolie, ou si ça tombera un peu à plat comme aux essayages… Encore quelques mois de patience pour le savoir !

Et toi ? Tu as trouvé une robe qui te sublimait complètement ? Tu n’arrivais pas à te reconnaître ? Qu’aurais-tu fais si, comme moi, tu avais dû choisir entre une robe qui te sublime, approuvée de tous, mais où tu ne te reconnais pas, et une robe loin de faire l’unanimité, mais où tu te trouve jolie et où tu te retrouves ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “La quête de ma robe de mariée – épilogue”

  • Pour ma part, je crois que tu as bien fait. C’est important de ne pas se sentir « déguisée » – même si là, le mot est sans doute un peu fort – le jour de son mariage. Il faut simplement se sentir soi-même, en mieux ! A te lire, j’ai l’impression que c’est ce que tu as ressenti. C’est donc le bon choix 😉

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’était mon critère principal, ne pas me sentir déguisée. Mais à deux mois du jour J,une question totalement idiote me turlupine : est ce que je fais assez « mariée » ? J’ai rêvé que j’arrivais à la mairie et que tout le monde m’ignorait. J’entendais les invités s’impatienter de voir la mariée alors que j’étais juste là lol. Sachant qu’on est une soixantaine avec que des amis et de la famille proche, c’est hautement improbable mais bon, quand on perd la boule, on ne contrôle pas lol.

    • Tu sais, les petits cauchemars, c’est normal avant un mariage 🙂 Je préfère une mariée qui n’en fait pas trop, personnellement. Ce n’est pas seulement la robe qui te distingue, ce jour-là. C’est plutôt ton sourire, tes larmes parfois, bref, une mariée, on la remarque parce qu’elle est radieuse avant tout ! 😉

  • la deuxième robe te sublimait peut être (photooooo lol), mais si c’était pour te sentir mal toute la journée, pas à ta place, pas toi même, alors non, gros non même, aussi magnifique soit elle, aussi magnifique tu étais dedans, ca ne valait pas la peine.
    Je n’ai que quelques photos de ma robe, je ne la regarde pas tous les jours, mais quand je me vois dedans, je trouve qu’elle me va juste à merveille. La deuxième « robe coupe de coeur » était superbe aussi, mais pour le coup faisait trop de chichis pour moi. Et l’attitude de la deuxième vendeuse a fait le reste 🙂

  • Tu a très bien fait, il faut se sentir bien dans sa robe, se sentir belle et qu’elle nous ressemble !
    Moi j’étais comme toi parti avec des « a priori » que je ne voulais pas et au final j’ai toruvé ma précieuse au bout de 3 essayages, elle a fait l’unanimité et je la trouve sublime.
    Une seule question aujourd’hui : plairait-elle à mon futur ? Tout le monde me dit que oui mais hâte de le voir le jour J !

  • Bon, donc maintenant que je l’ai vue (Eh oui ! Ça fait partie des privilèges des rédactrices ! ;-)), je confirme : tu as bien choisi ! Je n’ai même pas besoin de voir l’autre pour le savoir. Dans cette robe, tu es juste délicieuse. Voilà, c’est mon avis. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *