La première fois que je me suis mariée

Comme je l’ai évoqué la dernière fois, je ne suis plus tout à fait une Mademoiselle.

Je suis déjà une Madame, mais je redeviens une Mademoiselle quand même, parce que je me remarie… Tu me suis ?

Il y a 10 ans (j’étais jeune et belle, mais ce n’est pas le sujet) je me suis mariée une première fois. Et il y a 10 ans, les blogs mariage n’étaient pas légion, sur la toile…

Les seuls sites / blogs que j’avais pu dénicher étaient soit payants, soit très légers au niveau du contenu. Enfin, légers… Tout dépend de ce que tu cherches. Je cherchais des astuces pour bien choisir mes prestataires, voire même de bonnes adresses. Et qui dit quasi-absence de blogs de mariage, dit également moins de tentations.

Ben, oui, avoue-le toi aussi : depuis que nous sommes passées du côté obscur des futures mariées, le wedding-blog est devenu notre credo, et la déco de mariage, notre religion ! J’avais tout de même déniché un rétroplanning, et à partir de ça, je suis partie en roue libre. Nous étions jeunes, 22 et 25 ans, et n’avions pas participé à beaucoup de mariages. De notre groupe d’amis, nous étions les premiers à sauter dans cette grande inconnue. L’organisation s’est donc faite la fleur au fusil…

J’ai pris des conseils auprès d’une copine, qui m’a indiqué une boutique de vêtements “qui faisait également des robes de mariée”, ainsi qu’un coiffeur et une maquilleuse.

Pour la robe, je n’avais pas fait de repérages.

Je bavais bien devant les vitrines de 2 enseignes spécialisées, lorsque je me baladais dans la grande ville par chez moi. Mais au moment d’acheter la mienne, j’ai pris rendez-vous dans la boutique conseillée par ma copine. Bizarrement, à aucun moment je ne me suis dit qu’il fallait prendre rendez-vous dans d’autres boutiques !

J’avais une idée globale de ce que je voulais :

  • un bustier
  • de la broderie bleue sur le bustier
  • pas de robe meringue
  • pas de trucs qui brillent, genre perles ou sequins

Arrive le jour du rendez-vous. Un lundi après-midi, parce que ni ma mère ni moi ne travaillions le lundi, à l’époque. J’avais aussi embarqué la fameuse copine…

Nous avons été très bien reçues par une dame charmante, qui s’est très bien occupée de nous. Comme nous étions un lundi, il n’y avait pas grand monde dans l’espace robes de mariées, c’était parfait ! La vendeuse m’a demandé si j’avais déjà une idée de ce que je souhaitais ou à l’inverse ce qui était hors de question.

Nous avons sélectionné une bonne demi-douzaine de robes, peut être même un peu plus. Certaines avaient l’air sublime sur le cintre, d’autres ne payaient pas de mine et la vendeuse m’a également proposé une robe qui ne correspondait à aucun de mes critères. Comme je n’avais pas de budget précis, il y avait une large gamme de prix (mais à moins de 1000€, tout de même).

Les essayages se sont très bien passés, entre les fous-rires devant les robes qui me faisaient ressembler à une montgolfière et les “Wouahou” des robes qui me faisaient ressembler à une princesse. Au final, 2 robes avaient retenu mon attention et la dernière proposée par la vendeuse était l’une d’elles.

Le choix fut difficile. Elles m’allaient très bien toutes les deux, mais le prix n’était pas le même… Après quelques jours de réflexion, la finesse de la seconde robe et sa traîne amovible ont eu raison de mes doutes (pas le prix, car c’était la plus chère…). Il s’agissait d’une robe La Sposa.

Monsieur avait trouvé son costume dans une boutique de mariage de notre ville. Il a trouvé très vite son bonheur, pour un prix plus que raisonnable !

Sortie des mariés

Pour le maquillage et le coiffeur, j’avais vraiment besoin des conseils de ma copine.

A cette époque, je devais aller chez le coiffeur une fois par an, et encore.. ! Idem pour le maquillage car, encore aujourd’hui, je ne me maquille que très rarement. Et quand je parle de maquillage, je pense simplement “fard à paupières”… Les conseils d’une professionnelle étaient donc les bienvenus pour ne pas ressembler à un pot de peinture le jour J.

Pour les alliances, nous avions opté pour des alliances identiques, deux ors. Elles étaient gravées au prénom de l’autre et à la date du mariage. Nous les avions achetées au Manège à Bijoux.

Le reste de l’organisation s’est déroulé relativement simplement.

Pour la salle du vin d’honneur et de la réception, j’avais contacté ma tante, qui bossait pour la Mairie de la commune concernée. Nous avons eu quelques sueurs froides : en pleine période électorale, nous aurions du faire une croix sur la salle si le maire de la commune n’avait pas été réélu du premier coup !

Pour le traiteur, ma tante – toujours elle – nous avait conseillé un restaurateur de ses amis. Le repas était très bon, le service impeccable et en plus, il nous a fait un prix !

Le gâteau des mariés

Le DJ nous avait été conseillé par le traiteur.

Nous avions rencontré le patron, mais suite à un contretemps, c’est un de ses collaborateurs qui a assuré l’animation. Il a très bien fait son travail, même si nous aurions du nous concerter un peu plus pour les animations. Par exemple, je pensais faire la jarretière, mais comme nous n’en avions pas discuté, c’est passé à la trappe…

Nous avons failli ne pas nous marier à l’église, car la date que nous avions fixée pour le mariage n’était plus « disponible » dans l’agenda du prêtre. Il nous a proposé de la modifier. A l’époque, c’était impensable pour moi de ne pas tout faire le même jour !

Finalement, l’église de la commune où le repas allait avoir lieu était disponible. Il s’agissait de ma commune de naissance : c’était d’autant mieux ! Et pour l’anecdote, le prêtre qui nous a mariés était celui qui avait officié pour mes parents, en 1980.

Les faire-parts et les dragées ont été choisis à l’occasion d’un salon du mariage.

Nous n’avions pas de thème à proprement parler, plutôt un code couleurs : ivoire et bordeaux.

La décoration de la salle était assez simple, quelques guirlandes et ballons sur les murs et des centres de table floraux. Avec les centres de table, la décoration de la voiture, mon bouquet de mariée et les bouquets de fleurs reçus des personnes ne pouvant se déplacer, ma maison a été envahie de fleurs pendant près d’une semaine après le mariage. Je ne savais plus où les mettre !

Sur chaque table, nous avions mis un appareil photo jetable pour que les invités puissent se prendre en photo pendant la soirée. De bonnes surprises nous attendaient lorsque nous les avons fait développer. Quelques photos floues, mais nous avons tous les invités pour chaque table !

J’ai organisé le mariage en 9 mois. Oui « je ». Parce que mon cher et tendre me soutenait énormément… moralement. Et comme à deux c’est mieux, toutes les décisions étaient soumises à son avis quand même !

C’était un mariage, simple, sans chichi, qui nous correspondait bien. Notre seul objectif : passer un bon moment, avec famille et amis.

Avec le recul, je me dis que j’aurais vraiment apprécié, à l’époque, de pouvoir trouver des inspirations sur le net. J’aurais pu améliorer quelques petites choses, avoir des retours d’expérience de futures mariées ou de jeunes mariées. J’aurais probablement fait un peu différemment, mais en gardant l’essentiel : nous.

Toutes photos : D.R.

Et toi, les blogs mariage t’influencent-ils ? Est-ce que tu apprécies les échanges avec les autres futures ? En combien de temps tu organises le tien ? Toi aussi tu t’es mariée il y a 10 ans et tu as l’impression que c’était au siècle dernier ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “La première fois que je me suis mariée”

  • J’aime beaucoup la facon dont tu décris ton premier mariage! Ca avait l’air tout simple mais surtout très convivial! C’est la facon que nous nous faisons de notre propre mariage.
    Et puis c’est joli de le décrire comme ca, sans amértume, bien que vous ne soyiez plus ensemble. Ca a l’air d’être un joli souvenir.

    • Merci Mlle Suisse. En effet c’est un très joli souvenir et parfois lorsque l’on discute du mariage avec Chéri je lui dit : “on avait fait ça et c’était pas mal”.

      • Heuuu
        j’ai l’impression de ne pas comprendre.
        Tu te marie bien avec un homme différent?
        Pourquoi écrire “…parfois lorsque l’on discute du mariage avec Chéri je lui dit : « on avait fait ça et c’était pas mal »”
        Je suis un peu perdue en fait.

  • C’est vrai que mine de rien les choses ont bien changées en 10 ans ! Et pourtant, le fond reste le même, les motivations aussi, juste les inspirations changent.
    Merci pour ce témoignages plein de tendresse.

    • Oui, c’est vrai que beaucoup de choses ont changées en 10 ans. Moi surtout du coup forcément je n’ai plus les même envies, ni les mêmes inspirations.

  • Bonjour Mademoiselle Ino,

    Ça avait l’air d’être un joli mariage et un moment plein d’émotion !
    Petite question, vous (re)célébrez donc votre amour ?
    Je trouve cela vraiment très beau !

    Bien à toi

  • Merci Julie, effectivement c’était un joli mariage.
    Et pour répondre à ta question, non, malheureusement mon premier mari nous a quitté à la suite d’un accident de la route.
    J’organise donc mon second mariage avec un autre Chéri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *