Notre faire-part DIY autour du coquelicot…

Comme l’a déjà dit une wedding planner en interview sur le blog Mademoiselle Dentelle : « un mariage, c’est comme une mini entreprise ».

Ça résume bien le travail abattu depuis février dernier ! J’ai passé des heures à imaginer tout ceci dans ma tête, à compulser des images, des idées, des fichiers pdf pour fabriquer mes DIY…

Aujourd’hui, je t’en livre quelques-uns, avec des pistes de “travail/plaisir” (rayer la mention inutile !) pour créer, toi aussi, l’identité graphique de ton mariage.

En premier lieu, j’ai choisi un site pour créer notre mini site internet dédié aux invitéspetit mariage entre amis.

Évidemment, il est gratuit. Tu connais notre budget global, c’est une condition sine qua non.

Pourquoi celui-ci ?

  • Je n’y connais rien en création de site internet, et la structure “pré-mâchée” de celui-ci me paraissait plus complète et amusante que d’autres.
  • Il permet de créer des fiches par invité avec un arbre généalogique, c’est sympa car nos invités sont aux 4 coins de France et de Navarre. Ainsi, ils pourront faire connaissance avant le jour J, et compléter leur fiche avec une photo et quelques lignes sur eux.

On peut aussi facilement créer :

  • des diaporamas de photos, j’y ai mis celle de nos fiançailles.
  • la présentation des lieux d’hébergements conseillés, indispensable
  • un quizz sur les mariés, très drôle à faire…

Ensuite est vraiment venue la recherche de l’identité graphique de notre mariage, en lien avec le thème Coquelicot. Tout ceci lancé avec la création de nos faire part maison.

Nous voulions du coquelicot, du rouge, une touche de vert (couleur préférée de M. Coquelicot), et de l’ivoire pour tromper les invités sur la couleur de ma robe…

Oui mais voilà, ce n’est pas si simple. Je ne voulais pas d’image trop kitch.

J’ai fini par faire des essais avec un faire-part rustique sur le site de Wedding chicks : des coquelicots assez graphiques. Bingo ! Ça nous plaisait à tous les deux. Nous avions notre fil rouge pour la papeterie du mariage.

Voici le modèle en question !

faire-part Wedding Chicks

Crédits photo : Wedding Chiks

Première astucesur ce fameux site, tu trouveras des modèles de faire-part à personnaliser en quelques clics, dans tous les styles et toutes les couleurs. Un petit bémol, le texte est en anglais… il m’a donc fallu jouer avec Word (pas d’autres solutions quand on est une quiche avec Photoshop, mais j’assume).

Deuxième astuce : pour trouver, via un moteur de recherche, des fichiers pratiquement utilisables tel quel, le mot magique est “free printables” ! Tu peux varier en ajoutant le mot wedding, ou avec juste freebies.

Là, tu vas trouver une mine d’or pour tes préparatifs… bien sûr, en anglais, mais si tu es aussi douée que moi avec Word, aucun soucis !

Je te le dis car personnellement, j’ai passé des heures à trouver comment faire pour aboutir à des résultats de recherches satisfaisant. “Faire-part gratuit” te renvoi vers des horreurs très rococos, vois un peu :

faire-part kitsch

C’est ainsi qu’à force de fouiner sur la wedding-blogosphère, un deuxième « fil rouge » s’est imposé : une petite flèche avec un cœur. Toute en légèreté, donc ça s’associait bien.

J’ai aussi trouvé un superbe motif de couverts anciens, à la base créé pour un set de table, que j’ai utilisé pour mes cartons d’invitation au dîner et aussi pour mes portes noms sur les tables.

motif couverts

Crédits photo : The Pretty Blog

(Pour trouver ce motif, j’ai du taper le mot magique “vintage” dans mes recherches…)

Et voici un aperçu de nos créations. Ce sont mes petites mimines qui ont tout fait, mais M. Coquelicot est toujours tapi dans l’ombre, dans mon dos, à dire gentiment “oui” quand ça lui plait, et radicalement « NON ! » quand ça ne va pas, donc on peut dire qu’il y a contribué. (N’est-ce pas M. Kiwi ?)

Aujourd’hui, je te montre le faire-part…

Vu de face :

faire-part Mlle Coquelicot

Vu de dos, avec tout plein de coquelicots !

faire-part Mlle Coquelicot

Troisième astuce : pour parvenir à ce résultat, j’ai utilisé un gabarit.

L’idée de départ était d’ouvrir le cadre contenant nos noms avec un cutter de précision, afin d’y coincer le haut du carton pour de le refermer. Mission que mon experte en scrapbooking, ma témoin, a décliné… snif ! C’est trop compliqué de faire de belles finitions.

Mais nous avons utilisé l’astuce des étiquettes pour le fermer.

Bien sur, j’ai pioché dans sa caverne d’Ali Baba : un trésor de perforatrices, de pinces perforeuses pour les petits trous (afin de faire passer le raphia vert), du ruban de colle, des tampons et leurs encreurs…

Oui, il en faut du matériel, mais c’est un vrai bonheur à faire.

Et je félicite Mlle Fresh qui, elle, a découpé les arrondis de ses faire-parts à la main. Moi, je n’ai pas ce mérite, je l’ai fait avec une perforatrice en 10 secondes…

J’ai aussi craqué pour les multiples cartons à la mode US, mais en me limitant un peu : deux cartons en un, recto-verso.

Le carton de réponse, pour préciser notamment les allergies, car nous aurons des fruits de mer dans le plat principal…

RSVP Mlle Coquelicot

Le plan des moments forts de la journée.

plan Mlle Coquelicot

Ensuite s’est posé la question de l’impression du texte intérieur : en recto verso, ça ne collait jamais, il y avait toujours un décalage.

J’ai donc imprimé mon texte sur du papier calque et je l’ai ensuite collé à l’intérieur.

faire-part Mlle Coquelicot

J’ai travaillé seule sur la maquette, mais j’ai réussi à être bien entourée pour les finitions : 8 de nos amis sont venus un samedi – dont un homme ! -, ma maman et ma belle-mère aussi, de 15h à 21h !

Bon, j’avoue qu’à partir de 19h, le papotage a pris le dessus sur les pliages-collages, l’apéro aidant…

D’ailleurs, j’ai assisté à des messes basses au cours de la journée, puis à une invitation à aller aider un peu mon cher et tendre à sa boutique : nos amis et témoins voulaient profiter de ce moment pour mettre au point des surprises. Mes oreilles n’étaient donc pas les bienvenues…

Bref, je suis ravie des moments de partage organisés autour de ce faire-part maison.

La prochaine fois, je te montre comment j’ai utilisé ces mêmes motifs pour d’autres créations.

Et du coup, tu comprends mieux maintenant quel bonheur j’ai eu à créer ces pochettes à confettis toutes simples, sans ordi, relax dans mon canapé !

pochettes à confettis

Parce que oui, j’ai adoré passer tout ce temps à créer cela, mais c’était un vrai accouchement !

Et toi, t’es tu lancé aussi dans la création maison pour avoir des éléments à votre image ? Combien de temps passes-tu dessus ? Ou as-tu délégué ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Notre faire-part DIY autour du coquelicot…”

  • Bonjour Mme coquelicot.
    Je viens de penser à toi en lisant ton article : je ne sais pas si tu es allée sur le site de Bride Next Door elle avait fait un tuto pour faire des coquelicots en papier en déco de table. Ca pourrait te donner des idées!

  • Super ! Tu t’es donnée du mal mais le résultat est très chouette, j’aime beaucoup le motif de fleurs.

    J’étais aussi tombée sur le site de weddingchicks dans mes recherches pour un “free printable wedding invitation” 😉 Et j’avais aussi buté sur le fait que certains éléments restaient en anglais quoi qu’il arrive. Dommage…

    PS une demande pour les allergies alimentaires et un plan dans le faire-part ? Tu n’aimerais pas prendre tes invités en charge, toi ? 😉

    • Maieuh ! Mademoiselle Nya m’a volé toutes les remarques que je venais faire 😛

      Bon tant pis, je doublonne au moins sur le rendu de ton DIY 😀 : le motif de fleurs que tu as choisi est très joli,ça donne un côté frais et champêtre sans tomber dans l’excès, ça rend super bien. Et tes petits cartons avec juste le lien c’est très délicat, trop mignon !

    • si, si !
      J’assume mon 3 au test 😉
      et pour les allergies, le principal intéressé n’a même pas répondu sur ce sujet lorsqu’il nous a confirmé sa venue, du coup je vais devoir l’appeler…
      Donc les petits cartons je l’avais lu à l’avance mais je le confirme : c’est joli, on s’amuse bien à les faire mais les invités n’en tiennent pas compte … Sniff

  • super joli! par contre je dois être super nulle mais je ne peux pas sémectionner les couverts… j’ai pu copier les théiéres mais impossible avec les couverts…c’est quoi le secret? merci!

  • Hé bin pour quelqu’un qui ne connaît rien à Photoshop tu t’es quand même débrouillée pour faire des choses très élaborées!
    La description que tu donnes de Petits mariages entre amis donne envie… mais en fait, ce n’est pas pour faire un site mais un blog! Comment faites-vous, du coup? On n’a pas de quoi alimenter un blog pour ses invités, si?

    • un blog…?
      En fait j’ai rempli les pages prédéfinies et c’est tout.
      Ce qui m’a plu c’est l’arbre généalogique avec une fiche de présentation par invité.
      j’espère que les invités alimenteront leurs fiches.
      Mais je vais y retourner pour l’alimenter comme un blog du coup 😉

  • Ils sont trop joliiiiiiiis tes faire-parts ! Beau boulot miss !
    Tu peux être fière du résultat, ça valait le coup d’y passer autant de temps !

    Et c’est donc ça le fin mot de cette histoire de fermeture de pochette (soit dit en passant j’adore ta pochette – différente de la mienne mais super sympa aussi) 😉

    J’aime bien ta notion d”‘identité graphique”. Chez nous, M Fresh appelle ça “charte graphique”, je trouve l’expression un peu barbare, “identité graphique” me plait plus !

    Ah et aussi, sympa le rappel du tampon du faire-part sur les pochettes à confettis !

    Bref je kiffe ton faire-part.

    • Charte graphique c’est très pro !
      une entreprise se doit d’avoir une charte graphique…
      nous c’est notre identité nos gouts que nous essayons de faire passer dans nos créations.
      D’où cette expression.

      Merci pour ton enthousiasme car j’ai encore beaucoup à créer avec ces “logos”… ça me motive !
      Bises Melle Fresh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *