Créer une cérémonie de toutes pièces : quel casse-tête !

Créer une cérémonie laïque. Quelle merveilleuse aventure !

  • N’avoir de limites que celles que l’on s’impose.
  • Pouvoir créer une grande allée centrale. Ou de côté. Ou pas d’allée.
  • Disposer les rangées en lignes. En demi-cercle. En cercle complet.
  • Mettre des chaises. Des bancs. Des bottes de paille. Laisser tout le monde debout.
  • Entrer au bras de son père. De son frère. De ses enfants. Toute seule. Main dans la main. Être là avant les invités.
  • Pouvoir lire les textes que l’on veut. Les écrire.
  • Intégrer des rituels. Ou pas.
  • Passer du classique. Du rap. De la pop. Du metal.

Mais n’avoir aucune obligation, aucun schéma prédéfini à suivre, c’est aussi un grand casse-tête.

C’est avoir l’ambition de créer quelque chose qui illustre parfaitement notre couple, nos valeurs et nos rêves. Cette ambition, je l’ai eu parce que, justement, il me semblait que nous avions à développer des choses moins vues et revues que les textes utilisés dans une cérémonie de mariage sur deux.

Créer sa propre cérémonie de mariage

Crédits photo : Rachel Peters Photography

Les textes

C’est là que commencent les recherches.

D’abord sur internet. Avec son lot de « poèmes d’amour » écrits par Mlle Dupont à son amoureux, qui se retrouvent miraculeusement au cœur d’un recueil de textes d’amour, à côté d’une brève citation de Saint-Exupéry et d’un petit poème d’Alfred de Musset. Or si Mlle Dupont est inconnue, c’est qu’elle n’a pas la plume d’un grand auteur. Mais plutôt celle d’une adolescente enamourée.

L’autre solution consiste à se plonger dans les recueils plus sérieux. Auteur après auteur. Ce qui implique donc de connaître le style et les sujets favoris de tous les grands écrivains avant même d’aller fureter dans leurs écrits.

Bien sûr, il n’y a pas que les Grands de la littérature qui soient à même d’illustrer l’histoire d’un couple. Un romancier plus humble peut dire joliment certaines choses. Mais, là encore, il faut déjà le connaître, et avoir lu son œuvre !

Et quand un texte qui semble nous correspondre pointe le bout de son nez, vlan ! Au milieu des dernières strophes vient se poser une phrase complètement opposée à nos idées. Détruisant ainsi à la fois l’euphorie d’avoir enfin trouvé un texte potable… et l’envie d’utiliser ce texte, même en ôtant la partie inappropriée.

Finalement, on en trouve quelques-uns qui nous plaisent, non sans mal. Mais ils illustrent tous la même chose : ils parlent d’amour et d’amour et d’amour et de bonheur et de couple et d’union. Il sera intéressant d’en lire un, peut-être deux. Mais où allons-nous parler de nos valeurs ?

Créer sa propre cérémonie laïque

Crédits photo : Whitney Lee Photography

Pourquoi ne pas écrire un texte par nous-même ? Parce que…

Bin c’est déjà fait. Oui, j’ai fini par écrire quelque chose. Et puis il restera encore à écrire nos vœux, nos promesses.

Mais une cérémonie, c’est un moment où l’on raconte une histoire. Emprunter les mots des autres pour illustrer notre histoire, plutôt que de tout raconter nous-même (que ce soit par notre plume ou par notre voix), cela me semble important. Écrire quelques textes, oui. Mais pas tous.

Je ne ferme pourtant aucune porte pour trouver ces lignes. Même un livre d’enfant, cela ne me dérangerait pas ! (Au contraire en fait, j’aimerais bien. Ça nous correspondrait complètement.)

Un essai serait une provenance tout à fait envisageable également.

Cela fait tant de sources possibles ! Trop, à vrai dire. A moins d’être par hasard en train de lire un bouquin dans lequel se trouveraient les phrases parfaites, c’est comme chercher une épingle à chignon dans une botte de foin.

Et puis bien sûr, il faut que cela nous plaise à tous les deux.

Bref, je cherche toujours, et je suis au bord de la crise de nerfs.

Créer sa propre cérémonie laïque

Crédits photo : Caroline Ghetes Photography

Ah ! En plus, on ne sait pas du tout à qui faire lire ces textes ! Nous lirons le texte d’introduction, peut-être celui de clôture, en plus de nos vœux. Mais on ne va pas tout lire non plus ! Et on ne va pas faire lire le reste à notre officiante qui aura déjà bien assez de boulot…

Nous ne souhaitons pas faire intervenir nos parents. (Nous nous entendons parfaitement avec eux mais n’aimons pas la teinte d’ « approbation parentale » qui, à nos yeux, se dégagerait de leur participation active.)

On va devoir réfléchir pour trouver qui pourrait dire des textes. Parmi nos frères et sœurs par exemple. Mais il faudra que ça leur corresponde un minimum, il ne serait pas intéressant qu’ils lisent des choses contraires à leurs idées. Or nous ne sommes pas forcément sur la même longueur d’onde…

Les rituels

L’autre point complexe dans l’invention de notre cérémonie concerne les rituels. (Qualification peu appréciée de Monsieur Lutin qui a tout de suite une image de rite vaudou à l’esprit. Mais je n’ai pas réussi à trouver d’autre nom !)

Ils ne sont pas souhaités par tous les couples. En général, le seul incontournable, c’est l’échange des alliances.

Pour moi, ils sont essentiels. Notre cérémonie illustre l’union de notre couple. Nous sommes acteurs de cet engagement. Utiliser des rituels permet encore une fois de mettre en avant le fait que nous sommes acteurs, et non pas simples spectateurs.

Je me suis longuement creusé la tête. Pour finir, après avoir essayé de composer des choses nouvelles, nous nous sommes arrêtés sur de grands classiques. Ils nous parlent. On les réinvente un peu pour qu’ils nous correspondent tout à fait.

Bougie d’union et mains liées.

Idée de rituel pour cérémonie laïque

Crédits photo : Luster Studios

Le mariage est dans un peu plus de trois mois. J’aimerais pouvoir transmettre la trame définitive à notre amie officiante au plus tard deux mois avant le mariage, afin de lui laisser le temps de se pencher sur ses transitions, de s’imprégner de la cérémonie, etc.

Et puis il faut avoir le temps de faire un beau livret de cérémonie, sans être débordés par quinze mille trucs urgents à faire.

C’est pas gagné.

Que ta cérémonie soit religieuse ou laïque, comment cela se passe de ton côté ? Cours-tu après des textes peu usités ? Aimes-tu les textes classiques ? Faut-il composer avec les attentes de l’entourage ? Utilises-tu des rituels ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide “Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble” pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



45 commentaires sur “Créer une cérémonie de toutes pièces : quel casse-tête !”

  • Ca va être superbe cette cérémonie qui vous reflètera parfaitement! J’ai pensé à toi l’autre jour car je suis allée dans une fête médiévale qui avait lieu dans un village Toscan. Il y avait des jeux en bois (médiévaux?) un peu partout et les villageois étaient en costume d’époque, c’était génial!

  • Trop de choix tue le choix… pas facile de construire quelque chose quand on a littéralement un choix infini !

    Si tu lis l’anglais, je te conseille d’aller faire un tour sur OffbeatBride qui conseille pas mal de textes qui sortent de l’ordinaire, forcément. J’y pense parce que tu mentionnes des textes issus de livres pour enfants, et c’est une inspiration qui revient souvent sur ce site. Bien sûr, ce sont des textes en anglais, mais tu peux toujours trouver la traduction en français si elle existe, ou traduire par tes propres moyens (ou solliciter ta mère) 🙂

    Ici on se pose la question de la lecture de textes à la mairie. Comme toi, il faut débroussailler parmi tous les textes entendus cent fois et surtout éliminer toute mièvrerie qui, à nos yeux, est rédhibitoire. On s’oriente donc sur les textes qui ne parlent pas forcément d’amour à la base… Pas facile !

    • Je suis assez quichouille en anglais. Disons que ça va quand ça reste très simple. 😆 Par contre je pourrais missionner Monsieur Lutin… je l’enverrais faire des fouilles sur OffbeatBride, merci pour cette piste ! 😉

    • Bien vu Offbeatbride, encore une fois… (J’adore ce site !)

      Mais perso, ça m’a valu une belle déception: j’avais flashé sur un texte du Doc Seuss… tout bonnement intraduisible.
      “Comment ça personne n’a traduit cette merveille ?! Et ben, j’vais l’faire moi !”
      Ah ah. Un peu trop présomptueuse…

  • Je suis bien d’accord avec toi. Je ne me suis pas encore completement lancee dans la mienne. On a encore du temps, mais je crois que c’est aussi l’apprehension de me lancer dans un truc aussi gros et sans limite que ca. J’aime beaucoup ton article en tout cas, on est pas seules!! 🙂

    • J’avoue que sur le forum des laïciennes, pourtant fait pour ça, je suis très peu allée dans la partie concernant la cérémonie dans sa globalité. Sur les choses qui la composent, textes, rituels etc., oui, mais pas là où elle est exposé en entier.
      La raison à cela, c’est que cela m’effraie (m’effrayait ???) de voir comment les autres avancent, alors que je tourne en rond à la recherche des bons textes, des bons lecteurs, des bons rituels.

      C’est sûr que cela fait peur d’avoir une telle liberté !
      Car finalement, si l’on rate quelque chose dans un cadre prédéfini, “on était obligé”. Tandis qu’avec cette liberté, on avait TOUTES les options possibles et imaginables !!!

      Je crois que le jeu en vaut la chandelle, pour avoir au final quelque chose qui nous correspond parfaitement, qui illustre véritablement notre union.
      Mais face à ce casse-tête, plus d’une fois on se demande pourquoi on n’en est pas restés simplement à la mairie ! 😆

  • Bonjour Mlle Lutine,
    Nous organisons pour bientôt une cérémonie religieuse (protestante) et nous avons traversé les mêmes questionnements concernant les textes à choisir. Pour les textes bibliques ça a été assez simple, car le pasteur nous avait conseillé pas mal de lectures (et maintenant je me dis heureusement qu’on l’a fait au fur et à mesure de nos quelques rdv, sinon on n’aurait pas pu!). C’est amusant, nous sommes tombés tout de suite d’accord en lisant les textes, sur le sens comme sur nos interprétations, et c’était de bons moments, studieux, mais qui nous ont permis d’aborder des sujets un peu différents, et nouveaux. Mais bien sûr nous voulions intégrer aussi des textes “profanes” à la cérémonie, ainsi que des musiques et chansons également “profanes”. Et bien nous avons demandé à notre entourage, et ils nous ont proposé des textes et chansons qui nous ont beaucoup touchés!
    Par exemple, j’ai demandé à deux de mes témoins (une est institutrice et son mari professeur de lettres, et l’autre professeur de lettres) de plancher sur la question si elle le voulait bien, si ça leur plaisait. Ce qu’ils nous ont proposé est au-delà de nos espérances, c’est magnifique et inattendu. Je lis beaucoup, mais je n’ai pas la capacité à pouvoir isoler un passage d’une œuvre quand je lis, ni à m’en souvenir, je n’ai pas leur érudition, et ils nous ont tous trois été d’une aide précieuse! Pour la musique et les chants j’ai aussi demandé à ma maman et à mes belles-mères et tantes, et pareil, les propositions ont fusé, et nous avons découvert des choses incroyables.
    Voilà, mon conseil: en parler autour de toi, et confier cette “mission” à une personne de votre entourage qui vous aime et partage votre sensibilité!
    Bon courage!

      • Mes témoins ont fouillé leurs têtes pour trouver ces textes, et c’est vrai qu’elles sont bien remplies! Ils ne les ont pas écrits, peut-être auront-ils écrit quelque chose mais pour un autre moment de la journée. Les textes écrits seront nos engagements, et notre confession de foi (quoiqu’il existe des textes tout faits, nous préférons écrire nous même).
        Pour ce qui est du temps, je découvre avec surprise que beaucoup de gens sont prêts à en consacrer pour nous, et sont même ravis de pouvoir aider, malgré leur travail, et leurs activités (là ils ont eu la gentillesse de s’en occuper malgré, les copies de bac/brevet, la kermesse, les conseils de classe, etc…). En fait le tout c’est de flairer les talents, et les envies de chacun et de faire confiance aux amis!

  • Je ne suis pas concernée puisque nous faisons uniquement la mairie.
    A la lecture de ton article je suis même contente de ne pas avoir a créer de cérémonie car effectivement trop de choix et pas de limite.
    Mais au vu de ce que tu écris je suis sure que vous allez y arriver. Désolée de ne pouvoir t’aider plus

    • Si jamais la question “mais pourquoi tous les gens qui vont seulement à la mairie ne font pas une cérémonie d’engagement en complément ?” venait à me traverser l’esprit, ce parcours pour créer notre cérémonie m’aura apporté la réponse : on n’y pense pas forcément d’une part, et en plus… c’est un investissement ÉNORME qui vient se rajouter à l’investissement “normal” incontournable d’un mariage. Bref, c’est bien normal que cela ne tente pas tout le monde ! 😆

  • Pour les lectures, pourquoi ne pas solliciter vos témoins ? Tu peux même leur demander de chercher eux-même un ou plusieurs textes à te proposer, en leur expliquant le style que tu cherches. Tu auras peut-être de belles surprises.

    Sinon, pour le mot “rituel”, je trouve que le mot “symbole” convient bien, le côté mystique en moins.

    Bon courage et pas de panique, je suis sûre que ta cérémonie sera sublime et magique.

    • Un symbole pour moi, ça peut très bien être un mot, donc ça ne correspond pas non plus… ^^

      Nos témoins…
      Je ne demande pas à la mienne d’être impliquée en dehors du jour J (et la veille), je ne l’ai pas choisie pour cela.
      Le sien… est globalement complètement largué. Pas du tout le genre à qui on pourrait demander cette aide ! 😆 Ce n’est pas non plus pour être épaulé dans l’aventure du mariage qu’il l’a choisi. Son témoin, c’est celui dont il a partagé la chambre pendant 20 ans. C’est son compagnon de jeu. C’est le premier a avoir remis en question beaucoup de choses “acquises”, et qui a, à ce titre, permis à Monsieur Lutin de beaucoup évoluer vers la personne qu’il est aujourd’hui. 🙂

      Et finalement, très, très peu de personnes parmi nos proches sont en accord avec nos valeurs (puisque c’est là le problème ! Pour les textes d’amour, de bonheur et blablabla, ça a été relativement “simple” à trouver !).
      Il est certain que j’ai, en plus, beaucoup de mal à faire confiance à d’autres personnes pour trouver des textes amenés à nous illustrer… 🙁 Ce qui n’aide pas à lâcher du lest à ce sujet.

      Et merci à toi ! 😉

  • Je me suis mariée à l’église, et finalement, mises à part les deux lectures et l’homélie, la cérémonie n’était composée que de chansons choisies par nos soins et de textes que nous avions composés nous-mêmes.

    Mais, ils disaient tous des choses différentes:

    au début de la cérémonie, nous souhaitions bienvenue aux personnes qui étaient là, et les remercions pour leur présence, et expliquions comment nous avions conçu et appréhendé la cérémonie

    Ensuite nous avons échangé nos engagements, expliqué pourquoi nous avions choisi l’autre (autant que faire se peut) et pourquoi nous pensions que notre couple est fort

    Ensuite, remerciements aux parents (et famille plus large en ce qui me concerne)

    Ensuite, prière des époux, qui peut se voir comme un merci à la vie pour X chose du passé et que la vie nous aide à (devenir des supers parents, tjs communiquer entre nous, tjs être ouverts aux autres, etc… Occasion aussi de faire passer ses valeurs)

    Le tout entrecoupé de belles chansons qui nous parlaient (et, oui, aussi, des “rituels” catholiques, mais il n’y avait pas d’eucharistie).

    Tout le monde nous a dit que la cérémonie était très émouvante et très personnelle.

    Je sais que vous faites une cérémonie laïque, mais écrire un texte vous-mêmes ne veut pas nécessairement dire écrire un “poème”… Vous pouvez aussi vous positionner par rapport au but de ce message/texte/là (merci, valeurs, futurs, amis, famille, couple, etc… )Je propose juste des pistes de réflexion…

    Quant aux personnes à faire participer, en général les gens sont plus qu’honorés d’être impliqué dans ce grand évènement. Vous n’avez pas choisi de témoins?

    dernière chose: j’ai découvert une petite chanson un peu enfantine un peu poême que j’aime beaucoup: La p’tite flamme d’Amélie les crayons. Nous l’avions mise pendant la cérémonie. Sait-on jamais que tu l’aimes autant que moi…

    Bon courage, et même si ça peut paraitre un peu fastidieux tout ça, il me semble essentiel de persévérer dans l’idée que cela vous ressemble!!

    Bonne chance!

    • Merci pour ces réflexions et ce témoignage. 😉
      Nous ne cherchons pas spécialement de poèmes, mais aimerions tout de même avoir quelques beaux textes.
      “Au pire”, si nous ne trouvons aucun texte abordant nos valeurs essentielles, nous avons décidé d’aborder nos valeurs lors de nos voeux/promesses. Ou pourquoi pas au travers de certains rituels ?

      Je connais la chanson d’Amélie les crayons. Mais Monsieur Lutin est TRÈS critique envers la chanson française. Alors qu’elle soit écoutée ou lue, je crois qu’Amélie ne passera pas. 😆 (Je lui avais déjà fait écouter, donc j’en suis même sûre.)

  • Courage Melle Lutine parce que ca en vaut vraiment la peine!
    Cette cérémonique vous ressemblera tellement 🙂
    Vouloir faire beaucoup par soi même c’est vraiment bien mais n’héistez pas à prendre des choses existantes à iocher dans des livres d’autres mariages par exemple.
    Réaliser les livrest ca prend du temps car la mise en page c’est plutôt hard je trouve et si tu décides de décorer tout ca, ca prend des proportions néormes!
    J’essaie par exemple de faire une dizaine de livrets de cérémonie chaque soir en ayant déjà préparé les décos (un petit noeud sur la première page et une pochette de confettis (découpés moi même!) collée sur la denrière page.). Ca prend du temps mais je sais que de les voir sur les chaises le grand jour ce sera très beau, ce sera nous. Et puis certains feront comme moi ils le reprendront chez eux et peut-être qu’il inspirera d’autres couples!

    Courage our vos choix, ca sera déterminant pour donner un ton à votre célébration.

    • Pour les livrets, on va sûrement les faire sur le modèle de ceux de Mlle Dentelle. 🙂
      Quant à leur contenu… Monsieur Lutin étant graphiste, tout sera calé au dixième de millimètre près ou ne sera pas ! 😆 Perfectionniste mon Lutin ? Si peu… XD

  • Je ne fais pas de cérémonie mais je peux personnaliser la mairie comme je le souhaite et je veux que ma filleule y lise un texte. On a choisi un bout du Petit Prince, comme toi j’ai eu du mal à trouver car le chapitre en lui même est trop long, si je coupais un morceau ça ne racontait plus exactement la même histoire du coup j’ai décidé de ne garder que les grandes lignes du chapitre, celles qui nous parlent, le but c’était d’illustrer la phrase “(on ne voit bien qu’avec le coeur). L’essentiel est invisible pour les yeux” que j’ai fait graver sur une médaille qui sera sur mon bouquet, cette phrase nous parle, on avait choisi ensemble que ce serait celle-ci sur la médaille que je souhaitais et quand on a eu à choisir un texte c’est naturellement vers le texte qui y faisait référence qu’on s’est tournés. (en plus du fait que c’est un de mes livres préférés, que ça rentre parfaitement dans notre thème tout ça).

    Après faut savoir accepter l’idée de sacrifier quelques phrases par-ci par là à un texte qu’à l’origine on trouve déjà parfait et totalement cohérent mais en me déconnectant de l’histoire pour y voir NOTRE histoire, j’ai réussi assez facilement 😉

  • Courage c est long mais ça en vaut la peine. Pas d église ni de cérémonie laïque pour nous mais une cérémonie druidique. Il y a des rituels à respecter mais la cérémonie est entièrement prépare par le druide. Ça nous enlève un gros poids.

  • (arg ma réponse n’est pas passée)

    Donc: non mes témoins n’ont pas écrits ces textes, je leur avais demandé de fouiller dans leurs souvenirs et dans les œuvres qu’ils aiment particulièrement. Malgré leur travail, ils ont trouvé le temps de le faire, même en cette fin d’année bousculée, et ils ont été très contents de ma demande. Et moi ravie du résultat.
    En fait c’est surprenant, les personnes autour de nous sont vraiment ravies et disponibles pour consacrer du temps à nous aider!

    • Elle était juste en attente de validation. 😉 ça fait ça de temps en temps.

      Du coup, même problème que ce que j’expliquais à Adélaïde… Le fait que ce soit pour illustrer tout de même des choses particulières, et que… j’ai du mal à faire confiance pour ça. 🙁

  • Et bien je ne pensais pas que c était aussi compliqué de créer une cérémonie

    Mais ça va être magnifique
    Et cela sera à votre image

    Nous il y avait juste la mairie
    Que le conseiller à personnalisé avec une super intro

  • Pour nous, la trame est très classique :

    – Intro de la tante-officiante écrit par nos soins

    – Lectures de textes choisis et/ou écrits par nos témoins (on leur a fait un corpus dans lequel il ont pioché celui qui leur parlait le plus.) Je confirme que cette recherche est la plus longue et fastidieuse.

    – Lecture de Gibran par mon Papa, héritage philosophico-libanais inside.

    – Echange de nos voeux, qu’on ne connait pas encore l’un l’autre…

    – Echange des alliances. Pas de rituel de bougie, de sable, de lien… Ça ne nous parlait pas plus que ça.

    (- Sélection de musiques du tonnerre, à suivre bientôt… )

  • Je voulais une cérémonie surprise, donc je n’ai pas choisi les textes.

    J’ai dis à l’officiant de quoi nous voulions parler, que signifiait nitre engagement, quels étaient nos valeurs de couple.

    Je lui ai dit qui allait intervenir, il pouvait trouver d’autres intervenants, et il s,est débrouillé 🙂

    A chaque intervenant j’ai donné des consignes vagues et précises à la fois.

    Bref, la cérémonie devait se finir par l’échange de nos voeux, l’alliance et le baiser 🙂

    Tout s,est déroulé comme je l’avais prévu mais en mieux, et tout était une surprise.

  • un auteur a conseiller qui fait pas dans la niaiserie … mais qui parle bien d’amour comme un en fait peu .
    PAOLO COELHO…. avec ZAIRE et l’alchimiste …. ou une autre vue sur l’amour et les chemins qui se croise .

  • Effectivement, ne pas avoir de limites ça peut être un problème.
    Pour nous ce sera une cérémonie religieuse, donc assez cadré quand même. On a choisi les textes qui nous parlaient le plus, on a personnalisé notre prière des époux et rédigé la prière universelle. On a également choisi nos lecteurs avec soin.
    Pour le rituel, ce sera les alliances bien sur ! 😉
    Mais ce qui nous a vraiment plu, c’est de rencontrer la chef de chœur de notre chorale gospel pour choisir les chants. On les a choisi en fonction de chaque temps fort mais aussi en crescendo au fur et à mesure de la cérémonie. Un chant très doux, très simple pour notre entrée, et ensuite de plus en plus de rythme et de gaieté jusqu’à l’explosion finale à la sortie.
    J’ai vraiment hâte de vivre cette cérémonie, plus que la mairie qui pour moi s’apparente plus à une formalité.
    Allez courage Mlle Lutine ! Tu seras forcément fière du résultat.
    Et moi je lis et note tous vos com sur le sujet avec intérêt parce que je me vois bien dans 10 ans renouveler mes vœux de mariage « laïquement » 😉

    • Et j’ai oublié : les livrets de cérémonie, c’est vraiment la galère !!!!! J’ai fini à force de bricoler par trouver le format qui me convient mais ça n’a pas été sans mal.
      En plus mon prêtre est très exigeant sur le contenu (moi qui croyait faire ce que je voulais), je lui ai déjà montré deux fois, ce soir j’y retourne pour la troisième fois j’espère que ce sera la bonne ! 🙂

      • (Nous aussi il y aura les alliances au fait !)
        Et dans dix ans, en renouvelant tes vœux dans une cérémonie laïque, tu pourras quand même parler religion à ta sauce, chose très chouette ! 🙂
        Je ne savais pas que les prêtres pouvaient être ainsi pointilleux sur les livrets (ou alors les as-tu prévu si foldingues que ça ? 😆 ), je serais bien curieuse de connaître les choses qu’il a tenu à te faire changer ?

        Merci Mlle Croco ! 😉

        • En fait il tenait à ce que TOUT soit mis par écrit ! Il trouvait que je ne développait assez. Mais non non ils ne sont pas foldingues 🙂 mais ne ressemblent pas du tout à ceux qu’il a pu me montrer en exemple

  • Pour nous c’était une cérémonie que nous avons créé nous même, il y avait deux officiants (ma soeur et son frère). La cérémonie a duré une quinzaine de minutes au total je crois.

    Il y avait quelques rituels. Le premier, en arrivant j’ai tourné sept fois autour de mon mari, car le monde a été créé en sept jours et donc de cette manière nous avons créé notre monde à nous, ensuite nous avons allumé une bougie en mémoire à ceux qui nous sont chers; puis nous avons bu du vin, qui représente la vie (douceur+ amertume) puis échangé les alliances et enfin mon mari a cassé un verre pour symboliser la fragilité de la vie et donc du mariage, et cela rappel l’importance de prendre soin l’un de l’autre, et que rien n’est acquis.

    Il n’y a pas eu d’intervenant, car peu de monde souhaité prendre la parole, mais c’était amplement suffisant, à nous 4, la cérémonie a été parfaite!

    Hâte de lire la suite de tes préparatifs 😉

    • Vous n’avez donc eu aucune lecture ? C’est un choix peu courant, l’inverse est beaucoup plus courant ! 🙂
      J’aurais bien aimé voir votre cérémonie en tout cas. 😉

      • Non malheureusement. C’est vrai que c’est une chose qui m’a manqué, mais tous était trop timide, et n’osait pas parler. J’aurai vraiment souhaité que ma mère prenne la parole surtout. Les seuls textes lu l’ont été par nos officiants.
        Mais au moins les invités ne se sont pas ennuyés! Et on m’en parle encore 🙂

  • Ah la cérémonie 😉
    Nous nous sommes mariés en février 2011 et cette cérémonie reste l’un de nos plus beaux souvenirs. Nous l’avons voulu relativement courte et avons choisi comme officiant l’un des témoins de mon mari qui est très charismatique. Nous avons écrit le texte nous-mêmes, texte autour des hasards de la vie. Les invités étaient assis en cercle, fermé par un gros ruban après notre entrée. Nous avons fait passer nos alliances à nos invités pour qu’ils y mettent leurs pensées (et pour les croyants c’était l’occasion d’une prière, occasion très appréciée). Monsieur Lutin peut chercher ring warming sur offbeatbride si jamais ;-). Nous avons dit nos vœux après que l’officiant ait dessiné un cercle de pétales de roses autour de nous et nous avons echangé des pièces en chocolat (douceur et richesse) dont les invités ont aussi profité…. Sortie en musique, 20-25 minutes très intenses et qui ont beaucoup plu. Ah oui pas de lecture car on ne voulait pas rallonger, et aussi parce que comme toi on ne trouvait rien de frappant…

  • Malheureusement Mlle Lutine, je ne peux t’aider car j’en suis nulle part en ce qui concerne notre cérémonie. Mais j’y travaille à partir de la semaine prochaine, yihaaaa !
    Mais je suis sure que tu arriveras à préparer ça comme une reine 🙂

    Par contre, je me demande si les livrets de cérémonies sont si importants que cela… ‘fin, pour moi, c’est quelque chose de traditionnel, le livret de cérémonie et je me dis “pourquoi ne pas faire sans ?”

  • J’aime beaucoup ton article Mademoiselle Lutine. Et au vu du nombre de commentaires, c’est THE sujet. Et effectivement, aujourd’hui, je retiens de mon mariage une chose, c’est la cérémonie d’engagement.
    La préparation de la cérémonie est très importante. Le postcast de mademoiselle dentelle m’a beaucoup aidé : l’intervention d’Urielle de “Les aventuriers de la vie”. Comme Mademoiselle Dentelle, il était hors de question que je laisse à une tiers personne le soin de préparer et rédiger la cérémonie. Mais alors comment faire pour également impliquer les invités à la cérémonie ? Pour les valeurs du couple, nous avons construit notre cérémonie sur celles qui nous sont importantes. Ensuite, au moment de la réponse du faire part, nous avons demandé à chaque invité de nous retourner un conseil, une valeur. Beaucoup ont joué le jeu, et nos témoins ont lu une sélection de conseils pendant la cérémonie. Ce fut très participatif, nous nous reconnaissions dans certains des conseils, et ce fut aussi très drôle car il y a toujours de petits farceurs. Voilà une idée. Je l’aime bien …
    J’ai hâte de découvrir la trame de ta cérémonie.
    Je t’envoi tout plein d’ondes positives.

  • Mademoiselle Lutine,

    Je reviens juste de VDN, j’ai prévu de partager notre cérémonie sur le blog, dès le retour d’Anne bien sur. Je prépare donc l’article mais si tu es en panique je peux te la passer par mail si tu veux.
    Enoooooorme travail de notre part c’est sur, mais autant de satisfaction 🙂
    Madame Bonbon

  • En ce qui nous concerne,nous avons refilé le bébé à tous nos amis.Non sans se ronger les ongles hein?!
    Ma moitié est super confiant et me dit que cela va surement moins être cul cul la praline que si je m’y étais collée..!!
    Priez pour nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *