Ma première « fausse » alliance

Là, tu viens de lire « fausse alliance », et tu es consternée, c’est nul, tu imagines déjà la pauvre fille pathétique qui veut faire croire qu’elle est mariée, tout ça tout ça.

Bon, ce n’est pas tout à fait faux, mais laisse-moi t’expliquer…

Le contexte

Pour commencer, tu dois savoir que je fais un métier particulier : je suis militaire. Et, non, contrairement à ce qu’on me demande souvent, je ne suis ni infirmière ni secrétaire d’état-major. Et, oui, je vais sur le terrain, je manie (parfois) les armes, et je pars en mission (et soit dit en passant, j’adore mon boulot en général). Tu imagines aussi que c’est un milieu très, très masculin. Je travaille entourée d’hommes à 90%, je dirais. Évidemment, quand on est une fille assez jeune, on se fait forcément un peu draguer de temps en temps.

Tu me vois venir ?

Oui, dans un environnement si masculin, il est bon de faire savoir qu’on est « prise ». De le dire, voire de le re-dire et le re-re-dire. En plus de ça, lorsque nous sommes en uniforme, la règle veut que nous ne portions aucun bijou sauf, pour les concernés, une alliance (et aucun maquillage non plus, ou alors très discret, mais bref). Du coup, quand tu portes une alliance, ça se remarque tout de suite. C’est un symbole fort qui éloigne (en grande partie) les petits malins un peu trop intéressés. Attention, la grande majorité de ceux qui draguent sont gentils et ne font que « tenter leur chance », on peut très facilement leur dire « non », mais… je préfère quand ça n’arrive pas, tu vois ?

Voilà donc le décor posé.

Ensuite, l’événement déclencheur. L’an dernier, on m’a désignée pour partir pour une mission de 6 mois (je ne peux pas dire où précisément, mais bon, dans un pays plus ou moins en guerre, où la France envoie des soldats, tu vois le genre). Oui, 6 mois, durant lesquels je ne rentrerais pas chez moi, où je serais loin de Mon Chéri et de ma famille et tout le monde. Comme la plupart des militaires, je voyais ça comme une super opportunité ; en effet, ces missions (qu’on appelle « opérations extérieures ») sont en général très intéressantes, motivantes, et ça rapporte bien, niveau argent. Bref, malgré la perspective d’être partie pendant 6 mois, j’étais ravie – et Mon Chéri me soutenait à fond, ce qui ne gâte rien.

Lors des semaines qui ont précédé mon départ, je me suis dit que ce serait quand même mieux si je portais une alliance là-bas. Ça me rendrait sûrement bien service. J’ai regardé dans mon stock de bijoux fantaisie et j’ai trouvé une vieille bague qui ferait à peu près l’affaire (un truc que j’avais eu en cadeau dans un magasin). Je l’ai mise de côté et je me suis demandée comment en parler à Mon Chéri. L’idée n’était pas d’exiger le mariage ou des fiançailles ou quoi que ce soit, ni (surtout pas) de le faire flipper. Mais bon, je voulais tout de même qu’il comprenne mon raisonnement.

Ma “petite bague”

Durant un de nos derniers weekends, nous étions en train de nous promener à Paris en amoureux. Dans le Marais, précisément. C’était juste après la Saint-Valentin. Nous sommes passés devant une petite bijouterie qui avait en vitrine des jolies choses toutes fines, toutes simples. Là, voyant que ça me plaît, Mon Chéri me dit : « Viens, on entre, j’ai envie de t’acheter un bijou, ça tombe bien, c’est l’occasion » (hé oui, Mon Chéri adore les bijoux, bien plus que moi d’ailleurs, et il aime m’en offrir – oui, je suis une veinarde !). Il me demande quel type de bijou me ferait plaisir…

Je respire un grand coup, et je lui dis « Ben, écoute – t’inquiète pas, hein – mais bon, honnêtement… une alliance – enfin, une bague simple que je puisse porter à l’annulaire gauche… tu vois ? ». Heureusement pour moi, Mon Chéri voyait très bien et me comprenait parfaitement.

Tout excités, nous sommes entrés. La boutique était tenue par deux jeunes femmes, avec l’atelier juste derrière, visible depuis la boutique. Une ambiance modeste et délicate, des bijoux, qui, tous, donnaient envie, et des prix très raisonnables : le rêve. J’ai essayé plusieurs bagues, et puis, je l’ai trouvée, celle qui m’attendait, MA bague, parfaitement à ma taille, faite de deux fils d’or entortillés entrelacés, toute fine et délicate, sobre et originale à la fois, et si légère, presque imperceptible une fois portée.

Je l’ai tout de suite adorée, et Mon Chéri aussi. Il l’a achetée, et, sitôt sortis de la boutique, il m’a passé la bague au doigt, là, dans la rue. Aujourd’hui encore, je me souviens de ce moment avec émotion.

Ma bague, une "fausse" alliance

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai, depuis, tout entendu à propos de cette bague. Beaucoup de compliments (sans fausse modestie, je trouve qu’elle est vraiment belle et me va bien), mais aussi des remarques acides (« on dirait le fil de fer qui retient les bouchons de champagne » ou « s’il t’aime, il pourrait t’offrir une vraie bague, pas ce machin en toc ») voire désobligeantes (« faire semblant d’être fiancés, pfff, c’est nul »). Oui, quand on travaille entourée de mecs, il faut savoir prendre du recul face à leurs commentaires super cash.

Mais peu importe. Ce qui est sûr, c’est que cette bague marque le premier pas que nous avons fait ensemble en direction du mariage. Et qu’elle m’a accompagnée partout depuis, y compris et surtout lors de cette longue opération extérieure. Et, crois-moi, quand tu es loin de chez toi depuis longtemps, dans un environnement hostile voire dangereux, que tu n’as droit à aucun effet personnel, un bijou comme ça, ça te tient chaud au cœur. Je l’aime d’amour cette petite bague (c’est le nom que je lui ai donné : « petite bague » – c’est mieux que « fausse alliance », non ?).

Ma bague, une "fausse" alliance

Crédits photo : Photo personnelle

Quant à tout notre travail de réflexion qui nous a mené jusqu’aux (vraies) fiançailles, je te le raconterai dans une prochaine chronique !

Et toi ? Tu as ressenti le besoin de porter une alliance avant même que vous ne soyez fiancés ? Il t’a offert un bijou très symbolique avant une longue séparation ? Tu trouves que porter une alliance avant le mariage, ça ne se fait pas ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



35 commentaires sur “Ma première « fausse » alliance”

  • Militaire! Waouw! Voila ma curiosité rassasiée (suite à ta première chronique où tu nous disais bouger souvent de place)! Et je trouve ça super chouette moi l’idée de la petite bague. En étant bien sédentaire et en sécurité, j’avais moi aussi soumis l’idée à mon chéri que s’il ne voulait pas se marier, je voulais quand même qu’on porte des alliances, non pas pour faire comme les pigeons mais parce qu’on était quand même engagés, même sans robe blanche et tout ça. Bref, si j’adhère déjà en milieu majoritairement féminin, que dire de ton cas! 😀 Et puis il faut dire que c’est une première transition toute douce 🙂
    (PS: quand tu dis “sans effets personnels”, j’espère que vous aviez un minimum quand même! Sinon bonjour le moral…)

    • (“sans effets personnels” : un tout petit peu, genre sous-vêtements, pyjama, ordinateur, un ou deux bouquins, plus quelques cartes postales pour décorer … mais on est très limités en bagage ! Donc on a très peu de choses perso … mais on s’y fait 🙂

  • Peux tu me dire ou se trouve cette boutique ?j’adore ta bague et je viens de la même region que toi et j’avoue que j’irais bien jetée un oeil !

  • Quelle jolie histoire liée à ta petite bague ! 🙂
    En fait, ça ne me choque pas du tout. Il n’est pas rare que nos hommes nous offre des bijoux qu’on ne quittent plus une fois reçu. Ici ça se matérialisait sous forme d’une bague et tu as ainsi pu la porter en service. Quoi de plus beau comme symbole avant une longue absence ? 🙂

  • Jolie histoire, beau symbole (je ne tenais pas trop à la bague de fiançailles et pourtant, quand je l’ai eue, elle m’a aidée, j’ai eu une année difficile et quand ça allait pas, je regardais ma bague et me disait “j’ai un homme merveilleux prêt à s’engager à mes côtés, ça ira” donc je comprends ton sentiment…) et surtout, jolie bague, je la trouve originale et simple tout comme il faut 🙂

  • Mon mari étant militaire ta chronique me parle particulièrement même si j’ai de la chance et qu’il ne part pas souvent (voire jamais) mais je sais bien que cela ne durera pas et je suis malgré tout prête à ce qu’il parte même si je sais que ce sera dur. Là il est muté et donc pas le choix je vais le suivre, c’est aussi ça les contraintes des militaires mais quand on aime on s’adapte à ces désagréments et on s’y fait.
    En tout cas elle est très jolie ton histoire et j’ai hâte de lire la suite…

    • Merci 🙂 Si ton mari est militaire, tu comprends pas mal de galères que je vais évoquer … comme les mutations. Il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur, comme on dit …

      • Oui j’imagine que je vais me reconnaître dans ton récit même si nous c’est l’inverse. Bon j’ai de la chance les seules mutations que j’ai connu pour lui étaient dans la même région sauf celle du PAM de cet été mais ça c’était une volonté de notre part.

  • Je la trouve très originale et belle ! Et je trouve qu’elle est pleine de symboles cette petite bague. C’est une belle histoire que tu nous racontes. Merci de la partager avec nous.

  • Bon déjà en bonne patriote que je suis : merci de faire ce métier !
    Pour ta petite bague, les gouts et les couleurs encore une fois ne demande même pas de réflexion. Le plus important c’est que toi tu l’aimes ! Et puis le coup des fausses fiançailles j’adore l’idée ! Et même sans être militaire je suis bien contente d’avoir ma bague de fiançailles qui crie haut et fort “je suis prise !” et j’ai TRES TRES hâte d’être marié pour que mon futur la porte aussi !
    En tout cas l’histoire de la bague est toute mignonne !
    (Petite question en plus de la grande curieuse que je suis: quand un homme militaire se marie on le voit souvent porter ses beaux vêtement de travail mais pour une femme comment ça se passe ?)

    • Une femme militaire peut tout à fait se marier en uniforme aussi … J’ai une amie qui s’est mariée en uniforme à la mairie puis s’est changée pour la cérémonie religieuse. Moi, ça ne me tentait pas, car je trouve que le boulot prend déjà assez de place comme ça dans ma vie ^^ Et puis, quand on est “obligée” de porter un uniforme tous les jours, on est contente de le mettre de côté et de se faire belle, quand on peut 🙂

    • Et au fait : je suis contente de t’entendre dire que tu es patriote ! C’est devenu presque un gros mot, maintenant, ou un truc de vieux barbons … c’est dommage …

  • C’est une très jolie chronique que tu viens de partager avec nous ; c’est sûr que le milieu dans lequel tu évolue n’en est qu’aux prémices de la parité, y’a encore du boulot hein !!!!

  • J’aime beaucoup cette symbolique ! 🙂 et la bague est top, fine et originale j’aime !
    Étant pompier volontaire et travaillant sur chantiers dans la “vraie” vie, je te comprends tout à fait dans ta démarche. J’avais aussi une bague que je portais à l’annulaire gauche pour faire passer le message, maintenant que je suis fiancée pour de vrai de vrai (gniii !) je porte mon précieux fièrement, ou l’autre petite bague si le chantier est trop cracra (je l’ai donc baptisée “ma bague de fiançailles de remplacement” 😉 )

    • Ha oui, c’est tout à fait le concept ! Il faut une bague “tout terrain” qui ne craint pas la boue ni les griffures 🙂

  • En Polynésie, on porte une petite fleur sur l’oreille avec un coté différent selon qu’on est libre ou non (je ne sais plus quel côté signifie quoi). Ton histoire m’a rappelé ça : une petite chose poétique à porter pour montrer que notre coeur est comblé.
    Du coup, cette fausse alliance va tout de même devenir la vraie, ou va-t-elle se muer un bague de fiançailles ? et si oui, va tu la porter sur le même doit que l’allience ? (comment ça “petite curieuse”?)

    • Non, cette petite bague ne sera ni la bague de fiançailles, ni l’alliance … je la porte à la main droite dès que je suis en civil et je la garde pour la mettre à la place de l’alliance si je fais des activités trop cracra. Dans tous les cas, je la porterai pour notre fête de mariage !

  • La petite boutique dont tu parles ne s’appelerai pas Monsieur Paris par hasard! j’ai deux bagues qui viennent de cette boutique et qui ne me quittent jamais..

  • Belle chronique !
    Pour revenir à Mademoiselle D : ça dépend de ce que l’on met derrière le mot “patriote”… mais oui bravo pour ton métier !
    Moi, je suis musicienne : rien à voir avec toi, mais je comprends bien ce dont tu parles ! Du temps où je faisais pas mal de scène, j’étais aussi pas mal draguée…

    • Hé oui, le mot “patriote” a été pas mal galvaudé malheureusement … Mais bon, l’important c’est de s’éclater dans son métier et de se donner à fond n’est-ce pas ? Et en trouvant sa place parmi nos camarades masculins ! Vaste programme 😉 (et ça me rassure toujours de voir que je ne suis pas la seule à me trouver confrontée à ça !)

  • Je la trouve splendide cette petite bague. Toute en finesse…et en symbole ! On ne peut pas être plus explicite, elle vous lie ! 🙂

  • Je suis contente puisque mon petit doigt m’avait soufflé qu’il y avait du camouflage sous roche, à la lecture de ta première chronique ! 😀 Mon mari est dans l’Armée de Terre, et j’ai un pied dans l’Institution puisque je suis gendarme de réserve. Je trouve ta petite bague superbe, et sa signification encore plus. Quand nous nous sommes pacsés, mon petit mari a souhaité porter des alliances pour montrer au monde entier que nous étions l’un et l’autre engagés envers quelqu’un ; il m’avait à l’époque expliqué que les alliances étaient les seuls bijoux autorisés, et qu’il serait heureux d’avoir toujours ce rappel à portée d’yeux quand il serait au bout du monde sans moyen de communiquer.
    En tout cas, je suis très heureuse pour vous, et heureuse que l’Opex te plaise (ou t’ait plu ? Tu es partie ? Là-bas ? Rentrée ?) et que ton fiancé te soutienne !!! C’est tellement difficile d’accepter pleinement le bonheur de l’autre quand il s’agit de le laisser partir si longtemps, mais une fois qu’on y est arrivé, c’est “que du bonheur” (note les guillemets tout de même) 😀
    J’ai hâte de lire la suite, je suis sûre que je sourirai en nous reconnaissant dans certains passages !!

  • Merci pour ce beau moment de vie, elle est tout jolie cette Petite Bague. Future mariée de Septembre et Franc-Comtoise également, je suivrai tes chroniques avec plaisir, à bientôt 🙂

  • Je trouve ta “fausse” alliance super jolie! Et franchement, j’adore l’histoire de ce bijou et c’est ce qui vous représente vraiment, alors quoi de mieux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *