Mademoiselle Moutarde à l’école des DIY

Aujourd’hui, j’entame une longue série de DIY ou, pour les non-anglophones, de « fais-le toi-même ».

Le DIY et moi, c’est une histoire d’amour : avant même de commencer l’organisation du mariage, je savais que celui-ci serait basé sur le fait-main. Je te l’ai déjà dit, j’ai commencé par faire nos faire-part, mais je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin, et j’ai embarqué mon Barbu dans l’aventure… pour le meilleur et pour le pire, c’est ce qu’on dit, non ?!

Je commence donc par la décoration de ma cérémonie laïque : macramé et attrape-rêve.

J’fais des nœuds, des p’tits nœuds, encore des p’tits nœuds

Le macramé, si tu ne connais pas, c’est une création basée sur des techniques de nœuds. On peut faire d’immenses tentures et je t’avoue que ça me fait rêver. Mais, soyons honnête, je n’avais jamais fait de macramé avant, donc je suis restée sur des choses simples.

J’ai récupéré une petite branche d’arbre au fond de mon jardin et j’ai gratté l’écorce pour lui donner un air de bois brut. Pas besoin qu’elle soit épaisse et longue puisque ma tenture ne le serait pas non plus.

Je me suis alors mise en quête de fil. Je pensais que ce serait compliqué, mais en fait, on en trouve partout ou presque, même en magasin de bricolage (environ 2,90€ les 25m en diamètre 2,5mm). Il était basique mais ça a fait l’affaire – du plus joli fil, on en trouve sur Internet (mais bien entendu, plus cher).

Me voilà donc avec 50m de fil, une branche de bois, un ou deux tutos et mes dix doigts.

Je ne t’exposerai pas ici la technique des nœuds : en tapant « tenture macramé tuto » sur ton moteur de recherche favori, tu trouveras très facilement ton bonheur. À partir de deux techniques existantes (nœud plat et torsade), je suis partie au feeling pour faire quelque chose d’harmonieux.

Voilà ce que j’ai fait : j’ai pris seize fils, que j’ai pliés en deux avec un nœud à tête d’alouette. Donc au final, sur ma branche, je me suis retrouvée avec trente-deux brins.

À partir de là, j’ai fait trois rangées complètes de nœuds plats, et dès la quatrième, j’ai réduit d’un nœud à chaque rangée pour que le motif parte en pointe. Arrivée à un seul nœud, je suis repartie en élargissant, en ajoutant donc un nœud à chaque rang. Ça m’a donné une forme de sablier. Sur les côtés, pour habiller un peu, j’ai fait une série de torsades.

Tenture en macramé pour mariage

Crédits photo : Photos personnelles

Ensuite, j’ai fait quatre gros nœuds (à huit brins chacun), et je suis repartie sur une pointe avec un nœud en moins à chaque rang, comme au départ.

Tenture en macramé pour mariage

Crédits photo : Photos personnelles

Pour terminer, j’ai laissé les fils au naturel. Tadaaaaaa ! Voilà ce que donne l’ensemble :

Tenture en macramé pour mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Tu veux t’y essayer aussi ?

Conseil n°1 : attention, il faut prévoir beaucoup de fils ! J’ai utilisé environ 3m par fil (donc X 16) pour avoir une tenture qui fait 40cm ou, si on compte les fils « libres », 1m (bah oui, déjà, tu divises la longueur par deux, puisque tu les plies avec le fameux nœud alouette, et en plus, avec les nœuds de tissage, ça remonte). Ce qui fait à peu près 48m de fil pour un seul petit macramé !

Conseil n°2 : si, comme moi, tu veux faire un motif en pointe, sache que tu n’utiliseras pas autant de fil sur les côtés (puisqu’il y a moins de nœuds) qu’au centre, ce qui a pour effet de te faire des longueurs différentes sur les fils restant libres. Il a fallu que je fasse un travail sur moi-même pour que ça ne m’énerve plus, mais au début, je bloquais dessus et ça m’a fortement contrariée (parce que je ne trouvais pas ça très joli et parce que quand même, j’aurais pu y penser, scrogneugneu !!!)

Voilà, si tu veux te lancer, vas-y ! Ce n’est pas sorcier pour peu qu’on soit un tantinet habile de ses mains. Je suis quelqu’un d’assez manuel (par exemple, j’ai appris le crochet toute seule avec mon ami Internet) et le macramé m’a paru très facile.

Quand l’araignée tisse sa toile

Passons maintenant aux attrape-rêves. Autant le macramé, c’était nouveau pour moi, autant les attrape-rêves, ça fait dix ans que je pratique (pas régulièrement, mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !). J’en avais fait pour moi, pour des amis, pour la naissance de mon fils, de ma nièce, etc… mais jamais d’aussi gros !

J’ai commencé par en faire un avec un cerceau de 50cm de diamètre. Le cerceau étant en plastique vert fluo, j’ai dû le recouvrir entièrement de fil, et c’est très honnêtement ce qui a été le plus long et pénible à faire ! J’ai essayé d’être très régulière pour que les fils ne se chevauchent pas (déjà pour ne pas trop gaspiller de fil, et puis parce que c’est plus joli).

Une fois que c’est fait, on commence par nouer le fil au cerceau (en se débrouillant pour que ce soit le plus joli possible). Ensuite, il faut déterminer combien de points d’attache nous aurons : pour celui-ci, j’en avais huit, j’ai donc tendu mon fil jusqu’au premier point d’attache. Avec une main, j’ai maintenu le fil au bon endroit, avec l’autre main, je l’ai enroulé autour du cerceau (ici deux fois, mais c’est selon ton envie), puis je suis repassée derrière le fil pour l’entourer, avant de le tendre jusqu’au point d’attache suivant. Et j’ai recommencé.

Impossible de te faire un dessin – j’ai essayé, crois-moi ! – mais voici une petite photo, qui t’aidera peut-être à comprendre un peu mieux mes explications…

Attrape-rêve DIY pour mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Désolée pour la qualité médiocre de la photo. On peut voir qu’après avoir fait deux tours autour du cerceau, le fil passe sous le fil de départ (comme pour l’entourer) et s’en va au point suivant.

Bon, une fois le premier tour fait, j’avais donc mes huit points d’attache, ne restait que le tissage de la toile.

Pour ça, rien de plus simple : j’ai fait passer mon fil dans le fil tendu du rang d’avant (par-dessus ou par-dessous, peu importe). Le rendu sera différent selon comment tu tends le fil : tu peux resserrer beaucoup pour un tissage serré et donc plus dense, ou peu pour un tissage plus lâche et aéré… c’est toi qui vois, ma brave dame. Tu continues donc de la même façon jusqu’à laisser un petit espace, et là, tu fais un nœud avec le fil pour que tout ne se défasse pas.

Tu peux trouver un petit dessin explicatif assez clair ici. Il y a juste l’étape 1 que je fais différemment, comme je t’expliquais plus haut.

Pour terminer le tout, si tu le souhaites, tu peux accrocher des rubans, plumes ou autre. Pour ma part, je trouve que les plumes font souvent un peu cheap, ou alors elles sont très chères, donc à choisir, je préfère les rubans, d’autant que je trouve que ça habille plus.

Attrape-rêve DIY pour mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Après ce premier attrape-rêves destiné à la cérémonie, j’ai décidé j’en faire deux autres pour le fond du coin photo. En me rendant chez mon best friend Ikéa, j’ai trouvé par hasard des cerceaux en bambou : ils étaient à 19€ les deux (90 et 80cm de diamètre). C’était donc reparti pour une soirée DIY !

Attrape-rêve DIY pour mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Attrape-rêve DIY pour mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Comme c’était pour installer sur un mur en pierre, donc de couleur beige, je ne pouvais pas laisser les fils beiges : ça ne serait pas assez ressorti. J’ai donc missionné mon Barbu pour bomber les fils dans deux bleus différents. Ça a très bien tenu, et au moins, ça ressortait sur le mur !

Voilà, j’espère ne pas t’avoir trop assommée avec ce DIY, qui est beaucoup plus simple à montrer qu’à décrire. En tout cas, si tu es intéressée mais que tu as eu du mal à me suivre, tu peux soit te renseigner ailleurs sur le net car on y trouve tout, soit m’envoyer un petit mail, je me ferai un plaisir de te répondre !

Et toi, le macramé, les attrape-rêves, ça te parle ? Tu t’es essayée aux DIY ou tu as préféré acheter tout ça ? Je veux tout savoir !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Mademoiselle Moutarde à l’école des DIY”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *