Les conseils de Lila pour l'organisation d'un mariage participatif

Pour terminer sur le mariage de Lila, voici ses conseils précieux pour organiser un mariage participatif soi-même.

Un planning chargé

Le plus important : avoir du temps avant et après le mariage.
Et être nombreux pour les préparatifs.

Mon chéri et moi étions sur place une semaine avant le mariage. Nos témoins et sa famille étaient dispos à partir du mercredi avant le mariage, et jusqu’au mardi après. Soit 10 personnes pendant une semaine, de 9h30 à 20h, et ateliers DIY de 21h à 23h.

Voici le planning de la semaine avant le mariage :

Lundi : préparation des préparatifs. Ça parait bête, mais ça nous a bien pris une journée. Organisation de la semaine, liste définitive des courses, commande aux commerçants locaux, préparation de la maison pour héberger tout le monde.

Mardi : courses.

Mercredi : ménage de la salle et vaisselle.

Jeudi : allers-retours pour apporter le mobilier (évitez, comme moi, de vous faire un bleu en prenant un pied de chaise sur le front, c‘est pas le top pour les photos !), installation de la salle.

Vendredi : matin, installation de la salle, après-midi cuisine.

On peut gagner la journée du mercredi si la salle sert souvent et si on loue de la vaisselle.

Mais pour la préparation du repas, ça dépend aussi du nombre d’invités, et s’ils participent ou non. Pour 75 personnes qui apportaient des tartes, ½ journée. Pour 120 personnes (fait il y a deux ans pour le mariage de ma mère), une journée complète pour la cuisine. Et dans les deux cas, il s’agissait simplement de salades (donc peu de choses à cuire) et des recettes simples. (Si vous voulez des idées de recettes ou des quantités, demandez-moi dans les commentaires !)

Et ça continue après le mariage !

Dimanche de 16h à 20h : rangement et vaisselle.

Lundi : fin du rangement, allers-retours pour tout rapporter, ménage de la salle.

Donc clairement, si vous avez prévu de partir en voyage de noces juste après, ou même simplement de passer du temps en tête à tête avec votre nouveau mari, oubliez !

Ce n’est pas forcément évident de se remettre à tout ça après le mariage, alors que c’est passé trop vite et qu’on réalise à peine. Mais paradoxalement, je pense que ça m’a aidé. J’étais proche des larmes en disant au revoir aux derniers invités, me concentrer sur du concret (la vaisselle à faire !) m’a permis de ne pas craquer.

Présenté comme ça, ça ne fait pas rêver ! Mais c’était surtout une semaine très agréable, où on a beaucoup ri, où on a quand même bien profité de la piscine. Ça donne un air de fête bien avant et bien après le mariage. Et on peut vraiment profiter des gens, bien plus que pendant LA journée, qui passe très vite !

Enfin, on se rend compte qu’on a des amis et des proches sur qui on peut vraiment compter. Difficile d’exprimer à quel point leur présence et leur aide m’ont touché et à quel point ils ont été géniaux. Et impossible de les remercier suffisamment.

Prévoir et déléguer

Une bridezilla ne pourra pas survivre à un mariage comme ça. Parce que clairement on ne peut pas TOUT faire et TOUT contrôler. Il faut donc accepter que certaines personnes prennent entièrement en charge certains « détails » (on a gouté le vin et le champagne… le jour du mariage !).

Il faut par contre TOUT prévoir, parce qu’il n’y a pas de professionnel expérimenté pour aider ou poser la question. Ma « liste de ce qu’il faut », commencée 5 mois avant le mariage et finie la veille, fait 10 pages, de l’allume-bougie aux couverts de service, en passant par le spot pour éclairer le parking et les petites panières à pain.

Les deux copains qu’on avait embauché pour faire le service ont pris peur quand ils ont vu que la liste des choses à faire était détaillée presque minute par minute (17h51 : mettre les toast de tapenade dans les assiettes carrées posées sur la 3e étagère à droite). Mais finalement, ils ont été autonomes quasi toute la soirée et m‘ont dit que cette liste les avait beaucoup aidé.

L’avantage, c’est que du coup, il y a plusieurs personnes qui connaissent l’organisation du mariage dans les moindres détails, que le témoin du marié est parfaitement capable de servir de référent aux personnes qui font le service puisque c’est lui qui a rangé la cuisine, et que du coup les mariés peuvent profiter de la soirée tranquillement !

Faire appel aux amis (et aux amis d’amis)

  • Une copine a retouché les photos pour le faire-part.
  • On les a imprimé chez un copain.
  • Un témoin du marié a préparé la playlist et géré la musique (avec des playlists bien faites, ça ne lui a pas pris beaucoup de temps pendant la soirée, mais il y avait passé du temps avant).
  • La tante de Paul a fait mon bouquet avec les fleurs de son jardin.
  • Tout le monde a participé aux bricolages (les témoins du marié en train de faire des petits drapeaux en masking tape, ça m’a beaucoup fait rire !).

Même en dehors du cercle d’amis, j’ai été très agréablement surprise de voir à quel point certaines personnes nous ont aidé. Le fait de se marier dans un petit village où les parents du mariés connaissent tout le monde joue bien sûr un rôle. Ce sont des amis à eux qui nous ont prêté la salle, un autre de leurs amis nous a prêté le camion pour tout transporter, la fanfare est venue jouer gratuitement.

Mais pour un mariage, plein de gens sont prêts à donner un coup de main. Le père du copain de la sœur du marié (!) a fourni gratuitement la vaisselle, le père d’un copain du frère du témoin du marié (ndlr : tu suis, là ?) nous a loué la sono pour trois fois rien, mon oncle nous a trouvé une cafetière grande capacité…

Se passer de prestataire force à chercher, à demander à droite à gauche, mais c’est souvent une bonne chose pour le porte-monnaie ! Je pense que si on était passé par un traiteur ou un DJ pro, on aurait payé le prestataire sans se demander si c’était possible de faire autrement et moins cher.

Le budget

Pour avoir une idée d’un budget possible :

  • Apéro + repas + brunch le lendemain (les courses ont été faites ensemble donc je ne peux pas préciser) : environ 1400 € (hors bin, clairette de die et champagne)
  • Mobilier et vaisselle : environ 500 € (l’essentiel nous a été prêté, nous avons préféré acheter le complément plutôt que de le louer).

Donc 1900 €, soit environ 25 € par personne (sur un budget total d’environ 6000 €).

J’ai adoré ce mariage ! Simple, plein d’émotion et ancré dans la vraie vie. Et toi, tu en as pensé quoi ? Des questions pour Lila ? Tu te sens d’organiser ce genre de mariage ?



12 commentaires sur “Les conseils de Lila pour l'organisation d'un mariage participatif”

  • Ce mariage sera un super souvenir pour tout le monde, ne serait-ce qu’en se disant “j’ai aidé à leur donner une journée exceptionnelle”…

    Sinon, je veux bien des idées de recettes pour le brunch du lendemain (j’étais déjà partie sur l’idée de faire des quiches sans pâte, du taboulé, mais c’est tout !)

    • Alors la liste des salades qu’on a faites :
      – carottes rapées à l’orange
      – taboulé libanais
      – salade de pâtes aux noix et aux dattes
      – salade de pâtes aux aubergines grillées, tomates séchées et jambon cru
      – salade de haricots verts, haricots rouges et groseilles
      – salade grecque (tomate, feta, concombre, olives, oignons)
      – salade de tomates cerises, petites boules de mozzarelle et basilic
      – salade de betteraves rouges, mache et oeufs durs

      et en dessert, en plus de la pièce montée, une salade de melon et pastèque avec de la menthe, c’est vite fait, frais et vraiment appréciable quand on a déjà beaucoup mangé.

      Pour les quiches, ce sont les invités qui s’en sont occupés, et y’a vraiment eu de tout !

      En fait, comme ça sera fait quelques jours à l’avance, il faut faire attention à choisir des légumes qui se tiennent bien coupés, et ne pas mettre la sauce à l’avance (on avait préparé la sauce (différente pour chaque salade) et on l’avait mise dans des sacs congélation posée sur les saladiers, les personnes chargées du service l’ont ajoutée au dernier moment).

      Si tu veux les recettes précises ou les quantités, demande à Mlle Dentelle de te donner mon adresse email !

  • Super, les listes.
    je me marie à la fin du mois prochain, et j’ai déjà fais mes lises pour les deux semaines avant, avec qui fait quoi e à quel moment. Quand j’ai parlé de listes les gens ont ris, mais je pense qu’ils riront moins quand je leur donnerais mais surtout qu’elle sont seront très utiles.
    En tout cas super mariage…

  • Ca avait l’air très sympa ! Tu n’as pas trop flippé de savoir que tous les diy seraient fait à quelques jours du mariage seulement ?
    Nous on tente l’inverse : tout est prêt avant (enfin on le croit). Le week-end avant le mariage (c’était à dire ce week-end)on prévoit sport pour lui, massage pour moi, rando ensemble, on ne s’occupe plus de rien !

    • En fait on n’avait pas le choix, parce qu’on se mariait à 700 km de chez nous ! Dans le village dont Paul est originaire, mais nous on vit à Paris.
      On a passé un week end par mois sur place pendant les 6 mois de préparatifs, mais l’essentiel a été fait pendant la semaine de congés juste avant le mariage.
      De toute façon, comme on faisait les trajets en train, on ne pouvait pas faire trop de chose à Paris parce qu’après il fallait le transporter (là encore, merci à mon meilleur ami qui s’est tapé les trajets en métro pour nous aider à porter tout notre bazar jusqu’au train!).

      Mais bravo, vraiment, d’avoir réussi à ce que tout soit prêt à l’avance ! Profitez bien de votre dernière semaine avant le jour J, et surtout profitez bien du week end prochain !!!!

  • Je suis encore profondément émue quand je pense à tous ces jours de préparatifs. Presque autant que quand je pense au jour du mariage.

    Ca nous a permis de nous rapprocher (encore plus) de nos témoins. Ca m’a surtout permis de créer des liens beaucoup plus étroits avec mes beaux-parents qui ont été juste parfaits et qui étaient profondément heureux qu’on fasse le choix d se marier “chez eux”.
    Je pense qu’ils étaient tous vraiment ravis de ces quelques jours de préparatifs (et pourtant, avec ma liste de choses à faire, j’avais parfois l’impression d’être un tyran, genre “ok pour 15 minutes de baignade, mais après on se remet à la vaisselle”!). Qu’ils ont bien profité de la journée du mariage aussi.
    On a vraiment réalisé à quel point on était bien entourés, finalement c’est une des choses les plus importantes que j’ai tiré de ce mariage.

  • Je relance les commentaires de ce billet… Comme toi Lila, nous avons un budget riquiqui, et devons donc tout faire par nous-même. J’ai un petit service à te demander (éventuellement via Mademoiselle Dentelle) : pourrais-tu m’envoyer ta liste de “petites choses auxquelles il faut penser” ?
    Merci :-)))

  • Je ne sais pas si j’aurai une réponse vu le temps écoulé. Si je peux savoir les quantités et recettes de salades pour 120 personnes ça me rendrait un fier service. Si Lila passe par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *