J’en ai marre, mon fiancé ne fait rien pour le mariage… Je commence à douter !

“Mon groom part 3 semaines par mois en déplacement. Au début, on avait prévu un simple mariage civil pour aider sa mutation, sans chichis, en se disant qu’on ferait un mariage religieux plus tard. Et puis finalement, c’est devenu une fête bien éloignée de la mini-fête cacahuètes-coca !

Comme on aime bien tout lancer en même temps, on a mis son appart en location après l’avoir repeint entièrement, et on a attaqué la rénovation de la dernière pièce de la maison, la future suite parentale.

Du coup, je me colle la préparation du mariage. (Ben oui, il semblerait que quand on est loin, on ne peut rien préparer, saloperie de boulot etc. Ni même trouver des idées, ni même télécharger de la musique pour le mariage, ni même… bref, rien.)

Les travaux, c’est Bibi. Les travaux chez lui ça a aussi été un peu Bibi, parce que c’était urgent (d’ailleurs trouver les locataires c’était aussi Bibi, coup de bol). Organiser les vacances, c’est Bibi. Et après la mise en location de l’appart’, le changement d’adresse de groom… ben oui, c’est Bibi. Parce que le changement d’adresse sur le net (hyper facile entre nous), il semblerait que ce soit hors de portée du groom (qui ne bosse pas plus de quelques heures par jour en déplacement et se plaint de s’ennuyer à mourir).

Entre temps je me suis fracturé un péroné. Je n’ai pas eu d’arrêt de travail, mais une attelle un poil handicapante. Bref j’avance moins vite… mais je n’ai pas moins de choses à faire !

Et là, je flippe…

Je vais me marier (yahou ?) avec un groom… qui veut un bébé (re-yahou) mais avec qui j’appréhende un peu la suite.

Je l’aime (je crois ?), mais je ne sais plus quoi faire pour qu’il se prenne en charge.

Je supporte de plus en plus mal ses plaintes au sujet du taf, sa phrase “j’ai pas de chance” (à mettre à toutes les sauces, y compris quand la chance n’y est pour rien, juste qu’il ne s’est pas trop bougé les fesses) et ses “j’ai pas le temps” (traduire j’ai glandé sur le net 3h mais j’ai pas eu l’idée d’aller faire mon changement d’adresse).

Suis-je en train de devenir une bridezilla ?

Je comprends que sa vie se passe loin des blogs mariage. Je comprends qu’il attende avec impatience de changer de taf. Je comprends qu’en rentrant de déplacement, il ne se jette pas sur le papier de soie en criant “à moi les pompons !”.

Mais qu’est ce que je me sens seule à tout gérer des fois…

J’imagine que personne n’a de solution miracle pour mettre un bon coup de pied au c** des grooms qui se laissent vivre… mais ça me fait du bien de vous l’écrire.

Je m’accroche à l’idée qu’on va quand même passer une bonne journée. Que je ne regretterai pas d’avoir dit oui. Qu’on va vivre une vie formidable après. Que je ne tuerai pas ma belle-mère.

J’ai une témoin qui m’a pas mal aidée à planifier l’organisation, je crois qu’on est pas trop à la bourre.

Dites moi que ça ira mieux après ? Que les grooms sont tous comme ça et se réveillent à un moment ? Que je suis juste un peu fatiguée et que j’en viens à oublier l’essentiel ?

Merci pour ce blog en tout cas, c’est plein d’idées et souvent ça aide à imaginer le jour J… Si vous avez toutes survécu à la préparation je suppose que c’est faisable !”

Clarisse

séance photo mariée

Crédits photo (creative commons) : Agence Tophos

Clarisse, keep calm and relax, comme dirait Mika !

Organiser un mariage est une grosse responsabilité avec beaucoup de questions, beaucoup de pression. Et gérer tout ça toute seule est encore moins facile !

Je n’ai pas de solution miracle pour motiver ton groom. Tout d’abord, il faudrait que vous ayez une très grande discussion tous les deux (la communication est l’un des ciments du couple. Le sexe aussi, mais c’est pas le sujet pour le coup).

Communiquez (donc) pour déterminer pourquoi ton fiancé est si peu investi dans les préparatifs ? Pense-t-il que “tu fais ça tellement mieux que lui, puisque tu es une femme” ?  Lui as-tu laissé assez d’ampleur dans les décisions du D-day ?

Parfois, les bride-to-be, sans tourner à la bridezilla, veulent tellement bien faire qu’elles occupent tout l’espace des préparatifs, sans se rendre compte que leur chéri,  leurs témoins, famille, amis etc. sont mis à l’index.

Ton groom sait-il tout ce ras-le-bol qui touche sa Wonder Bride-to-be ? Une fois de plus, je ne le dirais jamais assez : COMMUNIQUEZ. Même par SMS, même par Skype ou par pigeon voyageur, parlez-vous ! Tu verras que, peut-être, vous vous êtes mal compris, et que le stress aidant, vous vous perdez dans les vapeurs brumeuses et opaques des préparatifs.

Tu finis sur un point intéressant : tu SAIS que vous allez passer une bonne journée et tu es heureuse d’avoir trouvé un homme qui t’aime et que tu aimes.

Se poser des questions sur l’avenir de son couple est très sain, car cela démontre que tu fais attention à ton couple, à votre histoire, que tu écoutes tes ressentis. Le mariage donne toujours cette idée (fausse) que l’on se retrouvera différents. Que cela changera le couple et la relation.

Faux ! Le mariage n’est pas une fin en soi. C’est la continuité de ce que vous êtes. Si jusqu’à maintenant tu as accepté les défauts de ton groom, pourquoi ne les accepteras-tu plus une fois mariée ? Ne confond pas stress de la journée de mariage et doute sur l’union de votre amour ! Ce sont deux choses très différentes.

Il n’y a rien d’illogique à avoir des doutes au moment d’inscrire noir sur blanc sur les registres de la mairie que Doudou et Doudette, c’est pour la vie, jusqu’à ce que la mort (ou le divorce) vous sépare. A l’origine, la fonction du mariage était d’établir des alliances entre famille ou pays, sans qu’il n’y ait de place pour les sentiments. Et les mariés n’étaient que rarement concertés. Aujourd’hui, nous voudrions faire coïncider institution du mariage avec passion.

Être le mari ou la femme de quelqu’un change le statut social et l’image que l’on a de soi par apport au mariage de nos propres parents. Cela nous rend, s’il fallait le prouver, adulte aux yeux de nos parents, de façon définitive.

Se demander si on veut toujours épouser Roudoudou ne relève pas de la pathologie et ne signifie pas que, telle Julia Roberts dans Just maried (ou presque), tu vas t’ échapper par la fenêtre des toilettes de la sacristie !

Ne reste pas seule avec tes questions et tes angoisses Clarisse. Peut-être que ton groom ressent la même chose, et que d’en parler à deux vous soulagera et vous montrera à tous deux que, oui, vous avez raison de vous marier.

Et ton groom à toi, il a du mal à s’impliquer dans les préparatifs ? Est-ce qu’il gère d’autres choses très chronophages ? Vous prenez le temps d’en parler tous les deux ? Comment parviens-tu à gérer cela ? Raconte !



15 commentaires sur “J’en ai marre, mon fiancé ne fait rien pour le mariage… Je commence à douter !”

  • J’aurai un doute là dessus : il semble plutôt que Monsieur a trouvé une personne qui fait tout et plus encore. Donc il peut y avoir comme solution de ne rien faire pendant une semaine et à lui de rattraper (surtout si cela concerne son domaine) ou ils s’enferment dans une vie où Madame fera tout, tout le temps, des mômes à la cuisine en parlant de toute l’intendance et avec son propre boulot.
    Ce que je veux dire, c’est que lorsqu’un caractère se définit/est compris, il ne faut jamais croire que la personne changera parce que le mariage approche/il y a des enfants/Madame est malade : les gens ne changent pas (sauf avec un divorce parce qu’ils n’ont plus le choix et surtout bah parce que c’est pas de chance)
    Je témoigne de cela parce que je l’ai beaucoup rencontré dans mon entourage, les yeux qui brille en espérant encore et toujours qu’il y aura un changement : il n’y en a pas (et donc il faut assumer ou accepter)

  • Hello Clarisse, je ne sais pas si ça va te rassurer, mais moi aussi j’ai préparé notre (mon ?) mariage toute seule sans aide de la part de chérichou. Pour sa défense il m’avait prévenu dès le début, la seule chose qui comptait pour lui c’était le repas, salle, gîte, c’est donc le seul aspect auquel il ait participé. En plus de son costume bien évidemment (et encore je l’ai un peu poussé !). Tout le reste je l’ai choisi moi-même. C’était difficile car les rendez-vous qui te bloquent tous tes samedis à un moment c’est pénible, mais c’était aussi mon choix. Par contre à aucun moment je n’ai pensé qu’il ne m’aimait pas ou que le mariage ne représentait rien pour lui, au contraire il m’a bien expliqué que pour lui le mariage allait au-delà de la journée de mariage. Le futur ensemble et tous nos projets sont bien plus importants pour lui. Maintenant pour en avoir le cœur net il faut en discuter. Soit il ne se rend pas compte de tout ce que les préparatifs prennent comme place et comme temps, soit ça ne l’intéresse pas plus que ça… Peut-être peux-tu lui demander ce qui lui tient à cœur pour cette journée et lui en confier la responsabilité ? il sera surement plus enclin à s’occuper d’une tâche qui lui tient à cœur. Bon courage !

  • Bonjour Clarisse,
    Comme toi, au début de l’organisation de mon mariage, je faisais beaucoup (énormément) de choses et mon homme… m’approuvait.
    Il s’intéressait mais ne faisait rien. A force de discussions nous avons compris ensemble que d’une part dans ma tête ça galopait et j’avais une liste fictive imprimée dans mon cerveau avec tout ce que je voulais faire à plus ou moins long terme mais sans partager ces projets avec mon homme.
    Donc première étape, pour aller dans le sens de Mme B-B : communique ! Dis lui tout ce à quoi tu penses parce que tu t’apercevras que le groom peut être très heureux de se marier sans réaliser l’organisation que cela demande.
    Seconde étape et ce qui a fonctionné pour nous : Liste ce que tu aimerais faire dans la semaine, le mois, le trimestre selon ton organisation. Et oui, après avoir interpellé mon homme sur la quantité de choses à faire il ne se passait toujours rien. Simplement parce qu’il oubliait tout. Réplique typique de notre organisation de mariage mon homme me disant :”mais comment je peux savoir qu’on doit faire ça cette semaine ?” et moi lui répondant “mais comment ça se fait que moi je le sais alors ?”.
    Donc j’ai fait des listes et à partir de là il lui suffisait de jeter un oeil à la liste pour trouver une chose qu’il se sentait capable de réaliser.

    Bon courage !
    Julie

  • bonjour Clarisse,
    j’ai un peu le même problème!!
    Nous sommes en plein préparatif pour un mariage en 2015 ( ouuuuuu c’est loin) mais j’ai beaucoup de mal à investir Mr Pop.
    En effet , je reconnais aimer tout gérer, du coup j’essaie de dégrossir un peu l’immensité des choix que l’on peut faire pour préparer un mariage et je lui soumets mes idées. Le problème est que tout est bien…. et c’est tout !!! Pas de discussions ou d’échange ou il pourrait mettre sa touche perso. Non !Sous prétexte que les femmes arrivent toujours à ce qu’elles veulent il dit oui pour gagner du temps selon lui.
    J’ai donc pris le problème autrement en lui confiant une mission. Nous souhaitions faire un lâché de ballons. Je lui ai donc demandé de s’occuper de ça. …et ben 15 minutes il avait tout réglé !! bref c’est agaçant alors que nous nous mettons des heures à tout regarder et des semaines à choisir lui à plier ça en 15 min. grrrr je me dis que c’est comme ca et je vois le bon côté j’aurais le mariage de mes rêves.

  • Je commence seulement les préparatifs mais moi pareil mon chéri ne prépare rien, il sera la pour préparer la salle,choisir le vin ´ le repas pas de soucis mais c’est moi qui choisis, c’est moi qui prend rendez vous, c’est moi qui commande etc etc, pour la deco il s’en fiche totalement 🙂 sa c’est plutôt bien,après moi je suis a la maison en congé parental pour l’instant lui travaille de 7h à 19h même plus de temps en temps , travaille le samedi aussi, alors je trouve sa normal
    Mais ne t’inquiète pas j’ai un enfant avec lui et quand il est la il adore passer des moments avec son fils, alors c’est sûre sa reste des mecs et organisation mariage c’est pas leur truc mais c’est pas pour sa qu’il ne seront pas la pour la reste.

  • Sache aussi que ce week end je lui ai proposer une idée rentré dans la mairie en musique et que chacun aurais un panneau par exemple lui avec écris papa et le marié sa mère aurait écris mami et belle maman car on fait mariage et bapteme il ma envoyé pètre moi sa m’intéresse pas , je me mari en hiver pour pas avoir chaud alors tes histoires de panneau la laisse tomber, sa c’est fait… Après je m’en fiche un peu car tout ce qui m’importe c’est que je porte le même noms que lui et mon fils alors même si je dois être en pantalon et ne pas faire la fête mais qu’il dis oui devant la maire sa me va,

  • Je connais aussi ça!(mais ça devrais te rassurer au vus des commentaire ça à l’air assez contagieux!:))
    je suis à J-3mois et je te cache pas qu’il y a eu des coup de geule!(de ma part,hein…)
    et crises de larme qui vont avec(mais p*****!tu t’en fou!!)mais bon dans notre vie de tous les jours en règle générale c’est moi qui gère(enfants,maison,repas,comptes…)attention c’est pas un glandeur!il boss au minimum 13h par jour et si je suis entraint de doucher nos filles quand il rentre il m’aide!(et c’est pour lui le ménage le week-end)
    mais en clair il a l’habitude que j’ organise tous!donc pour notre mariage bah,c’est pareil!
    mais après quelques crises de ma part,ok je gére mais des idées,une preuve d’interessement ça serait sympa!ba il fait des efforts,quand je lui demande quelque chose je vois limite la fumée au-dessus de ça tête!(vite il faut que je trouve une idée!!):)
    donc,comme plusieur avis,je pense qu’une conversation vous sera d’une grande aide.
    bon courage!

  • entièrement d’accord avec aurelie du premier post : les gens ne changent pas . c’est ce que je dis a mes copines qui ont ce genre de doutes, pars en ayant bien conscience que tu devras tout gerer assumer tout le temps.
    et avec les enfants encore plus . si ya du mieux de sa part, tant mieux si y en a pas tu seras pas deçue si t’attends rien.

  • De mon coté j’ai plus l’impression que le fond du problème de ton homme c’est son boulot, qui n’a pas l’air de lui convenir, et le déprime peut-être ? Aborde le sujet par là, pour ensuite arriver a sa non-implication dans le mariage, et après comme les filles l’ont dit, mettez en places des stratagèmes pour qu’il se sente impliqué. Chez moi, on se fait un ptit point toutes les semaines et on se dit ce qu’on a a faire dans la semaine, je laisse mon homme choisir ce qui lui plait, tant qu’il s’implique, ça me va ! 🙂 bon courage !

  • J’ai de la chance : mon Homme voulait (oui, oui !!) s’impliquer dans les gros postes (lieu, traiteur, boissons). Pour le reste, on s’est mis d’accord : je gère et je lui montre ce que j’ai fait ; si je veux qu’il fasse quelque chose parce que je n’ai matériellement pas le temps de le faire, il s’en charge et il le fait bien. C’est quelqu’un qui a un grand sens de l’organisation et les préparatifs le montrent bien : c’est lui qui a commencé à faire la liste des invités l’été dernier ! La seule chose où il ne se presse pas (et qui commence à me stresser), c’est son costume ! Comme Elo, en te lisant, Clarisse, je me suis demandé si ce n’était pas son boulot qui le mettait dans cet état. J’espère que vous trouverez le temps d’en parler et de mettre tout ça à plat.

  • C’est un problème récurrent, l’implication du futur époux. Pour ma part, j’ai râlé plus ou moins gentiment à plusieurs reprises et en en discutant je me suis rendue compte que ce n’était pas par manque d’intérêt, en effet il a un avis sur tout ce dont je lui parle, mais par une différence de vision. Très souvent, les hommes s’attardent moins sur les détails et ont dû mal à se projeter (tant sur le fait d’imaginer ces mêmes détails que sur un événement lointain, ce qui n’est pas l’apanage des futurs mariés d’ailleurs).
    J’ai fini par lister les tâches, en fixant des échéances et à les répartir entre nous deux en fonction de nos sensibilités respectives. Par exemple, la déco, les dragées et l’animation de la cérémonie religieuse c’est moi, pour le DJ, la voiture ou encore le notaire c’est lui. Cela ne veut pas dire que nous décidons chacun de notre côté sur ces questions, en réalité, chacun de nous dégrossit la situation en établissant une liste de suggestions mais nous décidons tout ensemble. Cela nous permet de nous investir dans tous les domaines de notre mariage et de faire en sorte qu’une cohérence existe pour notre jour J tout en ne nous surchargeant pas.

    Par ailleurs, je trouve que la réponse de Madame B-B. est très juste : ce n’est pas le mariage qui va faire que les défauts de nos fiancés, que nous avons supportés jusqu’à lors, deviennent intolérables. Et il est effectivement, très sain de se poser ces questions. C’est quand l’on pense que tout est acquis, que l’on perd tout !

  • A part un bon coup de gueule et une discussion franche sur le sujet il n’y a pas 36 solutions. Il ne se prendra pas en main si il n’en ressent pas le besoin et si tu lui maches le boulot il ne le ressentira jamais ce besoin. Signer un bout de papier ne changera rien a son comportement malheureusement. Quant a la chance … ca se provoque, il serait temps qu’il le comprenne !
    Courage et je vous souhaites a tous les deux une bonne discussion et un beau marriage !

  • Personnellement, j’ai bien aimé gérer un peu toute seule le mariage. Enfin, je faisais des sélections ou je choisissais des choses et le groom confirmait (ou pas parfois). A M-2, il s’est un peu réveillé, et il y a certains points où je me dis “c’était mieux quand il s’en occupait pas” lol.

  • Hum, ce que tu racontes me fait penser que le problème est peut-être plus profond qu’un simple “il ne fait rien pour le mariage”, problème très fréquent…Car j’ai le sentiment que le problème vient qu’il ne fait rien en général. Tout en se plaignant. Et que cela devient difficile à supporter pour toi.
    Le mariage ne le changera pas, en effet. Donc soit tu sens que tu l’aimes suffisamment pour, finalement, porter la culotte une bonne partie de ta vie.
    Soit tu ne te vois pas t’engager pour ce genre de vie…et alors, il faut que tu changes de comportement. Oui, toi. Par exemple, que tu lui confies clairement des choses à faire (l’organisation des vacances, par exemple, ou la liste musicale, en fonction de ce qu’il se sent capable de gérer). Avec une date limite éventuelle. Et que tu le laisses gérer. Et là, attention, car les choses ne seront pas faites nécessairement comme tu le souhaites, au moment où tu le souhaites, et il faut accepter cela. Car au final, même si on se sent débordée, parfois, tout contrôler, c’est garder la maîtrise…
    Si vous vous êtes mis d’accord sur des tâches qu’il doit accomplir (essentiel) et que finalement, rien n’est fait (ce qui est différent de “c’est fait mais pas comme je le voudrais”), tu auras la certitude que tu t’engages dans une vie où il faudra tout gérer. Plus encore si vous avez des enfants. Et si cela te semble insupportable…je dirais comme à une de mes amies: “J’ai divorcé dix mois après mon mariage. Avec le recul, il y avait pleins de signes qui indiquaient que cela allait finir comme cela. Par peur, je n’ai pas voulu les voir, je suis allée jusqu’au bout. Je ne le regrette pas, ça a mis un point final à l’histoire. Mais un divorce, c’est tout de même lourd. Alors si vraiment il y a trop de signes qui s’accumulent, il n’y a pas de honte à annuler, décaler…”.

    Plein de courage.

  • C’est un sujet intéressant : l’incohérence de ces messieurs dans l’implication du mariage. Pour ma part, chéri m’a enfin fait sa demande après 6 ans de relation. Si ça ne tenait qu’à moi, on se marierait à deux, avec nos témoins et on ferait une fête plus tard pour célébrer avec tout le monde. Mais belle-maman a tout de suite prit les devants en connaissant notre caractère “sauvage” : “il n’est pas question que vous vous mariez en secret, sans nous, hein?”. “Nous” étant une famille ou plutôt un “clan” de vingt personnes (rien que ça) du côté de sa maman. Donc si on invite tout le monde du côté de belle-maman, beau-papa a aussi le droit de ramener les dix autres membres de la famille. Et comme ça, zou, on a déjà 30 personnes à notre mariage ! De mon côté, le compte tient en 12 personnes, de quoi créer un gros déséquilibre, surtout pour moi qui ne voulait pas beaucoup de monde et de préférence, plus d’amis que de famille. Chéri ne veut pas s’occuper de la préparation du mariage, car à l’entendre, il suffirait que chacun ramène un plat et sa tente, et c’est plié. Ce qui fait que je me retrouve à prévoir un mariage avec déjà une sacré liste de compromis. J’ai du mal à lui faire comprendre que, soit il décide de dire à sa famille qu’ils ne peuvent pas tous venir mais qu’on les invitera à une célébration ultérieur (“mais non, je vais en entendre parler pendant 10 ans, ils vont m’en vouloir, blablabla) et on peut faire le petit mariage dont on rêve, soit on fait un mariage simple mais plus grand que prévu pour accueillir 80 personnes (bah quoi? Si 30 membres de sa famille débarquent, je veux avoir une vingtaine d’amis à mes côtés aussi !). Et donc, il faut une organisation et prévoir repas, logements, etc… Et ça, chéri, il ne veut pas. Donc pour l’instant, c’est le sujet tabou. Qui aurait cru que la préparation du mariage serait si compliquée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *