Quand les préparatifs étaient trop beaux pour être vrai et que tout tourne au vinaigre

Ça fait un petit moment que je ne t’ai pas écrit, il faut dire qu’en ce moment être une future mariée de 2020, ce n’est pas la joie.

Je vais être honnête avec toi, pas forcément envie de parler ou d’avancer sur le mariage depuis quelques temps, mais je souhaite quand même te raconter la suite des aventures de Mademoiselle de l’air et Monsieur Canard. Alors prépare-toi, je vais te dire ce que j’ai sur le cœur.

Les préparatifs de mon mariage pendant la crise du Coronavirus

Crédits photo : Photo personnelle

Des préparatifs idylliques

Personnellement, ces préparatifs n’ont été que du bonheur ! J’ai vraiment adoré organiser ce mariage de A à Z. Nous n’avons pas vraiment rencontré de difficultés, malgré le stress de ne pas trouver de salle ou une robe à la hauteur de mon rêve de petite fille, tout est finalement rentré dans l’ordre.

Nous avons même eu LA date dont je rêvais : 20 juin 2020 ! Je la trouve si belle, si esthétique cette date ! Je sais que ce n’est qu’une date, c’est idiot, (cependant j’ai tendance à m’attacher à beaucoup de choses, comme ma voiture « Titine » ou ma table basse « Robert ») mais je trouvais chouette que ce soit la nôtre, je me suis attachée à elle.

Honnêtement je me faisais même la réflexion, j’adorais organiser notre mariage. Je me régalais, c’était devenu mon petit plaisir, mon loisir du quotidien et c’était le pied.

J’ai mis tout mon cœur à imaginer le mariage de nos rêves, à créer divers DIY et je peux le dire aujourd’hui, notre grand jour prévu pour le 20 juin 2020 est en tous points celui dont je rêvais.

Je n’étais absolument pas stressée car je trouvais que tout était bien rodé, honnêtement jusqu’à présent, ce n’était que du bonheur. J’étais dans ma petite bulle avec notre beau mariage qui arrivait doucement mais sûrement. J’étais une future mariée très zen et contente de ce qu’on avait mis sur pied.

Mais la vie en a décidé autrement.

Les préparatifs de mon mariage pendant la crise du Coronavirus

Crédits photo (creative commons) : Cottonbro

L’invité qu’on attendait pas

Il faut savoir une chose, je suis d’une nature hyper impatiente. Je l’ai attendu de pied ferme ce grand jour, et enfin, il était là, nous allions être mariés (Gniiiiiiiiii !), enfin le rêve de toute bonne wedding addict qui se respecte allait se réaliser !

J’avais tout misé sur 2020 : New York avec ma meilleure amie fin mars, un EVJF (à la date inconnue, ça tombe bien j’adore les surprises) avec mes super copines, LE MARIAGE, et mes 30 ans en octobre. C’était à mes yeux l’année de ma vie, celle du tournant !

Alors oui, il y a eu un virage, un tournant, ou plutôt un ouragan qui détruit tout sur son passage, et aujourd’hui j’ai juste envie de revenir en 2019. Tu l’auras compris, je parle du méchant Vivi, dont je t’avais déjà parlé, ce Covid-19, qui en plus de détruire des vies, notre économie, notre liberté, détruit aussi des rêves.

Au début, je crois que nous étions un peu dans le déni. Honnêtement, je ne sais pas si les futures mariées envisagent à un moment que leur mariage ne pourrait pas avoir lieu. Ça me semblait impossible. Ajoute à ça un virus venu de Chine qui fait que tu te retrouves interdit de sortir de chez toi, franchement, c’était inimaginable, inconcevable. On m’aurait dit ça il y a un an j’aurais cru que c’est un scénario de film catastrophe. Pourtant on y est, c’est la vrai vie, et en ce moment elle n’est pas funky

Tout a commencé début mars, j’ai commencé à stresser pour notre voyage à NYC avec ma BFF, on devait partir le 27. Au fil des jours, on parlait de plus en plus de ce virus. Puis Trump a fermé les portes. Voyage annulé, mince, on devait y aller avant nos trente ans, nous nous l’étions promis ! Bon… Ça commence vraiment à devenir sérieux cette histoire. Puis, l’annonce. Les écoles qui resteront fermées. En tant qu’hôtesse de l’air, mes vols commençaient aussi à être annulés, les frontières à fermer. Et enfin, le confinement. Je voyais des mariées de ce printemps annuler leur grand jour avec beaucoup de compassion pour elles.

Mais pour le mariage, on y croyait : mais enfin, c’est dans 3 mois, nous avons le temps de voir venir ! Et puis les jours passent, les mariages s’annulent, les mairies annulent aussi, jusqu’à fin avril, fin mai ou fin juillet…

La suite tu la connais, je n’ai pas forcément envie de te faire un récapitulatif des grandes annonces du gouvernement, le truc c’est que l’avenir est très incertain.

Les préparatifs de mon mariage pendant la crise du Coronavirus

Crédits photo (creative commons) : Stevepb

Le mariage pourra t-il avoir lieu ?

Mi-avril, la gérante de notre domaine nous contacte. J’avais déjà tâté le terrain et elle m’avait répondu que les visites et contrats étaient pour l’instant bloqués pour 2021 et qu’il y aurait sûrement des dates disponibles qui nous conviendraient. J’étais donc sereine. Mais cette fois-ci, son mail avait une toute autre saveur, elle nous annonçait que ça sentait le roussi (ce qui n’est pas faux, ça faisait des jours que je ne dormais pas de la nuit) et elle nous proposait un report mais sous certaines conditions. J’avais envisagé un report déjà, je m’étais dit que ça reporterai le mariage d’un an, pourquoi pas le 12 ou le 19 juin 2021, ça reste mon mois préféré, il suffira d’apprendre à être patiente. Mais nous n’avions pas ce choix.

Non. Même si il lui restait des dates de libre entre mi-avril et septembre 2021, ils étaient réservé aux nouveaux clients (qui n’existaient même pas encore). Nous nous avions le droit à novembre 2020 ou mars 2021 en gros, avec écrit noir sur blanc qu’ « aucune autre date en 2021 ne serait envisageable ». Si on refusait ? On perdait tout, tout ce qu’on avait déjà investit, goodbye, ciao !

Pour certains ce n’est pas grave, mais quand tu vis pour l’été comme moi, que tu passes ta vie sur la plage, ou à attendre de pouvoir y aller, à rêver de chaleur, de bronzette et d’apéros en extérieur, novembre et mars ce n’est pas vraiment les mois qui te viennent à l’esprit. Nous souhaitions un mariage d’été, avec un cocktail et une cérémonie à l’extérieur, la nuit qui tombe tard, des jeux de plein air et des invités en tenue légère. En juin c’est largement envisageable, mais en mars, en novembre… c’est compliqué ! Et je peux également oublier mes pivoines, mes fleurs préférées dans mon bouquet !

Tu vas me dire « mais pourquoi tu n’as pas insisté, négocié ?! », face à un mur, c’est impossible. Nous avons bien appelé la gérante, mais impossible, fermée comme une huître nous n’avions aucun poids.

« Bah alors, changez de salle ! », Outre le fait que la plupart des salles n’ont plus de disponibilité en juin 2021, nous en avons déjà visité des salles, nous n’avions pas envie de repartir de zéro. Et ça voudrait dire perdre ce que nous avons investi.

En fait, 3 solutions s’offraient à nous :

  • Accepter la proposition du domaine, décaler en mars et renoncer à notre mariage d’été. Avoir cependant exactement tout le reste. La salle étant chauffée, composée de deux salons et d’une tente pour la cérémonie laïque, nous avons les ajustements nécessaires selon la météo.
  • Choisir de se marier comme prévu sur notre domaine, mais à une période qui nous plairait mieux (juin 2021 par exemple). Mais ça voudrait dire qu’on perdait tous nos sous déjà versés. Nous signerons un nouveau contrat, comme si nous étions de « nouveaux mariés » de 2021. Et franchement vu comment elle a été avec nous, nous n’avions pas forcément envie de lui donner encore plus de nos poches. « Perdre » l’argent investi pour une personne qui ne le mérite pas, non merci.
  • Enfin, nous pouvions partir à la quête d’un nouveau domaine, comme je t’énonçais plus haut. Ça voudrait dire repartir de zéro et refaire des visites. Tout en sachant que nous avions déjà bien écrémé la zone, on en avait visité et sélectionné plusieurs il y a un an auparavant, il n’en reste donc plus beaucoup… C’est beaucoup d’énergie à fournir. De plus, avec tous les reports et les mariés déjà positionnés sur 2021, rien n’assurait d’avoir des disponibilités qui nous conviendraient. Et toujours cette histoire de perdre tout ce qu’on a versé et qu’ils resteraient encore une fois dans les poches de notre ancien domaine…

Non tant pis, nous avons par dépit choisi la date du 27 mars 2021.

Quand à la gérante, j’ai deux choses à ajouter ; après la phase de colère « Je n’ai pas envie de me marier dans SON domaine, vu comment elle a été aimable », c’est pour sa salle que nous avons eu un coup de cœur, pas pour elle. Je sais que la plupart de mes proches sont remontés, on m’a dit de dévoiler le nom, de faire de la mauvaise pub. Il faut savoir que premièrement elle connait ses droits, deuxièmement nous n’avons pas envie de rentrer dans un conflit et que ça pourrisse notre mariage le jour J et ensuite, nos prestataires, eux aussi, ont des difficultés.

Car si elle nous a proposé ces dates-là, ce n’est pas pour être sadique gratuitement (et heureusement car là, on toucherait le fond) mais pour sauvegarder son entreprise. En effet, c’est une année qui va être compliquée pour le secteur, une « année blanche » et, pour se préserver et limiter la casse, reporter les mariages en semaine ou en basse saison et privilégier de nouveaux contrats est malheureusement la seule solution. Ce que je comprends. Même si égoïstement j’aurais aimé que nous ayons le choix. Comme elle nous a aimablement dit au téléphone  » Soit vous vous mariez en basse saison, soit vous ne vous mariez plus du tout car j’aurais mis la clef sous la porte sans aide de l’Etat »…

Monsieur Canard a avalé plus vite la situation que moi et la résume très bien d’ailleurs : « Le plus important c’est qu’on s’aime, on le sait. On veut se marier, on sera entourés de nos proches, ce sera forcément réussi car c’est ça qui compte. Et la météo, c’est juste un petit plus mais pas ce qui compte vraiment ».

Enfin, je t’ai parlé de patience tout à l’heure, que ce n’est pas mon fort. Monsieur Canard comme moi, nous avons pas envie d’attendre encore plus, de repousser en 2022 par exemple, pour être sûrs d’avoir de la dispo en juin. Non, nous voulions nous marier vite à la base, ne pas attendre deux ans. La vie en a décidé autrement. Attendre pour se marier c’est aussi repousser des projets de vie, et honnêtement, maintenant nous avons presque envie de vite se marier « qu’on en finisse ». (Je plaisante bien sûr, mais il est vrai que ce mariage va commencer à beaucoup trop se faire attendre !)

Voilà, tu sais tout. On se retrouve avec une nouvelle date, qui ne me plaisait pas du tout, que j’essaie d’apprivoiser. Je suis passée par le déni, la tristesse, la colère, l’indifférence et aujourd’hui, j’essaie de relativiser !

Les préparatifs de mon mariage pendant la crise du Coronavirus

Crédits photo (creative commons) : Cottonbro

Relativiser, digérer et avancer

On m’a souvent répété, le positif attire le positif.

Si toi aussi tu as du décaler ton mariage, tu seras peut être passée par toutes les phases citées plus haut. J’avoue que personnellement, au bout d’un moment j’en ai marre de me morfondre et je ne souhaite qu’une chose : avancer.

Tout d’abord, ici c’est un site de mariage, forcément, je ne parle que de ça, mais je tiens à dire que me sentir si mal pour cet événement comparé à ce qui se passe de beaucoup plus grave autour de nous, me fait beaucoup culpabiliser et relativiser. Nous sommes en bonne santé et, Dieu merci, nos proches aussi, et ça c’est quand même le plus important. On s’aime, plus que tout, je n’ai jamais douté de nous, c’est juste une histoire de temps. Le mariage n’est pas annulé, il est décalé, nous nous marierons.

Il est compliqué dans ces temps-ci de se plaindre. En fait, l’annulation de notre mariage et la peine que ça nous fait devient anecdotique car, en ce moment, tout le monde a des soucis liés à cette crise.

Et honnêtement, si c’est pour que la moitié des invités annulent, qu’on porte tous des masques, qu’on ose pas s’embrasser, se serrer la main et qu’on ait peur de se contaminer, ce n’est pas un mariage de rêve, non merci. Même si c’est à la merveilleuse date du 20 juin 2020, ça ne donne pas envie. Mieux vaut attendre mars, ou des jours meilleurs, plus légers et insouciants.

Après je pense que malgré tout, en tant que futurs mariés, nous avons le droit d’être triste, c’est un projet qui prend beaucoup de place dans nos vies qui est chamboulé, il est normal d’être déçus après avoir mis tant d’énergie à réaliser son rêve de petite fille de mariage « idéal ».

Quant au mois de mars (qui n’est pas le merveilleux, délicieux et ensoleillé mois de juin), j’ai une liste de choses positives le concernant :

  • Tous mes prestataires nous suivent, je répète, tous nos prestataires nous suivent ! Et ça c’est génial, car je les adore !
  • Le 27 mars c’est le printemps, pas l’hiver, les arbres peuvent être fleuris, on lancera la saison des beaux jours et on aura peut-être même du soleil.
  • J’ai quelques idées déco qui me font de l’œil pour de la mi saison, des couleurs plus chaudes, dont mon coup de cœur : le terracotta.
  • Je me suis mise à la broderie pour personnaliser une veste en jean vintage, j’ai des inspirations sympa pour les porter avec ma robe.
  • Mes invités pourront porter des robes longues à fleurs, ou du terracotta. Et si ils avaient déjà une robe, ils pourront la mettre, la pièce est chauffée.
  • Niveau déco, à part quelques éléments où on pourra changer ou enlever l’ancienne date (ou la laisser si ce n’est pas possible), nous pouvons garder exactement la même déco que prévu : les dames Jeanne, les herbes de la pampa, les objets chinés… Rien ne fera cloche.
  • J’ai le temps de créer encore plus de DIY, et de bien travailler certains détails.
  • Certains proches pourront venir alors qu’ils ne pouvaient pas en juin.
  • Si il fait beau et chaud, le mariage sera le même qu’en juin. D’ailleurs, je t’ai dit que mars ce n’est pas l’hiver mais le printemps ? On lancera la belle saison !
  • Je prends cette nouvelle date comme un challenge. Ok on essuie des critiques du style « Vous allez vraiment vous marier en hiver ? » (LE 27 MARS C’EST LE PRINTEMPS !!!) et nous même n’aurions jamais choisi ce mois à la base. Mais justement nous allons montrer à tout le monde que peu importe la saison, l’amour est plus fort et qu’on peut se surpasser pour faire un mariage encore plus beau et chaleureux et qui dépassera les attentes de tout le monde (oui je vise très haut !).
  • Mon chéri ma demandé en mariage un 29 mars, donc presque 2 ans avant notre jour J.
  • Mon frère (et témoin) est né le 30 mars et comme c’est une de mes personnes préférées sur Terre, et qu’il est merveilleux, beau, intelligent et gentil, je me dis que c’est un super mois, où sont venues au monde de très belles personnes !
  • Nous réfléchissons à un plan B pour faire le civil en 2020 si les conditions le permettent, en petit comité et si possible quand il fera encore beau et chaud, on aura donc deux mariages, dont un… cet été (on croise les doigts) et je porterai officiellement son nom en 2020 (Gniiii) !
  • Nous serons heureux de nous marier et d’être entourés par les gens qu’on aime, peu importe la date et le temps, on va se marier !

C’est une liste non exhaustive, mais qui fait du bien !

Voilà, tu sais tout. J’ai bien vidé mon sac, mais je voulais tout de même finir sur quelque chose de plus positif.

Alors je pense à toi, future mariée de cet été, de cet automne, je croise les doigts très très forts pour toi, j’espère que tu auras le mariage de tes rêves. J’espère que tes proches vont bien et que toi aussi ! Je comprends tes doutes, tes peurs et je te soutiens.

Où en es tu dans tes préparatifs ? As-tu dû toi aussi décaler ton grand jour ? Tu te maries ou tu t’es mariée en mars toi aussi ? On est d’accord que c’est le printemps et que les mariages sont supers à cette saison ? Raconte-moi tout !

Hello Hello, ici Mademoiselle de l'air, future mariée du 20 juin 2020 avec son Monsieur Canard. Après 7 ans d'amour et de belles aventures, c'est un nouveau beau projet pour tous les deux. Un mariage convivial à base de DIY ("Do It Yourself", ou des petites créations faites mains), déco chinée (notamment les dames jeanne, ma passion) , vielle maison pierres et poutres apparentes, eucalyptus et herbes de la pampa (pour ne citer qu'une partie)... Un mariage qui nous ressemble et surtout je l'espère une belle journée de partage et d'amour. Retrouve également moi sur instagram : @lesbbsemarient .

Commentaires

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    28 avril 2020

    J’avoue n’avoir jamais pensé à cela en organisant mon mariage. Tout sauf cette situation qui paraît comme tu le dis complètement sortie d’un film catastrophe ! Comme toi j’aurais été tellement énervée auprès de la proprio mais tu expliques très bien les faits et chacun essaie de se sauver comme il peut… :/ c’est bien d’avoir ta liste positive pour te remotiver! J’essaie aussi souvent de me dire ça quand quelque chose ne se passe pas comme je veux « c’est un mal pour un bien » « c’est que ça ne devait pas se passer comme ça » et c’est vrai que souvent ça se vérifie! Si ça se trouve le 20/06/20 ce sera la grosse tempête alors qu’à ta nouvelle date tu vas avoir un beau soleil !! 😉 allez hauts les cœurs, tu vas te marier avec ton M. canard avec tous vos prestataires en plus et ça c’est bien le plus important comme tu dis !! Hâte de voir tous tes DIY (je suis devenue fan de ça 😅)

  • Avatar
    Madame Claddagh
    Répondre
    28 avril 2020

    J’avoue que lorsque le Coronavirus a débarqué et que les événements ont commencé à être annulés, ma première pensée a été pour les futures mariées du printemps 2020 (alors que je n’en connais aucune dans mon entourage !). Je ne sais pas comment j’aurais réagi, mais bravo à toi pour avoir su voir le positif dans la situation ! Comme Mme Chaton, je l’aurais vraiment eu en travers de la gorge, le coup de la proprio… Mais comme tu le dis, il y a aussi plein de bonnes choses : tous vos prestataires qui vous suivent, et rien que ça, c’est génial, et pleiiiin de temps pour de nouveaux DIY ahah !

  • Avatar
    Anaëlle
    Répondre
    28 avril 2020

    Et oui tu as bien résumé toutes les phases par lesquelles on passe (et par lesquelles j’espère ne pas repasser mariage décalé en septembre mais du coup j’ai peur …).

    Je te comprends totalement. C’est sûr il y a pire mais c’est un investissement sur le long terme et quand on est si proche de la date c’est dur à réaliser…

    Contrairement à toi j’aime plus ma deuxième date ! 🙂 Mais j’ai peur qu’elle disparaisse aussi et avec elle mon courage pour re-reporter … (et la chance que l’on a eu au premier report, on va pas se mentir les presta subissent la crise et au fur et à mesure seront obligés d’être moins gentils pour se sauver).

    Comme je suis pareille que toi, année des 30 ans, pleins de projets de trucs à réaliser et PAF ! Déception (une amie a comme superstition que les années des 10aines sont pourries, je vais commencer à la croire …).

    Pour finir, je pense qu’on a toutes (et tous) en tête qu’il y a plus grave (je croise les doigts pour que personne ne soit malade chez moi car je les aime et que je veux qu’ils soient là encore un peu avec moi pour pleins de moments familiaux) mais ça reste un coup dur personnellement, financièrement … donc on peut se plaindre quand même tant que l’on reste réaliste sur la situation ! Namého ! ^^

    Mais je suis comme toi, j’ai fini par voir pleins de points positifs et puis le plus important c’est de se marier avec la personne qu’on aime.

    Bon courage !! (et un mariage de Mars peut être super ensoleillé et en Juin il peut pleuvoir, j’ai regardé la météo le jour de mon mariage pas décalé et il pleuvait niark niark !!!)

  • Avatar
    Léonie
    Répondre
    28 avril 2020

    Super témoignage qui fait du bien !

    J’ai vécue exactement la même situation étant donné que je devais également me marier le 20 juin 2020 ! Grosse phase de déni et puis prise de décision… C’est comme un « deuil » de la date qui est très difficile à passer. En plus ici c’est report au 28 aout 2021 ! J’ai cru faire un malaise quand mon lieu m’a donné cette date (mais tout complet pour 2021 !) et j’ai pleuré pendant une semaine, c’est siiiiiiiii loin !

    Au final je relativise depuis la semaine dernière en me disant que ce n’est pas si mal, ça sera l’été, la fin des vacances, les invités seront bronzés et reposés… Et puis tout le monde nous dit que c’est une très bonne idée d’avoir reporté car c’était trop stressant. Comme tu dis, aucune envie d’avoir un mariage où il n’est pas possible de se faire des calins, des bisous, danser ensemble… Quelle idée ! Cela serait trop triste !

    Et puis ça nous enlève un gros poids, on est beaucoup plus sereins car c’est bien loin et la situation sera surement différente. Une de mes amies se mariait en avril et elle a repoussé à septembre 2020, et au final elle est encore plus stressée ! Car septembre c’est demain et on ne sait pas si la situation sera si arrangée que ça…

    Il n’y a plus qu’à prendre son mal en patience, mais l’important c’est qu’on s’aime ! 🙂

    Bon courage pour les préparatifs de mars !

  • Avatar
    Audrey
    Répondre
    28 avril 2020

    Texte très touchant… je me marie le 10/10/20 date initiale oui oui en octobre, moi aussi j’ai craqué sur cette date car je l’a trouvait belle 😉 Je me dis que c’est dans qq mois mais j’ai peur… on verra je reste pour le moment positive et je continue ma préparation !
    Bon courage à toutes les mariées !
    Le principal c’est l’Amour !

  • Avatar
    Mlle Brouillon
    Répondre
    28 avril 2020

    Merci pour ton message ! De mon côté, mariage prévu début septembre donc ça devrait aller… et ni monsieur ni moi-même ne sommes dans l’attente d’un beau mariage donc on ne stressait pas trop. Mais je viens de réaliser que ma meilleure amie et témoin qui habite en Russie n’aura surement pas le droit de venir… Même si elle a un vol, avec les 15 jours de quarantaine aller (et retour) ça ne le fera pas vis à vis de son travail. On se connait depuis le collège, et jamais au grand jamais je n’aurais pensé faire mon mariage sans elle… On avait même choisi la date pour elle il y a un an ! Sauf que ce n’est pas une raison pour décaler un mariage vis à vis des prestataires… Je l’ai appelée et on commence à se faire à l’idée mais c’est un peu dur

  • Avatar
    Répondre
    28 avril 2020

    Sinon le 27 mars, c’est mon anniversaire… une excellente date, donc !
    Signé : Madame Sucrée (vieille mariée dentelle de 2014…toujours derrière son écran 😉)

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    28 avril 2020

    Euh le domaine moi aussi je l’aurais clairement en travers de la gorge. C’est pas normal.
    Je compatis pour toi et tes rêves de petite fille. C’est sûr qu’en mars on n’a pas du tout le même mariage qu’au solstice d’été qui est la journée la plus longue de l’année. J’admire ton courage de voir tous les côtés positifs de ce report.
    Moi qui suis une mariée d’automne officiellement mais qui a eu un vrai mariage d’hiver, je te confirme que de nos jours on se marie en toute saison et que quelle que soit la saison, les mariages sont tous superbes et géniaux. Et ton mariage de mars au printemps (on a bien compris) sera génial. Continue avec la positive attitude et bon courage pour la suite.

Poster une réponse