La recherche de la robe, ou la quête du Graal – Partie 2

Dans mon article précédent, je t’abandonnais alors que je me posais mille questions sur la façon de concilier mes envies de robes, ma morphologie et mon budget. Un samedi matin, alors que je  n’arrivais plus dormir à cause de ces histoires de robes, je me retrouve debout à huit heures (oui, pour moi être debout à huit heures un samedi matin c’est que je suis tombée du lit), à surfer sur le net…

Je me souviens qu’il y a une boutique de robes de mariée sur un grand boulevard non loin de chez nous. Comme je ne me rappelle pas à quelle hauteur du boulevard elle se situe, me voilà en train de remonter la rue en Google Street View pour la retrouver (obstinée, la Licorne). Et là en cherchant “robes de mariées” à proximité de ce boulevard dans Google, je vois une autre boutique apparaître. Je vois très bien dans quelle rue elle se situe, mais je n’y avais jamais fait attention. Cette boutique c’est celle d’Elsa Gary. Je vais voir sur son site, et là, ça fait ting !

J’adore les robes, les photos, la dentelle, les détails, le tombé des tissus, la coiffure du mannequin, son sourire, bref je suis conquise. En plus, des fourchettes de prix sont indiquées, et ça correspond à mon budget et on peut même faire les essayages avec Elsa Gary elle-même !

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary

Je ne tiens plus en place et après une heure passée à m’extasier, j’appelle la boutique sur un coup de tête. Quand quelqu’un décroche, je bafouille un “Oui-bonjour-madame-c’est-pour-les-robes-de-mariée…”. Et là, la vendeuse me propose un rendez-vous pour l’après-midi même car une de ses clientes est malade et vient de décommander son rendez-vous. Nous sommes le 14 février 2016, il est 11 heures du matin, et j’accepte un rendez-vous pour 14 heures le jour-même !

À peine le téléphone raccroché, je me mets à courir partout, appelle en catastrophe soeurette-témoin et ma team de demoiselles d’honneur pour savoir si quelqu’un est disponible l’après-midi même. Ma sœur et l’une d’entre elles arrivent heureusement à se libérer. Me voilà donc partie à 15 mois du mariage pour mes premiers essayages en improvisation totale. L’avantage c’est que je n’ai pas eu le temps de stresser !

Premiers essayages et premiers coups de cœur

Je suis reçue dans une jolie boutique très intimiste par Esla Gary en personne. Je suis un peu impressionnée par toutes ces grandes robes blanches. Je lui cite quelques modèles que j’avais pu repérer sur son site, mais elle m’arrête tout de suite : “Vous vous mariez en 2017 ? Il vaut mieux alors que je vous fasse essayer les modèles de la prochaine collection, comme ça vous serez sûre qu’elle sera disponible à la commande !”. Je suis un peu déçue de ne pas pouvoir essayer les robes que j’avais repérées, mais je me laisse guider.

Au début, je suis un peu intimidée et gauche dans ces longues robes toutes blanches, je n’arrive pas à marcher, je m’emmêle un peu les pieds. Et puis petit à petit, je me détends et je prends goût aux essayages ! Je suis assez admirative de la finesse de la dentelle, de la beauté des tissus, de la délicatesse des modèles d’Elsa Gary, tout est vraiment magnifique !

J’essaye 7 modèles en tout, et deux d’entre eux retiennent mon attention, dans deux styles complètement différents. Je n’ai malheureusement pas de photo de moi dans ces robes (car la nouvelle collection est forcément encore très confidentielle), mais voici les photos issues du site :

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Rosa

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Rosa

Deux détails m’attirent beaucoup sur ce modèle : la magnifique dentelle du dos et du décolleté ainsi que le petit voile de tulle à l’arrière de la jupe. Je me sens un peu comme une princesse ! Je demande s’il est possible de rajouter des petits manches en dentelle (rapport à mon complexe des épaules trop carrées) et de la tulle aussi sur le devant (rapport à mon complexe des hanches trop larges) et ça ne pose pas de problème. Elsa Gary, s’active autour de moi, me fixe des coupons de dentelle et de tulle de-ci de-là pour que je puisse me rendre compte du rendu final, c’est trop cool ! C’est le modèle que ma sœurette témoin préfère.

L’autre modèle qui retient mon attention est très différent, plutôt style Gatsby, années 20. D’un point de vue morphologique c’est celui qui me va le mieux et me fait une silhouette super canon en marquant bien ma taille et ma cambrure, elle a un petit côté sexy et moins le côté “jeune fille frêle et innocente” de la première. Par contre le style est assez original et je ne m’imaginais pas vraiment dans ce genre de robe pour mon mariage. Ma demoiselle d’honneur qui m’accompagne ce jour-là aime bien cette originalité. C’est aussi celle qu’Elsa Gary aime le mieux sur moi. Elle me rajoute à ce moment-là un petit headband en dentelle dans mes cheveux lâchés, et j’avoue que je commence alors à réaliser que je vais me marier, gniiii !

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Solls

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Elsa Gary, modèle Solls

Bon, je trouve que ces photos ne font pas honneur à cette robe, surtout avec le voile qui masque un peu les détails

Elsa Gary me note le prix de ces deux modèles sur un petit papier et j’ai la joie de voir qu’ils sont pile poil dans le budget prévu. Comme quoi ce que tu cherches existe bien Mademoiselle Licorne ! Je ne retiens pas d’autres modèles de ces premiers essayages, par contre je me note quelques remarques supplémentaires dans mon cahier des charges concernant le style de la robe :

  • Pas de modèles bouffants en haut, qui ne marquent pas ma taille, mais marquent bien mes hanches en revanche !
  • Pas de robes empire qui ne marquent ni ma taille ni ma cambrure, me font prendre 10 kilos et donnent l’impression que je suis enceinte !
  • L’idéal est d’avoir un jupon pas trop lisse en bas, un peu flou (avec un petit voile de tulle au dessus) car ça me permet de moins focaliser sur mes hanches (oui oui, je fais une obsession là-dessus, que personne ne comprend visiblement vu la tête des vendeuses quand je leur parle de mes hanches).

Quand la magie n’opère pas

Enthousiasmée par ces premiers essayages que je redoutais, mais qui se sont finalement bien passés, je décide de continuer dans ma lancée et je prends un rendez-vous dans une boutique multi-marques, qui propose notamment des modèles de chez Rembo Styling et Lambert Créations. J’y vais cette fois un vendredi en fin de journée, accompagnée de deux de mes demoiselles d’honneur.

Je suis très bien accueillie par la patronne du magasin, qui a en stock quasiment tous les modèles que j’avais repéré en amont sur leur site, ouf ! Ni une ni deux, je commence à littéralement plonger dans les robes Rembo Styling. J’avoue qu’au premier essayage, je suis un peu déçue par la qualité des tissus, qui font de moins bonne qualité que ceux d’Elsa Gary et qui “collent” pas mal, en particulier au niveau des hanches et des cuisses, mes fameux complexes. Je trouve du coup que ça marque énormément tous mes petits défauts. J’essaye 5-6 modèles qui sont tous assez similaires, mais je n’ai pas vraiment de coup de cœur, je ne ressens pas d’émotions.

Mon problème avec les robes Rembo Styling que j’essaye est qu’elles sont toutes quasiment taillées de la même façon : décolleté rond ou V avec de la dentelle, taille marquée, jupon fluide et assez droit. Autant dire qu’avec ma morphologie et mes proportions (1m70, un 38 en haut et un 40 en bas), elles me vont bien en termes de coupe, mais je ne me projette dans aucune d’entre elles… J’ai quand même un petit coup de cœur pour deux modèles, avec leurs petits détails de dentelle à la ceinture et en bas de la robe (oui oui, j’adore la dentelle) et la petite traîne féerique du modèle Émeraude. Le prix de ces deux modèles me refroidit un peu par contre, car ils sont plus chers que les robes d’Elsa Gary, pour une qualité moins bonne à mes yeux…

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Rembo Styling, modèle Émeraude

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Rembo Styling, modèle Émeraude

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Rembo Styling, modèle Electre

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Rembo Styling, modèle Electre

Enfin, j’essaye quelques modèles de Lambert Créations. Finalement un seul me tape un peu dans l’œil (alors qu’il contredit un point du cahier des charges !), c’est le modèle Léopoldine, avec ses petits boutons sur le côté et son haut un peu bouffant. C’est la seule robe que mes demoiselles d’honneur aiment avec les deux précédents modèles d’Elsa Gary.

Mes essasayes de robes de mariée

Crédits photo : Lambert Créations, modèle Léopoldine

On fait le bilan, calmement

Bien sûr je ressors de cette deuxième boutique sans avoir signé le moindre bon de commande, avec le prix des robes notés sur un petit papier et mes sensations pour seuls souvenirs car interdiction une fois de plus de prendre des photos (je ne comprends pas trop pourquoi cette fois, puisque les robes sont de toute façon disponibles sur Internet…).

Nous sommes alors fin février, j’ai déjà essayé près de 15 robes mais je n’ai eu aucun coup de cœur… En plus de ça, je voulais choisir ma robe avec Maman Licorne et ma grand-mère donc pas question de se précipiter. Je décide donc de faire un troisième round d’essayages en leur présence quelques mois plus tard et de continuer mes recherches en attendant…

Et toi, quel était ton bilan après tes premiers essayages de robes ? As-tu eu un coup de cœur immédiat ? Ou as-tu mis longtemps avant de trouver LA robe ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



18 commentaires sur “La recherche de la robe, ou la quête du Graal – Partie 2”

  • Sans te voir dedans, j’avoue que j’aime toutes les robes que tu as essayées (après je crois qu’on a un cahier des charges un peu similaire 😉 ) et particulièrement les Rembo Styling.
    Mais c’est intéressant que tu dises qu’au touché les robes d’Elsa Gary semblaient de meilleure qualité… Ca veut bien dire qu’il est très important de pouvoir toucher et comparer

    • Oui, nos cahiers des charges étaient effectivement assez similaires 😉 J’avoue que j’avais placé de grands espoirs dans les Rembo Styling et la déception fut grande ! Mais je pense que cela a surtout joué sur le tombé des robes qui peut être très différent d’une personne à l’autre

  • De mon côté, j’avais cherché sur internet “robe de mariée originale” et j’avais fini par découvrir la marque Elsa Gary. Moi qui pensais acheter une robe “de ville” toute simple chez Monoprix et la customiser, j’ai trouvé chez Elsa Gary LA robe qui me correspondait (https://www.mademoiselle-dentelle.fr//mariage-colore-camping/) et même si j’ai trouvé la robe (enfin, la jupe et le bustier) très chère, c’est vrai que c’est de grande qualité et que le rapport qualité/prix est bien meilleur que dans d’autres marques.

    • Je ne cherchais pas forcément de robes colorées, mais c’est vrai qu’Elsa Gary propose des modèles colorés super originaux, avec des matières écologiques en plus, et j’avais été hyper séduite par l’idée et le concept 🙂 Tu étais superbe dans ta robe !

  • Toutes les robes sont canons (forcément, c’est totalement dans mon style ^^), mais alors la 1ère de chez Elsa Gary est vraiment sublime ! Whaouh ! Je suis très curieuse de savoir si finalement, tu as trouvé lors de ton 3ème round d’essais ou parmi l’une de ces robes-là !

    • J’avoue qu’après ces deux premiers essayages, j’étais complètement perdue et incapable de faire un choix devant tant de jolies robes… Finalement le troisième round fut décisif et le réessayage des modèles qui m’avaient plu fut décisif !

  • Hello Mademoiselle Licorne ! Je me retrouve beaucoup dans ton mariage, du moins ce que tu en décris jusqu’à maintenant !
    Mes premiers essayages de robes ont également été chez Elsa Gary, un vrai coup de cœur !
    Bonne suite dans les préparatifs !

  • J’adore ce style… C’est tellement fluide, aerien, feminin. Pour ma part, apres moult essayages et beaucoup de deceptions…. J’ai craqué pour une robe lambert creations archi simple ! Mais comme c’etait toujoirs pas mon budget, je l’ai faite moi même ☺

    • Ouah, bravo de te lancer le défi de réaliser ta robe toi même Mademoiselle Erable ! 🙂 Je n’aurai jamais osé de me lancer dans une telle aventure, car je sais à peine coudre un bouton, mais cela doit être génial de construire sa précieuse ! Tu l’as déjà terminée ?

      • Oui quasiment…. Apres une rude bataille !! Et je suis satisfaite du resultat… Meme si c’est pas “parfait” (bizarrement on apprend rapidement a relativiser avec ce mot là quand on prepare un mariage !!) j’aurais peut etre l’occasion de vous raconter cette épopée dans de futures chroniques dentelles ☺ (starting blocs pour les mariages d’automne 2017!!). En tout cas, hate de voir celle que tu as choisie !!

  • Sur les photos des modèles, grosse préférence pour la Rosa d’Elsa Gary ! Elle est vraiment superbe !!
    Bon mais par contre contrairement à toi je suis dingue des robes Rembo, et les modèles que tu montre me mettent des étoiles dans les yeux ! Même si finalement j’ai moi aussi fini par porter mon choix sur une robe moins chère, mais dont j’ai préféré la qualité !

      • Aha, j’en ai aussi beaucoup pincé pour la Rosa lors de mes essayages et elle faisait partie de mon top trois… Et quand aux robes Rembo… je dévoilerai le résultat de ces essayages au prochain épisode 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *