La recherche de la robe : essayages et questionnements – Partie 1

Bon je ne vais pas te mentir, je pense que le soir même où l’Amoureux m’a demandé en mariage, j’étais déjà en train de regarder les robes !

J’y ai passé des heures les premiers jours (ouh la menteuse, les premières semaines oui !), à fantasmer devant les formes, les matières, à lire des articles sur les robes adaptées selon ton type de morphologie (Cristina Cordula sors de ce corps)… À m’imaginer pleine de grâce, sur des talons magnifiques (moi qui suis surnommée Miss Chabraque dans ma famille – en Normandie ça veut dire maladroite), dans un bustier étincelant…

Alors ça c’est bien joli, mais c’est la partie fantasme. Vient le moment où tu prends rendez-vous en magasin pour essayer les fameuses robes. Et là, une réelle réflexion s’est amorcée en moi. Entre les fantasmes que tu as nourris durant des mois, et la personne que tu es dans la vraie vie, il peut y avoir un fossé.

Assumer son corps et sa féminité…

Je me suis soudainement confrontée au fait que je n’étais pas prête à assumer la féminité qui m’avait fait rêver sur papier glacé. Et maintenant qu’on se connait un peu mieux, je peux te le dire, sous mes airs pleins d’assurance et de wonder-woman, je me sens toute fragile, pas très à l’aise à l’idée d’être sous les feux des projecteurs et surtout dans une relation pas très simple avec mon corps et ma féminité.

Pour dire les choses simplement, disons que mes attributs féminins sont loin d’être discrets et que, parfois, c’est difficile à assumer. Ils partagent ma vie depuis mon adolescence et ça a parfois été difficile à accepter et le fruit de situations gênantes et, en même temps, ils font partie de moi à part entière.

Ajoute à ça que, comme une majorité de femmes, je me préfèrerais moins ronde et que mon année passée en Angleterre à picorer du popcorn sweet and salty (hum yummi) m’avait gentiment alourdi de 5 kg, je ne me sentais pas très bien dans mes baskets. Alors l’idée que soudainement j’allais être mise en avant dans toute ma féminité m’a un peu fait trembler. Et, en même temps, je n’imagine pas le jour J en demi-teinte, je ne pourrais pas me cacher, je veux vivre ce moment à 100%, je veux que l’Amoureux n’en croit pas ses yeux en me voyant !

Bon alors il y a du boulot ! Parce que, sur le moment, je me suis sentie assez triste de me dire qu’à l’aube de mes 30 ans, je me bataillais encore avec les mêmes démons qui avaient accompagné mon adolescence. Mais je ne suis pas d’un caractère qui se laisse abattre (merci Maman) et je ne voulais pas laisser ces complexes gâcher ce moment. Alors j’ai sauté le pas, et je suis allée essayer des robes.

Pour la recherche de ma robe, je m’étais fixée deux critères :

  • Une robe d’occasion pour ne pas dépasser mon budget.
  • Pas de bustier pour ne pas me sentir toute nue (oui, je ne sais pas toi mais moi ça me fait cet effet).

Premier rendez-vous

J’avais pris mon premier rendez-vous avec Alexandra, qui tient le Dressing de La Mariée à Nantes. Alexandra m’a reçu avec ma Maman et ma petite sœur (qui a 27 ans cette année, mais les petites sœurs ça reste toujours petite non ?!).

Je conseille vivement à toutes les futures bride-to-be de la région nantaise d’aller y faire un tour. Alexandra nous a accueillies avec beaucoup de chaleur et de simplicité. Elle a su désacralisé ce moment un peu lourd pour moi. Je n’ai pas eu de coup de cœur durant ces essayages mais ce moment tout en douceur m’a permis de m’apprivoiser en tenue de mariée.

Je me suis rendue compte que les matières utilisées étaient souvent flatteuses à condition d’être bien choisies, que le bustier bien ajusté peut être tout à fait flatteur même sur une poitrine généreuse et surtout que je ne voulais pas d’une robe trop lourde (tu n’as pas idée comme j’ai eu du mal à me déplacer avec certaines…).

La recherche de la robe : essayages et questionnements - Partie 1

Crédits photo : Photos personnelles

Je repars de ce rendez-vous souriante et plus légère.

Et surtout je décide de plus mettre mes yeux sur ces photos où les mannequins ont un tour de cuisse aussi large que mon bras !

Quelques jours après, j’ai regardé les photos des essayages et, même si mon œil n’a pu s’empêcher de pointer la largeur de mes hanches ou le flamby de mes bras (on ne se refait pas), je me suis trouvée jolie.

Deuxième journée d’essayage

Les robes de mon premier essayage étant bien en dessous de mon budget, je décide en effet de voir une gamme de prix plus proche de ce que je m’étais fixée.

Ma journée d’essayage commence dans une boutique située en région parisienne qui vend des robes de créateur d’occasion. Nous arrivons dans un appartement cossu et nous sommes assez froidement reçues par la propriétaires des lieux. J’ai au préalable rempli un petit questionnaire sur mon budget, mes envies et pointé via le site Internet les robes qui me plaisaient.

Bien que j’aie rendez-vous, la personne de la boutique ne nous a absolument pas accompagnées dans ce moment. Elle a quand même pris la peine de savoir qui de mes deux amies ou moi se mariaient. Quand je lui ai répondu que c’était moi et mon 42, elle a regardé mes amies taille 36, et a fini par me dire « ah ça va être plus compliqué… ». Glurps…

Elle n’a répondu que très brièvement à mes interrogations quant aux modèles et aux matières qui étaient très différents de mon précédent essayage. J’ai dû passer les robes seule dans une pièce sans chauffage (au mois de novembre). À la grande surprise de notre hôte, j’arrive même à en fermer deux sur trois.

Et là je finis par avoir un coup de cœur, sur une robe d’Elsa Gary, qui n’a absolument rien à voir avec mes idées de la robe de mariée (mais comme c’est une des seules robes en taille 40, je l’avais mise dans ma sélection). Mes amies sont d’accord, c’est magnifique, c’est sobre, fluide et… c’est deux fois mon budget maximal !!!

Dur dilemme !!

Crédits photo : Robe Elsa Gary

Dur dilemme !

Arrrggggh ! Ce ne serait vraiment pas raisonnable mais elle est magnifique, et on ne se marie qu’une fois ! On pourrait rogner sur d’autres budgets, je veux cette robe !!!

Et la vendeuse qui me laisse partir en m’annonçant qu’elle organise le lendemain une vente privée et la petite merveille que j’ai essayée risque de faire le bonheur de bien d’autres futures mariées…

Et toi ? Comment se sont passés tes essayages ? Quels étaient tes critères ? Est-ce que tu te sens toi-même en robe de mariée ? Dis-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “La recherche de la robe : essayages et questionnements – Partie 1”

  • “Pas de bustier pour ne pas me sentir toute nue” : c’est exactement ce que je me disais. Et je soutenais “surtout pas de robe de mariée”. Quant à la forme, j’avais en tête une robe fluide pour cacher mon ventre (je ne peux pas porter de tee-shirt, sous peine d’entendre “c’est pour quand le bébé ?”). Sauf que… le fluide dans mon cas ça fait ressortir les défauts, et que… j’ai craqué pour une robe bustier Elsa Gary ! (ou plutôt un bustier et une jupe). Comme quoi il faut toujours essayer différentes formes, ne serait-ce que pour voir ce qui nous met en valeur, ce dans quoi on se sent à l’aise. Je n’en reviens toujours pas de m’être sentie bien dans un bustier !!! Pour te donner une idée : https://www.mademoiselle-dentelle.fr//mariage-colore-camping/

  • Moi je te trouve magnifique sur les photos !!!
    Et je valide les robes Elsa Gary (surtout celle que tu montres) c’est une marque que j’adore !
    J’ai hâte de savoir la suite du coup !!!

  • Mais tu es magnifique! Les robes de tes essayages te vont à ravir, surtout la photo de droite et celle du milieu, ce sont mes préférées.
    Et alors tu as explosé ton budget et opté pour la robe d’elsa gary (qui est superbe d’ailleurs)???? Tu es dure avec nous ^^

  • Je te trouve très belle dans les robes bustier!! Je valide également la robe Elsa Gary!! elle est superbe!!! J’ai aussi hâte de savoir la suite !

  • Très jolies roved en tout cas pour tes premiers essayages… Et tu es toute belle en ”mariée” je trouve !
    J’ai hâte de voir ce que tu auras choisis…

    J’ai l’impression que j’aurai moi aussi pu écrire la phrase ”pas de bustier sinon je me sens nue”… Pourtant pas de grosse poitrine chez moi, et justement le problème vient peut-être de là, car j’ai toujours peur que ça glisse ^^ mais c’est aussi ce que j’ai choisi, un bustier !!!

  • Ah ça me fait plaisir de me réveiller en çe dimanche pluvieux et de voir que je ne suis pas la seule a avoir eu cette réflexion étrange ! Oui les bustiers me font cet effet étrange ! Merci pour les compliments, je les prends, et vais essayer de les intégrer ( autre chantier). Vous aviez eu le coup de cœur rapidement pour votre robe? Véronique en tout cas tu as bien eu raison cette robe est magnifique !

  • Je trouve que le bustier te va bien moi! Cela dit, je n’ai pas les mêmes attributs que toi et je n’ai donc sûrement pas les mêmes sensations. Une amie qui se sentait également “nue” et peu à l’aise en bustier a eu l’idée d’ajouter un morceau de tulle (purement psycho donc) en “triangle” et qui passait derrière son cou. C’était très joli!

    Cela dit, je craque absolument pour la robe d’Elsa Gary, et j’ai hâte de voir celle que tu as choisie!

  • Chronique très sympa! Moi aussi je ne voulais surtout pas de bustier… Et finalement j’ai craqué sur une robe bustier… Mais de chez Elsa Gary! Les matières de leurs robes sont très belles , et je pense que le rapport qualité -prix est bon , par rapport à la cinquantaine de robes que j’ai du essayer….

  • Moi non plus je ne voulais pas de bustier !!! Donc je m’étais préparer à écumer les boutiques.

    Raison n° 1 : J’ai une poitrine généreuse et je ne voulais pas que tout le monde se fixe sur elle pour ce grand jour.

    Raison n° 2 : Je suis hyper cambrée, donc avec un bustier j’airai surement fait un malaise comme Elisabeth dans Pirates des Caraïbes.

    Alors finalement tu as pris la Elsa Gary ? Je trouve qu’elle est juste magnifique.

  • J’hallucine sur le comportement de cette vendeuse qui n’est pas du tout commercante…
    La robe Elsa Gary est juste magnifique!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *