Des invités bien encadrés pour un mariage décomplexé – Partie 1

Aujourd’hui, je vais te faire part de mon pire cauchemar (après marcher sur ma robe à la sortie de la mairie et me retrouver cul à l’air devant un parterre de badauds ou encore dire “non” alors que je pensais “il ne faut surtout pas dire non” lors de la question fatidique…) !

Mon pire cauchemar serait que la mayonnaise ne prenne pas entre mes convives et que tout se transforme en mauvais remake des Parrains, avec clans et aiguisage de couteaux toute la soirée…

Alors j’ai pris les devants et j’ai essayé, de mon mieux, de mélanger tout ce beau monde avant le mariage.

eighties jeu qui est ce annees 80-1

Crédits photo : eighties.fr

  • Comment éviter que ton mariage ressemble au jeu du “Qui est-ce ?”
    (Tu te rappelles de ce jeu des années 80 ? J’ai des  moustaches et des cheveux roux, je porte des lunettes ? Je suis, je suis ?). Non, je ne vais pas te demander de t’asseoir avec Tatie Mireille et de regarder les photos de famille une à une (ça c’est Gontrand d’Estoupette ton petit neveu par alliance).
    Il suffit de s’intéresser un tout petit peu, surtout à la famille de ton conjoint, c’est à dire le cercle moyen : beaux-parents (ça va de soit), frères et sœurs, grands-parents, tantes et oncles. Ça te permettra de situer la famille, rien de tel qu’un anniversaire ou les fêtes de fin d’année pour faire plus ample connaissance (mais si je te dis que je serais ravie de t’accompagner à l’anniversaire de Papi Marcel, si si j’insiste)
  • Comment créer une dream-team beaux-parents / parents

Je dois dire que là, c’est aussi un peu une question de chance, tout du moins au début, c’est sûr que si tes parents sont plutôt “campagne et tofu” et qu’ils rencontrent tes beaux-parents “Paris et gigot d’agneau”… bon bah là, tu pars avec un handicap. Mais là encore se sont des grandes personnes. Mettez-les en contexte : un petit dîner sympa dans le jardin, un bon petit rosé (bio) et la fête est plus folle !

ATTENTION, on ne lance pas de sujets qui fâchent, exit politique, argent et travail ! Bonjour “Plutôt chien ou plutôt chat ?”, “Maison neuve ou ancienne ?”, bla bla bla…

Ensuite, il faut entretenir la flamme. Lorsque tu téléphones à tes parents, n’hésite pas à en rajouter “Je pense vraiment que tu devrais appeler Belle-Maman, elle a vraiment besoin d’un coup de main sur ce coup là…”, “Tu as pensé à demander à Beau-Papa s’il pouvait nous prêter la perforatrice pour le photobooth ?”, etc.

Ensuite, si c’est comme avec nos parents, ça n’en finit plus : ils sont inséparables ! Et ça rigole et ça s’invite, c’est toujours fourré les uns chez les autres… Ça ne se déplace plus qu’en meute… C’est le risque ma pov’ Lucette !

Comment créer une ambiance potache ?

Bon, alors là ça, se corse ! Tu te doutes bien que tes parents ont des amis et que tes beaux-parents aussi (bah tiens)…

Je tire mon chapeau à nos parents pour avoir eu la merveilleuse idée de faire des soirée “interamis”. En gros, le principe est qu’on s’invite chez les uns et les autres pour apprendre à se connaître. Et ça marche… À la vue des photos, des connivences inattendues se sont créées. Ils finissent même parfois (après un petit coup de Jaja) à faire un Times’Up en mimant “Rintintin” à quatre pattes devant des quasi inconnus…

Ah les parents, ces êtres imprévisibles !

Des invités bien encadrés pour un mariage décomplexé

Crédits photo (creative commons) : Adrikta

Enfin “communiquer”, toujours communiquer !

Petit astuce, tu connais certainement un des enfants des amis de tes parents (tu sais la fille avec qui tu jouais cul nu dans le bac à sable, on te ressort les photos de temps en temps). Cette personne est un formidable vecteur d’information. Petit exemple concernant le dress code : quand tu lui parles du “vert menthe”, elle comprend ! Elle est donc ta meilleure alliée pour expliquer à la best friend de Maman que non “vert menthe” ce n’est pas la même chose que “vert émeraude” !!

Voilà, je te laisse sur ce dernier conseil et, la prochaine fois, j’aborderai comment monter les blancs en neige entre tes potes ! Ce n’est pas le tout, mais j’ai un mariage à préparer moi…

Et toi, comment s’est passée la rencontre entre tes parents et beaux-parents ? Tout se passe bien entre eux ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Des invités bien encadrés pour un mariage décomplexé – Partie 1”

  • pour ma part, ils se sont rencontrés le jour du mariage…pourtant, ça faisait 10 ans qu’on était en couple avec mon homme, et ils habitent à 30 min les uns des autres!! et au final, tout s’est bien passé.

  • chez nous nos parents se sont rencontrés assez tard, alors qu’ils habitent à 10km les uncs des autres, amis il fallait une occasion. du coup on a organisé une fête lors de notre déménagement. Le courant est bien passé, ils sont courtois ensemble et le mariage s’est très bien déroulé mais de la à dire qu’ils pourraient se supporter un week end ensemble, je n’y mettrais pas ma main au feu… et puis bon, devenir trop proche peut aussi être source de conflit si jamais notre couple venait à se séparer alors comme on dit chez moi ‘chacun chez soi et les moutons seront bien gardées’ 🙂

  • Pendant notre mariage, l’ambiance a été très bonne mais ton article me fait penser que mon mari ne connaissait pas certains invités du vin d’honneur mais aussi quelques uns de la journée (ou ne se souvenait plus de certains de mes amis qu’il n’avait vu qu’une ou deux fois). Il a trinqué avec chacun en demandant “excusez-moi, vous êtes qui ?” Et mine de rien, les invités ont apprécié son honnêteté et sa spontanéité.

  • Mes parents et beaux-parents entretiennent une relation courtoise, juste pour l’occasion du mariage. Mais de là a devenir les meilleurs amis du monde… Ils sont bien trop différents et ma mère n’aime pas mes beaux-parents… Je compte surtout sur les oncles et tantes des deux côtés pour mettre de l’ambiance!

  • Pas trop de stress pour la famille, les deux côtés se connaissent (pas tous mais une grosse partie) donc à priori ça devrait aller. Malgré tout on a fait le choix de ne pas mélanger les familles au niveau des tables.

    Pour les amis, je pense que ça devrait le faire, mais là par contre on a des cercles d’amis différents qui ne se connaissent pas tous ensemble.. j’espère que l’ambiance passera bien 🙂

  • Même pas en rêve ! Ne rêvez pas les filles ! Sauf exception, lorsque les parents se connaissent déjà, il est rare que la mayonnaise prenne. Je ne connais personne qui ait réussi cet exploit. Et c’est bien normal… On met des années à se faire des amis alors en une soirée cela paraît impossible de déclencher les passions. Un conseil, préservez les clans à table. Les mariages c’est aussi l’occasion de revoir des gens que l’on a pas vu depuis longtemps et c’est super frustrant de se retrouver avec des personnes totalement inconnues et intimidées alors que ceux avec qui on voulait parler sont à l’autre bout de la salle. Il faut respecter les affinités et l’histoire des gens. Le mélange c’est bon pour le cocktail mais après il faut laisser les clans se reconstituer, quitte à voir de nouveau le mélange se faire sur la piste de danse. Un dîner de mariage c’est long ! Alors le passer avec quelqu’un qu’on ne connaît pas ou pire aux antipodes de ce que l’on est, je pense que c’est juste une mauvaise idée.

  • Je ne pense pas qu’il faille à tout prix que tout le monde se connaisse, et encore moins s’entende ! Par contre, tant mieux si les parents ont fait connaissance avant bien sûr : organiser une journée avec les futurs mariés et les parents et partager certains points de l’organisation par exemple. Nos parents se sont invités chez les uns, puis les autres, mais avec le recul je m’aperçois qu’on aurait dû (nous les futur mariés) louer une maison un week-end pour que l’on soit tous ensemble. Les parents se seraient vus une fois, leur relation aurait été courtoise et c’est tout. Au lieu de ça, les parents de l’un se sont sentis obligés d’inviter “parce que les parents de l’autre les avaient invités” et n’ayant pas du tout le même état d’esprit, il y a maintenant des tensions. Au repas, on n’avait pas cherché à mélanger les familles, mais sans pour autant faire de clan : une table avec des membres de telle famille pouvait être à côté d’une table avec les membres de l’autre famille. Comme le dis “Legendre”, un mariage c’est aussi l’occasion de retrouver des personnes de la famille, et c’est un plaisir pour les gens de pouvoir être ensemble à table plutôt qu’être placé avec des inconnus, aussi sympathiques soient-ils ! Mais bien sûr… tant mieux si les relations entre parents et beau-parents de madame Frietkot sont devenues amicales !

  • Quelle chance que vos 2 paires de parents s’apprécient tant! ici, nous sommes 3 enfants, avec la famille de la copine d el’un de mes freres mes parents ont très très bien accroché (genre appel pour astuce de coutures entre mères, puis de vin entre pères etc…). Puis mon frere a quitté sa copine et ca a été les grandes eaux entre nos deux mamans, en larmes à chaque fois qu’elles se croisaient. Bon, elles se causent toujours hein! mais mes parents n’ont toujours pas rencontré ceux de la nouvelle belle soeur… qui est là depuis 2 ans! Pour nous au mariage, entente cordiale (jamais rencontrés avant) mais un peu fraiche… Nos parents n’ont absolument rien en commun (j’ai rarement vu des gens aussi diamétralement opposés physiquement/moralement//éthiquement… incroyable! du coup boh, chacun chez soi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *