5 mois après le mariage, qu’est-ce qui a changé ?

Toi qui as suivi mes aventures, des préparatifs au D Day, je vais te dresser le bilan de ma vie d’ex bride-to-be 5 mois plus tard !

sortie de mairie fanions et confettis

Alors, 1er scoop : le mariage ne change pas ta vie. Si tu vivais déjà avec ton fiancé depuis de nombreuses années, rien n’a changé. Ce n’est pas son passage au grade supérieur dans ton coeur, ou sur tes papiers officiels qui l’ont rendu tout à coup ordonné, romantique, fin cuisinier ni participant aux tâches ménagères.

Il t’aime toujours autant qu’avant. Pas plus, ni moins (sauf pour ceux qui ont un fort sentiment de possession ou le contraire). Mari ou pas mari. Ses qualités sont toujours là. Ses défauts aussi. Ça tombe bien, c’est aussi pour ça que tu l’aimes, non ?

Mais le repassage c’est toujours sa phobie, il continue de regarder l’aspirateur d’un oeil suspect, et le remplissage du lave vaisselle est désespérément… comment dire… créatif ou artistique !  C’est rassurant (ou pas), non ?

Si tu as changé de nom, tu as, tout comme moi, vécu l’enfer.

Changement de carte d’identité et de passeport, livret de famille toujours fourré dans ton sac, il va te falloir informer tous ceux qui avant le D-Day t’envoyaient des courriers sympas ou non au nom de Mademoiselle X. Donc leur dévoiler un bout de ta vie intime et privée (tu as dit Ouiiiiiiiiiii). Employeur, sécu, organismes de prêts, banques, assurances, EDF, Lyonnaise des Eaux, providers internet, mobile et j’en passe.

Tu vas encore vivre certains mois avant que tu sois référencée partout au nom largement mérité après des mois de DIY intensifs : Madame Y ! Sur tes cartes de fidélité ou sites marchands, tu seras encore connue sous ton nom de damoiselle… Va falloir y remédier, et ça aussi, ça prend du temps !

Ah oui, bien entendu, tu auras aussi changé ton message sur ton portable, ton adresse mail et ton pseudo sur ton compte Facebook !

Ouf ! Ca y est ! Tout est nickel ! Plus de souvenirs de ton ancien nom ! Une belle victoire gagnée au bout de dizaines d’heures à répertorier, faire des copies de ton livret de famille, rédiger des courriers et coller des timbres sur les enveloppes.

Cette bataille conquise haut la main, que te reste-t-il ?

Bon ok, ton mari tout neuf ! Bien entendu !

Ton alliance aussi, of course !

Tu l’as sous les yeux tous les jours et te plais à admirer ton annulaire gauche, plusieurs fois dans la journée de temps en temps, comme ça, l’air de rien, histoire de te rappeler le jour où Mossieu y a glissé un tit truc en or pour symboliser que Oui il t’aime pour la vie. Souvent tu le regardes, ce bout de métal, avec un sourire béat, idiot et même quelques larmes qui viennent te chatouiller l’iris.

Et là, souvent, tu pars très loin ! Des flashs te mitraillent le cerveau : la rencontre, la demande, ta précieuse, la mairie, l’église, les gens qui vous entourent, qui vous félicitent, vous disent qu’ils vous aiment, ta mère en train de pleurer, ton père servant son meilleur whisky à son nouveau gendre…  Un véritable tourbillon cérébral qui fait défiler 10 images à la seconde !

Attention ! Si tu es seule chez toi, tu pourras toujours raconter à tes proches que ce sont les oignons qui te font pleurer. Mais sauf à travailler dans la restauration, si tu es au boulot, voire en clientèle, la tâche est plus ardue. Donc conseil du jour : éviter de regarder son alliance durant les heures de boulot.

Ah oui, et puis il y a ce satané livre d’or, ou arbre à empreintes ou autre support où tous vos invités vous ont souhaité du bonheur.

A peine ouvert et tu t’engouffres dans un univers parallèle où les émotions sont décuplées.  Tu souris devant le gentil mot de Tante Ginette, pleures devant la déclaration d’amitié de ta témouine, rigoles devant le pamphlet pseudo drôlissime du témoin de ton mari à 4 heures du mat après consommation intensive de ton bar à mojito. Toujours est-il que ça, ça va te suivre toute ta vie. Rangé précieusement dans ta bibiothèque ou affiché sous tes yeux dans ton salon (bon là, avoue, tu es un tantinet maso, non ?). Une bombe à retardement à manipuler avec extrême précaution.

Et il y a les photos.

Ces satanés clichés pour lesquels tu as parfois lâché une fortune pour un photographe pro, ou ceux de l’Oncle Robert. Tu les regardes sans arrêt parfois. Les films ? Pareil. Tu t’amuses à découvrir certains comportements qui t’ont échappé car tu tournais le dos aux invités à la mairie et à l’église, car tu n’avais d’yeux que pour ton époux, car tu regardais si tous tes pompons en soie avaient été accrochés au plafond conformément à tes instructions de bridezilla, ou aussi tout simplement parce que le champagne était vraiment bon.

Tu t’y revois aussi coiffée, maquillée, superbe dans ta magnifique précieuse, tu sais celle que tu as rêvé de porter pendant des mois une fois que tu l’avais enfin trouvée. Bon, là, autant te dire, que tu vas vite passer du sourire aux larmes. C’est o-bli-gé ! Logique: tu es d’une beauté à tomber ! Et le moindre mouvement de sourcil de ton mari va t’attendrir et t’émouvoir.

Et tu sais pourquoi ? Ce moment là, que tu as sous tes yeux, tu l’as attendu des mois, voire des années. Tu l’as préparé, rêvé, tu lui as sacrifié des weekends entre amis pour le seul plaisir de faire des centres de table et des pompons en papier de soie. Et le D-Day ? Tu étais bien trop occupée et chamboulée pour réaliser que oui, ça y est, tu y étais enfin.

Donc tous ces souvenirs numériques, là, sous tes yeux, te permettent de vivre enfin, posément, ce fameux jour où tu fus heureuse, où ton homme t’a officiellement choisie pour épouse, où sous le coup de l’émotion tu étais tant transportée de joie que tu n’as rien vu sauf ce que ton cerveau perturbé te permettait de voir. Et tu sais quoi ? Tu risques même de tomber amoureuse de ces photos où vous êtes si beaux tous les deux, parés, souriants, heureux, l’image d’un instant talentueusement capturé par un photographe que tu bénis et maudis à la fois.

Donc autant te dire que les émotions du D-Day, ce n’est pas une journée qu’elles durent mais toute la vie. Après, à toi d’avoir le recul ou la volonté de dire “Non, non, pas aujourd’hui ! Pas envie de pleurer en revoyant le film de la mairie”… Et de reporter ça au lendemain !

Mais tu vois, ce jour là te suivra pendant des dizaines d’années. Entre tes plongées masochistes et contemplatives dans tous ces souvenirs, et les repas de famille où ton père versera quelques larmes à la seule évocation de sa fille en mariée, ou quand Tante Jeanine te (re re re) dira que ton magret était bien trop cuit.

Mais ce petit jour-là, il fait dorénavant partie de toi, de ton histoire, de ton vécu. Bien au-delà des centres de table en pivoine et des guirlandes de fanions. Il est là, bien enfoui dans ton coeur et dans celui de ton mari et de ceux qui vous aiment et qui ont pu assister, émus, à ce bel engagement que tu as scellé devant eux.

Mon D-Day m’a donc confortée dans ce que je disais à toutes mes amies qui passaient cette fameuse étape que je leur enviais jalousement : “Le mariage ça change tout, mais ça ne change rien !”

Et toi, comment envisages-tu ton après-mariage ? Toi qui as franchi le pas, ce jour là reste-t-il pour toi un magma d’émotions en tout genre ? Raconte !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



14 commentaires sur “5 mois après le mariage, qu’est-ce qui a changé ?”

  • Ah j adore
    Je me retrouve totalement
    On s est marié le même week-end que toi

    Par contre j en suis Tjs à changer mon nom
    Sur tous les documents officiels
    Ahhhhh satané carte vitale !
    En plus je complique car au boulot je garde mon nom et pas les 2 !!!

    J adore regarder les photos
    Mon alliance
    Encore plein de souvenirs dans la maison
    Mon bouquet
    Les photos !!!

    • Merci Magali!

      Oui oui, je me souviens très bien que tu es ma jumelle de D Day 😉

      Mais rassure-toi, pour moi non plus tous les changements ne sont pas encore faits.

      Mais pour moi la tâche est d’autant plus impérative que jusque là je portais le nom de mon ex mari que j’avais conservé.

      Je n’ai donc plus le droit de continuer à le porter. Et je t’avoue que je n’en ai plus envie non plus. C’est assez malvenu même si c’est le nom de mes enfants, et ça, c’est un véritable déchirement pour moi.

      Mais j’avoue qu’encore aujourd’hui quand au mois 15 fois par jour je dois me présenter sous mon nouveau nom au boulot, j’ai encore beaucoup de mal 😉 Ca me fait tout drôle!

  • Nous c’est passé il y a un peu plus d’un mois et effectivement les émotions sont toujours là… La larme à l’oeil parfois en repensant à certains moments !
    Ah le changement de nom… lol. J’ai fait le nécessaire auprès des organismes mais dans ma vie de tous les jours j’ai encore du mal à dire Mme N. et « mon mari »… ça va venir lol
    Le mariage ça change tout, mais ça ne change rien, c’est exactement ça enfin au niveau du couple je dirais…
    Parce que pour moi ça a changé ma vision sur certaines choses et personnes !

  • Je ne sais pas comment je serai après le mariage mais je pense un peu comme tu le décris!
    Tu écris bien j’aime beaucoup cet article, c’est joliment dit.
    Après le mariage je pense que je serai un peu triste que tout soit terminé, que je ne remettrai jamais ma robe, que je ne reverrai plus son expression en me découvrant. Mais nous avons d’autres projets pour juste après le mariage alors ça nous occupera!

  • Merci les filles pour vos beaux commentaires!

    Oui, cette fameuse phrase fut un peu ma marque de fabrique (attention copyrignt en action ^^) que mes amies se plaisaient à me redire quelques mois après leur D Day.
    “Oui, tu avais raison! Ca a tout changé car aujourd’hui je suis mariée avec l’homme que j’aime. On s’est engagés pour la vie. Et ça, ça change toute la dimension du couple. On partage ce lien là. Mais dans les faits, et le quotidien, tout reste identique à ce que nous vivions avant.”

    Revenez m’en parler dans quelques mois et vous verrez. Quelque chose aura changé en vous mais vous resterez toujours la même. Et votre mari aussi. Et tant mieux, vous êtes géniaux comme ça!

  • Ce billet est tout simplement génial
    C’est vrai que sur le fond, ca ne change rien, nous sommes tous les 2 toujours aussi amoureux, attentionnés et avons les mêmes activités qu’avant.
    Si j’ai changé ma CNI et autres paperasses administratives, pour les cartes de fidélités et comptes web, c’est quand j’y pense au fur et à mesure.
    Et oui moi aussi je regarde ma mimine gauche avec mon alliance et ma bague de fiançailles qui se tapent la causette sur le même doigt!
    Ce jour fabuleux restera gravé dans nos mémoires a jamais, pour ma part, je dois juste occulté les petits couacs familiaux qui ont surgi aprés et heureusement n’ont en rien gâché ce fabuleux Jour J.
    Moi je l’affirme même si ça ne nous transforme pas, le mariage c’est que du bonheur, la concrétisation de notre amour aux yeux de tous et surtout aux nôtres!

  • Pas encore mariée mais je pense que ce sera a peu près pareil que pour toi !! Je ne penses pas que mon chéri va changer après !! 🙂
    Et émotive comme je suis, je pense quand regardant les souvenirs, je pleurai d’émotion !! 🙂

  • Ah Madame Diane je suis toute émue de lire ton article!
    Je sais pas comment l’exprimer mais c’est tout à fait ce que je ressens!

    Bravo pour ce superbe article!

  • J’ai adoré ton texte.. je l’ai lu en faisant la queue au supermarché et j’ai dû avoir l’air toute bête parce qu’il m’a donné les larmes aux yeux… très émouvant 🙂

  • très belle description… j’ai déjà “l’iris humide” tous les jours en catimini en imaginant les émotions de notre futur D Day ! alors qu’en sera t-il après ?
    Nous verrons bien.
    Par contre depuis la demande, “tout a changé et rien n’a changé” : on y est déjà.
    le regard que l’on pose l’un sur l’autre a changé, pas notre rythme de vie familiale(recomposée) mais rien que le ton de la voix dans certaines situations s’est posé aussi, il est plus assuré, plus confiant, plus doux, car nous savons que nous sommes 2 à avoir dit OUI !
    et nos premières histoires de couple et de familles qui ont éclaté en morceaux sont derrières nous, nous en sommes un peu plus guéri chaque jour…

  • Merci encore et encore pour tous vos commentaires. Heureuse que ma chronique vous ai émues, touchées et amusées.

    J’avoue que c’était un peu le but, même si je l’ai pondu avec mes tripes et mon cœur 😉

  • Tout à fait d’accord avec cette analyse.
    J’ai aussi fait un scrapbook que j’aime regarder avec les différentes étapes des préparatifs (reçus des fournisseurs, essais décos, photos et autres) et ma petite “boite mariage” aussi avec le livret de cérémonie, le faire-part, le menu et tout le reste… Que de beaux souvenirs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *