Un an après : le point sur notre mariage et ses préparatifs

Nous venons de fêter notre premier anniversaire de mariage ! Oui oui, déjà ! Et je me suis dit que c’était l’occasion de venir te retrouver chez Mademoiselle Dentelle et de faire le point sur mon mariage, ses préparatifs, un an après, à froid, et avec un recul plus objectif et moins affectif.

Je ne te cache pas que je repense souvent à tous ces moments, dont certains furent chargés en émotion. Et aussi qu’il m’arrive parfois de rêver de revenir plus d’un an en arrière pour les revivre.

Évidemment, certains autres me laissent encore un goût amer, même 12 mois plus tard.

Je vais donc te faire partager toutes ces choses pour lesquelles je garde encore une vraie nostalgie ou une amertume, celles que je referais et ne referais pas, et te dresser le bilan de ce qui a changé dans ma vie ces douze derniers mois.

Mariage Mme Diane

La nostalgie

  • Le jour où je suis allée, seule, faire les repérages de robes et où j’ai trouvé ma précieuse au premier essayage. Cette ambiance particulière, mêlée d’excitation et d’anxiété, par une magnifique journée de novembre. Ça reste LE moment magique !
  • Mes larmes en découvrant mon bouquet
  • L’échange des Oui et du premier baiser nuptial et fougueux de mon mari tout neuf. Les applaudissements qui s’en sont suivis.
  • Les beaux signes d’affection de certains proches qui étaient heureux de nous savoir et de nous voir, enfin, heureux.
  • La joie de voir nos 5 enfants emballés par cette belle journée qui scellait véritablement ce que nos deux familles partageaient depuis 9 ans.
  • Me découvrir coiffée, maquillée et habillée, moment que j’attendais depuis des mois.
  • Découvrir mon futur mari, magnifique dans son costume.
  • Ma fierté de voir mes fils, superbes dans leur costume-cravate.
  • Notre “sortie de mairie” sous l’allée menant à la salle, improvisée au dernier moment par nos témoins à cause du très mauvais temps.

fils de la mariée

Les regrets et amertumes

  • Le choix de la date et la météo désastreuse qui a gâché pas mal de choses
  • L’organisation chaotique de l’arrivée à la mairie, pourtant parfaitement planifiée (au point d’être qualifiée de “militaire” par mon principal témoin).
  • Quasiment aucune personne de la famille de mon mari n’a dit bonjour à la mienne, ni même essayé de discuter avec mes parents, mes oncles et tantes, alors qu’ils ont tant de points communs (nous, entre autre).
  • Ne pas avoir eu un budget qui permettait d’inviter mes collègues/copines.
  • Ne pas avoir dansé avec mes enfants.
  • Avoir été sur mon petit nuage toute la journée et avoir vécu tout ça un peu trop “égoïstement”.
  • Le manque de bonheur apparent de mon père de voir sa fille se (re)marier, et sa remarque blessante sur ma tenue qui, selon ses dires, n’était “pas une robe de mariée et pouvait être remise facilement”.
  • Le sentiment que pour certains, ce n’était “qu’un” remariage, donc pas de quoi en faire tout un plat…
  • Ne pas avoir précisé à mon père ce que “m’amener à la mairie” voulait dire véritablement !
  • 7 mois de préparatifs avec un petit budget, c’est trop juste. 3 mois de plus auraient été les bienvenus, mais sûrement pas plus, car nous sommes d’une nature impatiente.
  • Ne pas avoir plus de photos de nous deux.

arrivée à la mairie sous la pluie

Ce que je referais

  • Faire le mariage sur la journée et non le soir. Ambiance familiale et conviviale garanties, et pas de problèmes de logistique pour les invités qui ont pu rejoindre leurs pénates en début de soirée.
  • Le choix du “repas” sous forme de cocktail déjeunatoire, permettant de passer outre le sacro-saint vin d’honneur, principe que nous rejetons, et qui nous a permis de donner un côté décontracté chic tel que nous le voulions.
  • Choisir un traiteur qui a su percevoir d’emblée toutes nos aspirations, nos goûts, et qui a su s’adapter à notre budget, tout en préparant des mets d’une qualité, d’une originalité et d’un raffinement hors pair.
  • Prendre de véritables maîtres d’hôtel professionnels qui, pour un prix raisonnable, ont assuré un service irréprochable et haut de gamme.
  • N’inviter qu’une cinquantaine d’invités, tous très proches et qui comptent pour nous affectivement et au quotidien.
  • Rembarrer nos mères qui ont essayé de nous faire rajouter des invités qui n’ont aucune existence pour nous.
  • Choisir cette robe, ce boléro, ces bijoux, cette coiffure.
  • Ne pas céder à certaines traditions qui exigent soirée dansante et beuverie, ce qui nous a permis de profiter de tous nos invités et de discuter pleinement avec eux.
  • Finir la journée par une soirée tranquille avec nos témoins et amis venus de loin, tranquilles à la maison, devant un apéro au champagne et des charcuteries, salades, quiches et restes du midi.
  • Une super playlist transférée sur l’Ipad qui nous a permis de tenir toute la journée.
  • Faire un “vrai” mariage, à notre image, avec nos envies, chic et pas “franchouillard”, mais sans prétention et avec un petit budget.
  • Ne pas avoir cédé à la mode anglo-saxonne sur la plupart des points, notamment le lancer de bouquet, ce qui m’a permis de pouvoir le contempler chaque jour pendant presque 1 an.
  • Commander des badges personnalisés, mais uniquement pour les personnes que l’on voulait mettre à l’honneur (enfants, parents, témoins).
  • Ne pas faire de plan de table, ce qui a évité les prises de tête et permis à chacun de se placer où il voulait, et toujours dans un esprit de convivialité.

rire mariée

Ce que je ne referais pas

  • Penser que tous nos témoins étaient suffisamment brieffés, et avaient bien compris ce que chacun devait faire pour l’arrivée à la mairie. Mails, discussions n’avaient apparemment pas suffi…
  • Faire un seul retro planning comprenant ce qui nous concernait à nous seuls (coiffeur, départ pour la salle …), et ce que devaient faire les témoins. Une ou deux seules choses leur incombaient et certains se sont sentis “dirigés” à tort, pensant que tout leur était destiné.
  • Ne pas avoir précisé à mon futur mari que je devais être prévenue du moindre changement d’organisation, alors que j’étais à la maison et lui à la salle (mon père qui n’a pas pris la bonne voiture, les piles du lecteur CD déchargées et donc pas de musique d’entrée ni de sortie…).
  • Ne pas rappeler à mon futur mari de bien m’attendre devant la mairie, comme ça avait pourtant été son choix indiscutable, quelle que soit la météo et les demandes du maire de le faire entrer et s’asseoir.
  • Ne pas être restée sur notre premier choix : mon futur mari devait me découvrir seul, à la maison.
  • M’éparpiller pendant des mois sur mes choix de déco, y consacrer des centaines d’heures virtuelles, pour finalement tout faire à la bourre au dernier moment pour un résultat qui ne me plaisait pas.
  • Avoir convenu tacitement que nous ne ferions pas de discours, et avoir loupé une magnifique occasion lors du toast porté aux mariés.
  • Choisir un plat chaud unique qui n’était pas du goût de tous.
  • Ne pas avoir été assez claire auprès de ma fleuriste quant aux centres de table (que j’ai détestés).
  • Ne pas avoir chargé un invité de nous filmer à la mairie et après…

attente marié à la mairie

Voilà, comme tu le vois, un mariage n’est jamais parfait, et heureusement dirais-je. Nous ne voulions surtout rien de tel. Et c’est facile de refaire l’Histoire.

Mais il y a encore des choses, même douze mois après, qui créent certaines frustrations. Mais combien d’autres qui me font verser la larme à l’œil, rien qu’au fait de penser à cette journée et à tous les mois qui l’ont précédée.

Un an après, notre album mariage n’est toujours pas fait, le cadre pêle-mêle acheté pendant les préparatifs montre toujours ses photos de mannequins inconnus, et n’a pas trouvé place dans notre chambre. Ma robe et son boléro sont restés dans leur jus, sans croiser le moindre pressing. Le voyage de noces demeure un doux rêve abstrait. Les divers articles de ma déco attendent dans un carton d’être mis en vente sur Annonces Dentelle.

Si je veux faire de la psychanalyse bon marché, je dirais que tout ceci est symptomatique de mon refus inconscient de clôre cette belle aventure que furent, malgré tout, les préparatifs et le D Day. C’est sans doute aussi pour ça que j’ai eu les yeux bien mouillés le jour de nos 1 an, en me remémorant ce que je vivais, ce que je ressentais à ce moment là, à cette heure là, 365 jours auparavant.

Pour conclure, je dirais que ce mariage n’a pas véritablement changé notre couple, mais qu’il y a quand même cette petite chose indéfinissable, ce lien qui s’est installé. Je suis bien plus sereine, moins angoissée sur l’avenir de notre couple et de ma place dans le cœur de mon Homme.

Je redoute moins l’avenir, et j’ai le sentiment d’une véritable légitimité. Notre complicité, déjà forte, a gagné en puissance.

L’Amour est devenu plus fort, plus solide, et rien que pour ça, regrets ou pas, je me remarierais et avec le même homme ! Je changerais pas mal de détails sur l’organisation de la journée, par contre !

bisou mariés

Pssstt, tu veux continuer à suivre mes chroniques et celles d’anciennes Mademoiselles ? N’oublie pas que ça se passe ici !

Et toi ? Est-ce que tu as le sentiment de t’être un peu éparpillée dans ta recherche de déco ? Est-ce que tu as l’impression d’avoir prévu un timing trop court entre le début des préparatifs et le mariage ? Ou au contraire, un temps trop long, et tu perds patience ? Raconte !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



24 commentaires sur “Un an après : le point sur notre mariage et ses préparatifs”

  • Ma Diane! Ton mariage était magnifique parce qu’il était sincère et criant d’amour et c’est ça le plus important au final!!!! ça éclate à la figure quand on regarde vos photos! Et personnellement j’ai adoré ta robe!
    Laissons dire les médisants, de toute façon il y aura toujours des éternels insatisfaits.

  • La réflexion de ton père, moi, je l’attends de ma grand mère. C’est un re-mariage pour moi aussi, et j’en ai déjà entendu pas mal sur mon compte de sa part. Je l’invite par politesse, mais elle prend la place d’une très bonne amie à moi (question budgétaire)… La famille…
    En tout cas moi je te trouve magnifique, ta robe t’allait à ravir! (et je ne connais pas beaucoup de personnes qui portent au quotidien une robe toute blanche ou ivoire)

  • Ta robe de mariée est très jolie!
    Toutes les réflexions sur le “remariage” (je déteste ce mot, c’est la première fois que je me suis mariée avec mon mari! Ce serait un remariage si je m’étais remariée avec le précédent) j’y ai eu droit aussi… J’ai même eu des “ahah, bah il t’en reste 6 pour te marier autant que Liz Taylor”…
    Un an (et un enfant) après, ma famille parle toujours de mon mari comme de mon “nouveau mari”
    Et c’est terrible à dire, mais j’ai eu très peu de cadeaux, comme si on voulait me dire “on va pas te faire un chèque à chaque fois”…
    Les mentalités ont besoin d’évoluer encore un peu…

    • Ah oui, effectivement il y en a qui ont le sens de l’élégance 😉

      Et c’est vrai que même si nous avons été gâtés pour l’urne, c’était clair que pour certains il ne s’agissait “que” d’un remariage donc le montant s’en ressentait …

      Mais l’essentiel n’était pas là. Notre “re”mariage est bien plus important que le premier à nos yeux et hormis nous marier ensemble, nous n’avons pas à justifier ni à expliquer !

  • Madame Diane, merci pour ce très bel article touchant et plein d’humour. Je vous souhaite encore de nombreux anniversaires de mariage avec cette petite larme de joie et de nostalgie au coin de l’œil :p

    Moi aussi, avec le recul j’ai l’impression d’avoir brassé beaucoup beaucoup de vent pour un résultat médiocre (au vu du temps consacré) mais au final me reste l’essentiel, un beau mari que j’aime de tout mon cœur

    • J’ai le même sentiment que toi. Celui notamment de trop s’investir (et investir) dans ce qui n’est qu’un repas de famille autour de 2 personnes qui s’aiment, veulent s’engager l’une envers l’autre mais aussi le montrer aux yeux de tous 😉

  • C’est beau l’amoûûûûr, quand on aime son mari d’amour et que c’est trop mignon, qu’on en pleurerait et qu’on a envie de crier, crier son amoûûr, n’est ce pas? **private joke inside**
    Je suis vraiment contente de te lire ici pour un bilan ma foi fort positif, Madame Diane! On pourrait presque en faire un rituel, non? Chaque année un bilan… ça se finirait en “mariée et en retraite”? Non? Bon, je me retire….

  • Comme je te comprends : ma précieuse à passer 1 mois sur un fauteuil dans le salon “dans son jus” aussi, les cartons de décos traînent encore dans ce même salon… le cadre pèle mêle qui devait servir sur le coin urne présente aussi de splendides photos de parfaits inconnus… et oui difficile de passer à la suite !!
    Dès le lendemain au petit déj’, chéri et moi on cherchait une idée pour reporter nos tenues, de préférence par temps chaud car pour nous aussi la météo n’a pas été top…
    Alors pour la blague je l’ai remise un soir à la maison et je suis descendue comme ça pour demander à mon MARI quelle chemise il voulait que je lui repasse pour le dîner chez des amis : il avait les larmes aux yeux !! Donc vivement l’anniversaire de mariage et une petite fête intime avec nos belles tenues.
    Enfin je partage tous tes sentiments de nostalgie, de jour non parfait question organisation mais tellement émouvant sur le partage avec nos proches…
    Alors oui moins de prise de tête sur la déco mais comme toi, le même homme, les mêmes invités, le même traiteur (nous !)… etc et le même bonheur !!
    Beaucoup de bonheur à toi et ton mari tout neuf, oui même un an après c’est encore tout neuf !!
    Et qui sait : à quand un blog ou une rubrique sur les anniversaires de mariage et leur organisation du style “je fais tout ce que je n’ai pas pu faire à mon vrai mariage” !! 😉

    • Je ne remettrai sans doute probablement jamais ma robe de mariée, sauf si je reperds les tonnes que j’ai reprises … et aussi si l’occasion se présente.

      Mais j’aime que ce soit comme ça. Une robe unique portée à un moment unique dans des circonstances uniques. Cette idée me fait du bien même si elle est stupide 😉

  • Merci Mme Diane pour ce retour d’expérience très touchant! Effectivement, pendant un moment, on se prend la tête pour la déco alors que le plus important c’est tout de même la symbolique de cette journée et le fait de la partager avec nos proches!
    C’est pour ça qu’il était indispensable pour nous de faire un “retour de noce” le dimanche afin de pouvoir profiter de nos proches un peu plus longtps!

    • Notre “retour de noces” se déroula le soir, le jour même du mariage et volontairement en cercle très restreint. Il a fallu se battre pour qu’il en soit ainsi mais nous ne regrettons rien.
      Nous avons passé une excellente soirée avec nos témoins et amis les plus proches à la maison, sur la continuité du midi, à boire du champagne, papoter, rigoler et bien manger 😉

  • Un article empli d’émotion qui montre à quel point tu es une belle personne. Un an après, je vous souhaite toujours autant de bonheur !
    Le mariage n’est pas une finalité, simplement une étape (et heureusement pr moi ^^) XoXo

  • Madame Diane!!!! Tu m’as beaucoup émue en te lisant! Moi je suis en pleins prépa et ça me fait tout drole de m’imaginer dans quelques mois mariée et avec toutes mes idées, ma précieuse derrière moi! Parfois j’en ai ras le bol de pas trouver ce que je veux, de me disperser, parfois de pas savoir où on va… mais ces moments-là je sais que je vais les regretter qu’ils vont me manquer plus tard! En tout cas je trouve ton article superbe et je vous souhaite de belles années de bonheur avec ton mari!!!!

  • Comme ton article fait écho en moi ! Ca fera bientôt 1 an aussi pour nous, et en ce moment je suis assez nostalgique de cette journée. On a beau savoir qu’il faut profiter de chaque moment, ça nous file entre les doigts ! on repense aux couacs (bien qu’on ait pas eu de trop de souci de ce côté là), aux moments forts, on voudrait redire OUI encore une fois. Les anti-mariage (ou du moins ceux qui n’y voient pas spécialement d’intérêt) me demandent parfois à quoi ça sert… je ne leur dis pas que j’aime mon mari plus fort (je les vexerais!), mais comme tu dis j’ai l’impression que notre amour est plus fort, plus solide et plus légitime. Le mariage c’est quand même avoir le courage de vouloir dire au “monde entier” et à ses proches que c’est lui que je choisis et que je veux accompagner toute ma vie !
    Longue vie à vous les amoureux !
    PS. mon album photo est toujours en stand by….

  • Quel plaisir de te retrouver ici ! Tu m’a donné envie de faire comme toi, un petit bilan post-nuptial s’impose 😉 Anne, si tu me lis… 😉

  • Très émouvant et bel article, moi même mon mariage datera bientôt d’un an et je me retrouve un peu dans ce qui est écrit.

  • C’est beau et ça m’a fait un bien fou de lire ça Madame Diane ! J’espère que ça t’a aussi fait un bien fou de l’écrire 🙂

  • Bonjour !

    Je me marie l’an prochain, et nous allons organiser notre repas chez nous, juste à côté de Bordeaux.
    J’ai vu que tu avais été très contente de ton traiteur, pourrais-tu me donner son nom (parce que je n’en peux plus d’éplucher des devis flous et des sites internets sans tarifs…)

    Merci !
    PS : Moi je l’aime bien ta robe !

  • merci pour cet article très touchant et vrai.
    Vous etiez très beaux (malgré la “gentille” pique de ton père concernant ta robe! bonjour la délicatesse!)

    Je me retrouve dans pas mal de choses (même si le jour J était “qu’en” juin, ca fait pas si longtemps)
    Moi aussi la déco est encore de ci, de là dans le salon, dans les placards, dans notre chambre, sur mon bureau où je suis censée bosser et devant (du coup je bosse sur la table du salon^^)….
    J’espère que dans un an ce sera trié/vendu/agencé dans l’appartement lol
    Mais c’est pour la même raison, dur dur de ce dire que c’est fini, et encore c’est tout frais, j’ai pas encore toutes les photos, pas la vidéo donc ce n’est pas complètement fini mais tout le monde est passé à autre chose….sauf moi! lol

  • Bonjour,
    J’ai découvert les photos de votre mariage il y a peu mais je ne suis pas d’accord avec votre papa !!! Votre “Précieuse” est splendide !!! Certes courte,sans fanfreluche et relativement simple. Mais quelle élégance !!!!! Je suis totalement fan !!!
    Félicitations!
    PS : le passage de trajet en voiture à chiens(avec l’odeur qui va avec!) m’a fait beaucoup rire !!! Même si je me doute que le D-day, vous avez certainement voulu tuer la terre entière pour ça !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *