Etre témoin de la mariée, ce n'est pas de tout repos

Le jour de mon mariage, j’avais 4 témouïnes géniales qui ont été là pour moi à chaque minute de la journée ! Mais il faut bien le dire, ce jour-là, j’étais un tooout petit peu absorbée par ma pomme qui se mariait (si peu…). La journée est passée vite, a été incroyablement intense en émotions et dans le feu de l’action, j’avoue que je me suis assez peu préoccupée d’elles.

Normal, c’était mon boulot de la journée, après tout. Mais je me suis toujours demandée comment ça avait été pour elles, ce jour là…

Témoin au mariage de sa meilleure amie, Charlotte m’a fait la bonne surprise de m’écrire le récit du mariage de son point du vue à elle, dans un style plein de rythme et qui rend bien l’ambiance pleine d’émotion et de speed qu’il y a dû avoir ce jour-là.

La veille du mariage, j’arrive chez les futurs mariés après une panne de voiture qui tombe mal. Je prends la température : du stress à foison, des listes où des tas de trucs sont à rajouter au dernier moment pour ne pas les oublier.

On part faire les courses avec la mariée. On se marre, on délire avec la caissière. Le retour dans la voiture (avec entre temps le téléphone qui n’arrête pas de sonner) se fait en chanson, et là : Whitney Houston « I will always love you ». Ça fait tilt : il manquait la chanson d’ouverture du bal, ce sera celle-là ! J’envoie un sms au DJ pour qu’il la cale.

On arrive à la salle où on nous attend pour continuer à préparer le vin d’honneur. 2ème panne de voiture. Nous repartons à la salle pour terminer de l’installer, puis on termine la soirée chez les parents de la mariée. On se retrouve entre filles avec ses 2 sœurs, ses 2 belles-sœurs et des copines. On papote, on grignote, on picole (raisonnablement) et on file se coucher à 01h30 (je dors avec la bride-to-be).

7h15. Le réveil sonne. La nuit à été courte, surtout que je n’ai pas réussi à bien dormir, mais peu importe, je suis impatiente que la journée commence. Je vois la mariée sourire dans son sommeil.

Je descends prendre mon petit dej, bientôt suivie par la maman de la future mariée. Je décolle à 7h40 pour aller voir ma coiffeuse perso. 3ème panne. Nous mettrons (enfin surtout elle) 1h15 pour me coiffer. Le résultat est super.

Je repars chez les parents de la mariée. 4ème panne.

La future mariée me voit et approuve ma coiffure. Je suis rassurée. Je n’en aurais que des compliments. Je pars dire bonjour à ceux que je n’ai pas vu et je file prendre ma douche.

Je stresse pour ma voiture, j’appelle mon papa. Sur ses conseils, je reviens chez moi (à 45km du mariage) déposer ma voiture chez le garagiste. Sur la route, 5ème panne. J’ai peur tout le long du chemin. Arrivée enfin à bon port, je pique la voiture de ma maman et je retourne chez les parents de la mariée.

Justement, elle vient de se rendre compte qu’elle n’a pas de CD des musiques de l’église. Je file à la salle choper les musiques sur le disque dur. A mon retour, il y a beaucoup de monde à la maison, les amis arrivent petit à petit. On grignote encore et on grave le CD.

Les 2 autres témoins de la mariée arrivent, je pars m’habiller. On rejoint la mariée pour l’aider à enfiler de sa robe en compagnie de ses 2 sœurs.

Elle est magnifique.

Quand les coups de klaxon annonçant l’arrivée du marié retentissent, les larmes affluent mais sont à peu près retenues.

Le papa de la mariée viens chercher sa fille. Il est ému, c’est beau à voir.

Le marié attend en bas de l’escalier que la mariée descende les marches. Quand il l’a enfin devant lui, il lui murmure « tu es belle » et se met à pleurer. Elle aussi (forcément).

Nous faisons quelques photos. Puis nous prenons la route de la mairie. Là bas, tout le monde attend. Nous sommes tous très émus.

On rentre progressivement dans la mairie. Je n’ai jamais été aussi près. On rit beaucoup des blagounettes de l’adjoint au Maire. Ils se disent OUI et nous signons les papiers. A la sortie, encore des photos.

On passe à l’église. La mariée flippe car elle ne sait plus le texte du consentement des époux. En fait elle le sait parfaitement, c’est juste le stress.

L’entrée des mariés est magique.

Le prêtre commence son discours. Il passe à l’homélie, il nous lit ce que le marié à écrit à propos de la mariée, mes larmes coulent toutes seules. C’est beau, ça viens du cœur, c’est sincère.

Les témoins se rapprochent des mariés pour donner eux aussi leur consentement par un « oui » solennel. On signe les registres pendant que tout le monde sort.

La sortie des mariés se fait sous une haie d’honneur en ballon de rugby (le marié est rugbyman) et une petite pluie qui ne dure que 3 minutes. Juste histoire de pouvoir dire « mariage pluvieux, mariage heureux ».

On monte dans les voitures pour faire le cortège jusqu’à la salle des fêtes. Ça klaxonne de tous les côtés.

Arrivé à la salle des fêtes, on boit du punch, on mange nos petits fours, des bonbons, je change 2-3 personnes sur le plan de table (on rajoute, on supprime, on décale tout). On papote encore avec les gens qui arrivent.

Les mariés font encore des photos. Ils ont mal à la mâchoire.

On se prépare a rentrer dans la salle pour commencer le repas. Petite vérification auprès du DJ pour savoir si il a bien calé la musique d’entrée. Heureusement que le disque dur externe de la mariée est sur place, car il n’a pas LA chanson. On cale, je cours les embrasser dehors et les remercier puis je leur donne le top départ pour l’entrée.

Tout le monde les applaudit.

Ils s’installent à la table d’honneur, j’ai les mariés en face de moi. Le repas est excellent. Tout ce passe bien. Les discours de la maman et de la soeur de la mariée sont tous les deux très émouvants. Les mariés kiffent le diaporama photo. Puis à la fin, chanson de rugby, forcément.

Durant la soirée la mariée me dit « ça y est, je suis mariée mais je vois pas la différence ». Mais moi je vois la différence. Ils sont encore plus amoureux et plus soudés qu’avant. Ça se voit. Et puis maintenant c’est sûr, rien ne pourra les séparer.

Et toi, tu as déjà été témouïne à un mariage ? Ca s’est passé comment ? (Toi aussi tu détestes dire « témouïne » parce que ça fait bizarre mais tu le dit quand même parce que « témoin » ça fait vraiment pas fille ?)


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



23 commentaires sur “Etre témoin de la mariée, ce n'est pas de tout repos”

  • Vendredi dernier, essayage de la robe du grand jour avec ma meilleure amie, ma témoin. Elle ne l’avait pas encore vu, et elle me dit au creux de l’oreille en évitant tous les voiles, tu es magnifiques, et je prends vraiment conscience que tu te maries…elle étaient si émue, que j’ai versé ma petit larme.
    Et en rois jours, elle est devenue une tornade dans l’organisation du grand J. Je l’adore…

  • J’ai été témouine pour la première fois le 20 août dernier. Le mariage de mon meilleur ami. Il m’avait choisie et j’en étais émue et fière à la fois. Je l’ai accompagné pour choisir son costume, il me posait beaucoup de questions par rapport à l’organisation, me demandait mon avis sur certaines choses, etc. Comme je me marie dans 2 semaines, moi aussi j’étais dans les préparatifs et on s’aidait mutuellement. Enfin, je lui filais plutôt mes tuyaux parce que je suis du genre mega organisée et lui pas trop ;o) J’ai organisé son enterrement de vie de jeune homme et d’après lui, il était parfait. A son image. Le jour J, j’ai été le chercher chez lui pour l’emmener sonner à la porte de sa belle. C’était vraiment un joli moment. Avec la témouine de la mariée, nous avions préparé des surprises et des petits jeux-souvenirs. On a beaucoup pris en charge parce que les gens autour ne se bougent pas toujours malheureusement… Pour la cérémonie à l’église, j’avais rédigé un texte retraçant leur histoire. Dès la première ligne, je pleurais, j’ai essayé de me calmer et là, j’ai eu une crise de fou rire qui a déridé toute l’assemblée. Je n’arrivais pas à reprendre mon calme. J’attends de voir les photos ;o) Les mariés ont apprécié ce moment spontané et tout à fait inattendu. Être témoin a été pour moi très stressant, très fatigant, mais quel honneur!

  • J’ai été témoin au mariage de ma cousine!
    Depuis toujours, elle me disait: « le jour où je me marie, tu seras ma témoin. »
    En Août 2006, le jour J…
    la veille on a préparé, décoré, organisé…et ce, jusqu’à 2h30 du matin!!!
    Le matin du mariage: coiffure, maquillage ensemble, très sympa, un moment partagé en toute intimité…
    mais plus la matinée avançait, plus le stress grimpait…
    Au moment, de l’habillage…patatra…elle a hurlé, pleuré et m’a même rembarré sec!!!
    J’aurais pu la gifler, mais non, je suis restée calme, je lui ai lacé son corset, tendu son bouquet…et je l’ai laissé rejoindre son homme!!!
    Quelques heures plus tard, les cérémonies passées, on en a rigolé!
    J’ai participé à une fête extra, sans chichi, un des meilleurs mariages que j’ai pu voir!
    Je crois, que j’ai bien tenu mon rôle, j’ai été là, j’ai essayé de la rassurer et surtout j’ai encaissé!!
    Je ne lui en ai jamais voulu et elle, elle me remercie toujours de ma patience!

  • Et ben moi j’adorerai être témouine! Pour mon mariage, mes témouines étaient ma tante et ma belle soeur, et ma soeur était la témouine de mon mari. mais ça reste quand meme ma soeur et c’est avec elle que j’ai tout fait. En meme temps je n’aime pas déranger les gens et je ne voulais pas déranger mes témouines avec mes questions et mes essayages. alors que ma soeur, de toute façon elle s’était auto proclamé témoin donc elle suivait, elle avait pas le choix! mais à choisir je prendrai une autre amie avec qui je me suis bien rapprochée pendant la préparation et qui a bien géré certaines choses…

  • Quand je lis les blogs, j’ai l’impression d’avoir été une témoin nullissime.

    Mon métier très prenant (semaine de 100 heures sans les nuits et week-end) et les 160 km qui nous séparaient m’ont empêché de m’impliquer pleinement.
    Et puis, comme j’étais loin de m’imaginer qu’un jour j’allais me marier, je ne savais pas ce que ça impliquait en terme de préparation. Pourtant je lui posais les questions sur l’avancement des prépa, mais elle ne m’a jamais rien demandé. Est ce que je n’ai pas paru assez disponible ou intéressée? Ou est ce que ses 4 autres témoins qui se connaissaient très bien entre eux lui suffisaient? J’étais un peu comme la 5ème roue du carrosse. J’aurai aimé participer à l’essayage de sa robe. Elle ne m’a pas averti. Je n’ai pas non plus était convié à la répétition (alors que j’aurai pu me libérer) On n’avait même pas prévu que je puisse dire un discours. Mais je l’ai quand même fait. J’ai assisté à son mariage comme un invité lambda sauf que j’étais au premier rang et à la table d’honneur.

    Et pour mon mariage, je n’attends rien de mes témoins sauf d’être des « témoins » privilégiés de notre amour et de me dire si ma robe me va ou pas (ma mère n’étant pas bon conseil). C’est en lisant les blogs que j’ai réalisé que certains leur donnait un rôle beaucoup plus important.

    • @aloa : En fait il n’y a pas de « mode d’emploi » du témoin, chacun fait comme il veut, en fonction du temps qu’il a et de la relation qu’il a avec la mariée. Je suis sûre que tu n’as pas été un témoin « nullissime » : tu as simplement fait ce qui était attendu de toi. Si elle en voulait plus, elle pouvait te le demander, après tout. Je suis curieuse : est-ce que tu lui avais demandé ce que tu pouvais faire pour/avec elle ? Et je me demandais aussi, est-ce que tu as discuté avec tes témoins pour leur expliquer ce que tu attends d’eux précisément ? Peut-être que certains voudraient en faire plus… comme toi lors du mariage de ta copine.. ?

      • J’ai exactement la même impression que toi, Aloa. Ma plus vieille copine m’a choisie pour témoin et je dois avouer que c’était une sacrée surprise! On se connait depuis toujours mais nous ne sommes pas hyper méga proches. Et pour couronner le tout, h’habite à plus de 1500 km, je connais personne à part les mariés et ses parents à elle… Ca va être la galère ce mariage!!

  • Merci pour ce récit 🙂
    C’est vrai que c’est sympa aussi d’avoir le point de vue de la témouine 🙂

    Ma témouine à moi a été super géniale et je la remercie encore !

    Ah oui, juste un détail… C’est pas « mariage pluvieux mariage heureux » mais « mariage plus vieux mariage heureux » !
    Eh oui ! Vive le français 😉

    • Merci miss chausette d’aimer mon récit.
      Je suis au courant depuis pas longtemps de l’origine du proverbe qui c’est transformé de « plus vieux » en « pluvieux », surement à cause de l’incompréhension et du temps qui se dérègle.

  • Merci beaucoup pour ce ptit récit ! c’est très sympa à lire…
    C’est d’ailleurs la future mariée qui m’a envoyé le lien…
    Je suis donc la témouine de ma meilleure amie… ET j’essaye de gérer comme je peux, « à distance », je suis sur Paris, elle est en Bretagne, alors Vive Internet et je me déplace pour les essayages, on s’organise…
    J’ai hâte !!! c’est MA meilleure amie et je veux que tout soit parfait pour les futurs mariés…

  • Super article, j’ai la chance d’avoir une soeur et une meilleure amie en or comme temoins, elles se sont deplacees pour les essayages (j’habite Londres, ma meilleure amie Toulouse et ma soeur est en Espagne pour ses etudes), se sont encore deplacees pour mon EVJF, me posent des questions, s’interessent, me donnent des idees, ont fait des essais deco avec moi, et mon mariage n’est pas encore passe alors j’attends avec impatience la suite! <3
    Pour les remercier je prevois une petite surprise aussi!

  • j’en suis au 4 éme mariage ou je suis témoin!!!
    elle m’épuise à force de toutes se marier!!
    maintenant que c’est mon tour, je vais bien les faire galéré mes témouines!!! y a pas de raison!! 4 enterrements de vie de jeune filles, 4 mariage de dingue (bon j’étais enceinte pour 2 d’entre eux), mais je pense m’être bien débrouiller pour leur préparer des trucs sympa et les aider quand même un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *