La recherche de robe = ascenseur émotionnel

Lorsque nous avons démarré les préparatifs (à M-18), je ne me suis pas directement lancée dans la quête de LA robe puisqu’il me restait largement du temps, et au moins 1 an avant les essayages. Enfin ça c’était ce que je croyais, et j’avais TOUT FAUX !

Oui parce que comment peux-tu ne pas savoir qu’une robe ça se commande LONGTEMPS à l’avance ?! Non mais sérieux, tu es une future bride et tu ne sais pas ça ?! (Oui oui j’étais comme toi, aussi étonnée par ces délais complètement affolants).

Bref, que je t’explique.

La recherche de robe = ascenseur émotionnel

Crédits photo (creative commons) : Goszka

Première visite

À M-12, j’ai commencé à lister les boutiques de robes de mariée près de chez moi. L’une d’entre elles se trouve être proche de mon travail. Ni une ni deux, après ma journée, je suis rentrée dans la boutique, toute excitée à l’idée d’enfin mettre les pieds dans un magasin comme celui-là. Oups, apparemment la vendeuse a eu une mauvaise journée… Elle me dit quand même bonjour (quel effort !) et elle ne me laisse pas vraiment le temps de préparer ma question.

Voici son discours :

  • « Nous ne fonctionnons pas sur rendez-vous, vous venez et si c’est disponible tant mieux, sinon vous revenez plus tard.
  • Il ne faut pas venir le samedi, il y a toujours trop de monde (d’accord, mais si on travaille la semaine, comment fait-on ?).
  • Nous n’acceptons pas 10 personnes avec vous.
  • Je vous donne le catalogue des robes, vous choisissez 5 modèles, pas 6. Et lors de l’essayage, vous avez 1 heure pour essayer les robes, pas 1h30. »

Alors ce sera « Merci et au revoir », hein, parce que compte tenu du prix d’une robe de mariée, j’attache un peu d’importance à la qualité de l’accueil. Je pense que tu seras d’accord avec moi pour dire qu’on en est loin…

J’ai été tellement déçue par cet accueil. Je me faisais une joie de pouvoir toucher les matières, les tissus avant les essayages. J’étais loin d’imaginer qu’on choisissait sa robe sur catalogue.

Deuxième visite : une chaîne de magasins de mariage

Profitant d’une balade (enfin plutôt d’une session shopping, ne changeons pas les habitudes), je me dis que pourquoi pas regarder du côté de ce magasin qui s’avère être une chaîne très connue.

Malheureusement, ce ne fût pas concluant, malgré la gentillesse des vendeuses. Pour tout t’expliquer, une partie des robes peut être commandée (8 mois de délai minimum), et l’autre partie est disponible de suite. Ça veut donc dire que si la robe est à ta taille, tu repars avec le modèle d’essayage. Ça me dérange de me dire que plusieurs nanas ont essayé la robe, avec de possibles traces de maquillage et qu’au prix d’achat je ne peux même pas avoir une robe neuve.

Je me suis donc décidée à élargir mon périmètre géographique pour les recherches. Merci Internet ! Tu trouves tout ce que tu veux en quelques clics.

Ni une, ni deux, j’en profite pour contacter plusieurs boutiques de Rennes.

Troisième visite : un show-room

Premier contact téléphonique avec C., responsable et couturier du show-room Zen-Day. Il m’explique son fonctionnement, à savoir qu’il ne travaille que sur rendez-vous. Cela lui permet d’être totalement disponible et à l’écoute de la future mariée pendant 2 heures, et les essayages se font dans le boudoir du show-room privé. Rien que la présentation m’enchante, c’est le retour des paillettes.

J’en profite pour lui faire part de mon dilemme : j’ai décidé d’avoir le moins de complexe possible le jour de mon mariage. Pour ce faire, j’ai entamé un traitement/régime qui va durer quelques mois. La fin étant prévue à M-6 (dans le meilleur des cas) : soit je commande ma robe (pour respecter les délais) avec le risque qu’elle ne soit plus adaptée à ma morphologie. Ou alors j’attends pour commander avec le risque qu’il soit trop tard. Comment faire simple lorsqu’on peut faire compliqué ? C’est tellement plus fun !

Il me rassure alors en m’expliquant que ses délais sont beaucoup plus souples et que, selon les marques, ils varient entre 45 jours et 3 mois. Youpiiii, je retrouve le sourire. Rendez-vous pris dans deux mois.

Il me conseille de venir accompagnée de 2 ou 3 proches maximum, afin de ne pas être perdue par trop d’avis. J’étais un peu déçue au départ, ne pouvant pas convier toutes mes copines mais je sais qu’il a raison, et qu’avec trop d’avis je vais avoir du mal à choisir.

J’ai évidemment choisi d’amener mes deux témoins, et j’en profite pour les remercier du temps qu’elles m’ont accordé et pour leurs conseils, toujours bienveillants. Fabiola a raison, il faut que tu viennes accompagnée par des personnes très proches, en qui tu as confiance. Elles ont su me dire lorsque ça n’allait pas, et aussi me complimenter lorsque la robe m’allait.

Passons aux choses sérieuses (ou plutôt au côté fun !). Au début du rendez-vous, il me pose beaucoup de questions sur :

  • ce que j’aime / ce que je n’aime pas : j’adore les robes esprit bohème, avec le headband fleuri (rien de très original, je te l’accorde). Je ne suis pas fan des robes colorées et je sais que Monsieur Tattoo n’aime pas non plus (oui je te l’avoue, je l’ai un peu beaucoup questionné).
  • ce que j’ai déjà essayé : rien, c’est le tout premier essayage
  • le thème du mariage s’il y en a un
  • le budget
  • le type de mariage : civil, religieux, etc

Ces questions lui permettent de cibler les essayages et aussi d’essayer de comprendre l’esprit général. Ce n’est pas toujours évident, soyons réalistes, nous les nanas on a souvent des idées contradictoires…

Il décide de me faire essayer des styles complètement différents, allant de la robe meringue à la robe hyper simple et fluide.

Et là, petit coup de cœur. Je dis « petit » parce qu’en arrivant, je m’étais conditionnée à ne pas avoir de coup de cœur pour le premier essayage. J’ai dit esprit contradictoire, jusqu’au bout donc ! J’avais envie de trouver mon bonheur, et d’un autre côté je ne voulais pas faire une seule boutique d’essayage. La robe en question est vraiment magnifique mais son prix me gêne un peu, elle est vraiment au-dessus de mon budget (pas vraiment fixé, mais mettre un salaire dans une robe, ça ne me correspond pas).

Je me suis donc laissée un temps de réflexion et j’ai décidé de programmer un autre rendez-vous essayage pour comparer.

Et là, c’est la cata, la cata, la catastrophe…

La patronne nous accueille avec sa mère, venue exprès pour les essayages car elle adore voir les futures mariées en robe (légèrement bizarre tout ça…).

Elle n’a pas jugé bon de me poser des questions sur mes envies, mes goûts, le mariage en lui-même, etc. Et lorsqu’une vendeuse ne pose pas de question à sa cliente, elle ne pourra pas (sauf avec de la chance) réussir à cibler ses envies. Qui a dit qu’il fallait des bases en négociation commerciale et approche client pour se lancer dans la vente ?!

Passons. Elle a passé 1h30, durée des essayages, à me rajouter des complexes. Sa phrase fétiche était : « Non mais vous avez vu comment vous êtes, vous n’allez jamais rentrer dans cette robe, c’est du 38. » J’aurais dû l’envoyer valser, mais je n’ai pas osé. J’avais les larmes aux yeux dans la cabine, complètement déçue.

Elle a également tenté de me forcer à essayer une robe entièrement rouge, ou un modèle « que toutes les mariées adorent et choisissent ». Justement si tout le monde la choisit, ce n’est pas ce que je recherche… Si seulement elle avait écouté quand je répétais quinze fois que je ne voulais pas de la couleur, ça doit être moi qui m’exprime mal ou qui ne parle pas assez fort…

J’ai aussi fini en sous-vêtements/jupon en plein milieu du magasin le temps qu’elle aille s’occuper d’un couple. Pour la pudeur, on repassera !!!

Une robe a quand même retenu mon attention quelques minutes, la voici :

La recherche de robe = ascenseur émotionnel

Crédits photo : Photo personnelle

Je t’avoue que je l’ai enfilé pour essayer de me remonter le moral, mais la déception avait déjà pris le dessus, et impossible d’avoir un coup de cœur dans cette boutique. En plus, il fallait commander la robe de suite sinon la retoucheuse risquait de ne pas avoir le temps de tout faire (à M-9 j’en doute, mais après tout je suis tellement mal foutue qu’il y a du boulot, merci Madame la vendeuse !).

Tu l’auras donc très vite compris, je n’achèterai certainement pas ma robe ici… Il faudra que tu patientes jusqu’au jour J pour découvrir la boutique et surtout la robe choisie ! Suspense !

Et toi, où en es-tu dans tes essayages ? As-tu eu un coup de cœur, trouvé ton bonheur ? Es-tu aussi tombée sur des vendeuses pas très commodes ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “La recherche de robe = ascenseur émotionnel”

  • Ouuuh viaine, nous faire patienter jusqu’au jour J pour connaitre ton choix, c’est super long ! 😉 j’ai trop hâte de savoir, je parie pour l’avant dernière boutique quand même 🙂

    Alors comme ça tu as rencontré une vraie mireille dans la dernière boutique… sont vraiment nunuches certaines vendeuses, je te jure !! A croire qu’elles jubilent de pouvoir te démonter… et le coup du « essayez celle-là, toutes les mariées l’adorent », avouons-le, c’est super agaçant ! On a l’impression que la vendeuse la refile à tout le monde pour pas trop se fouler… ahlala, heureusement que tu as quand même croisé des vendeurs adorables dans le lot 🙂

    • Oui je suis pas sympa 🙂
      Je suis complètement d’accord avec toi, elle ne voulait pas s’embêter à comprendre ce que je voulais alors autant me proposer la robe « phare ».
      Et oui tu as raison c’est bien l’avant dernière boutique que j’ai choisi et j’en suis ravie !!!

  • Et bien que d’aventures tu as vécues…Allez moi je parie sur Mister Zen. Je te trouve très jolie dans la robe que tu nous montres et je dois te dire que j’adore ton nez..oui, j’ai une passion pour les nez 😉

    • Pari gagné Mademoiselle Ambrym!!! 🙂
      Mister Zen a été tellement adorable que c’était inévitable 😉
      Merci pour mon nez… pourtant vu la photo affreuse je ne m’attendais pas à des compliments ^^

  • C’est quand même incroyable ces vendeuses de robes, vu le prix qu’on y laisse elles devraient nous chouchouter. J’ai vraiment du mal à comprendre la démarche commerciale dans ce cas. Et puis vu la photo tu es très jolie et bien proportionnée. Et quand bien même, tout le monde a le droit à sa jolie robe, quelle que soit la taille. Elles devraient justement tirer satisfaction de leur travail en aidant toutes les futures mariées à trouver leur bonheur et se sentir belles. Et je suis sûre que tu seras magnifique dans ta robe.

    • Merci pour les compliments 🙂
      Et oui complètement d’accord avec toi même si chacun a sa morphologie il y a une robe pour chacune 🙂

  • MDR alors ma chérie, si elle n’avait pas le temps de retoucher, c’est paske elle retouche pas. Ce sont des robes fabriquées en Asie et donc le temps de la commander à ta taille etc…
    Une robe de mariée c’est en effet 6 mois minimum en avance. Si c’est par une couturière-créatrice, il faut lui laisser le temps (toile, essayages, retouches…)
    Si c’est une grande chaine (99% des robes fabriquées en Asie ou au Maghreb) il faut aussi le temps de la récupérer et ensuite de faire les retouches (longueur seulement, le reste… tu m’as comprise)
    Bref au prix payé dans une grande chaine, mieux vaut s’adresser a une marque peu connue, fabriquée en France ou en Europe, et qui fera du très bon travail avec une écoute et un échange humain…
    Quitte a foutre 1500euros dans une Cymbeline fabriquée en Thailande, mieux vaut parfois aller frapper chez La Fée Corsetée ou Zelia !

    • Oui tu as raison les retouches sont faites par une personne extérieure. Et les robes viennent toutes de Chine (en ce qui concerne cette boutique). Dommage parce qu’à ce prix je ne veux pas imaginer les conditions de fabrication… bref j’ai donc opté pour un atelier européen 🙂

  • Il y a des vendeuses qui ne manquent pas d’air quand même ! Heureusement qu’elles ne sont pas toutes comme ça, mais perso j’attends toujours qu’on m’offre une flûte de champagne comme dans les films… (oui je rêve)
    Courage Mademoiselle Idées, tu finiras par trouver ! Peut-être que c’est déjà fait d’ailleurs ! Je suis sûre que tu seras magnifique.

  • Que d’aventures ! Mais ca vallait le coup quand tlm verra le résultat ! Je crois que tu as oublié de mentionner le chien qui accompagnait la Mamie dans le dernier magasin 🙂 bisous ma belle future mariée, à ce soir 😉 !

  • Eh ben, qu’elle est charmante cette petite dame, non mais quel culot pff !!!
    Heureusement que Mr Zen était plus cool 🙂

  • Rooooh, c’est dingue ces vendeuses pas agréables ! Je ne comprend pas comment on peut faire du commerce et ne pas être agréable !! ça me dépasse ! Pfouu que de péripéties, et tu nous laisses là sans indices 😉 Chipiie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *