Mode d’emploi de la cérémonie orthodoxe

Je t’ai déjà donné pas mal d’informations sur la cérémonie de mariage orthodoxe au fil de mes articles. Tu sais déjà qu’on ne se marie pas quand on veut à l’église orthodoxe. Le choix du jour du mariage doit respecter le calendrier liturgique. L’église est, de ce fait, le premier interlocuteur à contacter pour le choix de sa date de mariage une fois la salle fixée.

Tu sais aussi que le témoin ou le couple de témoins sont très importants pour un mariage orthodoxe et qu’ils jouent un rôle plus actif que les mariés eux-mêmes.

Aujourd’hui, je vais essayer d’être la plus exhaustive possible et t’expliquer la cérémonie de mariage orthodoxe de A à Z. Je vais t’expliquer les choses comme je les connais et comme je les ressens mais, attention, je ne suis pas une spécialiste de la religion orthodoxe, ni une théologue.

9334997722_32d05dce6c_k

Crédits photo : Photo personnelle

L’église

Commençons par le début, l’église elle-même. Généralement une église orthodoxe est assez sobre de l’extérieur mais est somptueuse à l’intérieur. Elles sont ornées de lustres et d’icônes qui lui confèrent une belle couleur et une atmosphère chaleureuse. Il n’est pas vraiment nécessaire de décorer les églises orthodoxes pour un mariage, elles sont belles au naturel.

Les témoins (oui c’est eux qui se chargent aussi de la décoration de l’église) ajoutent généralement quelques touches de décoration dans l’église, par exemple du tulle tout au long de l’entrée centrale et des fleurs.

L’entrée des mariés

Lors d’un mariage orthodoxe grec, le marié attend la mariée au pied de l’église avec le bouquet. Tous les invités sont regroupés autour de lui. Le père de la mariée emmène la mariée jusqu’à son futur époux au pied de l’église, qui lui donnera son bouquet et un baiser. C’est également à ce moment-là que les mariés se découvrent. Séance émotion garantie !

Ensuite, les mariés entrent dans l’église en premier avec le prêtre. Les invités les suivent. Contrairement au mariage catholique, les invités ne sont donc pas assis dans l’église en attendant l’arrivée de la mariée. Ce sont les mariés eux-mêmes qui ouvrent la marche. La cérémonie commence d’ailleurs dès leur entrée dans l’église. Pendant que la cérémonie a lieu, les invités cherchent donc une place dans l’église et s’installent. Je dois dire que ça provoque toujours un brouhaha qui peut surprendre les non-habitués. Imaginez donc la scène, le prêtre en train de commencer la cérémonie pendant que tous les invités s’installent. Beaucoup d’invités restent d’ailleurs debout pendant la cérémonie. Généralement, le début de la cérémonie peut paraître assez chaotique comparée à un mariage catholique, mais on dira que ça fait partie de son charme.

La preuve en image, au mariage de mon frère l’année dernière. La cérémonie a déjà commencé, j’arrange la traîne de ma belle-sœur, mais aucun invité n’est encore installé. Comme ça tu vois aussi l’intérieur de cette magnifique église où nous allons également nous unir et la décoration de l’église (le tulle, les fleurs et les grosses bougies sur vase).

Crédits photo : Photo personnelle

Les invités ne s’assoient pas où ils veulent d’ailleurs. De manière générale, lors d’une messe, les femmes s’assoient à gauche, tandis que les hommes s’assoient à droite de l’église. Les couples sont donc séparés, même si de moins en moins de personnes suivent cette tradition. Ça peut paraître surprenant, mais on s’y habitue.

Lors d’un mariage, c’est un peu différent, les hommes et les femmes peuvent rester ensemble, mais se regroupent par famille. La famille de la mariée s’assoit à gauche, tandis que celle du marié s’assoit à droite.

La cérémonie

Il faut savoir que la cérémonie de mariage orthodoxe est célébrée selon le même rite depuis le XIIIe siècle. Chaque acte a une symbolique particulière et sera répété trois fois afin de symboliser la présence mystique de la Sainte-Trinité.

Il n’y a aucun échange de vœux, de consentements ou de serment lors d’un mariage orthodoxe. Il ne faut donc pas s’attendre à un entendre un “oui, je le veux” de la part des mariés et encore à entendre des textes émouvants de la part des mariés ou de leur famille. Il n’y aura également aucun échange de baiser entre mariés au sein même de l’église. Aucune musique non plus durant la cérémonie. Il n’y aura que des chants religieux de la part de(s) prêtre(s) et des chœurs. Ça ne rend pas la cérémonie moins émouvante pour autant, bien au contraire. Le faste de l’église, les chants et l’amour qui se dégage des mariés et des familles rendent la cérémonie juste magique.

Les moments forts de la cérémonie orthodoxe :

  • L’office des fiançailles : la cérémonie commence à l’entrée de l’église avec l’office des fiançailles. Cet office se déroule dans le vestibule de l’église, avant l’entrée solennelle, dans la nef de l’église.
  • L’échange des alliances : comme expliqué dans mon précédent article, c’est le témoin qui s’occupe de l’échange des alliances entre futurs époux, selon un rite bien défini. Il faut échanger les alliances plusieurs fois (trois en tout) entre le marié et la mariée, dans un certain sens, avant de mettre les alliances pour de bon.
  • Le couronnement des mariés : c’est à nouveau le témoin qui se chargera (à trois reprises) de couronner le marié et la mariée roi et reine de leur foyer. Les couronnes de mariage, appelées ‘stefana‘, sont jointes par un ruban qui symbolise l’unité du couple. Ce rituel de la couronne évoque également le calvaire du Christ et la notion de sacrifice par amour.
  • Le vin : les mariés boivent ensuite du vin dans la même coupe pour symboliser que, désormais, ils feront vie commune. Aucune goutte ne doit être renversée sinon ça sera interprété comme un mauvais présage.
  • La marche nuptiale : elle clôture la cérémonie de mariage orthodoxe. Les mariés, main dans la main, accompagnés du prêtre et suivis des témoins, font trois fois le tour d’une table, sur laquelle sont placés l’Évangile et la Croix. À chaque tour, ils embrassent la croix. Le tour circulaire est symbole d’infini, représentant le lien qui unit les mariés. La croix témoigne de la souffrance du Christ, le livre des Évangiles représente l’éducation des enfants à venir.

Les accessoires pour la cérémonie

Comme expliqué lors de ma précédente chronique, c’est le témoin qui est chargé de financer tous les accessoires pour la cérémonie.

Les accessoires nécessaires sont :

  • Les couronnes : dans le cas du mariage orthodoxe grec, il s’agit d’anneaux en argent, joints par un ruban. Même s’il s’agit de simples couronnes, il y en a des milliers et pour tous les goûts.
  • La carafe et le verre de vin dans lequel les mariés boiront leur vin : généralement elles sont assorties aux couronnes (un rappel du motif des couronnes). Dans notre cas, elles ne sont pas assorties aux couronnes, mais nos initiales sont gravées dessus.
  • Un disque pour poser tous les accessoires, ainsi que des dragées.

Tous ces accessoires sont par la suite gardés par les mariés qui souvent les exposent chez eux. Les couronnes ont tout particulièrement une signification importante pour les mariés. Elles représentent leur union et sont souvent placées au-dessus de leur lit. C’est un symbole très fort pour les mariés.

Do’s and don’ts lors d’une cérémonie orthodoxe

Pour finir, un petit récapitulatif des do’s and don’ts lors d’une cérémonie orthodoxe :

Don’ts

  • S’installer dans l’église avant l’entrée des mariés. Même s’il pleut des cordes, on reste dehors ou éventuellement dans le hall d’entrée de l’église, mais les mariés sont les premiers à pénétrer dans l’enceinte de l’église (on fera une petite exception pour le photographe et le vidéaste).
  • S’installer du “mauvais côté”. On est un ami/membre de la famille du marié ? On va à droite. On est un ami/membre de la famille de la mariée ? On va à gauche. Pas compliqué tout de même ?
  • Avoir les épaules découvertes au sein de l’église. Il en est de même pour la mariée. Tu le vois d’ailleurs sur la photo ci-dessus, j’ai sagement les épaules couvertes par une étole et la mariée a les épaules cachées par son voile.
  • Rester assis lorsque tout le monde se lève. On doit être debout pendant certains chants. Durant la cérémonie, il y aura souvent des assis/debout/assis/debout. Du coup, beaucoup de personnes préfèrent rester debout durant toute la cérémonie (qui peut durer une heure), surtout pour mieux voir ce qui se passe. Les mariés et leurs témoins seront également debout pendant toute la cérémonie.
  • Applaudir à la fin de la cérémonie. Ça ne se fait pas.

Do’s

  • Féliciter les mariés à la fin de la cérémonie au sein même de l’église. À la fin de la cérémonie, les mariés, les témoins et leurs parents se mettront en file indienne. Ça sera le moment pour les invités de les féliciter. On commence par la famille la plus proche qui est aussi plus à l’avant de l’église. Les témoins sont aussi félicités. On leur souhaite ‘panta axi‘, de toujours effectuer des actes de grandes valeurs. C’est un rituel qui peut durer quelques longues minutes… voir quelques heures pour les mariages de 600 personnes (très courant en Grèce) !
  • Lancer du riz au pied de l’église à la sortie des mariés. N’hésitez pas à lancer des sacs de riz entiers, plus il y en a, plus ça leur portera bonheur. Même si les mariés prévoient eux-mêmes du riz pour leurs invités, il est très fréquent que les invités prennent leur sac de riz eux-mêmes au mariage.

Voilà, à présent tu connais un peu mieux le fonctionnement d’une cérémonie orthodoxe. Ça peut te paraître un peu contraignant à la lecture mais, crois-moi, cette cérémonie est juste magique…

Dans quelques mois, je mettrai tout ça en pratique et je pourrai te faire découvrir les photos de ma cérémonie. J’ai hâte d’y être !

Et toi, tu as déjà assisté à une cérémonie orthodoxe auparavant ? Comment as-tu vécu cette expérience ? Tu as été emportée par la magie du moment ? Raconte-moi…


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



25 commentaires sur “Mode d’emploi de la cérémonie orthodoxe”

    • Oui moi aussi j’adore ces symboles. 🙂

      C’est dans le cadre d’une cérémonie musulmane que vous faites les actions trois fois aussi? Hâte d’en savoir plus aussi!

  • Cela ne me parait pas compliqué, je trouve ton explication très claire. Et honnêtement, j’adorerais assister à une cérémonie comme la tienne. Hâte de voir tes photos une fois cette belle fête passée.

  • J’aime beaucoup tous ces rites : ils ont été suivis par des milliers de personnes avant vous et vous les suivrez le jour de votre mariage, comme beaucoup d’autres après vous. Magique !
    Je n’ai assisté qu’à trois célébrations orthodoxes (roumaines) dans ma vie (une fois lors d’une fête du village où on était), mais jamais de mariage. Ce que tu racontes donne envie d’y assister une fois ! Je vous souhaite une très belle cérémonie 🙂
    J’espère que les sacs de riz ne sont pas envoyé par sac, mais par petite quantité, sinon vous allez souffrir… Vous avez prévu un balayeur (ou même plusieurs ?) pour évacuer le riz ensuite ? C’est peut-être aussi le rôle des témoins ? Parce que si chaque invité amène un sac de riz… ça peut faire beaucoup !

    • Merci beaucoup Jojo.

      J’ai déjà assisté à un mariage ou un invité a effectivement vidé un sac de riz en entier au dessus de la tête des mariés. Les mariés l’avaient pris avec le sourire, mais moi je ne suis pas sûre que j’aurais apprécié… :-s

      L’église se charge elle-même de balayer une fois le mariage fini. On a de gentilles petites dames qui s’occupent de ça bénévolement. Elles préparent aussi des gâteaux pour la messe du dimanche mais ça c’est une autre histoire. De vraies anges! 🙂

      Je partagerai avec plaisirs mes photos et mon récit de mariage avec vous d’ici quelques mois! 🙂

    • Merci beaucoup Madame Gezellig! J’ai fait de mon mieux pour tout bien expliquer, parce que certaines choses me paraissent évidentes à moi, mais ne sont pas aussi évidentes pour tout le monde 😉

  • J’adore lire tes chroniques! C’est génial de découvrir d’autres cérémonies de mariage et tu racontes vraiment bien, on s’y croirait!
    Je suis tombée sous le charme de la Grèce depuis l’été dernier; J’y allais sans à priori mais je ne pensais pas passer de vacances aussi belles qu’on a eue! Un pays superbe, des gens vraiment agréables et sympathiques… une vraie belle découverte!
    Notre seul regret justement, on a trouvé peu d’églises orthodoxes ouvertes… on a cru comprendre que certaines ne sont ouvertes que lors des cérémonies ou des messes. Mais bon cela rendait encore plus impressionnantes, les quelques unes où on a pu entrer avec nos grands yeux curieux!

    • Merci beaucoup 100drine! J’ai fait de mon mieux pour bien expliquer tout ça avec mes mots.

      Je suis ravie que tu aies aimé la Grèce. C’est vrai que c’est un beau pays et que les gens peuvent se montrer très chaleureux, mais je ne suis pas 100% objective sur le sujet 😉

  • Ça doit vraiment être magnifique ! Mais j’avoue que lorsqu’on ne connait pas la tradition, l’entrée des mariés doit être un moment assez particulier ^^
    J’attend ton récit de mariage avec impatience !!! (et les photos !!) 🙂

    • En effet, ça surprend les non-habitués! 🙂

      Etant très carrée d’habitude, j’avoue que ce début chaotique m’angoissait un peu… Finalement je m’y suis préparée psychologiquement et le prend avec le sourire 😉

  • Personnellement je ne trouve pas ça contraignant mais plutôt très très beau !
    J’ai assisté à un mariage orthodoxe il y a 1an et demi et (étant catholique) je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait (“euh pourquoi il font une ronde autour de l’autel” m’a même soufflé mon Choupichou). Donc merci pour ce texte qui me permet d’y voir plus clair et de comprendre ce à quoi j’ai assisté

  • Merci pour toutes ces explications qui lèvent le mystère autour d’un mariage orthodoxe. Je comprends tout à fait, après avoir visité quelques églises orthodoxes (ben oui, dès que je voyage, je vais visiter autant que possible les lieux de culte), que la musique soit superflue dans ces magnifiques lieux.

  • J’aime beaucoup découvrir de nouvelles traditions et coutumes (religieuses ou non) donc merci pour cet article !
    Je ne connaissais pas du tout les rites orthodoxes, et grâce à vous tout s’éclaire !
    Les églises orthodoxes sont magnifiques et j’adore les visiter, mais je suis sûre que la célébration d’un mariage en ces lieux doit les rendre encore plus beaux !

  • Comme dit sur ton article précédent, je ne connaissais pas les traditions, je n’ai jamais assisté à un mariage orthodoxe, mais je trouve ça très beau, toutes ces coutumes pleines de sens.
    Et en même temps on en retrouve beaucoup de similaires chez les catholiques, sauf peut-être le fait de ne pas rentrer avant les mariés dans l’église …

  • Merci pour ton article! Tes explications m’ont rappelé mon mariage au sein de l’Eglise Assyr-orthodoxe. C’est sympa de voir qu’il y a des traditions qui se retrouvent chez les Grecs orthodoxes et chez les Assyr-orthodoxes mais qu’il y a aussi différentes manières de procéder. Bref, grace à toi j’ai plein de souvenirs qui sont remontés! Merci et je te souhaite tout le meilleur dans tes préparatifs.

  • Bonjour Madame Nuage,

    Je découvre ton récit et tes explications, ton mariage a dû être très beau ! Je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les deux.

    Je travaille dans une société de production et nous réalisons un documentaire (ce n’est pas de la téléréalité) sur les mariages et leurs belles traditions… destiné à être diffusé dans l’émission Zone Interdite.

    Nous trouvons que les rites du mariage orthodoxe sont méconnus, alors je me permets de te contacter pour savoir si dans ton entourage, un couple de futurs mariés orthodoxes (qui aurait prévu une cérémonie dans les mois qui viennent) serait partant pour nous rencontrer, afin de parler de notre projet de documentaire.

    Voilà, n’hésite pas à me contacter par mail, merci beaucoup !

  • Super article !! Dis moi , je ne trouve la réponse nul part, sais-tu qui a t-on le droit de choisir en témoin ? Hormis des personnes qui ne sont pas de la famille, y a t il des règles de choix ?

    Merci, bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *