Abandonner ses rêves de princesse pour imaginer un vrai mariage

A chaque fois qu’une mariée (oui, parlons au féminin, maintenant qu’on a la confirmation qu’on est entre filles. Y a pas de raison !) raconte le mariage non-traditionnel qu’elle a organisé avec son fiancé (non, quand même, n’oublions pas les mecs. Au cas où ils voudraient se joindre à nous un de ces 4, on ne sait jamais), je suis admirative. Quelle cohérence entre les valeurs affichées et la réalité ! Wow !

Mais au fond de moi, je peux pas m’empêcher de me dire que ces filles-là, elles n’ont jamais dû trop rêvé d’un mariage tradi avec robe blanche et tout le tralala et que donc ça n’a pas dû être bien difficile pour elles. Parce que moi, qui n’ai pourtant que peu rêvé de mariage quand j’étais petite, j’étais pétrie jusqu’à l’os d’a priori sur ce qu’est un “vrai” mariage “parfait” de “conte de fée”. C’est entre autres pour ça que je n’aurais jamais imaginé demander à mes invités d’amener à manger, même si j’adhère à fond au concept de l’auberge espagnole.

Alors quand Cate a évoqué le fait d’avoir dû “abandonner ses rêves de princesse” pour se construire un mariage réel, elle a tout de suite eu toute mon attention. Et en plus, elle nous raconte ça dans un texte drôle, émouvant et bien écrit. Un vrai sujet habillé dans une vraie robe de princesse : tout ce que j’aime !

Quand j’étais petite (jusqu’à 25 ans, donc…), j’ai rêvé d’être une Princesse. Une vraie Princesse. Une VRAIE de VRAIE. Je voulais avoir de grands cheveux brillants et tressés, porter chaque jour de grandes robes satinées, vivre dans un (méga) gros château à donjon et évidemment constater que des regards admiratifs et envieux étaient tournés vers moi le jour et la nuit (je rêvais de ne pas aller aux toilettes, de ne pas avoir de mascara qui coule, de ne pas ronfler et de ne jamais renverser de sauce sur mon corsage).

Ça me faisait car-ré-ment kiffer !

Petit à petit, en grandissant (un peu), j’avais fini par me convaincre que rien n’était perdu en matière de réalisation de rêves et que tout était encore possible : il suffisait de se marier ! Facile.

En grandissant encore (un peu), j’ai rencontré Prince. Pour des raisons magiques de Princesse, j’ai su rapidement que c’était avec lui que je voulais me marier. Cela voulait malheureusement dire renoncer (un peu) au regard de tous les autres, mais bon… j’imagine que les fantasmes c’est comme le reste, il faut prioriser et moi, mon objectif number one dans la vie c’était TO BE A REAL PRINCESS. J’ai donc commencé à me laisser pousser les cheveux en prévision du magnifique chignon que j’aurais dans 5 ans pour mon mariage (véridique… !).

Après moultes tergiversations et 3 ans et demi de vie ensemble, je décidâmes de nous marier (oui, disons que je mettais tellement d’énergie personnelle à l’ouvrage que je ne sais même plus si j’ai vraiment demandé son avis à Prince… Mais, bon-prince, il s’est laissé faire…). Je voulais mon gros château, mes pleins de gens, mon clinquant, mon orchestre, quelque chose d’énormissime et le tout à fond les ballons.

Mon manège a duré 2 mois… Et quelque chose s’est passé…
Je ne sais pas quoi.

On était tendu, on s’embrouillait, ça n’avançait pas, ou mal… ça a pêté.
Alors à ce moment, j’ai pris conscience que : 1/ Prince flippait totalement sans oser vraiment le dire 2/ Et si on réfléchissait avant de foncer dans tous les sens sans savoir où et avec quel fric et pourquoi se marier finalement ?
On a tout arrêté.
Et Prince a avoué… Ton mariage grandiose, il me fait peur. Je ne m’y reconnais pas et je ne t’y reconnais pas. Moi, je n’ai pas envie d’être le centre du monde toute une journée, je n’ai pas envie de mettre 30 000€ dans un weekend où je vais faire de la représentation et donc m’ennuyer totalement et je n’ai pas non plus envie de passer 1 an à organiser ce truc, ce n’est pas mon délire.

Bon…
J’ai considéré qu’il avait (un peu) raison de donner son avis et de proposer qu’on y aille plus calmement. Surtout qu’il me mettait le doute : si lui, qui me connaissait très bien ne me reconnaissait pas dans un mariage comme ça, il devait peut-être y avoir une faille dans mon système.
Alors je me suis posée. Quelques mois. J’ai arrêté d’y réfléchir.
Puis je me suis demandée ce dont j’avais vraiment envie moi, maintenant que j’étais adulte, que j’avais une personnalité propre et distincte de celle de Maman et de Papa et de Mamie et de Mémé et de Tante Machin et d’Oncle truc (et-de-mon-frère-qui-fait-toujours-tout-bien-comme-il-faut-alors-que-moi-je-crains-grave-comme-nana).

C’est comme ça qu’on a repris l’idée de se marier. Parce-qu’au fond, on en avait (un peu) envie. J’avais envie de porter son nom aussi, qu’on ait l’air d’une famille et qu’on fasse la fête avec des gens avec qui on se sente bien. On voulait tous les deux une teuf détendue et chaleureuse, quoi ! Du coup, on s’est mis à prendre des décisions ensemble et là, ça a tout changé la tête de la fête qui est devenu (un peu) plus NOTRE mariage.

Ça a donné ça :
Notre gros kiffe commun c’est quoi ? La montagne, la nature, la rando, la neige, les chalets. Cool : on avait presque tout, là !
– On se mariera en hiver, ça règle la question des 12 mois de préparation (4 mois ont suffit) et ça fait montagne,
– On nous enverra de la neige sur la tête au sortir de l’Eglise, c’est fun
– On aura une déco faite de tronçons de bois découpés par mon père, c’est chaleureux
– On mangera… DE LA TARTIFLETTE :-), c’est convivial !! (même si pas facile de trouver un traiteur qui accepte de nous faire ça…) – et puisque ce sera l’hiver et qu’il fera froid, pas de vin d’honneur ni de cocktail, tout le monde à l’apéro au vin chaud en sortant de l’Eglise, hop !

Cette fête commençait vraiment à me plaire. Je sentais bien que ce ne serait pas le film de Capes et d’Épées dont je rêvais depuis 1000 ans mais ça avait l’avantage d’être à échelle humaine et de vraiment plus ressembler à nos caractères à Prince et moi. Ça devenait très amusant et puis, en off  : bousculer Maman c’était quand même super jouissif, car à ce stade, Maman trouvait que… mmmMMmMMmm… oui, euh… Bon… Mais quand même, tu auras une grande robe toute blanche ? Tu iras bien à l’Eglise hein ? Tu mettras un voile ? Tu auras une grosse pièce montée ?
Carrément sympa là, de décider pour une fois et de dire : NON, c’est moi qui décide ! Ah ah ah ! Après 30 ans de soumission à l’autorité parentale, ce fantasme-là de la rébellion était enfin devenu une réalité ! Pour mon mariage, j’avais laissé tomber le fantasme de Grande Princesse mais j’en réalisais d’autres !

Et voilà, j’ai acheté ma robe blanche (oui, quand même… !), me suis fait faire un chignon (quand la coiffeuse m’a dit que mes cheveux étaient “mais enfin, TROP LONGS !”, je me suis retenue de lui découper ses jolies bouclettes blondes), mis des fleurs dedans, customisé ma robe avec du bordeaux (horreur !) pour qu’elle soit assortie à mes chaussures Jirao de Bocage qui n’étaient pas blanches du tout (horreur !) mais dont je rêvais depuis des années, refusé le voile (horreur !) et la pièce montée (le gâteau au chocolat on aime mieux ça, horreur), maquillé mes yeux et ma bouche moi-même en 10 minutes avec des produits que je mets tous les jours (sacrilège), acheté une alliance à 12 € à Prince (sacrilège) et renoncé totalement au grand château pour une petite salle d’à peine 200m² très chaleureuse (sacrilège-horreur !).

On a fait participer tous nos potes : la pote qui dessine au dessin du faire-part, la pote infographiste à la réalisation du faire-part, des livrets de messe et du menu, les potes qui savent faire des photos aux photos et les potes musiciens sur la scène en 1ère ligne pendant 3h de programme musical.

Et avec tout ça, on s’est aussi payé le luxe de faire ce qui ne se fait pas : on a trié nos invités sur le volets. Parce-qu’en fait, plus on avançait dans cette préparation, plus on se sentait nous-même dans cette fête. Et nous-même, ce n’est pas avoir 563 amis (comme je viens de le voir hier sur Facebook ! Comment les gens connaissent autant de monde !?). On a même par la suite été invité à des mariages par des gens qu’on n’avait pas conviés. Certains nous en ont fait la réflexion… Mais on a fait ce choix-là. Et ça nous ressemble.

Au bout du compte, j’ai réalisé que mes rêves de petite fille étaient des rêves… de petite fille. Mais que des rêves d’adulte, j’en avais aussi et que ceux-là ils étaient à ma portée et super funs.

A 1h du matin, Prince est monté sur la scène de la salle de mariage, il a pris le micro et il a dit : l’idée du mariage, vous le savez sans doute, ça n’était pas moi. Me marier ça me faisait complètement flipper. J’ai suivi Cate parce-que ça lui faisait plaisir, mais j’aurais pu m’en passer. Eh bien, j’ai envie de dire que finalement, la fête qu’on a créée ce soir ensemble, je la trouve géniale, elle est à notre image et je suis très heureux de me marier aujourd’hui.

Sympa, non ? 😉

Maintenant, je me dis que c’était super comme ça. J’adore aller aux mariage des autres un peu guindés, regarder toutes les belles fringues et faire le tour des beaux manoirs. ça fait toujours un peu rêver l’enfant qui est en moi et je m’émerveille des gros mariages quand j’y vais. Sauf que ça ne ressemble finalement pas à la grande fille que je suis devenue et qui, quand elle priorise, a envie de chaleur, de confort, d’amitié, de convivialité et de petits comité avant tout le reste.

PS. Pour info, au cas où mon mariage inspirerait quelques ex-Princesse, la neige dans le corsage au sortir de l’Eglise, c’est original mais c’est vraiment froid ; par contre le vin chaud c’est tip-top (mais un peu plus tard que 17h ça peut être mieux, histoire d’éviter que les musiciens jouent un peu n’importe quoi…)

Et toi, t’en es où de tes rêves de petite fille ?

Mise à jour : Suite à plusieurs demandes dans les commentaires, Cate m’a envoyé quelques photos à partager avec toi.

Commentaire de Cate : Une photo de l’église pour montrer la moumoute qu’il faut porter quand on se marie en hiver (ce sont des plumes de cygnes et ça ne m’a rien couté pratiquement, les filles du magasin me l’ont louée 35€ pour le weekend ! C’est pas fou, quand on sait qu’à Paris on me demandait de l’acheter 300€ ?!). Bref (je m’égare), j’ai mis cette photos-là pour qu’on y voit les chaussures-pas-blanches et je trouve que c’est bien la preuve qu’on s’en fout bien des chaussures qu’on porte, il faut vraiment faire exprès pour les voir. Sans compter que personnellement, je trouve que ça fait super classe quand c’est assorti avec la lavallière de mon mec (et accessoirement avec les pull en laine grosse mailles des témoins) (oui, euh… petite digression).

Deux détails de la robe que j’avais fait un peu retravailler : la couturière a ajouté des pétales bordeaux dans la fleur sur le côté qui était seulement blanche au départ + cousu un pendentif bordeaux au raz-de-cou de la robe.

Et une dernière photo pour montrer ce que ça fait de recevoir de la neige à la sortie de l’église.

Crédits photos : Photos personnelles des invités de Cate (qui comme tu l’as lu, n’avait pas de photographe pro)



52 commentaires sur “Abandonner ses rêves de princesse pour imaginer un vrai mariage”

  • J’adore ! J’envie Cate, d’ailleurs … Avec Nhom, on attaque la préparation de notre mariage l’année prochaine, et pour le coup, je suis celle qui va devoir faire le plus de compromis par rapport à mes attentes. Car contrairement à Cate, c’est moi qui rêve d’un mariage simple, coloré, chaleureux, des grandes tablées, des fleurs des champs, avec des guirlandes électriques. Nhom lui est plus classique ! 😀

    • moi pareil je me marie l’année prochaine mais j’ai aucune idée pour la decoration de la salle, mon theme c’est colombe, je n’est jamais ete à un mariage donc jy connai rien du tout.

  • J’ai bien cru que l’article concernait “kate” mais non c’est “Cate”!!!!

    Un mariage à son image, c’est quand même mieux…bravo pour avoir bousculé les évidences…
    Et puis, le plus grand rêve c’était de se marier, non?

    Par contre, le mariage en hiver c’est super. Mais nous, vivant en Savoie le but ultime c’est 15 cm de poudre blanche (des photos superbes, avoir un traineau, des manchons…), du coup ça nous a fait flipper…et si jamais il n’y avait pas de neige?? (si, si ça arrive de plus en plus!!!)

    Des photos du D day??

  • Voilà un super témoignage ! C’est le chemin qu’on doit tous faire (et que certains/certaines réussissent mieux que d’autres).
    Même sans avoir des rêves de princesses, quand on commence à rentrer dans l’univers du mariage on est quasiment obligé de passer par le stade “je veux être une princesse dans un chateau”. Ca reste tellement beau… Mais ça ne ressemble pas à tout le monde. Pas à grand monde, en fait, quand on voit les vrais mariages qu’on ne voit pas sur les blogs (tiens tiens), où les invités s’ennuient à mourir malgré le chateau et le traiteur et tout le bataclan, où la mariée ressemble plus à une meringue qu’à une princesse, et au final du stress pour une fête pas si réussie… Les vrais mariages qui figurent sur les blogs, c’est vrai que les photos sont selectionnées et retouchées, c’est vrai qu’on voit pas tout, mais au final il n’y a pas que de la princesse, on voit aussi des tas d’autres choses et on se dit qu’à un moment les mariés ont du choisir de réaliser des rêves d’adultes et pas des fantasmes de mariage…

    Bravo Cate pour ton mariage, ça avait l’air très sympa et convivial ! Je garde l’idée de la tartiflette (miam)…

  • G E N I A L ! ! !
    Je ne suis pas seule, merci Cate!
    Bon mes rêves de grande fille ne sont pas tout à fait les tiens et moi j’ai un chéri un peu princesse (comprendre: qui me ferait un mariage prout prout) mais j’ai suivie le même parcours de reflexion.
    Par contre pour la neige, nous, on a prévu de la fausse lol (et on habite le sud donc y aura pas de neige mais elle sera dans notre tête! :-)).
    Bravo en tout cas!!! (ah oui et je remercie ma maman d’être limite anti mariage et qui donc trouve génial que je ne porte pas de voile,… mais qui aime tout de même les photos posés :-)).
    Je finis en rejoignant Caro: des photos!!!

  • C’est l’avantage de ne jamais avoir rêvé d’être une princesse !
    Et je suis un peu comme Prince : contente de me marier car la fête était à notre image (et pas à l’image du mariage-tel-qu’il-doit-être…).
    Super témoignage en tt cas !

  • Quel bel article !!
    Je me suis bien reconnue dans la partie jouissive de dire non aux demandes de maman (je l’avais même fait flippée avant que le mariage ne soit officiel sur le fait que je n’aurais peut-être pas une robe blanche ; la tête qu’elle avait faite !!)

  • Ah moi je ne te ferai pas mentir : je n’aime pas les robes de mariée conventionnelles, le repas qui dure trois heures me gonfle, je n’ai jamais rêvé de château… la liste est longue!
    Je comprends tout à fait que ça puisse faire rêver mais se faire rattraper par la réalité ce n’est parfois pas plus mal (et avoir un témoignage d’amour comme Cate à la fin c’est bien plus beau qu’un château!)

  • Wahou, et bien moi, ces témoignages là, ça me fait carrément plus rêver que les vrais mariages de princesses !
    Il y a tellement de spontanéité, ça respire tellement la sincérité, le bonheur, l’amour, et le mariage à 2 (pas le mariage fait pour faire plaisir à la mariée, quoi).

    J’adore !!

  • Nous aussi on a fait une tartiflette pour notre repas de fiançailles. C’était en novembre, il y avait déjà de la neige et les gens ont apprécié. On l’a faite nous même. On en a épluché des pommes de terre, car une tartiflette pour 60 c’est du boulot ! Mais ce qui nous a fait mal au coeur, c’est d’en avoir jeté la moitié…

    Moi aussi, je rêve de mon mariage depuis toujours, j’ai même économiser toute mon enfance, et j’ai encore l’argent pour ça… mais les rêves restent des rêves, la réalité est plus dur. Mais finalement, je ne regrette pas ma salle des fêtes de 1000mcarré qui nous coute rien, plutot qu’un chateau ou belle salle à 4000e. maintenant on sait définir nos priorités !

    En tout cas, j’adore tes chaussures !!!!!!!!

  • Très bien raconté ! (et tellement vrai !!)

    Ce qu’elle ne dit pas, c’est que Prince et Princesse ont aussi fait un diaporama présentant tous les invités juste avant le début du repas, pour “instaurer une ambiance conviviale entre les gens qui ne se connaissent pas”.

    Prince a tout fait pour mettre en valeur ses invités “et voilà Machin, il a escaladé telle montagne de ouf sans les mains, et ca, c’est Truc qui a construit sa maison lui même tout en jouant un concerto à la harpe”…
    …et Princesse aussi, à sa facon “alors là, c’est Machine qui s’est vautrée après s’être pris une cuite, et ca c’est Bidule qui essaie de faire du tennis mais qui ne leurre personne à en voir sa position… Bidule, lève la main, que les gens sachent où tu es”.

    Ca a marché du tonnerre !
    Les gens (qui pourtant venaient de mondes totalement différents) se sont super bien mélangés.

    Elle était énorme, cette soirée !! (et le chignon était très réussi)

    • Merci à toi témouine, de nous raconter aussi des petites anecdotes comme ça ! J’adore, mais vraiment j’adore la mise en valeur des invités. C’est très convivial, et c’est ce que je recherche dans notre mariage simple et chic à la fois (chic dans la présentation, mais simple dans les relations).
      Et moi non plus je n’ai pas envie de me sentir obligée d’inviter des gens juste parce qu’il le faut ; mais c’est dur…
      Merci pour ces témoignages en tout cas !

  • Je n’ai pas eu le même parcours puisque j’ai jamais rêvé d’être une princesse (normal j’en suis déjà une en fait 😮 ) mais pour les invités et l’organisation (càd tout faire à deux) je te rejoins! On a invité que ceux qu’on avait envie de voir et qui compte pour nous et pas ceux à qui on “devait” rendre une invitation.

  • Waouu quel article.

    Et bien moi une chose est sure c’est que je ne renoncerais pas à mes reves de Princesse.

    Mon mariage est dans 2mois et demi et notre thème est justement “Prince, Princesse et Conte de Fée”. Voilà ce qui m’a toujours fait rever et me fait encore rever d’ailleurs. Je reve de ma robe blanche de princesse, de mon entrée dans l’église, de ma jolie salle dans notre jolie Fort…

  • Quel très joli message.
    J’adore la façon dont vous avez abordé votre mariage et surtout le fait d’être allé au bout de vos idées.
    Mention très bien à m’iseur le Prince pour le très joli discours qu’il a fait lors de la soirée.
    Je suis devenue madame le 11 juin et pour les invités et l’organisation c’est pareil on ne souhaitait avoir personne d’imposée mais uniquement notre entourage proche, on a aussi bousculé certaines idées (pas de pièce montée, pas de fontaine à champagne, pas de dragées…) et on ne regrette rien car il était à notre image même si j’avoue que le nôtre on le voulait classe mais sobre et pas clinquant.

    Et est ce qu’on pourrait voir des photos ? Bah oui on est une bande de curieuses ici…. 🙂

  • Merci beaucoup pour tous vos commentaires supers sympas !

    A propos de photos, je veux bien vous montrer ma moumoute d’hiver (et dévoiler ma tête contre grosse rémunération en photos de la vôtre (faut pas rêver, rien n’est plus gratuit dans ce bas monde ;-)), mais je ne sais pas où mettre ça car je n’ai pas de blog… Une idée quelqu’une (vu qu’on est effectivement entre filles héhé) ?

  • ça devait être bien sympa 🙂
    Je suis curieuse aussi de voir ta robe customisé et j’adore les chaussures ! 😀
    Je n’avais pas de rêve de princesse (je ne pensais même pas me marier en fait), mais nous avons aussi bousculé les habitues sur certaines choses 🙂
    – Pas de voile
    – Pas de lancé de bouquet
    – Pas de super tablée avec 15 couverts… juste un couteau, une fourchette, une assiette, une cuillère (et quand même deux verres :p). Les plats étaient posées sur la table et à chacun de se servir
    – Pas de photos de Sarkozy à la mairie (:D)
    – Pas de photographes pro
    – Pas de musicien ou de DJ, une simple playlist (bon un peu râtée mais c’est une autre histoire et on s’en est bien sorti)

    Par contre, je tenais à mes dragées !! Pas pour la tradition, mais parce que j’adore ça, en plus les Martial elles sont vraiment trop trop bonnes !

  • Je ne vais pas vendre mes photos, Caro, enfin ! Je sais bien que nous sommes vraiment super beaux (et c’est peu de le dire, vous allez pouvoir constater…) (et c’est sans parler de notre intelligence hors-normes, excusez du peu !) mais bon, non 😉

    J’envoie 2 photos à Mme Dentelle pour qu’elle les ajoute à ce billet alors, et Caro si cela s’insère dans ton blog, pourquoi pas.

    J’en profite pour faire part aux dingues-de-la-robe d’une expo super sympa sur laquelle je suis tombée par hasard en we hier. C’est au château de Nemours, Cymbeline expose un certain nombre de ses anciennes robes. Le prix de la visite est mini et le cadre magique. De quoi faire rêver encore les petites filles tapies au fond de nous (en tout cas la mienne a pris son pied !):-)

  • L’Homme-Chocolat et moi, on a eu un peu la même histoire sur ce coup là, surtout moi. Et en fin de compte, tous les compromis et toutes les discussions qu’on a eue à ce moment-là (bon, chez nous il a duré un an), en plus de donner naissance à un mariage qui nous ressemblait, nous ont appris plein de choses sur nous et notre couple. On n’a pas eu d’autre préparation au mariage, mais celle-ci a vraiment bien fonctionné, et j’y pense à chaque fois qu’on arrive à contourner une dispute qu’on aurait sûrement eue avant ces fameux préparatifs…
    Tous nos vœux de bonheur à vous deux!
    Tartiflette rulez !:D

  • J’aime beaucoup ce témoignage et le trouve très touchant. Car après tout un mariage, ce n’est pas de rêver d’être une princesse mais de rêver de tout partager à deux.

    PS: Les chaussures sont à tomber

  • Je (re ?)découvre ce mariage grâce au coaching mariage de Mlle Dentelle ! =D
    J’aime beaucoup cet article qui parle sans doute à la plupart d’entre nous… Qu’importe les rêves de petite fille que nous avions, nous avons évolué, et c’est la femme que l’on est désormais qui se marie, et non pas la petite fille que l’on était ! ^^

    Pour ma part, je n’ai pas de rêves de petite fille concernant le mariage. A l’école, j’étais l’une des seules à savoir qu’un papa et une maman n’ont pas besoin d’être mariés pour faire des enfants, puisque les miens ne l’étaient pas ! Et je n’ai assisté à mon premier mariage qu’à l’âge de 14 ans. Bref, ce n’était pas vraiment un univers susceptible de me parler.
    Quand j’ai commencé à rêver de mariage, j’étais donc adolescente et j’épousais Elijah Wood. Ou bien le garçon au collège qui me faisait craquer depuis 2 ans mais qui lui n’était pas amoureux de moi mais qui finirait bien par se rendre compte qu’en fait si (en fait… non.). Bref, peu importe qui. Et je ne rêvais pas de robe blanche, de château, d’église (famille athée, l’église n’était pas dans mes mœurs !). Je rêvais d’une robe bleue, violette et blanche, de décor-surprise grandiose totalement elfique mais dans une immense salle des fêtes, de bal, de tables rondes, de feu d’artifice et de beaucoup d’invités.
    Finalement… je n’épouse pas Elijah Wood ni même le garçon du collège, parce que j’ai fini par trouver une perle. Finalement, ça sera une robe rouge-verte-blanche, une jolie salle bien plus charmante qu’une salle des fêtes, avec une cérémonie laïque, avec une quarantaines de personnes le soir, des tables rectangulaires qui finalement sont mieux, sans feu d’artifice, sans bal parce que, oui, c’est ce qui se fait en général, mais ça ne nous ressemble pas du tout ! Et finalement… mes elferies adolescentes sont restées mais se sont teintées d’époque médiévale, de féerie en général, et de forêt à l’automne, autant d’idées qui nous enchantent l’un comme l’autre.
    Le plus génial dans tout ça, c’est que notre mariage sera carrément plus beau à tout point de vue que celui que je m’imaginais toute seule quelques années plus tôt, en teintant seulement ce que j’avais vu d’une pointe elfique, et rien de plus.

    Je raconte ma vie décidément.
    Mais ces articles font revenir des souvenirs qui laissent rêveuse, en ce disant que ce qui est en train de se passer est vraiment formidable. <3

  • Aussi longtemps que je me souvienne, je n’arrive pas à trouver en moi un rêve de petite fille où je m’imaginais princesse mariée dans un chateau avec 552 invités (la pluspart inconnus)… je me souviens bien d’avoir joué aux poupées barbies (ben voui suis une fille quand même), mais ça a toujours été d’un coté technique : avec ma mamie (qui était couturière) on passait nos mercredis à coudre des vêtements pour ces chères poupées (on créait des collections limite haute couture dans la cuisine du fond près du poêle), mon oncle (menuisier) avait construit une gigantesque maison de poupées et nous avions tout décoré (meubles, papiers peints, housse de couette)… je me souviens aussi des multiples patrons d’habits que j’imaginais et dessinais dans ma chambre et des fausses robes que je créaient avec mes draps… aujourd’hui c’est ces détails qui me hantent encore : je veux du fait main, du DIY (comme y disent les ricains 🙂 … car c’est par la création que j’arrive à exprimer ce que je suis et c’est ainsi que mon mariage me ressemblera… mais j’avoue que pour certaines choses c’est simple (dessiner son faire part, passer des heures sur illustrator, faire un patron, façonner en poterie les marques places, fabriquer de la confiture pour les cadeaux invités : ça j’y arrive ! finger in the noze limite 🙂 mais pour certains points difficile de lacher prise sur le fait que ça ne sera pas exactement comme je l’imagine, comme je l’aurai fait (ex: le lieu, la chambre d’hote…) c’est sur ces petites (hum…) choses qu’il fat que j’évolue afin d’enfin avancer dans l’organisation de ce mariage, qui au fond sera magnifique même s’il n’est pas parfait car au final c’est l’acte en lui même le plus important !

  • J’ai découvert ton blog il y a 2 jours, et depuis j’avoue, sans aucune honte, être devenue Miss Dentelle Addict!

    Nous nous marions Zhomme et moi (oui tant qu’à faire …) en Avril prochain. Des années que je l’attends cette demande, qu’elle me bouffe, me met le doute. Et la voilà qui a pointé son nez en septembre!
    Jusque là combien d’heures dans un bon bain chaud ou de soirées à écouter de la musique dans le noir, l’ai-je imaginée cette satanée journée qui n’arrivait jamais!
    Je la voyais lumineuse, pleine de convivialité, toute simple comme nous, par un bel après-midi de printemps dans notre jardin, à la campagne. Bref, en mode garden party sans prétention aucune.
    Pas de robe meringue, pas d’orchestre (en fait si, Zhomme fait partie d’un groupe amateur depuis des années), surtout pas de photographe (hormis le mari de ma témoine qui est justement photographe, comme ça tombe bien !!), autour de nous uniquement ceux que nous aimons et surtout pas ceux qu’il faut inviter parce que c’est la tante au 4e degré d’une lointaine cousine …

    Nous voilà à presque 4 mois du D Day.
    La petite tenue sans prétention a laissé place à une belle robe courte de chez Pronuptia (mais qui ne fait surtout pas princesse), nous avons dû renoncer à la garden party chez nous (et s’il pleut on fait comment, et s’il a plu la veille notre jardin va ressembler au marais poitevin), nous allons faire appel à un traiteur mais de façon non conventionnelle (Zhomme ne veut surtout pas d’un repas assis avec des noms de plats à dormir dehors).

    Nous sommes restés fidèles à ce que nous voulions: pas de compromis sur les invités (on a donné dans ce genre de trip là avec chacun un mariage précédent où les parents faisaient la loi), la cérémonie à 12h à la mairie et repas en suivant, pas de vin d’honneur, le soir cool délire à la maison avec uniquement nos meilleurs amis (non non Maman tu ne resteras pas dormir et refroidir l’ambiance), un budget tout simple et un mariage sans thème car on déteste ça et que nous voulons du chic et sobre!

    Par contre, le grand changement c’est que vous vous doutez bien que moi, un mariage j’avais déjà connu, alors le stress, l’angoisse de la préparation et la lubie pathologique du détail c’était pas pour moi! On me la fait pas, non mais!!

    Depuis le 19 septembre je suis prise d’angoisses, de questionnements, j’ai pleuré quand j’ai trouvé ma robe, pleuré quand je suis allée chercher nos alliances, je ne mets plus de bague à l’annulaire car “il me faut que je sente ce que ça fera quand il me passera la bague au doigt”!

    Donc oui, je crois bien que je suis devenue princesse (j’en entends dire “timbrée”, là-bas dans le fond ???), mais une princesse moderne et raisonnable, peut-être un peu à côté de la plaque parfois avec mes “Mais non Mon Coeur, t’inquiète pas, ça c’est rien à faire et ça ne coûte rien!!!” …

    Et c’est fou mais j’assume parfaitement tout ça car voilà, je sais que le D Day sera Ze Jour de ma vie, et que cette fois-ci c’est pour de bon et que cette fête nous ressemblera!

  • Ah la laaa… j’ai adoré ce billet, et tous les commentaires !
    Personnellement je suis passée successivement de :
    1. Mon mariage “Manon des sources” : petit mariage convivial, 50 invités maxi, longues tablées bruyantes et chaleureuses, cérémonie laïque au beau milieu d’une jachère fleurie, avec robe en dentelle bien rétro pour Madame et noeud-pap-Converse pour Monsieur ;
    à
    2. Mon mariage “Sissi Impératrice” :
    mariage au château, avec plus d’une centaine d’invités, jazz-band au cocktail, traiteur avec animations et grande robe de princesse (tu en cherches une ? regarde ici : http://annoncesdentelle.fr/ads/robe-pronovias-barcino-42/) ;
    pour finir par :
    3. Mon vrai mariage “L’Auberge espagnole” :
    mariage participatif à la campagne, ou presque tout sera fait-maison, avec petite cérémonie ligth à l’église, tournoi de pétanque et soirée guinguette ! J’ai déniché une robe simple et fraîche sur le Net, et je garderai mes talons de tanguera (au moins, je sais que je pourrai danser jusqu’au bout de la nuit !).
    Étonnant, non ?

  • Que ça fait du bien de lire ces billets ! outre mon âge avancé (50 ans… je sais y’a pas d’âge mais quand même !!) remariage avec Mon Chéri depuis 9 ans et je traine depuis sa demande le jour de mon anniversaire sur les blogs et sites divers et variés… la première fois je me suis marié comme beauxparents voulaient : nous étions parents d’une petite fille donc tailleur blanc mais tailleur, église, restau bref j’ai pas eu bien le choix. mais cette fois NOUS voulons une journée conviviale avec Nos Amis pleine d’Amour et de PARTAGE. et grand Merci Mlle Dentelle enfin un blog où je découvre des envies de jolies robes mais où la dépense n’est pas la priorité mais les amis et une bonne raclette (mince je me marie le 2 juin 2012 et j’espère que le soleil sera de la partie dommage pour la raclette on est super fan) Alors bravo Cate d’avoir réussi Votre journée. Diane je te rejoins je suis aussi à 4 mois du jour J, nous avons réservé une salle sans prétention en pleine campagne (les enfants pourrons gambader) avec un buffet froid et tous nos amis et famille pour faire ze fête simple et conviviale.

  • Joli témoignage ! Comment ont réagi tes invités à la tartiflette ? C’était une surprise, ils étaient prévenus avant ?

    De mon côté je n’ai jamais rêvé d’un mariage de princesse, voire ça me faisait carrément flipper (timidité maladive oblige). Et puis il y a deux ans, déclic : je ne suis pas obligée de me marier dans un château, ni de porter une robe bouffante. Et là, j’ai eu envie de me marier avec M. Nya, c’est-à-à dire de faire unegrande fête (la partie “être mariée” ne m’ayant jamais posé problème).
    J’ai mis deux ans à lui expliquer ma vision du mariage, une fête lors de laquelle on passe à la mairie.
    Et vous savez ce qui l’a réellement convaincu ? C’est ma vision d’un mariage en hiver, en Haute-Savoie d’où nous sommes originaires, avec au menu… de la raclette 🙂

  • Bonjour,

    En faite je me suis inscrite sur votre site parce que mon meilleur ami se marie le 8 juin avec son compagnon il compte bcp sur moi pr l’aider à faire de se jour un des plus beau de sa vie.
    Mais pas facile d’organiser un mariage homosexuel j’ai donc besoin d’un peu d’aide

    Merci d’avance pr lui

    Nessa

  • Hey,

    je découvre ce site hier, et je me dis tiens (apres des heures et des heures de recherches sur le net)enfin un site qui me correspond et qui comprend mes attentes, avec plein d’idées, de conseils (et ça j’en ai besoin) je m’inscris ni une ni deux au coaching mariage proposé par Anne. Et ce matin, je découvre mon premier mail,cool… que ça fais du bien de me sentir soutenu et comprise (parce que on ne peux pas dire qu’en terme de mariage Mr Fiancé me rejoigne sur mes angoisses :-(. – je l’avoue surement exagérer.

    Tous ça pour dire que le mariage de Cate, me rassure lui aussi (et de 2 je suis sur la bonne voix de la sérénité!!), car nous sommes dans le même état d’esprit avec Mr Fiancé, on se dit que les mariages en grande pompe c’est pas trop pour nous et on envisage le meme principe alors pas à la montagne, mais avec un plat unique et typique de notre région…

    Car finalement, si ça nous convient, si ca nous ressemble… Mais on a toujours peur des avis des invités, je l’ai entend déjà :” j’ai jamais vu ça pour un mariage, ils ne se sont pas foulés, c’est bizarre…”

    Mais bon on assume (enfin presque) et on est sure d’avoir un mariage à NOTRE image et pour moi finalement c’est ce qui compte.

    A très vite sur Mademoiselle DENTELLE

    n@o

  • Bonjour à toutes !
    Je redécouvre cet article grâce au coaching que m’a conseillé Melle Loco et franchement bravo pour ces idées !!
    Je dois admettre que, pour ma part, je n’ai pas envie d’y renoncer à mes rêves de princesse en fait…
    Ayant toujours connue ma maman célibataire, pour moi le mariage a une symbolique très forte et du coup, oui je rêve d’un grand mariage de princesse !
    Oui je rêve d’une robe de princesse, d’un château avec une arrivée en calèche, d’un repas gastronomique en 26 plats avec des noms bizarres (parce que oui j’adoooooooooooooooooore bien manger !!!), de plein de verrines trop belles et surtout trop bonnes, de faire la fête avec mes amis et ma famille pendant deux jours (oui oui tu as bien lu 2 jours : le bond et le rebond !) dans un endroit magique où tout le monde pourra être logé ! Bref la TOTALE !!
    Seulement je n’ai pas le budget pour tout ca et c’est bien la seule chose qui me fera renoncer à mes rêves de petite fille, j’ai juste peur d’être déçue du coup…
    Pour le moment la date n’est pas encore fixée car je cherche encore ZE lieu mais on compte se marier en septembre 2013. J’ai vu les tarifs et j’ai abandonné l’idée du Château dès les premiers devis… la calèche, idem…
    J’ai d’autres cordes à mon arc et je compte bien trouver quelque chose qui se rapproche au mieux de ce dont je rêve mais c’est un peu difficile je l’avoue..
    alors oui je comprends que certaines ait pu renoncer à leur rêves de princesse, mais j’ai encore du mal à le faire, est-ce normal ?, peut-être que ça viendra au fur et à mesure des préparatifs ?

  • Très chouette article! Comme quoi le mariage fait tellement réfléchir sur plein de truc (l’amour, ce qu’on souhaite ou pas, l’avenir..) qu’on en vient a murir! Oui, c’est moi qui dit ca, une fille qui, quand elle pense “je vais me marier!” sautille de joie sur place en criant, comme une enfant de 4 ans!

  • Ha! J’ai adoré cet article! Même si je n’ai jamais rêvé d’être une princesse, je conçois très bien que ça puisse en faire vibrer plus d’une (aïe quand ma témoin se mariera, je rigolerais moins)! En tout cas, toute cette émotion, ça donne envie c’est sure! Et le petit mot de Prince était très mignon 🙂 Pour le moment Monsieur Garden me suit dans mes délires, mais peut être qu’il faudrait que je sonde voir s’il en a vraiment envie 🙂

  • Super article! quand je l’ai lu je me suis dit mais….mais…on dirait moi! Tous mes rêves de princesse se sont écroulés le jour ou mr snow m’a dit qu’il préférait ne pas se marier plutôt que de faire un mariage qui ne lui ressemble pas…douche froide…du coup je trouve que ce genre de réactions de nos hommes c’est vraiment très bien car ca permet de faire un point sur le type de mariage que l’on souhaite avoir, et au final un mariage qui nous ressemble c’est un mariage dans lequel on a tous les 2 envie de s’investir, et rien que pour ca c’est super!

  • J’ai adorée l’article. Mais je reste angoissée tout de même à l’idée de tout organiser. Mon prince à moi il est TOP tu gère et je dis oui ou non car c’est des trucs de fille. Quoi faire ? Vers qui me tourner ? Besoin d’un Wedding planner mais trop chère car me budget est à 10000€ et je refuse de le dépasser

  • Wouahhhh, je viens de passer des larmes au rire grâce à ton billet! Il est tellement vrai et plein de bon sens, que cela semble évident mais je me rends compte qu’en ayant la tête dans les préparatifs, on oublie parfois l’essentiel…
    Après une (bonne) dispute avec mon homme, qui m’a un peu “bousculé” comme toi, en me disant: “j’ai l’impression que le plus important c’est TA fête et que tu as oublié le vrai sens du mariage”… j’avoue que ça m’a laissé sans voix et que j’ai beaucoup réflechi… Comme toi, je me suis toujours sentie l’âme d’une princesse (mes amies m’appellent aussi comme ça de temps en temps pour se moquer) et aujourd’hui le décalage est immense entre ce que j’ai toujours eu envie de faire pour MON mariage et ce que l’on va faire pour NOTRE mariage!!! Un vrai problème se pose, il faut concilier les rêves et la vie “réelle”… J’en suis encore à ce stade et j’avoue avoir encore du mal à renoncer à certaines choses (surtout qu’une de mes amies se marie 2 mois avant nous et que papa et maman sont derrière pour tout payer…) donc je me mets une pression de fou… c’est tellement bête, je sais, mais je crois qu’il me faut un peu de temps pour m’y faire aussi.
    Mon prince aussi ne veut pas d’un mariage en grande pompe, exit le château et tout le tintouin… Je suis admirative du changement d’orientation de ton mariage!!!! J’espère pouvoir réussir à tourner la page de ma vie de petite princesse pour commencer à penser à écrire celle de princesse des temps modernes 😉 Merci pour ton billet, une belle thérapie et exit les complexes!!!

  • Qu’est-ce que j’ai ri, j’ai l’impression que c’est moi ! Je vis avec mon prince depuis 3 ans et demi, je ne fais que parler mariage (en lui lisant des articles de Melle Dentelle ou de la mariée en colère). J’ai toujours rêvé de me marier, je veux une vraie robe de princesse, … et moi aussi je ne voulais pas couper mes cheveux alors qu’il n’y a toujours pas de demande. Finalement j’ai réalisé que c’était bête alors je les ai coupés et on verra ce que j’en ferai quand tout ça sera concret.

  • ahhhh !!!!! j’aurai pu écrire cet article …. non je plaisante mais je m’y retrouve à cent pour cent !! My love m’a demandé en mariage … A Noêl !!! j’en suis encore complètement retournée … bon nous sommes un peu atypique … car on a pas 20 ans mais bientot 40 … 4 enfants .. deux avec chéri … le petit dernier à 5 mois … et bientôt 10 ans de couple ….. je ne pensais pas du tout me marier un jour ….

    eh bien vous savez quoi … depuis sa demande magnifique … je ne rêve que de cela …. et puis petit à petit on a une tonne de chose de choses en tête c’est le fouillli total …. on flâne tout les blogs de mariage on cherche ce qu’on aimerai on a trop d’idée pas forcément le budget …. bref … depuis noêl je chemine .. je me questionne … hé oui !!! à bientôt 40 ans je rêve encore d’une belle fête magique !!! pour célébrer notre amour … mais je ne veux pas non plus 300 invités … j’aime la convivialité l’authenticité le rire la fête … le paraître ne m’interresse pas … j’aime bien les belle choses mais les choses vraies … alors avec Chéri on a commencé a définir un peu nos envies …. ce qui NOUS ressemble …. il a fallu donc écarter belle maman …. nous avons tout les deux des familles bancales …. qui nous on laissé un peu dans la mouise pendant des années … des égoistes …. donc question famille on a épurée le truc … que des gens qu”on aime et positif qui aime nous voir heureux … donc ce sera un mariage d’une cinquantaine de personnes enfants compris .. et pour la famille seul mon grand père je rêve d’avoir à mon bras qui remplacera mon père qui n’a jamais été là pour moi … ma ma maman mon beau père … et du coté de chéri ce sera sa maman et son homme … son papa étant comme le mien malheureusement …. plutôt destructeur avec notre famille …. donc on veut un mariage dans notre bulle d’amour avec nos potes dans un endroit magique avec une cérémonie qui nous ressemble totalement .. . pas de blabla pas de chichi … que du vrai !!!! je reve d’inclure nos Amis … en tant que témoin … atelier déco et rigolade où je ne sais quoi encore…. ils savent tous faire quelque chose …. pour le reste ce sera traiteur je veux pas faire courir mes potes ce jour là …. un lieu que j’adore un site avec des vieux arbres un jardin magnifique .. une salle où on peux danser que je peux décorer …. et je reve d’un truc rose candy sweety girly … car ça fait quand même 17 ans que je plonge dans le bleu …. he oui !!! j’ai 4 garçons !!! donc ce jour là ce sera … candy bar rose rose rose et rose … non je plaisante mais je pense que le thème sera féerie ou gourmandise je ne sais pas encore … mais un truc très sweet …. merci tout plein à Mmelle dentelle à qui je viens de demander le coach gratuit … ce que vous faites et tout simplement divin !!! merciiiiiiiiiiiiiiiii !!!! cela me correspond complètement et je m’éclate .. ce n’est que le début … du coup pour avoir mon papy à mon bras qui est en pleine chimio on a du avancer la date un max … même si petit budget on fera un prêt tant pis …. ce sera le 20 septembre 2014….. merci à toute pour vos idées vos partages !!! j’essaierai d’en faire autant pour aider les futurs et continuer de faire rêver les déjà madame …..

  • Quel super témoignage Cate, merci, car ça remet un peu les choses en place de mon côté aussi….!
    Mon mariage de rêve de princesse je l’ai eu pendant longtemps (genre château de Versailles, énormes lustres à pampilles qui brillent de mille feux, robe bouffante avec plein de paillettes, immense salle à manger pleine de dorures, avec pour thème les anges ou les plumes, etc.).
    Plus les années passaient et plus mes rêves évoluaient, et mon cœur balançait entre un mariage super chic et un mariage super nature, nature que j’affectionnais de plus en plus et que je défendais de plus en plus…
    Et puis, le jour où j’ai rencontré Monsieur Parfait et que je savais que j’allais me marier avec lui, j’ai su, comme par enchantement, exactement ce que je voulais ! Plus de bling bling, plus de tape-à-l’oeil, plus de dorures…
    De la nature, de la simplicité, de la convivialité, et un petit reste de romantisme chic qui persiste, qui sera présent par le lieu que nous avons choisi : le Château des Anges <3
    Ne reste qu'à réduire un peu la liste d'invités (ce sera très très difficile, je ne sais même pas si j'y arriverai…) et faire en sorte que ce que j'imagine (nous imaginons) nous puissions le réaliser 🙂

  • C’est effectivement un super témoignage et ta façon de décrire les choses me fait penser au mariage de ma grande soeur (elle aurait adoré tes chaussures en tout cas). Pour moi aussi ça y est, la grande demande est arrivée et c’est enfin mon tour de réagir en surexcitée des robes et des chaussures. Je peux enfin flâner devant des boutiques de robes de mariées sans avoir l’air d’une enfant volant un bonbon interdit. Quel bonheur ça a été de savoir que l’amour de ma vie voulait passer le reste de la sienne avec moi… Personnellement je suis aussi une adepte des princesses en folie mais pour notre mariage en France on organise seulement un petit mariage tout simple pour que la famille qui ne pourra pas nous suivre l’an prochain jusqu’au Vietnam (Eh oui, monsieur chocolat est d’origine) puisse aussi en profiter. Par contre pour ce mariage, on se lâchera enfin niveau dépenses et budget pour s’organiser un grand mariage comme j’en ai rêvé… Je suis vraiment tombé sur une perle rare. Et j’envoi pleins de bisous aux futures mariées (et aux déjà madame…)

  • bonjour a toutes , mon mariage est prévu au mois d ‘octobre 2014 , je me suis inscrite , je voulais réaliser le pompon DALHIA en tissu de satin qui se trouve sur votre vidéo , je réalise mon bijoux de tête. ( fleur )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *