Mon mariage Cinéma : la journée du vendredi

Nous y voilà, la veille du mariage est enfin arrivée ! Je suis surexcitée, mais ma foi, dans ma tête le planning est calé.

Mr Black part avec son témoin et son papa récupérer la sono et la voiture de location. Moi, je fais mes dernières courses pour le rebond – fruits, salades vertes, tout ce qui est périssable. J’en profite pour aller chercher des roses pour confectionner le bouquet que j’offrirai à la Vierge Marie.

Voici le résultat, je le voulais très simple…

On se retrouve tous à 13h pour charger les voitures.

Parce que j’ai oublié de te dire que le jeudi, en allant à la salle pour déposer la déco chez le fleuriste, on apprend à Mr Black que finalement, le séminaire qui a loué notre salle le vendredi va la libérer à 13h. Et qu’en conséquence, à 15h on pourra en prendre possession pour faire notre déco. YEEHAAA ! C’est à peu près le bruit que j’ai fait quand il me l’a annoncé. Car si tu te souviens bien, je devais installer la déco le samedi matin. Faisable, mais quand même tendu !

Revenons à nos moutons.

On charge le camion de mon oncle, bien pratique, pour le coup, et nous voilà partis. Je tiens à garder un minimum de surprise. Nous partons donc seulement avec ma sœur pour m’aider à la déco et les témoins de Mr Black pour l’aider à monter la sono. C’est là que je suis contente d’avoir demandé les nappes au traiteur, à la base pour gagner du temps le samedi, mais là, c’était tous bénef’ !

On arrive au domaine. Mr Black s’amuse de voir qu’il y a un autre mariage de prévu. Le marié à le même prénom que lui, et la mariée, presque le même que moi à une lettre près ! Il m’aura suffit de voir la tête de nos témoins, hilares, pour comprendre qu’il n’y a pas d’autre mariage. Le proprio s’est juste trompé sur mon prénom… Il se confond en excuses et imprime illico une autre pancarte, bien qu’il n’y ait pas mort d’homme.

Je confie à ma sœur une tâche très ingrate. Je suis loin d’être maniaque, mais en nappant les tables, il y avait des marques au niveau du pliage. Normal, certes, mais ça agaçait un peu mon œil de bride. Ayant oublié mon fer – oui oui, j’avais prévu le coup, je me connais ! – j’en ai quémandé un au super proprio du domaine, et hop, la sister, au repassage des nappes !

On commence le montage.

Je suis ravie de voir que mes cartons, préparés avec soin en prévision d’une installation rapide, sont efficaces. Les tables sont montées vitesse grand V, mais quel plaisir de le faire tranquillement ! Je pré-installe tout pour le traiteur qui viendra le lendemain. Les porte-noms  à chaque place, les dragées qui seront accrochées au verre et le menu.

Ma sœur, qui est aussi ma témoin et ma photographe, en profite pour prendre son temps et faire des photos des centres de table, de la déco etc… « Ce qui est fait n’est plus à faire » : demain, elle n’aura plus qu’à prendre une photo d’ensemble, avec les couverts !

Voilà un petit aperçu de la salle, avant la venue du traiteur et du fleuriste…

Déco des tables
Les tables

Les garçons avancent bien aussi. La sono est en place, dans la salle principale et celle des enfants. Les jeux de lumière sont testés, tout fonctionne nickel.

Le propriétaire étant génial, il nous laisse accès à sa chambre froide pour stocker les boissons en plus pour la soirée, et pour notre bar à bière de l’after. Mais comme nous faisons le rebond là-bas le lendemain, il me permet aussi de stocker tout le repas et les boissons du lendemain.

De même, je peux déposer les cartons du rebond dans la salle adéquate dés le vendredi. Mine de rien, ça m’a soulagée de pouvoir le faire et de n’avoir à déléguer à ma famille que le transport du plat principal, le dimanche matin. En déposant mes cartons, je découvre mon bouquet et mon centre de table qui attendent sagement dans la chambre froide et… mon dieu qu’ils sont beaux !

Je laisse un petit mot au traiteur pour lui expliquer ce qu’il lui reste à faire, et lui dépose le cake-topper au passage, sinon je sais que le jour J je l’oublierai ! Il est 19h, on a tout fini, on est super contents d’avoir pu le faire la veille. De retour à la maison, les décos des voitures « principales » sont en cours…

Ma belle-sœur m’attend pour mon brushing. Je commence à prendre conscience de ce qui va se passer demain ! On prépare un couscous géant et on mange tous ensemble, les parents, les témoins et ma cousine tout juste arrivée. C’est hyper convivial !

On passe au briefing de notre « staff » sur leurs missions du jour J. Ils sont au taquet. Tout le monde retourne à sa chambre/camping-car/ mobile-home, et je laisse mon homme seul dans son lit. Je m’en vais dormir avec ma maman et ma sœur dans sa maison d’hôtes, pour ma dernière soirée de célibataire. Il est minuit et, comme une enfant, je m’endors à côté de ma maman qui me chuchote « Demain, tu es mariée ! »

« Demain je suis mariée… ! » Et je sombre dans le sommeil. Oui, l’insomnie post-mariage, je ne connais pas, Mlle Black est une marmotte en toute circonstance !

Et toi ? Tu es censée installer ta déco le matin même du mariage ? Tu as prévu un repas convivial qui réunit tout le monde après l’installation ? Le propriétaire de ta salle est coopératif ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



3 commentaires sur “Mon mariage Cinéma : la journée du vendredi”

  • C’est une tradition provençale qui est reprise un peu partout mtn, on offre normalement SON bouquet a marie, generalement sur un ave maria, en offrande pour quelle bénisse le nouveau couple etcc…..donc maintenant on a modernisé pour garder son bouquet et on lui en offre un confectionne rien que pour ça.
    Merci pour les centres de tables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *