Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis

Madame Frimousse et M. Jack se sont rencontrés il y a 4 ans grâce à un ami commun. Après une soirée et un pari réussi (pour lui), ils ont très rapidement sympathisé. Une nuit à la belle étoile a ensuite fini de les convaincre qu’il fallait tenter leur chance…

Après un emménagement ensemble assez rapide, l’adoption d’un deuxième chat et quelques mois passés à profiter l’un de l’autre, M. Jack a dû partir à l’autre bout de la France pour son travail. Après un an et demi à se voir presque tous les weekends, c’est le temps des retrouvailles. Puis, rapidement, Mme Frimousse a l’opportunité de partir aux États-Unis avec son travail… Mais, cette fois, pas question qu’ils se séparent ! Il lui fait alors la plus belle preuve d’amour qui soit et il décide de la suivre sans hésitation. Il en profite pour faire sa demande en mariage lors d’un weekend surprise totalement magique à Londres (sa ville préférée).

Leur mariage s’est ainsi déroulé en deux temps. Tout d’abord, une cérémonie civile en février 2015 avec leurs familles et amis les plus proches, par une matinée pluvieuse mais riche en émotions, quelques photos entre deux averses et un repas au restaurant avec vue sur la mer. Puis le départ aux États-Unis en avril 2015 et toute l’organisation à distance que ça entraîne, pour finir par leur « vrai mariage » en avril 2016 chez eux dans le Sud de la France. Au programme de ce beau weekend de 3 jours : une cérémonie laïque personnalisée, de petites touches à l’américaine et de nombreuses surprises.

Place maintenant aux images de ces instants magiques…

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (1)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (2)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (3)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (4)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (5)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (6)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (7)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (8)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (9)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (9b)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (10)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (11)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (12)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (13)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (14)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (15)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (16)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (17)

Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis (18)

Photos : famille et amis des mariés

Toutes mes félicitations !
Je laisse maintenant la jolie mariée te donner les détails de cette journée…

Mon mariage en quelques mots

Les préparatifs, un an avant

Dès la demande en mariage en janvier, il a fallu s’organiser très rapidement. Je voulais à tout prix régler le plus de détails possibles sur place avant de partir, en avril, l’esprit tranquille. Ainsi, nous n’avons eu qu’à renvoyer des mails fréquemment pour ne pas se faire oublier et pour régler les derniers détails.

Tout d’abord, il y a eu une journée essayage de robes de mariées, entourée de ma maman, de ma belle-maman et de mes meilleures amies, quelques jours avant le mariage civil. Après 3 robes essayées et sur les conseils de la vendeuse, c’est le coup de cœur (et les larmes) pour ma précieuse, une robe de princesse mais qui reste simple (si, si c’est possible). Quelques essayages dans d’autres magasins ont suivi mais, c’était trop tard, j’avais trouvé ma robe.

Ensuite, sur une journée, nous avons visité 4 lieux, présélectionnés sur Internet parmi les trop chers et les beaucoup trop chers (ha le sud !) ceux qui étaient à peu près dans notre budget avec un traiteur (que l’on ne gardera malheureusement pas). Puis vient, évidemment, la visite d’un 5e lieu (« Regardez ce que vous pourriez avoir pour un peu plus que votre budget initial (le double en fait) ») et le gros coup de foudre qui nous fait oublier tout le reste. Une discussion en famille et une offre qui ne se refuse pas de la propriétaire et, c’était signé, nous avions notre château de rêve pour 3 jours.

S’en sont suivis quelques devis de traiteurs, dont un qui nous convenait et un contact qui passait vraiment bien avec la commerciale. Une dégustation, sans pression, a terminé de nous convaincre et, là encore, c’était dans la boite. Pour le DJ, un seul nous proposait à la fois une animation musicale pendant le vin d’honneur et l’animation de la soirée pour un budget raisonnable. La rencontre se passe bien donc, là aussi, ça a été plutôt vite. Pendant l’année, la communication s’est avérée plutôt difficile mais au final tout s’est arrangé les derniers jours.

Et enfin pour finir, la décoration… Qui dit mariage à (grande) distance dit impossibilité de réaliser nous-mêmes notre décoration. Frustrant mais en même temps rassurant avec mes deux mains gauches. Nous avons rencontré 3 décoratrices qui nous ont toutes plu mais une seule nous a vraiment écouté et nous a établi un devis qui correspondait à notre budget. S’en sont suivis des dizaines de mails échangés pendant l’année, pour mettre au point la déco de nos rêves. J’ai eu la chance d’avoir trouvé une perle, Lucie, qui m’a écoutée, conseillée et qui a respecté toutes mes envies. Grâce à Pinterest et à de nombreux PowerPoint, j’ai pu lui expliquer ce que je voulais et elle a su parfaitement réaliser tout ce que j’avais imaginé, du bouquet de la mariée aux centres de table, en passant par le plan de table ou la papeterie.

Les deux dernières semaines

Nous avions choisi de rentrer deux semaines avant le mariage, d’une part pour profiter de nos familles et amis après un an à l’étranger mais aussi (et surtout) pour régler les derniers détails du mariage.

Première mauvaise nouvelle, la commerciale du traiteur avec qui j’ai réglé tous les détails au cours de cette année ne pourra pas assurer notre mariage. Du coup, nous rencontrons la nouvelle personne qui va s’occuper de notre mariage une semaine avant, au château. Beaucoup de choses se compliquent et il faut rediscuter de nombreux points, notamment le fait qu’on veuille la cérémonie à l’intérieur et pas à l’extérieur, par peur du mauvais temps (qui nous donnera malheureusement raison), ou encore le devis qui change pour des raisons obscures, ce qui est légèrement stressant. Mais, au cours de cette visite, nous retrouvons également tous les autres prestataires et tout se déroule plutôt bien. Il faut également réaliser des retouches en urgence de ma robe (la vie aux États-Unis et ce que ça implique…) mais ces deux semaines sont surtout placées sous le signe des retrouvailles et de nos enterrements de vie de jeune fille et de jeune garçon respectifs.

Le weekend du mariage

Le vendredi, nous embarquons pour le château avec toutes nos affaires. Nous retrouvons la propriétaire à 10 heures, elle nous remet les clés et le château est à nous. Nos amis arrivent petit à petit et on profite de les retrouver autour d’un café, puis d’une coupe de champagne. Les garçons profitent du spa, pendant que les filles papotent. Entre temps, le traiteur livre tout le mobilier pour le lendemain. On se retrouve tous autour de la table de la cuisine pour manger une pizza et faire des jeux. Et c’est parti pour une bonne nuit de sommeil en amoureux.

Le samedi matin, on triche un peu et on se lève de bonne heure, avant tout le monde, pour petit-déjeuner tranquillement. Ensuite, un dernier bisou et on ne se reverra plus jusqu’au début de la cérémonie laïque. Sabrina, ma super coiffeuse/maquilleuse arrive avec une de ses collègues pour nous coiffer et nous maquiller mes 5 demoiselles d’honneur, ma maman et moi ! Du boulot en perspective. Mais avec une organisation hors pair tout roule.

Pendant ce temps les garçons gèrent (avec l’aide de mes demoiselles d’honneur, encore merci les filles) l’arrivée du traiteur et du DJ, qui ne se déroule pas vraiment comme prévu. On avait pour objectif de faire le vin d’honneur dehors mais, avec ce mauvais temps, il faut utiliser notre plan B et le faire à l’intérieur. Envolé le vin d’honneur champêtre, un gros coup dur mais le futur marié a géré ça comme un chef.

Le temps file à une vitesse folle. Mes demoiselles d’honneur m’aident à enfiler ma robe et se dépêchent de rejoindre les garçons d’honneur, le futur marié et nos parents, pour organiser le départ du cortège. En échange, mon père et les enfants d’honneur me rejoignent pour préparer notre entrée. Je vois les invités arriver par la fenêtre et j’aperçois même mon futur mari.

Les premières notes de la musique d’entrée retentissent et, c’est parti, je pleure déjà. Mon père m’aide à me reprendre et c’est parti pour notre entrée. Enfin presque, la musique de mon entrée ne marche pas et je vois arriver Lucie, la décoratrice, paniquée pour me demander quoi faire. Je lui dis de dire au DJ de relancer la même musique, m’énerve pendant 10 secondes puis relativise, c’est à mon tour de rentrer au bras de mon père et dès que je vois mon futur mari au bout de l’allée (qu’il est beau, et je re-pleure), tout est oublié.

Nous avions demandé à nos plus proches amis de faire des discours totalement surprises et personnalisés et à notre maitre de cérémonie/amie de gérer tout ça. Nous n’avons pas été déçus : beaucoup d’émotions et de rires au rendez-vous. Nous échangeons nos vœux, écrits au cours de l’année écoulée, un bisou et, ça y est, nous sommes mariés !

Après ça, on enchaîne rapidement avec les photos de groupe et on lance le vin d’honneur, qui se déroule très (trop) vite puisque nous avions décidé de faire nos photos de couple à ce moment-là. Nous retrouvons nos invités une vingtaine de minutes avant le début du repas, j’organise rapidement le lancer de bouquet et il est temps de passer à table.

Le repas se déroule parfaitement avec trois animations surprises réalisées par nos amis : le jeu des points communs qui a donné du fil à retordre à mon mari, un quiz sur nous qui a donné lieu à une compétition acharnée entre nos familles et amis et pour finir la grosse surprise de la soirée : un PowerPoint à la « amicalement vôtre » qui se termine sur une vidéo de nous en train de danser (honteusement). Les lumières se rallument et on découvre un flash mob où tout le monde connait la chorégraphie de « Single Ladies » de Beyoncé. Un moment incroyable avec encore une tonne d’émotions.

La soirée est lancée, le DJ assure comme un chef et nos invités ne quittent la piste de danse que pour aller prendre des photos au photobooth. Finalement, la soirée ne s’arrêtera que vers 5 heures du matin par un mémorable « We are Young » de Fun chanté à tue-tête par les irréductibles. Tout est passé trop vite mais ce fut une journée incroyable.

Le lendemain, nous nous réveillons (difficilement) vers 9 heures. Nos parents sont déjà à pied d’œuvre pour mettre en place le pique-nique/brunch qui est censé accueillir tous les invités à midi. Là encore, pour cause de mauvais temps on décide d’installer le pique-nique, par terre, dans la salle du château. Tous les invités ont trouvé que c’était une super idée et certains ont même cru que ça avait toujours été décidé comme ça ! Merci encore à nos parents pour ce merveilleux brunch, qui était exactement comme je l’avais imaginé.

Puis, petit à petit, les invités s’en vont. Nos amis nous aident à tout nettoyer et nous rendons les clés. On part pour l’hôtel dans lequel nous avions réservé une chambre pour ne pas être trop brusquement de retour à la réalité et c’est devant un plat de sushis que  nous terminons ce merveilleux weekend en se remémorant tous les bons moments, la larme à l’œil. Trois jours plus tard, nous sommes de retour de l’autre côté du globe, mariés et heureux.

Le budget du mariage

22 000 € pour 80 adultes et une dizaine d’enfants pour 3 jours. Tous les frais, sauf les tenues et le traiteur, ont été divisés en 3 entre nos parents respectifs et nous, et chacun a payé le traiteur pour ses invités.

  • La location du château : 8 500 € pour 3 jours
  • Le traiteur : 8 500 €
  • La décoration : 1 500 €
  • La photographe (du début des préparatifs au début de la soirée) : 1 500 €
  • Le DJ/groupe : 800 €
  • La tenue de la mariée (offerte par ma maman) : 1 000 €
  • La tenue du marié : 300 €
  • La coiffure et le maquillage : 150 €
  • Le brunch (offert par nos parents) : 500 €

Ce que je referais

Tout mais surtout :

  • Confier l’organisation de la cérémonie à nos amis et garder la surprise des textes écrits jusqu’au dernier moment.
  • Écrire nos propres vœux.
  • Choisir un lieu magique et en profiter pour passer un weekend avec tous nos amis.
  • Laisser l’organisation des animations à ma super témouine et lui laisser carte blanche pour nous surprendre.
  • Convaincre nos demoiselles et garçons d’honneur de tous s’habiller pareil, à l’américaine, c’était trop beau !
  • Nous découvrir au début de la cérémonie.
  • Faire un brunch le lendemain pour profiter un peu plus de ceux à qui on n’a pas eu le temps de beaucoup parler.
  • Ne pas rentrer tout de suite à la maison.

Ce que je ne referais pas

  • Me laisser submerger par le stress des derniers jours et des dernières heures.
  • Ne pas demander au DJ de vérifier que les musiques de la cérémonie fonctionnent.
  • Ne pas confier la gestion des baby-sitters a quelqu’un de bien défini, gros cafouillage de la soirée.

Mes prestataires préférés

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



8 commentaires sur “Le mariage de Mme Frimousse entre la France et les États-Unis”

  • Salut encore bravo!!

    Peux-tu m’en dire plus sur le cafouillage dans le baby sitting!! Ton expérience m’intéresserait beaucoup. Merci pour ton retour.

    • Nous avions 2 baby sitters mais on n’a pas pensé à donner des directives aux parents ou à désigner quelqu’un pour passer le relais aux baby-sitters quand elles sont arrivées. Du coup les enfants couraient partout pendant un certain temps avant que je charge une de mes témoins de s’en occuper plus sérieusement. On avait aussi prévu des jeux et des dvd mais personne ne s’est occupé de leur donner vu que je n’avais pas spécifiquement dit à quelqu’un de le faire… Je pensais que ca se ferait spontanément mais non il vaut mieux charger quelqu’un spécifiquement de la mission 🙂

  • Quelle joie de tomber sur ton article et de s’apercevoir sur les photos que c’est également là que nous souhaitons nous marier en 2018! On a eu un vrai coup de coeur, rien à faire on ne trouve aucun endroit aussi beau 😉 Tu t’en es très bien sortie pour le budget… Nous pour 50 personnes les devis sont au-delà de 30 000… Est ce la saison qui fait une telle différence?

    • Merci! Oui nous aussi nous avons eu un énorme coup de cœur et difficile de changer d’avis après ça! Je pense que la différence de prix est plutôt due au fait que quand nous avons réservé (en Février 2015) les rénovations étaient toujours en cours et la propriétaire commençait à peine à le louer. Je pense que maintenant elle s’est vraiment rendue compte du potentiel de son château…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *