A la recherche de la salle idéale…

Ce que je ne t’ai pas dit, c’est que lors de la demande en mariage, la bague de fiançailles n’était pas le seul cadeau de Monsieur Persée. Oh non !!! Mais avant de t’en dire plus, il faut que je remonte de quelques mois, même quelques années…

Le mariage n’a jamais été un sujet tabou pour Monsieur Persée et moi. Dès le départ, on savait qu’on voulait se marier. Être unis pour le meilleur et pour le pire, et même au-delà.

Mais voilà : petit bémol à notre histoire d’amour. Monsieur Persée n’était pas encore divorcé. Et hors de question pour nous de nous fiancer s’il n’est pas « célibataire ». Du coup, j’attendais le jugement avec une grande impatience. Avril : le verdict tombe ! C’est bon, on peut se lancer.

Bien évidemment, j’ai le droit au couplet de mon amour qui me dit : « Tu sais, je préférerais attendre un petit peu, que tout ça se tasse, que nous ayons le temps de profiter de nous avant de nous lancer là-dedans ». Ce qu’il faut savoir : c’était un bobard, un mensonge, un mytho… Il souhaitait juste attendre notre anniversaire de rencontre pour me demander.

N’étant pas complètement dupe non plus, j’avais commencé à regarder de-ci, de-là, en quête de la salle parfaite, celle qui ferait battre mon cœur. Dans ces cas-là, 1001salles.com devient ton nouveau meilleur ami.

Le problème, c’est que je ne savais pas où nous allions vouloir nous marier. Parce que voilà : moi je viens de l’Oise, lui vient du Val d’Oise. Ses parents habitent en Bretagne. Et nous habitons en Seine-et-Marne. Où chercher ?

Du coup, avec mes grands sabots, subtilement, j’ai tâté le terrain : « Dis-moi mon amour que j’aime à la folie, si un jour, par le plus grand des hasards, on venait à se marier, où est-ce que tu préférerais qu’on se marie ? Non parce qu’un jour je suis tombée par hasard (encore le hasard, sacré lui) sur un site de salles, et je ne trouve pas grand-chose près de chez nous ». La réponse fut sans appel : « Comme tu veux ! ». YES !

Alors on lance les mots-clés, et c’est reparti. Après des heures de recherches, des salles sans charme aucun, du mobilier affreux et des surfaces trop grandes ou trop petites, je tombe sur une page qui me fait vaciller.

abbaye

Une abbaye pas très loin de chez mes parents. L’abbatiale est devenue l’église paroissiale, où l’on célèbre les messes et les mariages… Double YES ! Les photos sont magnifiques… Le lieu a l’air parfait. Et surtout, les sièges de la salle de réception ne sont pas bordeaux. Parce que oui, le bordeaux c’est beau, mais avec le bleu nuit de mon thème…Bof, bof.

Bref, ni une, ni deux, je retourne à la charge : « Dis-donc Chéri, si par le plus grand… (tu connais la suite), qu’est-ce que tu penses de cette salle ? ». La réponse de Chéri est sans appel : « J’adore. ». Triple YES !

Les mois passent. Arrive la demande… Et mon second cadeau. Car Monsieur Persée, en plus de la bague, avait téléphoné au propriétaire pour prendre rendez-vous le samedi suivant. L’excitation est à son apogée. Mais les doutes aussi : les photos étaient peut-être trop flatteuses ?

Eh bien Bride, je peux te le dire. Les photos ne rendaient pas suffisamment justice au lieu. Un coup de cœur. L’abbaye dispose d’un magnifique jardin avec un petit lac, une roseraie du célèbre rosiériste David Austin (comment ça, tu ne le connais pas ??? Ben moi non plus, à l’époque), un verger, une pelouse digne d’un golf. Il y a une maison où nous pourrons dormir, mon futur mari et moi, ainsi que sa progéniture (eh oui, il a 2 petites filles).

Et on pourra se marier dans l’église… si on trouve un prêtre !!! (TAM TAM TAM *musique dramatique*). Mais ça, je te le raconterai la prochaine fois.

Ah oui, et t’ai-je dit que le propriétaire est adorable ? C’est un passionné de son abbaye. Il connait tout un tas d’histoires. Il est extrêmement raffiné, et du coup toute la déco est choisie avec goût. Comme il dit, le lieu se suffit à lui-même (ça ne m’empêchera pas de mettre quelques lampions dans les arbres).

Bon alors, dilemme…

Les contre :

  • Il reste une date au mois de juin.
  • C’est vraiment pas donné.
  • Il faudrait peut-être qu’on regarde ailleurs d’abord ?

Les pour :

  • On peut se débrouiller pour la date, ça va coller.
  • Mes parents sont d’accord pour le budget de la salle. (Eh oui, il fallait bien leur demander, puisqu’ils souhaitent participer.)
  • On a le coup de cœur.

Résultat : ça sera celle-là. Quadruple YES !!!

Allez, rien que pour toi, des photos de mon coup de cœur.

allée bordée d'arbres et lac

pelouses

roseraie

Et toi ma chère Bride, as-tu mis longtemps avant de trouver la salle qui te conviendrait ? Est-ce que c’était un élément du budget mariage qui importait pour toi ? As-tu un véritable flash, ou était-ce plutôt un compromis ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “A la recherche de la salle idéale…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *