Future mariée en détresse pour ses vœux de mariage !

Cette phrase me résume bien… Je ne veux pas quelque chose de tout tracé pour la vie, ma vie, notre vie. Je veux grandir, évoluer, changer, comprendre, apprendre, aimer… être aimée.

Si je te dis ça, c’est parce que, même si il est tôt pour penser aux vœux du mariage ou à la cérémonie d’engagement, c’est pourtant maintenant que mes doutes et mes craintes surgissent face à ces deux choses. Et puisque “je ne veux pas suivre un plan, je veux suivre mes envies” et bien j’ai décidé de t’en parler, là, comme ça… faire-parts et robe attendront leurs tours !

Future mariée en détresse pour ses vœux de mariage !

Crédits photo (creative commons) : Ryan Polei

Réussir à mettre des mots justes sur notre histoire

Avant de choisir la cérémonie d’engagement, ou même d’en apprendre son existence, le mariage était pour moi un engagement solennel. Le jour où chacun, au sein du couple, se remet en cause, réfléchit à ce que l’autre lui apporte de bon et à ce que lui même peut lui apporter en retour. Je ne vois pas le mariage comme une promesse d’amour étanche… Je ne me vois pas promettre monts et merveilles avec l’intime conviction de ne pas être à la hauteur de la moitié de mes paroles.

J’aimerais réussir à mettre des mots, des mots qui me parlent et qui parleront à l’homme que j’ai choisi, et qui m’a choisie. J’aimerais être juste dans chaque propos. Mais, dès que je pense à ce que je voudrais lui dire, c’est un déferlement intérieur, comme si je n’arrivais plus à aligner deux mots, moi qui suis d’habitude plutôt à l’aise pour communiquer mes sentiments.

Je me sens anxieuse, je ne sais plus par quoi m’y prendre… La cérémonie que nous voulions ultra participative, je me demande si finalement nous devrions pas choisir nos textes nous-mêmes, ce qui me permettrait de faire passer les messages que je souhaite à mon futur époux.

Je me demande de quelle manière je vais réussir à écrire mes vœux… j’aimerais qu’ils soient parfaits ! Je veux bien qu’il pleuve ce jour-là, que ma robe se déchire, que les enfants renversent la sweet-table, que le photographe soit cloué au lit… mais ce que je ne veux pas, par dessus tout, c’est louper mes vœux de mariage ! C’est ce qui résume le mariage… c’est à mes yeux la chose essentielle !

Je suis spontanée, j’aime écrire comme ça me vient… mais là ça ne vient pas.

Je sais pourtant à quel point je l’aime, je sais quelle place il prend dans ma vie, je sais celle que je prends dans la sienne, je sais à quel point nous nous complétons… Peut-être que si ça ne vient pas… c’est simplement parce que je suis consciente, au fond de moi, qu’il le sait déjà. Peut-être que je ne suis pas encore tombée sur “le bon moment” et que, plus tard, je m’installerai et commencerai à écrire des lignes et des lignes remplies d’amour.. Peut-être que je ne suis simplement pas à l’aise avec l’idée de parler d’amour parce qu’il faut parler d’amour… Peut-être qu’il y a un peu de tout ça…

Je ne pensais pas que l’écriture des vœux allait être une tâche si difficile, j’étais persuadée que ça roulerait tout seul… “Je te promets de t’accompagner toujours et de te soutenir”. Oui, mais ce n’est pas moi, ce ne sont pas mes mots, ce n’est pas de cette façon que j’ai envie de lui dire…

Parmi vous, futures mariées, jeunes mariées, mariées depuis des décennies… Ce sujet a-t-il posé questionnement ? As-tu ressenti ces doutes et cette envie de perfection ultime ? Comment as-tu fait ? Où as-tu trouvé l’inspiration pour écrire tes vœux ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Future mariée en détresse pour ses vœux de mariage !”

  • Je trouve que ton avant-dernier paragraphe, juste en transformant la forme pour t’adresser directement à lui, serait parfait, en fait. Ce sont tes mots. Pourquoi ne pas lui dire exactement ça, en introduisant par une petite phrase comme quoi il t’a été très difficile d’écrire ces voeux ?

  • Je compatis… Je vis la même chose en ce moment, d’autant qu’on me force la main pour écrire des voeux (j’avais en partie rejeté le mariage religieux pour ne pas devoir dire ces choses que je considère comme intimes devant 100 personnes mais bon soit, apparemment je n’ai pas mon mot à dire ici…).
    Du coup, je ne sais pas vraiment quoi dire pour t’aider… Je pense en partie comme toi : que ça finira bien par venir tout seul (non ?) ou que les mots paraîtront comme une évidence à un moment donné (non plus ?).
    C’est difficile de dire d’une belle manière à l’autre qu’on l’aime et qu’on veut s’engager 😉

  • Bonjour Mademoiselle P’tits Pois !
    Nous avions également choisi une cérémonie laïque et j’ai très longtemps repoussé le moment d’écrire mes voeux. Résultat ? Nous nous sommes mariés samedi et nous avons écrit nos voeux vendredi soir avant de nous endormir… Mon seul conseil : met dans ton sac un petit calepin ou tu mets des petites idées quand elles viennent. Ne cherche pas à écrire des belles phrases tout de suite. Laisse murir les choses dans ta tête. Ce que tu lui dira ne pourra pas être loupé, l’important est que ces mots te ressemblent, partant de là, tout ira bien !
    Bon courage pour l’écriture !

    • Tout pareil ! Le vendredi soir… d’après quelques notes que j’avais écrites ici et là… mais rien de figé.
      Courage ! Tes voeux te ressembleront, n’en doutes pas !

  • Je me suis un peu retrouvée devant le même problème que toi sauf que moi c’était pour le discours . J’en avais écris un mais il me semblait trop “plan-plan” et un peu trop attendu du coup je m’étais dit que j’en ferrai un autre, le mariage approchait de plus en plus et rien ne m’est venu si bien que le jour du mariage je n’avais rien du tout, mon chéri le savait et lui non plus n’avait rien préparé mais comme il était plus à l’aise (pourtant j’ai déjà fait des visites guidées devant 70personnes que je connaissais pas…) il a fait un discours et quand à un moment il y en a qui ont demandé à ce que je parle il a inséré dans son discours que je ne voulais pas parler et que comme c’était mon mariage j’avais le droit de choisir ce que je voulais faire ou pas, d’un coup ça m’a enlevé un coup de pression énorme sur le fait de devoir improviser devant toutes ces personnes là pour nous.
    Alors oui pour la cérémonie laïque tu ne peux pas y couper mais comme l’a dit Madame Penny je pense que t’es bien parti et que tu peux t’inspirer de ce que tu viens d’écrire…

  • Bonjour Melle P’tit Pois,
    je suis une jeune madame (deux semaines que j’ai la bague aux doigts) et je me suis reconnue dans ton discours. Je pense que ce moment d’échange des vœux est très important pour toi et que c’est le stress qui empêche tes mots de sortir. Tes mots n’ont pas besoin d’être parfaits, ton discours n’a pas besoin « d’impressionner » tes invités… Ton fiancé sait l’amour que tu lui portes et ce qui va le toucher c’est comme tu le dis que tu prononces des mots qui te ressemblent. Ecris tout ce que tu veux et penses sur une feuille et conserve ce qui te parait le plus juste, ça a marché pour moi 
    Bon courage et bon mariage !

  • Bonjour Mademoiselle Petit-Pois, je comprends tout à fait ce que tu veux dire, ce n’est pas facile…

    De notre côté on s’est entourés d’un officiant pour la préparation. Ce n’est pas lui qui officiera (c’est une amie), mais il nous a aidé à construire la cérémonie et c’était un gros poids en moins pour nous! Mais je peux te dire par quelles étapes nous sommes passés… Et comment ça nous a aidé pour nos vœux!

    D’abord, il nous a fourni un petit livret pour nous aider à réfléchir sur notre couple, ce que voulait dire le mariage pour nous, comment on voyait notre vie ensemble, etc. Pour cela, je pense que l’article de Mademoiselle Dentelle pourra bien t’aider!
    Cela nous a permis de faire ressortir des mots et des idées clefs pour nous.

    Ensuite, nous avons parcouru tout un tas de textes (certains fournis par notre officiant, et ceux du livret des cérémonies laïques de Mademoiselle Dentelle (encore elle!)), et nous avons sélectionné ceux qui nous parlaient le plus. Nous les avons classés en 2 catégories : ceux qui seraient plutôt ce que nous voulons dire, et ceux qui seraient plutôt des choses à dire par nos témoins.

    Petit apparté : nous avons proposé à nos témoins 10 textes au sein desquels ils devaient choisir 4, qu’ils liront à la cérémonie mais obligatoirement accompagné d’un petit mot personnel, par exemple du pourquoi précisément ils ont choisi celui-là. Ça leur évite le stress de devoir écrire un discours, mais ça évite aussi la lecture imposée qui ne veut rien dire pour eux… (vécu plusieurs fois de mon côté…)

    Ensuite, nous avons choisi finalement 1 texte que nous allons lire tel quel, qui recouvre plutôt notre vision du mariage.

    Et du coup, pour mes vœux, finalement j’ai combiné plusieurs techniques, dont celle de Madame P mais en version électronique :
    – à chaque fois que j’avais une idée, un grand élan d’amour pour mon chéri, une inspiration, je la notais en vrac dans un fichier word
    – dans les textes que nous avions sélectionnés, il y avait des parties qui me parlaient beaucoup et que j’ai même hésité à reprendre telles quelles, je les ai aussi mises dans le word
    – j’y ai mis aussi les idées issues du petit livret de préparation

    Ensuite, j’ai organisé ces idées par thème (“pourquoi je l’aime tellement”, “pourquoi j’ai confiance en nous”, “ce que je veux lui promettre”, “ce qui restera la base de notre vie à deux… et à plus!”‘), et je les ai rédigées. J’ai rajouté une petite introduction sur notre histoire, et hop!

    J’y suis revenue plusieurs fois avant que les tournures de phrases me plaisent vraiment…

    Et maintenant, mon objectif est de les répéter plusieurs fois, pour arriver à m’en distancer un peu (assez pour ne pas fondre en larmes à la deuxième phrase…) tout en “mettant le ton” pour conserver quand même l’émotion derrière les mots. Mariage dans 2 semaines!

    J’espère que ça t’aidera!

  • Pour ma part, ce post m’a émue jusqu’aux larmes. Je trouverai ca vraiment super de lui adresser ce post tel quel en ajoutant juste une phrase d’introduction de ces mots qui sont tellement beaux et sincères.. Pour moi, il n’y a rien à changer tu as tout, juste à réfléchir à une forme originale pour introduire ce texte… Mais ce n’est bien sur que mon humble avis…

  • Pour nous l’amour ça se prouve chaque jour, de petit rien, de service rendu, de geste tendre…On se voyait mal partir dans un élan de romantisme, en utilisant des phrases toutes faites, des mots tout prêt pour se dire notre amour…Alors on a fait le choix de lire un texte qui nous parlait juste pour symboliser l’échange des consentements…Parfois il est plus simple de choisir un texte que de l’écrire.

  • Ma plus grosse angoise ! A 11 mois du mariage, j’ai certes un peu de temps devant moi mais j’appréhende grandement de me retrouver face à la page blanche :/

  • oh que ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule à “plancher” sur mes voeux…
    je me marie aussi en septembre, et j’ai déjà réfléchi à ” mais que vais je pouvoir écrire qu’il ne sait déjà?”!!!
    j’ai déjà commencé à prendre un calepin ( comme conseillé par Mme P) et à écrire ce qui me passe par la tête quand je pense à mon chéri…
    mais ce qu’il me fait le plus peur c’est de tomber dans la miévrerie! je ne suis pourtant pas pudique dans mes sentiments . mais j’ai du mal à m’imaginer lu dire mes sentiments devant nos 200 invités!
    Melle Sourire m’a conseillé lui faire lire pendant qu’une musique résonnerait, à voir…
    Bon courage Melle ptits pois! et tiens nous au courant!! ( tu te maries 3 semaines avant moi! hihi)

    • Nous avons fait le choix de “chuchoter” nos voeux sur une musique (The Artist) pendant laquelle mes enfants tenaient des pancartes rigolotes pour faire rire l’assemblée (exemples : ma fille ” elle est belle ma robe, hein ????” ou encore “c’est pas bientôt fini leur truc” ou “c’est le moment de baîller, allez-y !!”). Cela a beaucoup plu et nous a permis de nous dire des choses très personnelles.

  • je pense exactement comme toi les voeux de mariage traditionnel ne me correspondent pas du tout… J e suis quelqu’un de spontanée et j’ai une facilité déconcertante à écrire seulement là dès que j’y pense je me dis mais qu’est ce que je pourrais bien écrire???

  • Tout pareil ! Mariage dans un mois pile et les vœux ne sont pas écrits … (Chéri non plus, ça me rassure !) Merci pour les idées de toutes les déjà et futures mariées ! Je prends je prends !!!

  • Avec chéri on s’est marié le 30 mai, il y a 2 semaines on y était. Chéri m’avait dit, je ne veux pas parler devant 200 personnes. Moi pas très à l’aise aussi.
    J’ai demandé à une amie de lire un texte.J’avais écouté une chanson et de son côté elle avait trouvé les paroles. Vincent Vallières : on va s’aimer.
    Pour l’entrée à la mairie, nos musiciens, un couple ont chanté “Mémère dans les orties” petite touche d’humour pour décontracter et ils ont aussi chanté “Aimer à perdre la raison” Jean Ferrat et une chanson de Brassens “La marche nuptiale”.
    Mon chéri pendant le repas a pris le micro pour me chanter une superbe chanson et moi j’ai chanté avec ma soeur “Le tourbillon de l’amour”.
    Même si on n’a pas lu de texte, il y a eu ces superbes chansons et on a fait notre danse, un tango argentin sur Querer du cirque du soleil.
    Il y a des choses qu’on a oublié de faire mais le plus important, on a réussi à vivre ce jour à 2 sans se laisser emporter par les détails.
    Et puis on est revenu en calèche de la mairie à notre ferme avec notre cheval et ces 20-25 min ont été la soupape de décompression. Le calme tous les 2 avant les festivités.

  • Bonjour!
    Mariée avec une cérémonie spirituelle il y a 15 jours je partage complètement l’idée du calepin (mais pour moi mon téléphone portable, toujours à porter de main, pour le dégainer avant que l’idée ne s’envole). Avec mon mari nous avons décidé de nous lire nos voeux avant, sinon nous aurions été incapable de les lire en publics (trop d’émotion). Cela nous a permis de mieux les construire, d’y revenir, de les peaufiner et d’y mettre le sens que nous voulions transmettre avec des mots simples, notre envie de construire ensemble et de toujours nous renouveler. Bon courage!!!

  • C’est un bien joli texte, parfait pour les vœux du mariage. À retravailler pour qu’il colle au contexte, tout simplement.

    Il suffit d’être toi, comme ici.

  • L’avis d’une professionnelle mais aussi d’une femme : je note dans vos messages de la “volonté” à vouloir faire au mieux, la recherche d’une originalité qui cache le désir de perfection : c’est dans la simplicité que la vérité se trouve, la spontanéité part du coeur, la réflexion de la “tête” monde du mental et de l’Ego.
    Mes conseils :
    1- lâcher prise, respirer quand la tension est forte et croire et se répéter souvent : ” les mots vrais et justes viennent à moi facilement et naturellement” et les écrire quand ils arrivent !

    2 – utiliser vos rêves et les messages de votre Etre supérieur : avant de vous endormir questionner le : ” Cette partie de moi qui Sais qui exprime la vérité, donnes moi le Verbe, les mots qui reflètent la Sincérité de mon amour pour…” et dès votre réveil sur un papier vierge que vous aurez préparé : noter les mots en vrac , sans juger, sans les interpréter tels que – ils seront vos ingrédients du texte à préparer

    3 – écrivez votre texte dans la Nature, loin des pensées et tâches quotidiennes et tout à fait seule, dans un cadre qui vous détend (rivière, mer, montagne, un arbre, un champ de fleurs) renouez avec la Déesse que vous êtes qui a toujours su trouver les mots et les gestes, faites lui toute la place qu’elle mérite et laissez vous porter par la beauté qui vous environne et vous re-connecte à votre propre beauté intérieure (pensez aussi au Soleil , à la Lune, aux étoiles, quand vous avez vos règles votre sensibilité votre féminité est au maximum)
    Des gestes et rituels complètent très bien des mots
    N’oubliez pas les 5 sens pour “Dire” de manière différente.

  • En tant que professionnel dans l’écriture de discours de mariage, l’écriture des voeux c’est de loin le plus difficile à écrire. Trop codifié dans la forme. Trop intime? Trop solennel?
    Peut être que le mieux est de ne pas trop se mettre la pression sur ce sujet, faire simple au moment de les prononcer devant tout le monde, et lui écrire une lettre qu’il ou elle lira plus tard, sans invités autours. Apres, si l’on souhaite vraiment toucher l’autre, il faut y passer un peu de temps.
    Pour avoir fait le tour de la question, lu des tonnes de voeux, essayé d’en écrire un certain nombre de variantes possibles, et bien tout se ressemble un peu. Alors utilisez vos mots à vous, et ne faites pas trop dans le classique: votre amour est classique mais vous êtes deux personnes uniques. Et c’est toujours de la qu’il faut partir pour rendre ce moment magique.
    Petite astuce proposée: Sur une colonne écrivez ce qui vous rend tous les deux uniques, sur une autre comment pour vivez cet amour et ce qu’il vous apporte, et une troisième ce que vous êtes prete à faire pour lui (peut être que la vous pouvez partir dans des petits délires).
    Si ça peut vous aider…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *