Mon mariage champêtre romantique : notre cérémonie religieuse, pleine d’émotions

Je t’avais laissée aux portes de l’église

Avant de te raconter notre cérémonie, il faut que tu saches que j’ai beaucoup hésité, de mon côté, à me marier à l’église catholique.

Link et moi venons tous les deux de familles avec une « tradition » catholique. Nous sommes tous les deux baptisés, avons fait notre catéchisme et notre première communion. Mais nous ne sommes pas pratiquants au quotidien, et ne fréquentons l’église que pour les occasions sortant de l’ordinaire, qu’elles soient heureuses ou malheureuses.

Ce manque de pratique, et mon adhésion partielle aux valeurs et aux prises de position récentes de l’Eglise catholique, m’ont fait beaucoup m’interroger sur la sincérité et la valeur d’une union religieuse. J’ai beaucoup hésité avec une cérémonie laïque. Mais pour Link, pourtant pas très pratiquant non plus, c’était impensable de ne pas se marier à l’église.

Au-delà de la dimension spirituelle que nous souhaitions donner à notre union (et des valeurs de vie que nous partageons), et de la tradition familiale, je pense que l’une de nos principales motivations a été que pour nous, la cérémonie à l’église était une façon symbolique d’associer à notre mariage nos êtres chers disparus…

Notre église

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Bref, tout cela est très personnel, mais cela fait partie du cheminement que l’on a eu, et que je partage avec toi car nous ne sommes sans doute pas les seuls à nous poser ce genre de questions.

La rencontre avec le prêtre de la paroisse où nous avions décidé de nous marier m’a beaucoup rassurée, et a levé un peu mes doutes.

J’ai découvert qu’on pouvait vraiment avoir une cérémonie personnelle, à notre image, en se mariant religieusement. Son écoute et sa bienveillance nous ont mis à l’aise. Nous l’avons vu 3 fois en tout avant notre cérémonie, et il nous a même permis de choisir l’église dans laquelle nous souhaitions nous unir !

J’ai plutôt apprécié aussi la soirée de réflexion avec les autres couples, dans le sens où cela nous a vraiment permis de réfléchir au sens de notre engagement. Comme l’a très bien exprimé Mademoiselle Fox dernièrement, le mariage, ce n’est pas (seulement) le jour où l’on se marie, c’est pour la vie qu’on s’engage ! Etant ensemble depuis 11 ans et vivant ensemble depuis 5, nous n’avons pas été surpris d’apprendre que l’amour s’entretient au quotidien 😉 néanmoins, le fait de réfléchir à ce qui nous unit, à ce qu’on aime chez l’autre et aux moments de bonheur que l’on partage n’est pas dénué d’intérêt !

Les groupes de parole avaient parfois des airs de « Confessions intimes » et j’aurais voulu pouvoir enregistrer certaines prises de parole sur l’infidélité, par exemple ! Mais c’était plutôt amusant, enrichissant, et parfois décomplexant d’écouter des points de vue différents du mien.

En revanche, j’ai du serrer les dents à plusieurs moments. Les discours du prêtre présent et des animateurs manquaient parfois, à mes yeux, de tolérance et de souplesse, notamment sur la question des enfants et de la nécessité de les élever dans la foi chrétienne, un des fondamentaux du mariage catholique. Je suis passée pour une hérétique en disant que je voulais éveiller mes (potentiels) futurs enfants à la foi mais en les laissant choisir leur religion…

Mais revenons à nos moutons, c’est-à-dire au moment de notre entrée dans l’église…

Pour nous accompagner en musique, ma marraine s’est exceptionnellement improvisée organiste. Et nous avons eu la chance d’avoir deux super choristes – la fille d’une amie de Maman Zelda, chanteuse au Conservatoire, et l’une de ses amies – qui ont porté les chants de leurs voix magnifiques.

Finalement, comme tu le sais, j’ai changé de chant d’entrée quelques jours avant la cérémonie. Nous sommes donc entrés, l’un après l’autre, sur le son de l’instrumental de « Women of Ireland », extrait de la bande originale de Barry Lindon.

Le moment juste avant d’entrer dans l’église, a été, je trouve, l’instant le plus stressant de tous !

C’est quand même beaucoup de pression, de se dire qu’on va avoir une centaine de paires d’yeux braqués sur soi. Ma hantise était de marcher sur ma robe et de m’étaler. Je me suis donc accrochée à mon père comme une forcenée. Il ne devait pas non plus adorer d’être sur le devant de la scène, car il a foncé dans l’arène à une vitesse telle, que j’ai du lui dire de ralentir…

Here comes the bride

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Grand moment d’émotion. J’ai cru que j’allais pleurer…

J’ai vaillamment tenu le choc, en fixant Link, qui se tenait au bout de l’allée. Ce n’était pas forcément une bonne idée, puisqu’à partir de ce moment là, et jusqu’à la fin de la cérémonie, cela a été les grandes eaux de son côté.

Lui qui d’ordinaire est peu démonstratif, était très ému ! J’ai trouvé ça super touchant, et en même temps ça m’a tracassée de le voir si bouleversé. Nous étions placés de côté, une suggestion du prêtre pour que l’auditoire puisse nous voir, et vice versa. Donc il a essayé en vain de retenir ses larmes pendant 40 minutes. De mon côté, dans une sorte d’effet de mimétisme inversé, j’ai été hilare pendant toute la cérémonie. Ce qui n’était pas chose aisée, car en plus de Link qui reniflait à côté de moi, j’avais aussi vue sur le banc d’en face, où ma grand-mère et ma mère sanglotaient de concert…

Discours du marié

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Le prêtre nous avait proposé de faire nous même le discours d’accueil et Link avait décidé de se prêter à l’exercice, à mon grand soulagement car je n’aime pas parler en public.

Avec une assemblée constituée en grande partie d’athées ou de personnes d’autres confessions, cela nous tenait vraiment à cœur de faire une cérémonie qui puisse plaire à tous. Nous voulions que le discours d’accueil soit chaleureux et ouvert. C’est la voix pleine d’émotion que Link a prononcé notre petit mot d’accueil, auquel il avait pris soin d’ajouter une note d’humour en disant bienvenue « aux croyants et non croyants, chauves et chevelus… ».

Je ne sais pas si ce sont les rires qui ont suivi cette boutade, ou bien les applaudissements un peu trop enthousiastes à la fin du discours qui ont déplu au prêtre. Toujours est-il que nous avons commencé la cérémonie par un sermon… « Nous sommes dans une église, un minimum de tenue, le mariage c’est du sérieux. Ce n’est pas un engagement qu’on prend à la légère… »

Sur le moment, je t’avoue que ça a un peu jeté un froid ! Mais nous étions dans notre bulle, donc ça a plus marqué les invités que nous. Et puis au moins, après ça, tout le monde s’est tenu à carreau !

Livret de messe

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Nous avons choisi des chants religieux assez connus, mais que nous aimions bien : « Dieu nous accueille » en chant d’entrée, et « Trouver dans ma vie Ta présence ». Nous avions aussi choisi de faire un « Notre Père » chanté, histoire de profiter à fond du talent de nos choristes. Nous avons remplacé aussi, à leur initiative, le « Chercher avec toi Marie » par un Ave Maria de Saint-Saens, chanté a capella, qui nous a donné des frissons.

Côté lectures, nous avions choisi comme oraison la lecture du Cantique des Cantiques « Voici mon bien-aimé qui vient… ». Un peu osé, mais vraiment beau. Comme je suis ornithophobe, ma belle-sœur, notre lectrice, avait projeté de remplacer « ma colombe blottie dans le rocher » par un autre animal, qu’elle tenait secret (elle hésitait entre baleine et coccinelle). Finalement, après la réaction un peu vive du prêtre, elle a décidé de s’en tenir au texte initial, à mon grand soulagement !

Nous avions ensuite choisi l’évangile de Jésus-Christ selon Saint Mathieu, « Vous êtes le sel de la Terre, vous êtes la lumière du monde ».

Alliances

Après l’échange de nos vœux, le frère de Link a tenu avec sérieux son rôle de porteur d’alliances, présentées sur notre mignon coussin nuage, et mes deux filleuls ont lu la prière universelle.

Mariée heureuse

Je dois te dire que je me suis laissée complètement porter pendant toute la cérémonie, jusqu’au chant de fin, Let me be your wings

J’ai vraiment eu l’impression d’être sur un petit nuage… La cérémonie s’est déroulée comme on l’avait espéré. J’ai juste oublié d’aller remettre le bouquet que j’avais prévu pour la vierge Marie pendant l’Ave Maria. Le prêtre avait un autre mariage juste après, la cérémonie a donc duré tout pile trois quarts d’heure.

Beaucoup d’invités, y compris non croyants, nous ont dit qu’ils avaient beaucoup apprécié la cérémonie, ce qui nous a rendus encore plus contents ! Les geeks n’ont pas manqué de relever l’instrumental de Star Wars, et les plus pointus ont même reconnu la Ballade du Poisson Rêve, de Zelda.

Vive les mariés

Crédits photo : Michel Van Lennon Photography

Nous sommes ensuite sortis, heureux et mariés, sous une pluie de bulles !

Après avoir dit bonjour aux invités que nous n’avions pas vu avant, nous nous sommes dirigés vers un autre type de bulles, pour la suite des festivités !

P.S. : Si tu es intéressée par mon livret de cérémonie, n’hésite pas à me contacter par mail : mllezelda@mademoiselle-dentelle.fr. Je serai ravie de te l’envoyer !

Et toi, as-tu hésité entre cérémonie laïque et religieuse ? Pour laquelle as-tu opté, et pourquoi ? Le prêtre t’a-t-il aussi rappelée un peu au sérieux de ton engagement ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



25 commentaires sur “Mon mariage champêtre romantique : notre cérémonie religieuse, pleine d’émotions”

  • Ta cérémonie à l’air vraiment super!
    J’avoue que j’aurais mal vécu la petite réprimande du prêtre, mais c’est une chose vite oubliée quand tout le reste se passe comme sur des roulettes!!

    • en fait les invités ont compris qu’il nous rappelait à l’ordre et nous, en tout cas moi, j’ai cru qu’il rappellait à l’ordre les invités… donc au final ça ne m’a pas plus embêtée que ça sur le moment 😉

  • Raaaaaaaaaaaaaaahhhhhh non mais c’est quoi cette réprimande là…

    Nous on rencontre notre prêtre la semaine prochaine…we’ll see…

  • Quelle belle cérémonie ! (Enfin j’imagine !!!)
    Pour notre mariage à l’église, j’envisage de choisir les mêmes textes et chants que vous ! Je trouve le Cantique des Cantiques sublime et qu’il représente à merveille la symbolique du mariage ! Et pour l’Evangile, c’est pareil, je le trouve superbe ! (Reste à faire passer tout ça auprès du fiancé !!!).
    Ta robe est toujours aussi superbe ! Et ton tout nouveau mari a beaucoup d’allure dans son costume ! (Serait ce un nounours à patte de velours ?!!!?)
    C’est toujours émouvant de regarder les photos d’un mariage !
    Encore toutes mes félicitations ! Vous êtes superbes !!!
    Me tarde de voir la suite !!!!!

  • Je confirme pour le froid jeté par le prêtre mais tellement vite oublié lorsque les incroyables chanteuses se sont mis à chanter. Cela a donné beaucoup d’émotions à la cérémonie qui en contenait déjà beaucoup. Je confirme pour Mr Link qui a beaucoup pleuré et qui nous a tous touché et ému, nous, peu habitués à le voir comme ça! Cérémonie superbe, formidable organiste (bah oui c’est ma soeur, normal!), incroyables voix quasi céleste et magnifiques mariés!!

  • Voilà pourquoi je ne veux pas faire les séances de groupe…
    Notre prêtre est très ouvert (Sieur Chou n’étant pas catho, c’est plus qu’utile), et ayant beaucoup et activement participé à la vie de ma paroisse étant plus jeune, je vais m’y marier un peu comme un ‘come back’ très attendu 🙂
    Nous avons tout juste commencé la préparation, et je trouve ça incroyablement intéressant ! Et pour le rappel à l’ordre, ça jette un froid mais c’est nécessaire souvent pour garder un semblant de calme durant l’office, sinon les gens peuvent passer leur temps à bavarder…
    En tout cas, ça avait l’air d’une chouette cérémonie ! (et 45mn, c’est pas trop long, pas le temps de s’ennuyer !)

    • oui c’était sans doute nécessaire, mais je trouve qu’il aurait pu faire le rappel à l’ordre avec un peu plus d’humour, là c’était assez sévère !

  • Je comprends tes hésitations mais il faut garder à l’esprit qu’il y a une différence entre l’Eglise et le dogme/Dieu. L’Eglise est composée d’êtres humains pas nécessairement meilleurs que les autres alors ils font des erreurs et disent des choses injustes ou fausses parfois. Si tu adhères au dogme ou que c’était important pour vous de vous unir devant Dieu, il n’y avait pas de raison de ne pas vous marier à l’Eglise. En plus, au vu de l’émotion (communicative) qui régnait lors de votre cérémonie je crois que vous avez su faire de ce moment quelque chose de très personnel qui rendait la cérémonie accessible à tous, et ça, vraiment je vous envie, c’est magique ! Je vous souhaite une belle et longue vie de couple pleine de cette émouvante magie !

  • Ton mariage a tellement de points en commun avec le mien. Le style de robe, le choix de lecture (tellement beau le Cantique des Cantiques), la simplicité de la cérémonie, notre côté geek (ce fut la marche de l’Empereur pour notre entrée dans la salle de réception), mais surtout notre réaction face à l’émotion du marié. Le mien pleurait tellement que mon émotion s’est transformée en joie très vive, on m’a dit par la suite que j’étais rayonnante, comme si j’avais cherché à compenser pour les larme de mon mari en apportant un sourire éclatant.

  • Coucou,

    Nous avons beaucoup hésité à nous marier à l’église… déjà parceque c’est beaucoup plus simple à organiser qu’une cérémonie laïque de toute pièce ! tout le monde sait à quoi s’attendre, l’officiant est commis d’office, un lieu tout trouvé et (souvent) splendide et dans la famille c’est plutôt la tradition aussi. J’avoue que de mon côté, j’avais très peur du quand-dira–t-on. C’est finalement la rencontre avec le prêtre qui nous a confirmé que ca ne nous parlait pas car même si nous partageons beaucoup de valeurs, on ne sent pas croyant ! Le prêtre a apprécié la sincérité de notre démarche et nous a quand même préparé au mariage, il nous a même aidé dans l’organisation de notre cérémonie laïque et faire rejoindre les préparations de couples que j’ai trouvé comme toi très instructives. Croyant ou pas, je pense que l’important c’est de savoir pourquoi on se marie a l’église ou pas, c’est un choix très personnel et je ne regrette vraiment pas d’avoir été jusqu’au bout de la démarché en allant taper à la porte de ce prêtre !

    • Waoh ! C’est un très beau témoignage. C’est super que vous soyez tombés sur un prêtre aussi ouvert d’esprit. Croyant ou non, il me semble primordial de faire une cérémonie qui ressemble aux fiancés. Je pense que les cérémonies laïques ont de beau jour devant elles !

    • Je suis d’accord avec Mlle Médicis, votre décision est courageuse et je trouve aussi très sympa de la part du prêtre de vous avoir préparé tout de même…

  • J’adore ….. Je me retrouve dans tout ce que tu dis et ce fut la même chose pour nous … de la préparation à ton entrée dans l’Eglise !!!

    Ta tête sur la photo mdr !!! t’es trop drôle !! Hate de lire la suite !!

  • Votre cérémonie semble avoir été pleine d’émotion 🙂
    Et vous êtes superbes. La dernière photo en noir et blanc est très belle.

  • Pour le froid , nous on a anticipé avec notre prètre (mon coté de famille et moi même étant clairement athé, mieux vaut prévenir que guérir…) . On a mis une phrase avec de l’humour au début du livret de messe demandant aux gens d’éteindre les portables et autres appareils photos (la paroisse autorise un ou deux photographes « officiels » , ce qui permet d’éviter d’avoir des hordes de main levées sur les photos et des gens qui courrent dans les allées pendant la cérémonie)
    Bon là je fais ma maline, mais je vous raconterai le résultat dans 12 jours !

    • J’avais aussi « interdit » les photos pendant la cérémonie… J’aurais sans doute du préciser aussi qu’il ne faut pas applaudir et crier comme dans un stade, mais j’avoue que je n’avais pas anticipé toutes ses réactions! Merci pour ton gentil commentaire, je te souhaite une super cérémonie puisque c’est bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *