Mon mariage orthodoxe grec : la cérémonie religieuse

Nous nous sommes découverts au pied de l’église lors d’un moment particulièrement émouvant. Il est temps de rentrer dans l’église pour nous unir.

Je t’ai raconté le déroulement d’une cérémonie orthodoxe en détail il y a plusieurs mois. Je ne vais donc pas te re-expliquer en détail comment ça se déroule, mais plutôt laisser place aux photos et à mon ressenti du moment.

Souviens-toi, les mariés rentrent en premier dans l’église, suivis de tous les invités, qui prennent place pendant que le curé a déjà commencé la cérémonie. Pour avoir assisté à plusieurs mariages avant le mien, j’ai toujours trouvé ce moment un peu chaotique. Etant quelqu’un d’assez rigide, j’avoue ne pas du tout aimer le chaos et avoir un peu appréhendé ce moment. Finalement, ça s’est très bien passé, les invités ont chacun pris place tranquillement. De toute manière, je pense que j’étais dans ma bulle de bonheur et que je n’ai pas trop fait attention à ce qui se passait tout autour de nous.

  Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Nos plus proches étaient installés devant. Comme je te l’avais expliqué, les invités restent debout pendant une grande partie de la cérémonie.

J’aime particulièrement cette photo, où l’on voit tous nos proches derrière nous ainsi que la beauté de notre église.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Et voici donc une partie des accessoires nécessaires pour un mariage orthodoxe. Une verre et une carafe de vin, que nous avons choisi de graver à nos initiales, un plateau avec nos couronnes et dedans du riz (pour la fertilité), des dragées (pour avoir une vie sucrée) et des pétales de rose (pour faire joli :-)).

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

  Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Dès le début de la cérémonie, le curé a béni nos alliances. Il les a ensuite posé sur nos doigts et c’est notre témoin qui a procédé à l’échange des alliances selon un rite bien précis (tourner trois fois les alliances l’une sur l’autre) et sous notre regard bienveillant.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Comme tu le vois, nos alliances ont été mises à la main droite. En effet, c’est comme ça qu’elles sont portées par les grecs orthodoxes. Parce qu’on aime faire les choses à notre sauce, nous n’avions pas l’intention de les laisser à la main droite. J’avoue que dès la fin de la cérémonie nous les avons mises à la main gauche. Je porte donc au quotidien mon alliance au même doigt que ma bague de fiançailles. Nous en avons discuté avec notre curé qui nous a assuré qu’on pouvait porter notre alliance au doigt que l’on voulait après la cérémonie.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Une fois nos alliances échangées, le curé a demandé à mon mari de me tenir par le bras et ne plus me lâcher jusqu’à la fin de la cérémonie. À vrai dire je ne savais pas du tout qu’on devait se tenir de cette manière, mais j’ai bien aimé cette position collé/serré avec mon (presque) mari tout frais.

Ensuite, a eu lieu le couronnement des mariés, le moment tant attendu lors d’une cérémonie orthodoxe. Notre témoin a échangé nos couronnes trois fois au-dessus de nos têtes, avant de les poser sur nos têtes et faire de nous le roi et la reine de notre foyer. C’est un de mes moments préférés de la cérémonie où je me suis sentie unie à mon mari. J’aime particulièrement ces photos de nous, unis par nos couronnes, et se regardant plein d’amour, de joie et de tendresse.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Comme tu le vois, nos couronnes de mariage sont jointes par un ruban qui symbolise l’unité de notre couple.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Peu avant le fin de la cérémonie, nous avons dû boire chacun à notre tour du vin dans le même verre. Ceci symbolise le fait que désormais, nous feront vie commune. Aucune goutte ne devait être renversée sinon cela aurait été un mauvais présage pour notre couple. Tu comprends donc mon intense concentration durant cette action. Heureusement nous avons bu proprement et aucune goutte n’a été renversée. OUF !

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Et enfin, la dernière étape : la marche nuptiale. Nous avons tourné trois fois avec notre prêtre et nos témoins. Ce tour circulaire est symbole d’infini et représente le lien qui nous unit désormais. Ceci était également un moment particulièrement émouvant et joyeux de notre cérémonie.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Pour terminer, une dernière phrase du curé a clôturé la cérémonie. Vous serez unis, jusqu’à ce que Dieu vous sépare. À ce moment-là, il nous a détaché avec la bible, pour montrer que seul Dieu (ou en d’autres termes, la mort) pourra désormais nous séparer.

 Cérémonie religieuse orthodoxe - Photo Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Je t’ai donc décrit et montré des photos de chacun des moments importants d’une cérémonie orthodoxe. Tout ceci était accompagné de chants en grec ancien de notre curé mais également d’un choriste. Nous avions demandé à notre curé d’également réciter certains passages en Français. Cela nous a permis de mieux comprendre la cérémonie. Certains passages, dont je n’avais jamais compris la signification en grec ancien, m’ont particulièrement émue et je n’ai pu contenir quelques larmes.

Pour terminer, les invités sont venus nous féliciter chacun à leur tour. C’était assez long, chacun ayant un petit mot gentil à nous adresser, mais malgré ça j’ai beaucoup aimé ce moment aussi. C’était également très drôle de voir ma famille, mélangée à celle de mon mari tout neuf, nos amis et nos collègues. Pour nos amis et collègues, c’était également une première de participer à une cérémonie orthodoxe, et je pense qu’ils ont bien aimé ce moment.

Au bout d’une sublime cérémonie dont j’ai savouré chaque moment et chaque chant, nous étions donc mariés.

Place désormais à la fête, mais ça, je te le raconterai une prochaine fois.

Et toi, as-tu déjà assisté à une cérémonie religieuse orthodoxe ? Quels rituels sont prévus pour ta cérémonie ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



18 commentaires sur “Mon mariage orthodoxe grec : la cérémonie religieuse”

  • Je ne suis pas croyante mais j’aime tellement les cérémonies de mariage…et la vôtre est si riche en symboles !
    Vous êtes très beaux et attendrissants, ainsi auréolés. 🙂

  • Je retrouve beaucoup des étapes de notre mariage dans le tiens 🙂

    En Bulgarie, les alliances sont aussi portées à la main droite. J’ai gardé la mienne à la main droite pour la journée (puis je l’ai remise à gauche) mais mon mari n’a pas pu.

    Pour l’anecdote, quelques jours avant il s’était dit qu’il allait essayer de la mettre à droite pour voir (nous les portons depuis le mariage civil 1 an avant le religieux). Il sent que ça force un peu mais l’enfile et après impossible de l’enlever. Du coup il panique, surtout que tout ce que nous avons essayé ne fonctionnait pas (savon, laisser dans l’eau froide, technique avec la ficelle que l’on troue sur internet…) mais tout est bien qui finit bien : un de ses amis avait de la vaseline et là il a fini par arriver à l’enlever mais il s’est promis de ne plus JAMAIS l’enfiler jusqu’au bout à droite.

    Le prêtre a été compréhensif quand il le lui a expliqué au début de la cérémonie, donc il a gardé l’alliance sur la deuxième phalange (comme lors de l’échange des alliances par le témoin).

    • Haha, très cocasse comme situation! 🙂
      C’est vrai que ça aurait très bien pu nous arriver aussi vu que nos alliances ont la taille de notre annulaire gauche et pas du droit! 🙂

  • Le rituel de la couronne est vraiment très fort en symbole. J’adore les photos de ta cérémonie et tout particulièrement la photo où les couronnes sont en train d’être mises sur vos têtes. On dirait des anges.
    Et votre église est magnifique.

  • Que tes photos sont belles! Merci de nous faire partager ta cérémonie et les rites orthodoxes que je ne connaissais pas. Pour l’eucharistie heureusement que pas une goutte n’est tombée, à ta place j’aurais eu plus peur de la belle tache rouge sur la robe que du mauvais oeil 😀

  • Je n’avais jamais vu cela de près ou de loin….donc merci. J’aime beaucoup toute la symbolique que je trouve importante. Et votre église est vraiment magnifique (ta robe aussi)…

  • Ah les cérémonies de mariages orthodoxes!!! Tout un symbole, j’en ai fait plusieurs et à chaque fois, je trouve cela génial, joyeux, vivant, bien plus que chez les catholiques!

    • C’est vrai que c’est une cérémonie très vivante. Le seul souci je trouve c’est que comme la plupart des invités sont debout, ceux derrière ne voient pas grand-chose.

  • Olala, je n’imaginais pas un instant comment pouvait se dérouler une cérémonie orthodoxe (étant catholique), mais là, j’avoue, ça me fait terriblement envie (hihi!). La symbolique des couronnes est d’une grande profondeur je trouve, ça m’a émue… Merci de nous avoir fait partagé ces si belles traditions… !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *