Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Si je devais choisir une seule chose, mais vraiment qu’une, que m’ont fait découvrir les blogs mariage (et plus particulièrement Mademoiselle Dentelle), ce serait : la cérémonie laïque.

Avant que je ne devienne complètement accro au blog de Mademoiselle Dentelle, je pensais que la seule alternative étoffée et symbolique au mariage administratif était un mariage à l’église.

Le souci, c’est que je ne suis pas croyante. Chéri non plus, il n’est même pas baptisé d’ailleurs. Si tu suis mes chroniques tu dois t’interroger. Dans celle où j’évoque mon premier mariage, tu as bien vu que je m’étais mariée à l’église. En effet, mais pour de mauvaises raisons…

Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Crédits photo (creative commons) : Lauren Nelson

La cérémonie laïque : une alternative au mariage religieux ?

Je trouvais, et je trouve toujours, que le mariage civil à la Mairie est très impersonnel. Certes, certaines communes autorisent la diffusion de musiques ou si tu connais le membre de l’équipe municipale qui te marie ça peux prendre une toute autre dimension. Mais, pour ce qui me concerne, ce n’est pas le cas, encore que… peut-être que… mais rien n’est sûre.

Bref, la Mairie ne me suffit pas. À Chéri non plus d’ailleurs. La salle des mariages de notre commune est toute petite, pas très jolie, le parking ne pourra pas contenir toutes les voitures… donc nous avons réduit les conviés à la cérémonie civile à la portion congrue (parents et témoins).

Si ce choix tranché s’est fait rapidement et facilement c’est parce que Chéri et moi sommes rapidement tombés d’accord sur le fait que la cérémonie laïque c’était LA solution.

Je ne voulais pas être hypocrite en me mariant à l’église pour avoir un truc en plus par rapport au mariage civil. Premièrement, je pense que c’est un manque de respect aux croyants : je ne partage pas leur foi mais j’utilise leurs rituels quand ça m’arrange, c’est carrément moyen. Oui, je l’ai fait la première fois, mais mon cher et tendre, à l’époque, ne savait pas trop comment se positionner par rapport à la religion. Ce serait à refaire, je ne le ferais plus. Ensuite, pour Chéri, c’était hors de question de se marier à l’église… problème résolu.

J’admire les futures mariées qui préparent leur mariage religieux. Toutes témoignent d’un moment de partage avec leur futur mari et avec les autres couples pendant la préparation. Le choix des textes, des chants, des prières aussi. Autant de moments d’émotions qui parlent à chacune d’entre elles.

Il semble que la préparation d’une cérémonie laïque ne soit pas si éloignée de ça si on laisse de côté l’aspect religieux. Il s’agit bien de déterminer le déroulement de la cérémonie, qui sera officiant, les textes qui seront lus et par qui, la musique diffusée et, éventuellement, le rituel utilisé. D’ailleurs, si tu te poses des questions sur comment faire, dans quel ordre, où, etc, je te conseille vivement le Guide des cérémonies laïques. Il est très complet, vraiment clair et, pour celles qui ne savent pas par quel bout prendre l’organisation de leur cérémonie, c’est vraiment une bonne base de travail.

Comme je ne savais pas vraiment où j’allais, la lecture du guide et les témoignages des diverses chroniqueuses m’ont bien aidé. Comme nous souhaitions rester dans le thème du mariage, le rituel du handfasting me semblait l’idéal (tu sais la cérémonie où les 2 mariés ont les mains liées par des rubans de couleurs). J’ai fait quelques recherches pour le proposer à Chéri. Il n’était pas totalement contre, mais la partie où l’officiant pose des questions aux mariés au moment où il lie les mains des jeunes époux lui rappelait trop les échanges qu’il peut y avoir lors d’une cérémonie religieuse… Exit le handfasting, retour à la case départ.

Donc, a priori, il n’y aura pas de rituel pendant notre cérémonie laïque. Nous n’avons pas non plus de musique particulière. Nous avons proposé à nos convives de lire un petit quelque chose s’ils le souhaitaient : silence radio… Mais alors, qu’est-ce qu’il va y avoir dans cette cérémonie laïque ? Eh bien, je n’en ai aucune idée !

Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Crédits photo (creative commons) : Corey Ann

Le déroulement de notre cérémonie laïque ? Une vraie surprise !

Je te vois t’étrangler devant ton écran, il serait peut être temps de s’en préoccuper, non ?! À J- 3 mois.

C’est là que nous avons fait un pari de dingue : on ne sait absolument pas ce qu’il va se passer pendant notre cérémonie laïque. Oui tu as bien lu, nous ne maîtrisons rien pour cette partie là du mariage. Je te l’avoue, ce n’est pas ce qui était prévu au départ.

Lorsque nous avons fait le choix de la cérémonie laïque (que nous appelons l’ouverture (des festivités) parce que le terme « cérémonie » ne nous plaît pas), nous avons rapidement cherché qui pourrait être officiant. Nous avons 2 couples d’amis avec lesquels nous nous entendons très bien et nous avons pensé immédiatement à eux. Lors d’un petit repas festif, nous leur avons parlé de notre idée et ils ont accepté avec joie.

À l’époque, nous avions dans l’idée d’organiser des petits repas régulièrement histoire de caler les différentes étapes. Nous nous sommes retrouvés pour la chandeleur qui a été l’occasion de bien cerner l’esprit que nous voulions : un ton très décalé, humoristique un peu dans la veine de « Kaamelott » ou du « Sacré Graal » des Monthy Python.

Lorsque nous nous sommes revus fin mars, Chéri et moi avons abordé le sujet pour savoir s’ils y avaient réfléchi depuis et pour commencer à définir un peu plus le déroulement des opérations. Et là surprise, ils nous annoncent qu’ils s’occupent de tout, qu’ils ne nous dévoilerons rien… que ce sera une surprise.

« Ah ? Bon, Ok ! » ça doit être, à peu de mots près, notre réaction.

Comme nous avions aussi quelques idées (après tout c’est notre mariage !), nous leur avons expliqué, afin qu’ils puissent intégrer ces moments dans leur présentation, que nous souhaitions proposer aux invités la possibilité de lire un texte et que ce serait Mini-Moi qui serait chargé de nous apporter les alliances. Nous aurons également un groupe de musiques et de danses médiévales pour le vin d’honneur qui sera chargé d’accueillir les invités en musique, c’est un point important qu’ils devaient connaître dans l’hypothèse où ils voudraient ponctuer leur spectacle de musique.

J’utilise le mot spectacle parce que j’ai le sentiment que c’est comme ça qu’ils le conçoivent. Et j’en suis ravie !

Chéri et moi ne nous retrouvions pas vraiment dans les modèles de cérémonies laïques que nous avons pu voir ou lire. Chéri a assisté à une cérémonie laïque lors d’un mariage et il en a gardé le souvenir d’un décalque de cérémonie religieuse sans l’aspect religieux justement. C’est également pour ça que le terme « cérémonie » ne nous convient pas. Une cérémonie répond à des règles d’organisation, elle est codifiée, l’opposé de ce que nous voulions. C’est pour ça que l’idée de ne rien savoir, de laisser libre court à l’imagination de nos amis nous plaît beaucoup. Et si tout se termine en joyeux bazar ça nous ressemblera d’autant plus.

Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque

Crédits photo (creative commons) : Beth Olson

Et toi, organises-tu une cérémonie religieuse, une cérémonie laïque ou rien du tout ? Ta cérémonie laïque l’as-tu pensée dans les moindres détails ou as-tu délégué ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Nous avons choisi de faire une cérémonie laïque”

  • Pour le rituel, pourquoi ne pas prendre un beau vase et chacun avec une couleur de sable différent, vous mélangez les deux dans le beau vase ?

    • Oui je l’avais vu celui-ci mais il ne nous attire pas. Je pense juste à « qu’est ce que je vais pouvoir faire de ce vase plein de sable après? ». J’en ai vu un sur internet de rituel du sable c’est très joli tout de même.

  • wah! j’adore l’idée de la surprise totale et de l’absence de cérémonie à proprement parler ! J’ai vraiment hâte de lire ton récit de mariage !

  • Sinon, pourquoi ne pas garder le handfasting qui vous plaisait, mais sans les questions? Pour notre cérémonie, nous nous sommes un peu (beaucoup!) inspiré de celle de Mme Lutine: une couleur de ruban par valeurs qui sont les fondements de notre couple. Et lorsque l’officiant fait le noeud, il dit juste « puissent ces valeurs vous lier et vous accompagner tous les jours de votre vie commune » ou un truc du genre. Et dis-toi qu’au moins, tu as tes officiants!!! Nous, on pensait que ce serait un honneur pour ceux à qui on proposerait, et finalement, jusqu’ici, tout le monde a refusé!!! Trop de pression, pas assez de temps (même si on écrivait tout et qu’il n’avait qu’à lire!), ou peur de parler en public (pourtant il n’y aura « qu’une » quarantaine de personnes… Donc on est à J -3 mois, et pas d’officiant en vue!!! :-/

    • Oui je l’ai proposé à Chéri de l’aménager, mais même avec juste la phrase à la fin comme celle que tu mentionne ça ne l’emballe pas. Et ne rien dire, ne rien expliquer sur ce rituel, je trouve que ça perd de son charme.
      Par contre, nous avons des « officiants » pas au sens strict de la cérémonie laïque, mais nos amis qui animent cette partie du mariage ont se rôle à eux 4.

  • Le « handfasting » est quelque chose de religieux puisque c’était au moyen âge, le moment qui était à la place de notre échange d’alliance actuel.
    Le couple était « relié » par un ruban par le prêtre. Cela signifiait leur union, le fait qu’ils étaient lié jusqu’à ce que la mort les sépares (jusqu’à ce que leurs fils de vie se brise et par conséquent défasse le noeud).

    Par de cérémonie laïque pour nous.
    Un mariage en 2 chapitres, le premier mairie avec juste parents, frères, soeurs et témoins (ça représente 26 personnes il me semble), et un chapitre 2 avec église (car nous sommes très croyant, d’ailleurs notre thème sera médiéval et je verrai avec le prêtre s’il peu nous faire le fameux handfasting avec une prière typique du moyen âge) et toute la famille, a savoir environ 150 personnes.

    • Ah oui, c’est une bonne idée le handfasting pendant votre cérémonie religieuse. J’espère que votre prêtre acceptera 🙂

  • Je commence à préparer ma cérémonie laïque également.
    J’ai de grandes lignes : on pense savoir à qui demander d’officier, un ami humoriste qui ne fera pas quelque chose de trop cérémonial, parfait pour nous, on sait qu’il y aura des chants et de la musique en live (la famille de chéri est musicale)…
    J’ai envie d’un petit rituel, il y aura les voeux, mais je suis aussi tombée sur un rituel qui me plait bien sur un site US : cela ressemble un peu au sable mais là il s’agit de petits cailloux, tenus par les invités (et pourquoi pas par les mariés aussi ?) durant la cérémonie qui seront déposés dans un vase en fin de cérémonie, en pensant aux mariés. J’aime bien l’idée d’un quelque chose regroupant tous les invités…
    J’aimais bien l’idée de la bibliothèque des mariés, mais chéri n’aime pas trop lire….

  • j’adore cette idèe! c’est vraiment super de voir des amis s’investir autant pour vous! c’est un joli cadeau qu’ils vous font! Hate de te lire pour savoir comment ca c’est deroulè!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *