Mlle Fantail et Monsieur Kowhai

Bienvenue à Mademoiselle Fantail, future mariée d’octobre 2018 !

Ma première chronique, ma première chronique ! Cette excitation, tu la reconnais ? C’est celle de la future bride à qui on a donné licence pour parler indéfiniment de ses noces à un public captif bienveillant !

Champagne !

Crédits photo (creative commons) : Geralt

Mon état d’esprit : je gère tout à fait mes émotions.

Il faut dire que le mariage est un peu le sujet du moment, pour moi comme pour mon entourage. La preuve ? Je suis l’heureuse témoin d’un couple qui se dira oui la semaine prochaine au moment où j’écris.

(D’ailleurs, puisqu’on se dit toute la vérité, rien que la vérité, je travaille à cet article debout dans ma cuisine, en sautillant d’un pied sur l’autre dans l’espoir de briser les escarpins très hauts que j’ai achetés pour ce grand jour. Le ridicule ne tue pas !)

Bref, j’ai la tête pleine de cet univers et beaucoup de choses à raconter pour apporter ma pierre à l’édifice de la weddosphère.

Alors, qui sommes-nous ?

Mademoiselle Fantail, 24 ans, française.

Il importe de le préciser car mon fiancé, Monsieur Kowhai, est néo-zélandais (d’où nos pseudos, un oiseau et une fleur typiques de cette contrée).

Après une rencontre en Erasmus et une relation à distance entre divers pays d’Europe qui a considérablement enrichi EasyJet, il m’a emmenée vivre au pays du long Nuage Blanc il y a un peu plus de deux ans, et je l’ai suivi en laissant derrière moi la Mère Patrie.

Mlle Fantail et Monsieur Kowhai

Crédits photo : Photo personnelle

Ça, c’est nous !

Promis, je ne lui en veux pas : c’est un superbe pays d’accueil. Les seuls points noirs demeurent l’absence de pain décent (snif) et l’absurdité de l’hémisphère Sud qui fait qu’en pleine dépression hivernale, tu ne peux pas préparer Noël pour te remonter le moral, parce que c’est le mois de juillet.

Quelques points nous opposent, Monsieur Kowhai et moi. Par exemple, je suis issue d’une famille réduite, tandis qu’il navigue comme un poisson dans l’eau au milieu de ses dix oncles et tantes et sa trentaine de cousins. Il y a aussi notre différence culturelle, pas abyssale, mais suffisante pour provoquer de longues discussions. Ce sera d’ailleurs le sujet d’une chronique !

Nous aimons aussi faire à notre idée sans trop nous préoccuper de ce qui se fait en général. Cette vision s’est communiquée à notre mariage – nos proches ont parfois du mal à suivre…

Et justement, votre mariage ?

Puisque maintenant, j’écris pour Internet, voici 3 choses à savoir sur notre mariage (la 2 va vous étonner !) :

1. Un mariage en deux temps, aux deux bouts du monde…

En tant que couple international, le choix de s’est retrouvé en tête de nos préoccupations de jeunes fiancés. Impossible de choisir entre nos deux antipodes, nous avons donc résolu d’adopter la tradition française du mariage en deux temps (à la mairie, puis à l’église) pour résoudre le problème. La mairie aura lieu en France dans ma jolie Bretagne, et la cérémonie religieuse en Nouvelle-Zélande trois mois plus tard.

2. Et en petit comité !

Vu la taille de la famille de Monsieur Kowhai, c’était un pari risqué, mais on y tient, à notre (relatif) petit comité ! Nous serons une trentaine en France, et une cinquantaine en Nouvelle-Zélande.

3. Nos valeurs : des mariages simples, jolis, et sans trop de papier.

  • Simples, parce que nous organisons tout à distance. La devise de Monsieur Kowhai est « less is more » (« moins, c’est mieux »), donc notre mot d’ordre est de réaliser quelque chose de très simple, à notre image.
  • Jolis, parce que le côté esthétique est certes moins important que le fait de se marier en lui-même, mais c’est plus chouette si on aime bien les éléments qui nous entourent tout au long de notre grand jour, non ?
  • Et enfin, sans trop de papier : nous avons fait le choix de faire l’impasse sur les faire-part et autres save the date pour sauver tout à la fois la planète et notre budget, fortement impacté par le coût de plusieurs allers-retours Nouvelle-Zélande-France ! Cette décision implique un gros investissement dans notre site web, alors qu’aucun de nous deux n’est particulièrement technique. On aime les défis…

Et où en êtes-vous à M – 6 et M – 9 ?

Ce qui est check pour la France :

  • Le dossier de mariage civil (Tu ris ? Tu as tort. C’est une épopée quand on épouse un étranger !)
  • Les tenue, coiffure et maquillage de la mariée
  • Les alliances
  • Le restaurant et son menu
  • Le photographe
  • Le site web/faire-part électronique

Ce qu’il reste à faire :

  • Le contrat de mariage
  • La tenue du marié (il n’est pas très shopping…)
  • Les animations et jeux
  • La déco
  • Les cadeaux d’invités
  • Les services d’interprétation pour le mariage civil
  • Tous ces milliards de détails que je vais découvrir en panique à un mois du jour J…

Ce qui est check pour la Nouvelle-Zélande :

  • La préparation au mariage religieux
  • La tenue de la mariée
  • Les alliances (eh eh, pas folle la guêpe, ce seront celles du mariage français ! Comment ça, c’est de la triche pour avoir plus de trucs faits dans ma liste ?)

Ce qu’il reste à faire :

  • Tout ! Coiffure, maquillage, lieu du barbecue, traiteur, photographe, faire-part électroniques, cadeaux d’invités… (Je suis un palmier balayé par le vent et je suis ZEN.)

Ça en fait, des choses à détailler, mais j’espère bien te distraire avec mes péripéties de jeune fiancée naïve, révoltée, stressée, ou tout simplement excitée !

À bientôt pour commencer cette belle histoire par le récit de… notre dispute de fiançailles. (True story.)

Et toi ? Organises-tu un mariage en deux temps, ou à distance ? Dis-le-moi en commentaire !

Je suis Mademoiselle Fantail et j'épouse Monsieur Kowhai en Octobre et Décembre 2018, en France puis en (roulement de tambour)... Nouvelle-Zélande ! Nous sommes un couple international qui aime n'en faire qu'à sa tête, alors nous prévoyons deux cérémonies simples que nous espérons pleines de bonne humeur. A bientôt pour te raconter nos péripéties aux antipodes !

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Parenthèses
    Répondre
    26 avril 2018

    « (Je suis un palmier balayé par le vent et je suis ZEN.) » : c’est bon, je suis morte de rire ^^
    Hâte de rentrer dans le vif du sujet et de lire tes conseils et autres billets sur votre mariage multi-culturel 🙂
    Une dispute de fiançailles… ça commence bien, dis-donc ! 😀

  • Avatar
    Mademoiselle Saphir
    Répondre
    26 avril 2018

    Bienvenue Mademoiselle Fantail ! Une copine de promo, et même de jour 😉 J’adoooore ton style d’écriture, dynamique et riche en métaphores. Humm.. je sens que te lire va me plaire. France-NZ, WOW! Ca doit être sportif… Vous semblez avoir pris des orientations qui sortent des sentiers battus (au vu de la configuration « je me marie à 10 000km et je reste zen », *clap clap* à votre décision pragmatique de faire un site web), j’ai hâte d’en savoir plus. La suite, la suite !

  • Avatar
    Mademoiselle Chaton
    Répondre
    26 avril 2018

    Welcome Mlle Fantail !! Moi aussi j’ai bien hâte de te lire. J’ai eu cette chance de visiter la nouvelle Zélande il y a 3 ans et j’ai tellement aimé ce pays !! J’imagine Comme cela doit être sportif d’organiser deux mariages à chaque bout de la planète ! Mais tellement excitant aussi ! Hâte d’en savoir plus ! 🙂

  • Avatar
    Marple
    Répondre
    26 avril 2018

    Welcome! Je suis tout à fait fan de ton écriture. Fluide, simple et précise, une plume à l’image du mariage dont tu rêves visiblement 😉 (J’adore le pastiche des articles « putaclic » !)

  • Avatar
    Nala
    Répondre
    26 avril 2018

    Bienvenue parmi nous Mlle Fantail ! Team « mariage en deux temps », au rapport 😉

    Bon encore un mariage organisé à distance (enfin une cérémonie, dans ton cas) et une nouvelle chroniqueuse à qui je tirerai certainement mon chapeau au moment du bilan 🙂
    En tout cas ton mariage promet de jolis moments et je prendrai sans aucun doute plaisir à suivre tes aventures – et à te lire avant tout, j’adore déjà ta façon d’écrire ^^

  • Avatar
    Mademoiselle Chat Potté
    Répondre
    26 avril 2018

    Bienvenue Mlle Fantail, ravie de te lire et de découvrir un peu plus en détail ton mariage. J’ai hâte d’en savoir plus…

  • Avatar
    Olcalima
    Répondre
    27 avril 2018

    Bienvenue Mlle Fantail !
    Je vais lire tes chroniques avec attention. Ayant de la famille en Nouvelle-Zélande, ton mariage m’intéresse.
    Et j’ai souris en lisant le mot « barbecue » concernant ton mariage en Nouvelle-Zelande, ça semble être une réelle institution pour les kiwis.

  • Avatar
    Mademoiselle Minuscule
    Répondre
    27 avril 2018

    Coucou Mam’zelle Fantail, copine de promo ! J’adore ta présentation, tu m’as beaucoup fait rire ! (Je t’imagine en palmier balayé par le vent 😆)
    J’aimerais vraiment découvrir la Nouvelle-Zélande (fouler la Terre du Milieu 😍), c’est même mon 1er choix dans mon top des destinations de VDN, mais Chéri est effrayé par les 24 heures de vol… 😒
    J’ai hâte d’en apprendre plus sur votre mariage en deux temps, sur votre dispute de fiançailles… Tu nous as teasé à fond là ! 😘

    • Avatar
      100drine
      Répondre
      27 avril 2018

      Foncez !! Mon amoureux non plus n’était pas partant pour un si long vol et finalement ça s’est très bien passé. Ça ne nous a pas paru si long

  • Avatar
    100drine
    Répondre
    27 avril 2018

    La nouvelle Zélande !! C’était notre destination de voyage de noces et j’ai adoré ce pays!! Ça doit être génial d’y vivre !

    J’ai hâte d’en savoir plus sur ce mariage qui sannonce top…
    Nous aussi c’était organisation de mariage à distance mais seulement d’un bout à l’autre de la France et pas du monde !

  • Avatar
    Madame Néfertiti
    Répondre
    27 avril 2018

    Bienvenue ici tu verras c’est que du bonheur! La relève de promo est déjà là! Cela promet un très beau mariage à l’autre bout du monde ça va être chouette et les invités pourront en profiter pour rester pour quelques jours de vacances . hâte de voir tout ça

  • Avatar
    Losange
    Répondre
    27 avril 2018

    Top, un mariage en Nouvelle-Zélande 😀
    Ce sera notre destination de voyage de noces… en février 2019! (C’est dans si longtemps …).
    Hâte d’en savoir plus en tout cas!

    (Et ma pauvre, je souscris tellement à la lose de ne pas avoir de Noël à fêter en pleine grisaille hivernale!)

Poster une réponse