La saga de la robe de mariée – 3ème partie

Une fois que j’avais commencé à essayer des robes de mariées, j’ai eu du mal à m’arrêter. En tout, j’ai essayé plus de 40 robes dans 8 magasins différents.

Il faut dire qu’il y a quelque chose de jouissif dans l’essayage de robes de mariées. Peut-être que c’est parce qu’on sait qu’on ne le fera plus jamais. Peut-être parce qu’il y a la pression d’être la plus belle et de choisir la bonne robe. Peut-être surtout parce qu’il est facile de s’habituer au luxe de ces essayages.

Je rentre dans la boutique où des robes toutes plus chères les unes que les autres me jugent depuis leur vitrine. Mille. Deux mille. Sept mille euros pour une robe de mariée. Suis-je vraiment à ma place ici ?

Entrons… On verra bien. On peut juste essayer : ça n’engage à rien, après tout…

Je m’assois sur un joli sofa et je feuillette le catalogue que me tend la vendeuse après m’avoir proposé un café. Je choisis quelques modèles du bout des doigts, sans même me poser la question du prix puisque de toutes façons elles sont toutes hors de prix.

J’entre dans la cabine spacieuse, me déshabille. La consultante, car on ne parle plus de vendeuse, me tend une paire de chaussures et m’aide à me vêtir d’un soutien-gorge bustier et d’un jupon. J’ai sur le dos l’équivalent d’un mois de RMI et pourtant je ne suis toujours pas habillée… On nage déjà à la limite de l’absurdité.

Mais je n’ai pas trop le temps de m’y attarder, voilà déjà ma consultante qui arrive avec les robes que j’ai sélectionnées, énormes dans leurs housses pleines de promesses. Il y a un coup de main à prendre pour les enfiler, mais je prends vite le pli. Je lève les bras et plonge la tête la première dans les multiples épaisseurs de tulle, de satin et de dentelle. Je jette un premier coup d’oeil à mon reflet dans le miroir pendant qu’on lace et qu’on boutonne dans mon dos. Je me sens telle une Marie-Antoinette moderne.

Puis c’est le moment de me montrer. Mes amies attendent de l’autre côté qu’on ouvre le rideau pour me dévoiler. Me voilà maintenant une star de cinéma. Elles sont là pour moi, c’est mon jour. C’est étrange et bien agréable. Elles regardent, elles débatent, elles ouh-ent, elles ah-ent, elles waou-ent, elles bof-ent.

Tout ce luxe est une expérience tellement loin de mon quotidien habituel. Les prix qui s’affichent me tournent la tête. J’en arrive à me dire que 90 euros pour un jupon, ce n’est si pas cher. Après tout, j’envisage bien de mettre des milliers d’euros dans une robe. Alors 90 euros de plus… Tout est relatif, dirait l’autre (qui ne devait pourtant pas parler de robes de mariées…).

Mon budget de 500 euros me semble maintenant bien ridicule…

Et toi, tu as apprécié le luxe des essayages de robes de mariées ? Est-ce que le budget que tu t’étais fixé au départ a tenu le coup ?

Tu as loupé le début ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “La saga de la robe de mariée – 3ème partie”

  • Et bien en fait… Non. Le luxe des essayages hors de prix ne m’ont pas plu, précisément parceque ce n’étais pas dans mes moyens. Et quand je me suis surprise à commencer à avoir l’idée de déprimer parceque je n’avais pas de quoi de me payer une tenue Delphine Manivet où la simple jupe coûte plus de 2 fois ce que je gagner mensuellement… J’ai trés rapidement dit stop. Au final, je n’aurais essayé que 5 ou 6 robes. Et j’ai fini par choisir la 1ere que j’avais essayé 🙂

  • Je ne suis pas allée dans les boutiques de luxe : mais comme en ne s’en lasse jamais, j’ai prévu de retourner faire des essayages avec ma meilleure amie qui n’avait pas pu etre présente.
    Mais après le mariage. Etre une princesse ? On ne s’en lassera jamais !!

  • Oh que oui, je me suis habituée, j’en referais même bien après, juste comme ça …

    Même si dans aucune robe, je ne me suis sentie moi-même, ce qui m’a amenée vers la solution que vous connaissez. Ce qui est de plus bien plus proche de mon budget !

  • Pour ma part j’ai adoré les essayages. Tout le monde est au petit soin. Il faut dire que dans ce type de boutique les matières sont magnifiques, et on se laisse vite convaincre. Je n’avais pas pensé mettre aussi cher dans ma robe (j’ai eu de la chance c’est ma maman qui me l’a offerte) mais en tant que fille et petite fille de couturière spécialisée en robes de mariée, la qualité des tissus et les finitions étaient très importantes pour nous.

  • J’ai agrandi au dessus d’un magasin de robes de mariées (magasin de ma grand-mère) alors j’ai des idées très arrêtées sur ce que je veux et bien sûr, ça a un prix. Je me suis quand même fixée un budget, une coupe, des matières mais surtout pas de créateurs. J’avoue ne pas aimer les créateurs/trices « à la mode » de toute façon.

    Je vais samedi faire des essayages avec ma témoin, j’espère trouver mon bonheur… La première fois j’ai adoré ! une princesse, ou une poupée que l’on habille de soierie !

  • En me précipitent d’avoir essayé qu’une seule robe sans ma témoin, me voilà dans une situation très mal; car après l’avoir retenue par un acompte, elle ne plait pas du tout a ma témoin. Je suis retourné dans cette boutique de luxe en expliquant que je ne voulais plus retenir la robe et bien entendu de me restituer mon acompte. La patronne du magasin a refusé de me rendre mon argent,et d’essayer d’autre modèle qui sont trop cher .Je commence bien mon mariage:((

  • J’ai pris rdv avec des pieds de plomb, moi qui suis tjs en jeans et bottines… mais au final, j’y ai pris bcp de plaisir 🙂
    Je suis tombée sur des vendeuses super sympa (sauf l’avant dernière qui ne sortait aucune robe du style que j’avais demandé… donc évidmt rien ne me plaisait… et elle trouvait que j’avais des idées « trop arrêtées » grrrr).
    Au final 2 coups de coeur : la première du premier magasin (et oui, une vendeuse à l’écoute et le style que je voulais à la base qui me va) et l’unique robe essayée dans le dernier magasin… Les deux robes sont du même style, de la même marque et dans la même matière… 😀 J’ai mis un acompte sur la dernière… j’en ai fait des cauchemars en me disant que j’aurai du aller revoir la première avant de me décider… j’ai aussi failli rappeler le magasin pour dire « attendeeeeeeeeeeez, ne commandez pas tout de suite » mais au final non, je l’aime, maman l’aime, mes témoins l’aiment…
    et voilà, fini l’essayage …

  • Chère Mme Dentelle,
    Vos aventures d’essayages de robes de mariée m’ont fait rire aux éclats !!! En ce qui me concerne, je savais déjà exactement ce que je voulais :: du chic, du sobre, pas de bustier et une looooonnngue traîne !!!!! Du coup, en me promenant avec ma Maman, avant que M Blond ne fasse sa demande (je suis très optimiste !!!), nous sommes entrées dans LA boutique qui me fait rêver depuis l’enfance !!! Et en discutant avec la jeune vendeuse et en regardant les modèles présentés, celle-ci m’a orientée vers LE créateur qui avait forcément créé la robe de mes rêves ! ça n’a pas loupé : elle a ouvert le catalogue, tourné 3 pages et ELLE nous est apparue comme une évidence… Bref, quand M Blond s’est (enfin) décidé a demandé ma main, j’ai couru dans la boutique voir si ma robe y était toujours !!! Je l’ai essayé : parfaite !!! Et en plus, comme c’était la fin de la collection, elle était à -20% !!! Bon, le mariage est dans plus d’un an, mais je la veux !!! Ce sera celle là et pas une autre !!!!! Ma Maman était aux anges : pas besoin de faire des centaines d’essayages ( je suis difficile de nature !) et la robe rentrait largement dans le budget fixé ! Etant donné que je suis fille unique, ma Maman a insisté pour m’offrir la robe et donc avait fixé un budget assez, voire même très, large (3000€ hors accessoires..).
    J’en aurai bien essayé d’autres mais je me connais, quand j’ai une idée en tête, je suis assez bornée !!!!
    Il ne me reste plus qu’à trouver le accessoires : voile, chaussures, lingerie…. Bref, encore quelques essayages en vue quand même !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *