Mon mariage gascon en “La” majeur : direction le Sud-Ouest !

Et voilà, c’est parti pour le loooong récit du jour J. Mais commençons d’abord par le début, c’est-à-dire la fin des préparatifs et notre départ pour l’autre bout de la France.

Road trip

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Si tu te souviens bien, nous habitons en Franche-Comté et avons décidé d’organiser le mariage dans la région natale de Monsieur Synthé, le Gers ! Le costume de Monsieur a été acheté à Nancy, ma robe pour l’église à Reims, ma robe pour la mairie à Paris. Et nous avons fabriqué la quasi totalité de la décoration. Voici donc ce que nous devions transporter :

  • 220 photophores,
  • une centaine de verrines transparentes,
  • 25 vases transparents pour faire office de centres de table,
  • 3 grands tableaux devant servir de plan de table,
  • un peu plus de 80 roses en papier,
  • 80 sacs lumineux,
  • le livre d’or,
  • nos menus,
  • du tulle,
  • des kilos de dragées et leurs contenants,
  • des leds à foison,
  • des bougies chauffe plat,
  • un étui à violon retapé par Monsieur (notre urne),
  • du petit matériel : masking tape, stylos, petit cartons marque place, mini pinces à linge, des cartes et des enveloppes, des confettis notes de musique (noir et dorés !),
  • les cadeaux des témoins,
  • quelques kilos de comté et de saucisse de Morteau fumée pour le “Candy Bar”,
  • nos habits de lumière,
  • chaussures et accessoires.

Et j’en oublie très probablement dans la bataille. Tout ça à récupérer à gauche et à droite, pour les habits, et à transporter du Nord Est au Sud Ouest. Sachant que nos voitures respectives tiennent plus de la petite voiture de ville que du monospace. Autant dire : mission impossible !

De l’organisation !

Pourtant, l’organisation c’est pas exactement mon fort. Je suis plutôt du genre à m’y prendre à la dernière minute, le tout en râlant parce que ça ne va pas le faire. Je dois dire que l’année de préparation du mariage, je me suis surpassée ! Je pense que je n’atteindrais plus jamais ce niveau d’organisation de ma vie.

Le problème de transport de la déco en plus de nos habits de lumière et de nos valises pour 15 jours, je l’ai anticipé assez longtemps à l’avance. Ce qui fait que, quand les parents de Monsieur Synthé sont venus nous rendre visite en juin 2015 (le mariage était prévu en septembre), nous leur avons préparé quelques cartons de déco déjà prêts qu’ils ont pu emporter et stocker chez eux en attendant le jour J. C’est ainsi que les photophores, verrines, vases, quelques dizaines de fleurs  et un peu de petit matériel sont partis avant nous. Heureusement qu’ils ont pu nous rendre ce service. Leur voiture était pleine quand ils sont repartis de chez nous !

Récupération et transport des habits

Le costume de Monsieur Synthé a été récupéré à l’occasion d’un weekend passé à Nancy et stocké chez nous. Comme j’avais interdiction de le voir et que la vendeuse lui avait conseillé de laisser la house ouverte pour éviter tout froissage, une pièce de notre appartement m’a été interdite pendant 2 mois ! Ma petite robe civile que j’aime toujours autant, je l’ai récupérée sans trop de difficultés à Paris, si ce n’est le stress du transport en TGV. Par contre, ma robe du jour J, ça a été plus compliqué ! Le jour où j’étais censée la récupérer, elle n’était finalement pas prête ! La couturière l’avait trop raccourcie ! Sauf que je n’avais pas prévu de refaire un aller-retour à Reims avant le jour du mariage ! Heureusement mes parents n’habitent pas très loin de Reims et ma mère a pu se charger de récupérer ma robe. Je ne te dis pas le stress de ne pas avoir pu la réessayer ! D’ailleurs je reste persuadée qu’elle était encore trop courte… Enfin… On ne va pas réécrire l’histoire. Ce sont donc mes parents qui ont eu la lourde charge de stocker et transporter ma robe jusque dans le Sud ! Et heureusement ! Même si je n’ai pas choisi une robe de princesse, la robe et sa housse prennent beaucoup de place et nous aurions eu du mal à tout transporter en bon bon état…

Le jour du grand départ

Nous avons pris 15 jours de vacances pour le mariage. Nous sommes partis le vendredi, une semaine avant le mariage pour pourvoir tout préparer tranquillement sur place et avons profiter d’une semaine après le mariage pour nous remettre de tout ça. Le jour du départ, j’ai profité d’avoir ma journée de libre pour passer chez l’esthéticienne pour un soin du visage et une pédicure. Pourquoi que la pédicure ? Parce qu’à une semaine du mariage, j’avais peur que la manucure ne tienne pas. J’ai donc attendu le dernier moment pour mes mains ! En revanche, Monsieur Synthé travaillait.

Nous sommes donc partis le soir après que Monsieur Synthé soit rentré du travail. Nous avons chargé une de nos voitures et avons réussi à y faire rentrer toute la déco qu’il nous restait, ma robe civile et le costume de Monsieur, les kilo de dragées, comté et Morteau, ainsi que nos valises pour 15 jours, tout mon maquillage, mes nombreuses paires de chaussures, celles moins nombreuses de Monsieur, mes accessoires… Une partie de “Tétris” en somme.

Bagages

Crédits photo (creative commons) : Tookapic

Tout est rentré, difficilement mais tout est rentré. Outre le fait d’arriver à tout caser dans la voiture, la difficulté venait surtout du fait qu’il fallait tout entasser mais sans froisser nos habits, sans écraser mes fragiles fleurs en papier, etc… Je dois t’avouer que l’ambiance était relativement tendue quand nous avons enfin réussi à partir, avec 2 heures de retard sur nos prévisions… Heureusement les 7h30 de route nous ont laissé tout le temps de laisser retomber notre mauvaise humeur. C’est quand même dommage de partir en expédition pour se marier, en se boudant mutuellement !

Tu te demandes peut-être pourquoi nous avons pris une seule voiture ? Il aurait sans doute été plus simple d’utiliser nos deux voitures mais je trouvais dommage d’être chacun seul dans une voiture alors que nous partions nous marier !

Après quelques heures de route, vers 2h du matin, nous sommes donc arrivés chez mes beaux parents, dans le Gers. Épuisés mais heureux, prêts à s’attaquer aux derniers préparatifs avant de pouvoir enfin savourer Notre Grand Jour ! Ou plutôt Nos Grands Jours dans la mesure où le mariage a duré du vendredi au dimanche…

Je reviens te raconter notre semaine de préparatifs très vite ! Et, promis, le récit du Grand Jour suivra vite !

Et toi ? Te maries-tu près de chez toi ? Vas-tu monter une expédition pour tout transporter ? En règle générale, comment comptes-tu t’organiser ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



3 commentaires sur “Mon mariage gascon en “La” majeur : direction le Sud-Ouest !”

  • Tu me transporte un an en arrière quand on a ramené la majeure partie de notre déco dans le sud ouest. J’ai été ultra chianye avec ma robe ce qui a aussi donné lieu à une bouderie occultée par les 6h30 de route 🙂

  • Alors nous on s’est mariés chez mes parents soit à 700km de chez nous. Par contre j’avais joué à fond la carte “achats sur internet et livraison directement chez mes parents” qui nous a permis de ne pas avoir besoin d’un semi remorque pour le trajet :-). Quand j’ai vu le nombre de cartons qui nous attendaient en arrivant, j’ai compris que j’avais bien fait car dans la voiture ça aurait été serré…

  • Ahaha ça me rappelle des souvenirs aussi: on est partis du sud-est pour aller vers le nord-ouest avec notre petite voiture chargée à bloc!
    Pour la déco, on avait anticipé au mieux en transportant les pompoms pas encore dépliés par exemple (et mes parents étaient ravis de participer au dépliage des pompoms, hum, hum…). Pour le vin on avait fait livrer chez mes parents et pour les dragées on les a prises dans un magasin à côté de chez eux.
    On a même réussi à embarquer notre petite tente et nos duvets pour le retour après le mariage: on est redescendus en prenant notre temps pour visiter les chateaux de la loire en camping. Cette petite semaine improvisée après le mariage était la meilleure lune de miel possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *