Le mariage champêtre en petit comité de Madame Lembas

Madame Lembas et Monsieur Pot-au-feu se sont rencontrés… en se tirant dessus ! Avant que tu ne prennes ton téléphone pour appeler la police, laisse-moi t’expliquer : tout a commencé avec un paintball ! Tu vois, rien de bien grave ! ^^

Pour fêter la fin du bac et leurs 18 ans, Madame Lembas et sa bande d’amis ont décidé de passer un weekend dans un centre de vacances en Sologne avec piscines et tout le tralala. Il se trouve que le meilleur ami de son mari (gniiii), s’y rendait le même weekend pour accompagner sa sœur, et a proposé à Monsieur Pot-au-feu de venir.

Ils se sont croisés au détour d’une partie de paintball, pour ne plus jamais se quitter… Sauf quand ils se sont perdus sur le trajet de retour, mais ça, ce n’est qu’un détail !

Ils n’habitaient pas la même ville mais, grâce à ses études, elle a pu se rapprocher un peu de lui, et ils faisaient tout pour se voir un weekend sur deux. Puis le temps a passé, ils ont décidé de prendre un appartement ensemble, un chien, puis une petite maison, deux chatons… Et 6 ans et demi plus tard, après le mariage de deux amis proches, ils décident de sauter le pas eux aussi !

Ni une ni deux, les voilà à organiser un mariage en petit comité (moins de 50 personnes), à leur image, dans un cadre champêtre qui leur correspondait tellement, avec un buffet, pas de plan de table, et 80% de leurs proches qui pouvaient rester dormir sur place… en 6 mois ! Même pas peur, leurs cerveaux se sont mis au court-bouillon et, en quelques semaines, les grosses décisions étaient prises !

Je t’invite maintenant à découvrir quelques-unes des 800 photos reçues (oui, oui, rien que ça), pour te donner une petite idée de cette si belle journée…

Photos : Amandine Baudet

Toutes mes félicitations !
Je laisse maintenant le clavier à la jolie mariée pour qu’elle te présente son mariage en détails !

Mon mariage en quelques mots

Les festivités ont commencé dès le jeudi soir, et ont continué le vendredi avec l’installation, et nos plus proches (familles et cortèges) qui nous ont rejoints petit à petit au domaine des Gîtes du Berger, à Saint-Georges de Mons.

Le samedi matin, direction la mairie de notre commune, à une trentaine de minutes de route. En 10 minutes, nous étions officiellement mari et femme ! Si de mon côté je prenais cette étape très sereinement, ma sœur et nos mamans n’ont pas pu s’empêcher de verser une petite larme… Pour ma part, je les conservais précieusement pour la cérémonie laïque…

Après un rapide repas au restaurant sur la route du domaine, nous avons fini d’installer les derniers éléments de déco, changé les chaises de place pour la cérémonie car la pluie pointait son nez, et sommes allés nous préparer.

J’ai vécu sereinement les préparatifs, profitant de mes sœurs (dont une qui était ma maquilleuse officielle), de ma future belle-sœur, de ma maman et de notre photographe. Ma témoin nous a rejointes, et les émotions ont commencé à affluer.

Du côté de mon cher et tendre, l’ambiance était moins détendue : il commençait à stresser, n’était pas très en avance, et n’a donc pas pu accueillir nos invités pour les orienter vers leurs gîtes respectifs. Rien de dramatique, d’autres personnes ont pris la situation en main !

Puis est enfin arrivée l’heure de la cérémonie. Si j’ai tenu le choc en marchant au bras de mon papa, j’ai fondu en larmes à peine assise… Pour pleurer (de joie, d’émotion, de bonheur) pendant à peu près toute la cérémonie, à vrai dire ! Nos cortèges ont joué le jeu et nous ont écrit des discours tous très différents mais tout aussi touchants… Et notre maître de cérémonie, mère de ma meilleure amie et meilleure amie de ma mère, a tout simplement été au-delà de nos espérances ! Si tu passes par ici, encore merci Zaza !

Après les traditionnelles félicitations, nous nous sommes attaqués au vin d’honneur réunionnais (enfin nous pas trop, surtout nos invités), que nos invités ont adoré ! Aujourd’hui encore nous recevons des compliments sur le merveilleux travail de Christie !

Nous avons enchaîné avec les photos de groupe, qui se sont globalement bien déroulées, et enfin les photos de couple. Un moment très attendu, car c’est à peu près le seul que nous avons réellement passé « tous les deux » mon amoureux et moi ! Des minutes hors du temps, où nous avons pu souffler, prendre du recul, commenter la cérémonie, et profiter l’un de l’autre.

Nous sommes ensuite rentrés dans la grange pour lancer officiellement le dîner ! Pas de plan de table, pas de repas à l’assiette : nous avions opté pour un grand buffet varié, en récupérant les mets chez nos artisans préférés et en les mettant en place avec nos proches. C’était assez éprouvant de se passer d’un traiteur, mais certains amis nous ont vraiment beaucoup aidé, et tout s’est bien déroulé ! Nous ne les remercierons jamais assez ! Nous avions fait ce choix non pas pour économiser de l’argent, mais pour être certains que chacun y trouverait son compte, certains invités étant un peu difficiles…

Au menu : fromages régionaux, charcuteries variées, tartes et cakes salés de saison, makis et california rolls, pains divers, jambon truffé… Et pour les desserts, un super(be) wedding-cake aux fruits rouges, des mini tiramisus framboise spéculoos, des mini fondants au lait caramélisé et un bar à cookies ! Je crois que tout le monde s’est bien régalé !

Après une ouverture de bal riche en émotion, car j’ai eu beaucoup de mal à me détendre, à profiter du moment, à oublier les yeux braqués sur nous… Nous avons tous enflammé le dancefloor ! Et terminé les bouteilles de vin (avec modération, bien sûr) !

Le lendemain, nous avons proposé un énorme petit-déjeuner à nos invités, qui sont repartis petit à petit dans la matinée ou l’après-midi… Le rangement et le chargement des voitures a été un moment éprouvant, la fatigue s’étant bien accumulée ! Quand ma témoin est venue me dire au revoir, je n’ai pas pu contenir mes larmes… De joie, de fatigue, de tristesse, que sais-je ? Le soir, nous nous sommes endormis comme des bébés, et avons rapidement repris notre rythme habituel dès le surlendemain pour ne pas laisser s’installer le wedding-blues !

Notre voyage de noces (au Japon, ouiiiii) est prévu pour octobre, pour des raisons climatiques, économiques et pratiques. Nous avons tellement hâte !

Une bonne semaine après le mariage, nous avons reçu nos photos… Quel choc ! Bien que confiants, nous n’imaginions pas qu’elles seraient aussi… réussies ! Amandine a su capter le moindre regard, le moindre détail, la moindre larme, et à travers son objectif, nous avons découvert des moments dont nous n’avions même pas eu conscience le jour J ! Depuis, nous les regardons quasiment tous les jours, et ne nous lassons pas de ces souvenirs si bien immortalisés… Encore mille mercis Amandine !

Le budget de notre mariage

Nous nous étions fixés un budget de 10 000 euros maximum. Au fur et à mesure de l’avancée des préparatifs, ce budget augmentait ou diminuait un peu, lorsque nous ajustions les montants après avoir reçu et validé des devis, craqué pour des postes non prévus, supprimé des envies et des idées…

Au final, nous avons totalement respecté notre budget, puisque notre mariage nous a coûté moins de 7 000 euros. Ce montant ne comprend pas les postes pris en charge par nos proches, mais même en estimant plus ou moins ces différents coûts, les 10 000 euros ne sont pas dépassés ! Une petite fierté qui fait du bien au moral, mais aussi (surtout) au compte en banque !

Pour le détail, nous avons dépensé grosso modo :

  • 4 900 € pour la réception : domaine du vendredi matin au dimanche soir (les hébergements sur place ont été en partie financé par les invités à qui nous avions demandé une participation), vin d’honneur, repas, brunch du lendemain, boissons softs, location de vaisselle
  • 70 € pour les faire-part et les cartes de remerciements
  • 94 € pour les cadeaux d’invités (dragées, les contenants étaient de la récup’ et les couvercles ont été crochetés par ma mamie)
  • 40 € de fleurs et décoration (le reste ayant été offert par les grands-parents de mon cher et tendre, mais le coût réel était d’environ 400 €)
  • 950 € pour la photographe, notre énorme coup de cœur
  • 235 € pour les alliances
  • 150 € pour mes accessoires en fleurs stabilisées et ceux de mon cortège
  • 90 € pour les accessoires de mon cher et tendre et de son cortège
  • 90 € pour nos mises en beauté (coiffeur et barbier pour lui, manucure et pose de vernis pour ma sœur et moi)

Nous avons également essayé d’utiliser/récupérer pas mal de choses que nous avions déjà : certains accessoires pour nos tenues, de la déco, les contenants des fleurs et des dragées…

Bref, pari tenu !

Ce que je referais

Tout !

Malgré quelques petits couacs, micro-déceptions et réflexions, nous ne changerions rien ! Nous avons eu la mariage dont nous rêvions, avec ses hauts et ses bas, mais 99% de hauts, alors pourquoi changer ? La vie n’est pas parfaite, nous ne sommes pas parfaits, et ce mariage était à notre image.

Nous avons été submergés par une vague d’amour, que dis-je, un tsunami, et avons passé un moment hors du temps avec les personnes que nous aimons le plus. Nous ne pouvions rien demander de mieux !

Si nous devions/pouvions recommencer, nous choisirions à nouveau les mêmes prestataires, qui ont tous été fabuleux, et les mêmes invités, parce que nous les aimons vraiment beaucoup !

Ce que je ne referais pas

  • Ne dormir que 2 ou 3 heures l’avant-veille, la veille et le jour J, parce que je l’ai payé cher par la suite !
  • Prendre trop à cœur des petites remarques qui au final ne comptaient pas tant que ça (depuis, je suis passée à autre chose).

Mes prestataires préférés

TOUS !

  • Notre incroyable photographe, Amandine Baudet, pour les souvenirs qu’elle nous offre
  • Notre merveilleux domaine, Les Gîtes du Berger, pour leur accueil et la beauté des lieux
  • Notre super traiteur pour le vin d’honneur, La Caz Christie, qui a régalé tous nos invités (il n’en restait pas une miette)
  • Notre fleuriste magique, L’Autre Saison des Fleurs, pour ses compositions au-delà de nos espérances
  • Notre boulanger, notre charcutier, notre fromager & notre restaurant japonais préféré, qui ont assuré pour le buffet du soir
  • Notre reine des fourneaux, L’Armoire à Cuillères, pour ses merveilleuses douceurs et son wedding-cake à tomber
  • La boutique Elie Pour Elle, qui m’a permis de trouver la robe faite pour moi, dans laquelle je me suis si bien sentie
  • Et tous nos autres prestataires qui ont plus ou moins contribué à la réussite du mariage !


5 commentaires sur “Le mariage champêtre en petit comité de Madame Lembas”

  • J’adore vos photos, elles ont ce côté « doux » que j’aime bien, et elles rendent à merveille l’ambiance chaleureuse qui devait régner pendant cette belle journée 😉
    En tout cas, il semble que vous ayez régalé vos invités ^^ Et félicitations pour le budget 😉

    • Oh merci beaucoup ! Moi aussi je les adore, mais bon, je ne suis pas très objective ahah 😉 Elles dégagent effectivement beaucoup de douceur, Amandine a été merveilleuse ! Et oui, je crois que nos invités se sont régalés 😉 Merci pour tous ces compliments !

    • Hello Fanny ! Désolée pour ma réponse tardive… Je l’ai commandé sur Internet : http://fil-good.com/
      Je te conseille vivement son site, on a pu avoir les boutons de manchette assortis, et des barrettes pour nos demoiselles d’honneur avec le même tissu !

  • Magnifique photos, pleines d’amour !
    Je vais également me marier aux gîtes du berger début octobre et je me demandais combien d’invités vous aviez pu mettre côté cuisine pour le repas ?
    Nous avons 90 invités (food trucs tout le monde ne mangera pas en même temps..) et je ne sais pas encore comment organiser mes tables 😕.

Commente ici !