Je ne veux pas être sans emploi le jour du mariage

Hé oui, tu l’auras peut-être deviné en lisant le titre, Mlle Loco n’a pas eu son concours de professeur des écoles.

Again.

Cela fait 3 fois que je tente désespérément de faire comprendre à ces messieurs à quel point je suis FAITE pour ce métier, à quel point j’en suis convaincue au fond de moi, à quel point j’admire ce métier où l’on se remet toujours en question, où aucun jour ne ressemble jamais à un autre.

Je ne me suis jamais vue faire autre chose.

Et pourtant, encore une fois, le concours, son stress, le jury intraitable, ont eu raison de moi. Et en voyant mes notes (dont une était éliminatoire) je me suis dit que cela ne pouvait plus continuer. Que je ne méritais pas ça. J’ai mis les préparatifs du mariage entre parenthèses pour réviser, et également toute vie sociale, pendant plusieurs mois. Tout ça pour ça !

C’est donc décidé, je tourne la page.

Plus facile à dire qu’à faire, surtout sur le coup de la colère. Comme je te l’ai dit, je ne m’étais jamais imaginé faire autre chose. Bien sûr, entre deux concours ratés, j’ai trouvé ce job d’animatrice que j’adore aussi. Mais mon CDD se terminait le 10 août. Et je t’avoue qu’avec mon master, j’ai envie d’une paie un peu plus conséquente. Et un job avec un peu plus de responsabilités. Même si j’ai rencontré des collègues géniales et qu’elles vont beaucoup me manquer, j’ai décidé de prendre un virage à 200% professionnellement et de voir ce qui peut s’offrir à moi.

Alors, tu me diras, c’est bien tout ça, Mlle Loco, de ne raconter ta vie et tout… Mais c’est quoi le rapport avec ton mariage ?

Hé bien, figure-toi qu’au début je me suis dit que ce n’était pas plus mal, d’être au chômage 1 mois 1/2 avant le mariage. J’aurais le temps de m’occuper des préparatifs, toussa, toussa.

Mais rien du tout : rédaction de cv, de lettres de motivation, recherche d’offres d’emploi ; ça me prend un temps fou !

Et surtout, surtout… J’ai honte.

C’est bête hein, mais depuis que j’ai rempli le dossier de mariage, et notamment la petite case « profession », je n’arrête pas de m’imaginer le passage devant le maire… Et quand je l’entends dans ma tête dire (et écrire, forcément) : « Voulez-vous épouser Mlle Loco, sans emploi », ça me fait carrément mal au bide.

Voilà, c’est ça mon gros souci du moment. Je sais que c’est idiot en plus, mais c’est plus fort que moi : je mets toute mon énergie du moment à trouver quelque chose qui me plaise pour éviter cette phrase qui me ferait trop honte le jour J…

J’aurais juste aimé être posée professionnellement et fière de ce que je fais avant de me marier. J’étais tellement sûre que cette fois-ci serait la bonne ! Alors, je ne peux pas m’empêcher de me lancer à corps perdu dans cette recherche.

Mais en même temps j’ai reçu tellement de soutien de la part de mes proches, qui sont tellement confiants quant à mes capacités à rebondir (maintenant ou dans plusieurs mois d’ailleurs), que je commence à toucher du bout des doigts la vérité : en vrai, j’ai déjà tellement de chance d’avoir trouvé celui qu’il me faut pour me tenir la main le restant de mes jours, avec qui je vais construire une famille.

Que ma vie professionnelle en champ de bataille, c’est quand même pas si grave.

mariee sans emploi

Crédits photo : Mastin Studio

Je sais.

Et toi ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



67 commentaires sur “Je ne veux pas être sans emploi le jour du mariage”

  • Je te comprends, j’étais sans emploi le jour J, après des années à travailler dur pour avoir le métier de mes rêves.

    Au final, je n’ai pas eu honte, je pensais à autre chose ce jour là. Ce n’est pas par rapport aux autres que j’ai cru que j’aurai eu honte, car le regard de mes invités sur moi et sur mon mari était seulement bienveillant. Mais c’est de mon jugement à moi que j’avais honte, paradoxalement, car j’avais cette idée depuis nos fiançailles que le jour du mariage, nous aurions TOUT réussi.
    Mon chéri lui ça y est, il est ingénieur et il a un job.
    Moi pas. Je suis mariée depuis 2 mois et demi et je suis toujours à la maison, une petite femme au foyer comme je n’ai jamais rêvé d’être.

  • Je me retrouve bcp dans tes paroles. Sauf pour le côté sûre de ce que je voulais faire. Mais cependant, quand j’ai du me résigner à noter « sans emploi » ça m’a fait mal au bide. Et le jour du mariage je l’ai entendu, avec tout les reproches que je peux MOI me faire à moi-même. Même si je l’ai oublié la seconde d’après =)
    Bon courage pour ce changement et cette recherche. J’ai la chance d’avoir trouvé depuis et ce grâce au mariage =D

    • Grâce au mariage ? C’est vrai ? Figure toi que j’y pensais ? Que t’a-t-on offert comme opportunité si ce n’est pas trop indiscret ?

      • Oh on ne m’a rien offert, mais je fais de l’infographie par passion depuis des années, et ayant réalisé toute la papeterie de notre mariage, et ayant aidé des bride to be sur un forum je me suis dis pourquoi pas =)
        Du coup j’ai lancé Jolis Jours (et même super Melle Dentelle m’a fait confiance pour participer au projet Papeterie Dentelle =D).
        Et toi ? A quoi pensais-tu ? =)

        • La classe ! Moi j’adorerai faire de la déco de mariage mais je ne me lancerais pas dans ça tout de suite ; on a comme projet de faire un petit dans les prochains mois donc c’est pas très compatible avec un lancement d’entreprise… Mais plus tard… pourquoi pas ?

  • Je suis désolée pour ton concours. Une amie a moi l’avait manqué aussi plusieurs fois et elle l’a eu dans le système privé, peut etre cela peut il etre une solution pour toi.
    concernant ton dossier, je comprends que le « sans emploi » ne te plaise pas. mais pourquoi ne met tu pas étudiante? après tout si tu étais à l’iufm ou en master jusqu’en juin, tu as encore droit à ton statut d’étudiante. et puis les gens n’iront pas voir si tu as repris le chemin de la fac en septembre… enfin ça c’est vis à vis du regard des gens que tu peux le faire.
    vis à vis de toi même c’est plus compliqué je le comprends bien.
    bon courage pour ta recherche d’emploi et de nouvelle voie

    • Oui, le privé on m’en a beaucoup parlé aussi… Mais là j’ai juste envie de changement… Et je me rends compte que c’est possible alors c’est bien ^^

      • Ma cousine aussi était allée dans le privé. Elle ne se voyait pas faire autre chose. Comme toi, c’était soit une seule note éliminatoire, soit plantage à l’oral. Au début, elle avait un statut d’instit puis elle a eu le courage plusieurs années après de passer le concours de professeurs des écoles dans le privé. Elle ne l’avait dit à personne. Pas même à ses parents. Elle a eu. 🙂
        Maintenant, son école vient d’être sous contrat avec l’état…

        L’échec c’est dur, c’est difficile à encaisser et parfois sur le coup de la colère on est tenté de baisser les bras.
        Les concours sont toujours injustes et ne reflètent pas forcément le niveau et l’envie. Ils peuvent nous démolir, nous faire douter, changer même durablement notre caractère. Je sais de quoi je parle .
        Mais ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. Aussi dure que puisse être cette expérience (déjà, à partir de maintenant, tu ne dois plus parler d’échec 🙂 ), tu vas trouver la force de rebondir et trouvais le métier qui te convient en t’éclatant encore plus. J’en suis certaine.

        Et pour rebondir sur les réflexions des autres: le jour de mon mariage, le maire a fait un tel laïus sur le courage que nous avions de nous marier en temps de crise, qu’à nous 2, nous lancions un signe d’espoir aux autres (mais aussi à mon avis la consommation française vu ce qu’on nous plume lors d’un mariage) blabla… qu’il n’a jamais parlé de nos professions. Du coup, j’ai découvert le lendemain du mariage que je m’étais mariée en tant qu’étudiante alors que je bossais depuis 7 mois.

        Bon courage 🙂

  • Oh je suis désolée pour toi!
    Mais je pense que tu as pris la bonne décision, j’ai vecu un gros échec à la fac (j’étais presque en dépression) mais j’ai rebondi j’ai repris mon année de licence dans un domaine un peu différent et je l’ai eu avec une mention Bien aujourd’hui je fini mon master et je suis très heureuse dans ce que je fais et beaucoup d’opportunités se sont offertes à moi. Je sais comme c’est difficile de renoncer au chemin que l’on s’était tracé mais une déviation peut apporter beaucoup de satisfaction, promis!

  • Tu as déjà renvoyé ton dossier ?

    Je ne suis pas catégorique mais je pense qu’on te demande ta profession, pas ton emploi actuel. Parce que qui dit que deux jours avant le mariage tu ne vas pas trouver un autre contrat ?

    je pense donc que tu peux inscrire « animatrice » sans que ce soit un problème.
    Et puis honnêtement, personne n’ira vérifier et tu n’as aucun justificatif à donner.

    Si tu te maries dans une petite mairie, va les voir, ils accepteront peut être de changer ?

    Bon courage en tous cas pour ce virage à 200% !

  • Je suis désolée de lire ça, j’ai passé 2 fois un concours que je n’ai pas eu, deux échecs à encaisser, j’ai eu beaucoup de mal surtout la 2ème. Je savais que la moyenne pour l’avoir était 3ans mais je ne m’en étais donné que 2. J’ai fait un autre master2 plus spécialisé dans ma voie (mais sans aucun débouché…) pour me dire que je ne restais pas sur un échec, j’ai retrouvé la force de faire le métier que je voulais mais autrement, comme maitre auxiliaire. C’est précaire, c’est vrai mais pour l’instant ça me va. Ca me donnera peut-être la force de le repasser en interne. En tout cas tu n’as pas à avoir honte, les concours de recrutement de l’éducation nationale ne reflètent ni la motivation ni la capacité à être un bon enseignant. Mets animatrice sur le dossier, et prends le temps de savoir comment tu veux orienter ta vie maintenant. Bon courage

  • J’avoue que la question ne m’a pas traversé l’esprit. Je n’ai pas honte de ne pas avoir d’emploi.

    C’est plutôt lors de rencontres « dans la vie », où arrive inévitablement la question « et toi alors, tu fais quoi comme métier ? » « euh… rien ». Au vu de mon jeune âge, il y a une variante (qui, si elle n’est pas utilisée en premier, arrive toujours après la réponse pas-de-métier) : « tu fais quoi comme études ? ». Plom-plom.
    Et là, ce n’est pas de la honte, mais un certain malaise. Pas tellement dû à ma condition de pas-de-métier-pas-d’études, mais que je me retrouve à devoir (ré-ré-ré-ré-)expliquer ma vie à des inconnus. Parfois je n’ai vraiment aucune envie de m’étaler sur le sujet, alors au choix, si Monsieur Lutin est dans la conversation, je lui suggère d’expliquer lui-même. Ou je dis carrément que je n’ai pas envie d’en parler. (Comme ça je passe pour une asociale incapable de bosser. 😆 Encore mieux !)
    Bon dernièrement j’ai quand même un projet de formation… je peux répondre aux questions sans passer pour un OMNÉ (objet marchand non étiquetable).

    Face à monsieur le maire, on ne me demandera pas d’expliquer quoi que ce soit.
    La situation est telle qu’elle est. Elle nous convient à tous les deux. On sait pourquoi, comment, ce qui pourrait changer et ce qui ne changera sûrement pas.

    C’est comme ça. ^^

    • *Je veux pouvoir modifier mes commentaires pour quand j’ai posté trop viiiiite !!!*

      Préambule au racontage de vie :

      Je suis désolée pour cet échec. 🙁
      J’espère que la nouvelle voie dans laquelle tu t’engages sera épanouissante pour toi ! 😉 Tu fais bien de ne pas rester à broyer du noir et de trouver une nouvelle direction pour ton chemin professionnel. Courage !

      • Lol merci Mlle Lutine ! Si ce n’est pas trop indiscret, comment tu en es arrivée à cette situation ? Tu sais ce que tu as envie de faire ensuite ? Tu ne t’ennuies pas à la maison ?

          • oui ! bien sûr ! On est amies déjà sur facebook ? (dslée j’ai ajouté un peu beaucoup de monde ces derniers temps et je me souviens plus de tous… 🙁

  • The bride next door a tout a fait raison… c’est pas l’emploi actuel c’est juste ce que tu est ou as fait.. Personnellement je cherche (désespérement) du boulot depuis bientot 9 mois et je te comprends ça me torpillais le bide de honte d’entendre Julie …, sans emploi, voulez-vous..?

    Alors je suis aller demandé à la mairie, ou la dame m’a rassurée. Je pouvais mettre sans soucis mon ancienne profession et comme ça plus ce souci.

    Essaie vite de joindre ta mairie en général ils sont conpréhensifs et puis finalement tu as raison.. le plus important est quand même d’avoir trouvé sa moitiée!

    bon courage

  • J’ai connu à peu près la même réflexion en mon for intérieure. Je suis actuellement éleve-avocate, donc je suis dans la phase de formation, mais à la date du mariage je n’aurais ni passé mon CAPA ni prêté serment.
    Ça claque comme pression mais niveau statut je suis encore étudiante et c’est ce que je vais devoir marquer dans le dossier alors que dans les faits je n’étudie plus à proprement parler….
    Pour moi et ma petite fierté….

  • C’était aussi la crainte de ma témouine en recherche d’emploi depuis plusieurs mois. Je pense que ça n’avait pas d’importance pour les autres mais ça en avait beaucoup pour elle qui désespérait de ne pas trouver de poste. J’aurai eu la même réaction à sa place !

    Finalement elle avait plusieurs entretiens au moment de compléter le dossier du coup on a mis le nom de la profession qui englobait plusieurs type poste ! Et elle a décroché son CDI quelques semaines avant le mariage !

    Bon courage pour ta reconversion professionnelle mais comme tu le dis tu as trouvé le plus important… Il n’y a que ça que vous allez célébrer le jour J !

  • Ma soeur s’est mariée en avril 2012 et était sans emploi depuis septembre 2011 mais elle avait mis le titre de sa profession et n’a donc pas été citée « sans emploi » !
    Contrairement à moi, sa témoin, car j’étais effectivement sans emploi et surtout complètement paumée sur mes envies professionnelles au moment de l’établissement du dossier donc je n’avais pas envie qu’elle mette mon ancien job…
    J’ai fait un bilan de compétences et ça m’a été assez utile !
    Bon courage pour ta quête professionnelle !

  • Sujet épineux, sujet douloureux…

    Je pense comme Tata Next Door, on ne te demande pas ton emploi du moment mais ta profession. Mets ce que tu es: animatrice, ou l’intitulé de ton master, ou ce que tu mettrais en tête de ton CV (on ne met jamais « sans emploi » pour débuter un CV).

    Moi je mets « urbaniste », ce n’est pas l’intituler du poste que j’occupe, mais c’est ce qui me qualifie, ça passe partout et personne ne comprend rien. C’est ce que je mettrais dans mon dossier pour la mairie. Pourtant, je serais surement sans emploi le jour de mon mariage et ca me crève me cœur, comme toi.
    Et oui, mon militaire de fiancé à une affectation loin de mon lieu de travail (600km). Autant dire qu’on a une vie très, mais alors, très compliquée. Je vais donc quitter mon travail au moment du mariage pour le rejoindre (pour info, le mariage donne droit au chômage en cas de démission si il y a un rapprochement géographique d’un des conjoints). Je cherche un poste prêt de notre appartement mais c’est très difficile dans mon domaine et surtout dans la région souhaitée. Je m’attends donc à être au chômage et à devoir envisager un changement de carrière.Je commence à réfléchir à ce que j’aimerais faire d’autre et aux formations qui existent mais je n’avance pas beaucoup pour le moment…

    Bon courage à toi et surtout profite bien de ton mariage. Le statut social n’apporte pas le bonheur et être sans emploi ne veux pas dire que tu ne fais rien…

    • +1 pour les urbanistes qui épousent des militaires (nous sommes le seul specimen que je connais dans la vrai vie )
      bon courage pour trouver du boulot en cette année a léection c’ets pas la joie et j en sais aussi quelque chose

  • Je te comprends bien. Et il faut beaucoup de courage pour envisager un total revirement professionnel.
    Moi je n’en peux plus de mon boulot, 11 ans à faire la même chose : ras le bol, et ça joue sur mon moral. Aller au boulot sans envie tous les jours c’est vraiment pas terrible. Il y a quelques semaines j’ai saisi l’opportunité d’une offre d’emploi dans un autre secteur qui me plait. Plusieurs entretiens, des propos encourageants et même une promesse d’embauche à demi-mots…. Pour au final me faire doubler au dernier moment ! Dire que j’étais dégoutée serait bien au-dessous de ce que j’ai ressenti. Entre vexation, colère et découragement. Je me voyais déjà quitter mon job et j’envisageais mon avenir professionnel sous un autre jour. Bref, la cata !
    Et là j’ai remercié les préparatifs et le mariage qui arrive à grands pas. Ça m’a permis de canaliser mon attention sur autre chose pour un moment et de relativiser. Je repousse les questions sur mon avenir pro de quelques mois. Ce sera mon prochain cheval de bataille après les DIY du mariage 🙂
    Alors je me doute que ce n’est pas facile à vivre, mais essaie de relativiser. Tes amis et ta famille (et surtout ton futur mari) te connaissent et savent bien que ce n’est pas facile à vivre pour toi. Ces petits mots vite prononcés, personne ne va les relever à part toi. Et c’est vrai que rien ne t’empêche d’indiquer ton ancienne profession ou bien étudiante.
    Et puis à ta place je serai quand même fière : tu es persévérante, tu es allé au bout de ton envie et maintenant tu vas prendre une nouvelle orientation. C’est courageux.
    (Et un peu hs, moi ce qui m’a fait bizarre dans ce dossier pour la mairie, c’est quand j’ai du remplir la profession de mon père, rien n’est mentionné en cas de décès. Il a fallu que je barre tout et que je porte la mention décédé moi-même. C’est pas terrible je trouve :-()

    • Merci Mlle Croco. Ton message me touche beaucoup. Et je suis d’accord avec toi, ne pas pouvoir avoir la possibilité de noter qu’un des parents est décédé… Devoir l’écrire soi-même… C’est clair que c’est moyen…

    • J ai du tout rayer également
      Pour le papa de mon mari

      Et j appréhendais à la mairie quand le maire l à cité
      Une petite émotion pour nous 2 et une grosse pensée à lui

      Je trouve que le
      Dossier est très mal
      Fait

  • Je comprends tout à fait tes sentiments et suis un petit peu dans le même cas que toi sans savoir vraiment si j’arriverai à trouver un emploi avant le jour J.
    Je peux dire aussi qu’heureusement que mon homme est à mes côtés car ce n’est pas facile tous les jours.
    Courage!

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi. Heureusement qu’ils sont là, nos hommes ! Et quelle chance on a que du côté sentimental tout se passe bien !

  • Je me suis mariée en juillet et suis « entre deux »…donc j’ai écrit « étudiante » mais nos professions n’ont jamais été mentionnées durant la cérémonie…

    Je pense que ta conclusion est le plus important de tout: ton fiancé t’aime et te soutient peu importe ta profession (ou ta non-profession)… c’est le principal et le plus beau!

  • Mawen a raison, je ne suis pas certaine que ce soit dit pendant la cérémonie. La profession des témoins, ça je suis sûre, mais celle des mariés…

    c’est écrit sur la publication des bancs en revanche,ça c’est sûr.

  • bon après interrogation des contacts facebook tous en rapport avec le mariage, oui, la profession est mentionnée pendant la cérémonie.

    J’en reste à mon premier commentaire : profession n’est pas emploi actuel, si tu peux changer, fais le si c’est quelque chose qui te pose souci.

    bon courage !

  • je suis désolée pour ton concours! et je comprends j’ai eu les mêmes appréhensions lorsque j’ai rempli le dossier, mais la dame de l’état civil nous a rassuré, lors que l’on remplit sans emploi dans la case profession, ils ne le mentionnent pas à voix haute le jour du mariage! Alors je sais pas si c’est dans toutes les mairies mais ça coûte rien de demander.
    bon courage et félicitations!

  • Ho, pour être passée par là, comme je comprends… être au chômage n’est ni de tout repos (contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser), ni valorisant pour l’amour-propre. Surtout ne baisse pas les bras, et profite comme tu le peux de cette période pour préparer ton beau mariage! 🙂

    Pour le coup du dossier, je viens de remplir le mien et il se trouve qu’ils m’ont demandé ma profession, mais ont rayé le nom de mon employeur (idem pour la profession de mes témoins). Et « chef de produit » ou « chargé de mission » sans précision complémentaire, c’est vague!

  • Je te comprends tout à fait, moi je redoutais qu’on me demande quand est-ce que je ne serais plus étudiante et entrerais enfin dans la vrai vie (comme les gens font toujours) pendant mon mariage. Mais tu sais en fait personne n’a demandé. Je pense que les gens ont d’autres choses en tête que le travail ce jour là, alors ne te stresse pas trop…
    Bon courage!

  • Je comprends tout à fait ce que tu dis. Moi c’est pour ma soeur, sans emploi à cause de gros problèmes de santé, que ça m’a fait mal le jour de mon mariage. J’avais pourtant expressément demandé qu’on ne dise pas sans emploi mais mère au foyer. Mais le jour J le maire a fait peu de case de notre mariage qu’il a expédié en 8 min (montre en main) et ce « sans emploi » concernant ma soeur m’est resté en travers de la gorge.
    Donc je comprends tout à fait ton inquiétude. Après les filles ont vraiment proposé de très bonnes alternatives : étudiante, animatrice, etc. 😉

  • Il n’est en aucun cas obligatoire pour le maire d’énoncer vos métiers et ceux des témoins. Si cela te pose souci, demande lui de ne pas le faire!

    Même si je comprends ce que tu ressens, sache qu’il y a une très infime minorité de personnes actives (en age légal de travailler) qui n’aient jamais connu ou ne connaitront jamais de période sans emploi dans toute leur « carrière » …

  • J’étais dans la même situation que toi et finalement c’est l’employé de la mairie qui m’a conseillée de mettre dans le dossier que j’étais encore étudiante (c’est déjà moins gênant je trouve). En tout cas, si tu veux modifier un élément de ton dossier, n’hésite pas à le faire, c’est très simple.

  • Courage!
    Je te comprends aussi pour avoir aussi été face à 2 jurys de ce style et pour enseigner aussi (à croire qu’ils oublient ce qu’est une vocation). Et effectivement la recherche d’emploi est un boulot à temps plein…
    Tu peux peut-être marquer ta spécialité, suivant ton master du style « géographe » ou autre, non?
    J’espère ne pas être maladroite (on peut parfois en entendre des vertes et des pas mûres comme conseils de jobs) en te parlant encore école, mais est-ce que tu as regardé le hors contrat?

    • J’ai déjà fait plusieurs demandes en hors contrat mais c’est trop précaire pour moi… être appelée 1 jour avant pour aller bosser 2 semaines et ensuite silence radio pendant 6 mois… Non merci ! Et t’inquiète, je prends tous les conseils parce que tous sont bons à prendre ^^

  • Article 76 du code civil
    Modifié par Loi n°97-987 du 28 octobre 1997 – art. 1 JORF 29 octobre 1997
    L’acte de mariage énoncera :

    1° Les prénoms, noms, professions, âges, dates et lieux de naissance, domiciles et résidences des époux ;

    2° Les prénoms, noms, professions et domiciles des pères et mères ;

    3° Le consentement des pères et mères, aïeuls ou aïeules, et celui du conseil de famille, dans le cas où ils sont requis ;

    4° Les prénoms et nom du précédent conjoint de chacun des époux ;

    5° (abrogé) ;

    6° La déclaration des contractants de se prendre pour époux, et le prononcé de leur union par l’officier de l’état civil ;

    7° Les prénoms, noms, professions, domiciles des témoins et leur qualité de majeurs ;

    8° La déclaration, faite sur l’interpellation prescrite par l’article précédent, qu’il a été ou qu’il n’a pas été fait de contrat de mariage, et, autant que possible, la date du contrat, s’il existe, ainsi que les nom et lieu de résidence du notaire qui l’aura reçu ; le tout à peine, contre l’officier de l’état civil, de l’amende fixée par l’article 50.

    Dans le cas où la déclaration aurait été omise ou serait erronée, la rectification de l’acte, en ce qui touche l’omission ou l’erreur, pourra être demandée par le procureur de la République, sans préjudice du droit des parties intéressées, conformément à l’article 99.

    9° S’il y a lieu, la déclaration qu’il a été fait un acte de désignation de la loi applicable conformément à la convention sur la loi applicable aux régimes matrimoniaux, faite à La Haye le 14 mars 1978, ainsi que la date et le lieu de signature de cet acte et, le cas échéant, le nom et la qualité de la personne qui l’a établi.

    En marge de l’acte de naissance de chaque époux, il sera fait mention de la célébration du mariage et du nom du conjoint.

    Si si, Mademoiselle Diane, c’est obligatoire !

  • Mon beau frère s’est marié il y a 2 ans dans une grosse commune de la périphérie bordelaise et ils on eu un rv avec la secrétaire de mairie pour le dépot du dossier. A cette occasion, elle leur a demandé ce qu’ils ne voulaient pas qui soit énoncé parmi tous les renseignements administratifs, dont les professions. Je peux t’assurer que conformément à leur choix, aucune de leur profession ni celles de leurs témoins n’ont été précisées par le maire lors de la lecture de l’acte.

    A distinguer donc l’acte rédigé où effectivement certaines mentions sont heureusement obligatoires et l’acte présenté de manière « verbale » par le maire lors de la cérémonie.

  • [Cela fait un moment que je viens quotidiennement sur le blog sans avoir avoir l’audace de laisser un commentaire… Mais cette fois-ci, je me lance!]
    Je suis désolée pour ton concours… Moi-même prof des écoles, je sais à quel point ce concours est cruel et qu’il n’est pas toujours juste envers ce qui ont l’envie de faire ce métier…
    Je te comprends parfaitement en ce qui concerne le ressenti du « sans emploi ». Mon cher et tendre amoureux (bientôt mari!! yes!!) ne souhaitait pas que l’on se marie tant qu’il n’avait pas un « vrai » métier me disait-il… Il m’a toujours dit « je te ferais ma demande une fois que j’aurai un métier,un vrai dont je suis fier! Un métier stable en cdi » Il lui fallait ça pour prouver à tout le monde qu’il était capable d’être un bon « chef de famille » (même s’il l’est devenu avant de me faire sa demande… avec la naissance de notre fille). Il m’a demandé en mariage le soir de noël 2011, 2 mois après avoir signé son cdi.
    Tout ça pour dire que les hommes, eux-aussi, peuvent éprouver ce sentiment de gène!

  • tu as raison, c’est l’acte de mariage qui doit énoncer tout ça, il n’est pas dit que ça doive être dit à l’oral.
    Renseignements pris par ailleurs, c’est énoncé à l’oral pour pouvoir être corrigé immédiatement en cas d’erreur. Car si erreur il y a les témoins et les mariés doivent signer pour corriger.
    Certaines mairies ne le font pas, d’après l’expérience de ton beau frère mais ça doit être rare (cf les retours sur ma page facebook ! 😉 ). Conclusion, Mademoiselle Loco, va voir la mairie 😉

  • bonjour melle Loco je suis triste pour ton concour
    et pour ton problème si le maire est assez sympathique vous pouvez trouver une formulation plus agréable que »sans emploie »
    la parole de tata next door étant sacrée
    ou si non soudoie le avec une boîte de chocolat (je sais les représentant de l Etat sont incorruptibles)qui tente rien n’a rien

  • Désolée pour ton concours, mais pense que quelque chose de mieux t’attend quelque part, c’est juste que tu ne le sais pas encore :). C’est ma petite phrase de consolation quand les choses ne marchent pas comme je l’aurais voulu.
    Je comprends ce que tu ressens, mais « Sans emploi » n’a rien de dévalorisant, car les gens qui seront là le jour de ton mariage savent ce que tu vaux. Et j’ai cru voir que vous aviez prévu un bébé Loco après le mariage, pourquoi donc se lancer dans une carrière pour la laisser en stand-by quelques mois plus tard ? Autant prendre le temps de t’occuper de ta petite famille (un très beau métier également ^^) et te lancer ensuite, ou pas, dans un projet professionnel.
    Et enfin dernier petit argument pour te rebooster, ce ne sera qu’un infime tout riquiqui détail lors de votre grand jour 🙂

  • Oh comme je te comprend !
    Justement cette question d’etre sans emploi le jour de mon mariage beaucoup plus que je ne laisse paraitre …
    Actuellement je ne suis pas sans emploi, mais voila je suis intérimaire, j’ai la chance de travailler dans les laboratoire d’une très grande entreprise cosmétique francaise, mais je ne sais donc pas si dans 9mois j’aurais un toujours travail ou non, et entendre Mr le Maire dire « Céline, sans emploi, voulez vous blablabla » ca ne m’emballe pas du tout…
    Alors je crois que je vais retenir l’idée de Tata Next Door, et noter ma profession et non mon emploi actuel !

    Bon courage pour la suite !

  • Bonjour !
    Tu écris ce que tu veux ! ils ne verifient pas… moi c’était pareille, j’ai fait 10 mois de chomage avant de trouver quelque chose 2 mois avant!
    Le bon coté c’est que j’ai pu faire ma déco tte seul et tout etaiyt prêt à temps…
    Mzis je pensais comme toi!

  • Hello Mlle Loco!
    Je suis désolée de ce qui t’arrive et je comprends ton désarroi. Je pense que je réagirais de la même façon. Mais comme il l’a deja été dit, ta conclusion est la plus importante. J’étais à un mariage ce we et ils ont dit la profession des mariés effectivement, pas les détails de leur poste actuel. Ne t’en fais pas, le jour J, l’émotion de ton fiancé découvrant ta robe sera bien plus importante à tes yeux que le fait de ne peut être pas avoir d’emploi!
    Bon courage à toi et bonne chance pour tes futurs projets!

  • Pas facile à encaisser un échec mais tu es déjà dans une autre optique avec un grand changement donc c’est sûr que tu vas rebondir !!!
    Je comprend que ce ne soit pas facile de mettre sans emploi quand ce n’est pas un choix.
    Comme Melle Croco, j’ai dû mettre décédé pour ma belle mère … c’est vraiment particulier de remplir ces dossiers !!!!
    Tu sais, je pense que le jour J, ce ne sera plus ça qui t’embêtera !! Tu profiteras de l’émotion présente, de tes proches …
    Bon courage miss

  • Coucou miss ! Je te souhaite le plus beau des changements de cap. Pour ce qui est de cette affreuse mention  » sans emploi », je ne voulais également pas l’entendre, ni la voir figurer sur mon livret de famille, et encore moins dans le journal. Alors, j’ai fais ce que je pensais bon de faire, à savoir mentir . Oui j’ai menti au maire, à son adjoint ect …Ou plutôt, j’ai arrangé la vérité. J’ai rempli le dossier de mariage, en inscrivant mon métier d’origine,et pas mon état actuel de chercheuse à Pôle emploi. J’ai également rendu sa dignité à un témoin victime d’un accident, qui lui à ôter la possibilité de travailler, en inscrivant sur le dossier son métier, sa formation initiale. Je pense que personne ne nous en voudra, d’avoir voulu conserver un peu de dignité devant une assemblée de 200 personnes. A la fin de la cérémonie, il est venu me trouver, et m’a remercié, il m’a dit que j’aurai pu lui donner un métier plus fun, comme trader… Allons bon, il ne s’agit que d’un petit mensongeounet !!! En plus, j’ai retrouvé un emploi et dans ma branche en plus, plus personnne ne se souviendra, que durant quelques mois j’ai été sans emploi, pas même mon livret de famille, et toc !!!

  • Grande nouvelle, tu n’es pas obligée de dire la sacro sainte vérité sur le dossier que tu dépose à la mairie.
    Lors de la préparation du contrat de mariage, notre notaire nous a précisé que les maires ne vérifiaent jamais la profession des futurs et des témoins. Ainsi, ma témoin est par exemple devenue Gymnaste Rythmique. Un grand fou rire dans la salle et pour elle aussi qui découvrait sa fausse profession !

  • Je me marie en Septembre et la case « profession » me pose également problème. J’ai une licence de lettres et je recherche un boulot en bibliothèque, en attendant je suis hôtesse de caisse et je n’ai pas du tout envie de mettre cet emploi actuel dans la case profession. Pour moi ce job est juste alimentaire, je ne supporte plus d’y travailler et je n’ai pas envie que le Maire dise que je suis « hôtesse de caisse » car je suis bibliothécaire et rien d’autre. Je me tâte du coup pour mettre « Licenciée de lettres modernes » ou « Bibliothécaire » à la place…

  • aaah comme je comprends ta peine… au chômage, je vis très mal cette situation, pour nous la question du dossier de mariage se pose pas (le mariage civil est déjà passé), mais quand on a lu les textes de prière rituel, la bénédiction des époux mentionne « Seigneur accorde-leur de pouvoir par leur travail assurer la vie de leur foyer » ça m’a donné envie de pleurer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *