A 2 mois du mariage, j'ai bien failli tout annuler

annulation doutes mariage

Crédits photo : D.R.

Tout d’abord mea culpa pour tout ce temps sans nouvelle de ma part, mais comme tu t’en doutes en ayant lu le titre de cet article, je sors d’une passe assez difficile.

Pour tout te dire, pas mal de problèmes à un niveau professionnel et personnel m’ont épuisée. Au point de me pousser à une profonde remise en question.

Ne tournons pas autour du pot, je viens de traverser une grosse période de doutes concernant notre futur mariage.

Et si je t’en parle, c’est parce que durant ce passage à vide, j’ai cherché des conseils sur la blogosphère sans grand succès.

A lire tout de même, le génial article de Mademoiselle Dentelle sur les doutes rapport au mariage.
Psssst, merci également aux miss dentellette, toujours réconfortantes !!

Dur de mettre des mots sur le chamboule-tout qui a eu lieu dans mon esprit, mais pour toi je veux bien faire un effort. Pour faire simple je me suis simplement mise à flipper :

Est ce que c’est le bon ? Est ce que c’est pas un caprice ? Est ce qu’on a bien pris le temps de réfléchir ? Le fait-on pour les bonnes raisons ? Est ce qu’un mariage peut vraiment durer dans le temps ? Et quand l’amour disparait ?

Alors ce sont toutes des questions que l’on s’est déjà posé avec Mister J, et sur lesquelles on a déjà communiqué. Mais là, étrangement, je n’arrivais plus à trouver de réponses.

S’en est suivie de la culpabilité : « T’as pas le droit de penser ça, ton homme est parfait et tout se passe bien. Qu’est ce qui cloche chez toi ? Tu vas quand même pas jouer au bowling avec ton histoire d’amour ? »

Et de l’angoisse : « Et si je ne peux pas ? Si je viens à annuler ? Comment l’annoncer à nos invités ? A deux mois cela ne se fait pas… Et Mister J ne me le pardonnerait pas ! Sa famille et la mienne non plus ! »

Enfin bref, j’étais loin de voir la vie en rose. Et étrangement, moi qui d’habitude ai tant de facilité à communiquer, avec Amour ou mes proches, là je n’y arrivais pas.

Tu te dis peut-être : « C’est bien beau tout ça, Mzlle Fifties, mais au final t’as fait quoi pour que ça aille mieux ? »

Ben j’ai annulé mon mariage.

OUPS, non. Humour de mauvais goût, désolée…

Non. Voilà ce que j’ai fait :

  • Je me suis totalement déconnectée des préparatifs mariage. On oublie un peu tout ça et on profite des choses simples.
  • J’ai mis des mots sur mes angoisses. J’en ai parlé et surtout, j’ai arrêté de culpabiliser. Parce que finalement, chacun a le droit d’avoir peur, non ? Et puis c’est pas un engagement à la légère.
  • J’ai repris ma philosophie de vie : « Vis au présent et pas au futur ». Aujourd’hui, je sais ce que je ressens pour mon homme, autant en profiter. Et puis si demain cela s’effrite, on avisera au moment voulu. C’est en vivant dans le passé et le futur qu’on laisse s’échapper le présent.
  • On a commencé nos cours de rock avec Mister J (pour notre première danse) et bon sang, ça dépote ! J’ai redécouvert mon homme comme je l’aime : drôle, émouvant et maladroit. Et j’en suis revenue à l’essentiel.

Le gros problème dans l’histoire : on est complètement en retard dans nos prépas. AHHHHHHHH. Mais en fait, c’est pas grave, car tant que l’on a les gens qu’on aime autour de nous, le reste, ben, c’est pas bien important !!

Donc à toi, future bride, qui risque à un moment ou à un autre d’avoir ce passage à vide, surtout ne culpabilise pas, prend du recul et ENJOY LIFE.

Et toi ? Ça t’es arrivé, ce genre de passage à vide ? Tu as pensé à tout annuler ? Comment as-tu fait pour aller mieux ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



54 commentaires sur “A 2 mois du mariage, j'ai bien failli tout annuler”

  • Je me disais bien que tu étais plus silencieuse ces derniers temps…
    Allez courage ! C’est normal et « sain » je pense d’avoir des doutes.

    Le plus important est que maintenant tu as retrouvé la joie de vivre 🙂

    Bisousss

    • Hey copine !! oui il me fallait du temps pour moi, pour nous… Comme tu le dis, le principal soit que je sois remise sur pied 😛 Enfin bon, tu as un peu suivi ma situation pro. , je pense que cela a bcp joué à mon mal être et en a été la base

      XoXo

  • Euh le doute sincèrement on l à toute à un moment donné

    Moi après 13 ans d amour j étais sûre que c était le bon
    Mais ben oui il y a un mais
    C était vraiment mon 1er amour donc je n ai rien connu d autre
    Alors quelques questionnements commun qui n’ont pas durer

    Ne t inquiète pas pour les prépa fais ce que tu as le temps de faire et ce sera très bien
    En effet le plus important est d avoir les gens que l on aime pour et notre amour
    Un bon repas et une bonne ambiance
    La deco ce n est que du plus tout en sachant que BCp d invités ne verront même pas certains détails

    Bon courage

    • Oui, je pense que le doute est permanent dans une vie, finalement n’est ce pas ce qui permet de toujours évoluer et avancer ?
      Pour les prépas. j’ai énormément relativisé à ce sujet, sera prêt ce qui sera prêt, et pour le reste, tant pis ! Je vx juste passer une excellente journée avec mon n’amoureux et tous mes proches

  • Je pense qu’on a toutes et tous des moments de doutes, parce que le mariage c’est une telle pression sociale et financière (et aussi le parcours du combattant) que nos nerfs sont mis à rude épreuve et notre couple un peu aussi.
    « Vis au présent et pas au futur » c’est une super philosophie, et prendre du plaisir pendant les préparatifs c’est archi-super-mega important! Alors éclatez-vous avec vos cours de rock et profitez!!

    • C’est certain, avant d’en arriver là, on ne pense pas que cela peut être une telle pression. Envolé le monde des bisounours 😛
      Psssst j’adore le rock !!!!

  • AAAAaaaaaahhhhhh ! Mamz’elle Fifties is back !!!
    Contente de voir que tu vas mieux 😉
    Je pense que c’est normal, voire que c’est sain d’avoir des doutes à un moment ou un autre. Comme tu l’écris, ce n’est pas un engagement à prendre à la légère. Et la folie des prépas peu parfois nous éloigner de l’essentiel : pourquoi on se marie ? C’est bien de se reposer la question de temps en temps.
    Quant aux questions sur « Est ce le bon ? Est-ce que je ne fais pas une erreur ? » je pense que c’est bien aussi de relativiser son histoire d’amour. Non, le jour de mon mariage je ne promettrai pas à chéri de l’aimer éternellement. C’est un trop grand pari sur l’avenir. Je lui promettrai de faire tout mon possible pour faire vivre notre histoire, d’être sincère dans mes sentiments et de toujours dialoguer pour éviter que notre histoire s’enlise. Et j’attends la même chose de lui 🙂
    Le mariage n’est pas une finalité, c’est une étape. Un couple ça se remet en question tous les jours. D’où l’importance de ta philosophie : vivre au présent !

    • Ton commentaire correspond exactement à la réflexion sur laquelle j’ai au final réussi à travailler…
      Merci pour ce comm. si vrai et pour le reste ^^

  • Je pense qu’on est nombreuses à passer par cette période de doutes, ça me semble sain, j’avais lu l’article de Mlle Dentelle quand j’étais en plein dans cette période. Je m’étais aussi coupée des préparatifs ça fait du bien par périodes et depuis j’avance qu

    • (désolée pour la coupure involontaire)

      … j’avance quand j’en ai envie en planifiant les priorités. A bientôt un mois du mariage tout est prêt sans que je me sois forcée en rien. Je me dis comme toi, en me mariant je ne promets pas de l’aimer toute la vie, j’énonce qu’aujourd’hui je l’aime que j’ai envie d’évoluer avec lui et que j’espère qu’on construira notre futur ensemble, je ne sais pas si ça s’arrêtera un jour mais ça on verra! Je ne crois pas aux personnes « de notre vie », aux personnes faites pour être ensemble à tout prix. Je pense que des gens sont définitivement pas faits pour être ensemble, je pense que l’on pourrait « s’entendre » et construire quelque chose avec plusieurs personnes pour la plupart d’entre nous mais qu’on choisit de construire avec UNE personne, qu’on fait les efforts en fonction, qu’on essaye de faire durer ça et à vrai dire ça me parle plus qu’une histoire à l’eau de rose avec des âmes jumelles! Reconcentre-toi sur l’essentiel: la simplicité (c’est vrai que les cours de danse aident à apprécier l’autre autrement, on apprend le rock aussi c’est génial la complicité que ça créé), les petits bonheurs, les rires, tout le reste se mettra en place tout seul!

      • Wendy, on voit que tu es passé par là. Finalement, c’est sans doute une étape indispensable pour se recentrer et relativiser.
        Merci pour ce joli partage

      • Merci merci merci!

        Tu dis EXACTEMENT ce que je pense et tu viens de me rassurer et de me donner exactement le courage qu’il me manquait! (je pense faire ma demande en mariage très bientôt et je stresse à mort…)

        Promettre à quelqu’un qu’on l’aimera toujours et qu’on sera toujours avec lui, « jusqu’à ce que la mort nous sépare », ça m’angoissait, ça ne sonnait pas juste. Ca ne résonnait pas au fond de moi, je n’étais même pas sure de dire la vérité… Comment être sure qu’on aimera l’autre toujours? On ne sait jamais ce qui peut se passer. Les sentiments s’effritent, la vie change, les personnes évoluent, des « accidents » sont vite arrivés… Bref ça me semblait bien trop lourd à porter de promettre « pour toujours ».

        Par contre, lui promettre que je l’aime maintenant, que je veux construire maintenant et que je suis prête à tout faire pour essayer que ça marche dans la durée, ça oui. Je peux le promettre, je peux en être sure à 100% et c’est authentique, c’est vrai, ça réseonne comme une certitude au fond de mon coeur et ce n’est du coup pas angoissant.

        Merci.

  • Bon ben moi je être l’avocate du diable hein… J’ai annulé 5 jour avant !
    Bon là c’était plus des doutes, c’était carrément une histoire qui prenait fin.
    Le truc c’est qu’il faut réussir à distinguer si c’est juste une crise passagère dûe aux questions qu’implique le mariage ou si c’est carrément plus… La chose qui m’a confortée dans mon choix ? Je me suis demandée si je me voyais encore avec lui dans 10 ans (et même 5) et la réponse était non. A partir de là j’ai su.
    C’est très compliqué à expliquer et à faire admettre à ses proches mais je pars du principe qu’il vaut mieux annuler 5 jours avant que divorcer 2 mois plus tard.

    • Ahhhhh Julie, mais quel courage !Peut être que je vais choquer en disant cela, mais je crois que l’on peut vraiment parler de « courage ». Oser à seulement quelques jours avant, tout annuler. La pression a dûe être terrible. Je dis cela car qd je me sentais au plus mal, je me disais « comment vas tu faire si il faut annuler ? Tu vas décevoir… Tu vas blesser…Tu vas passer pour une fille capricieuse, qui ne sait pas ce qu’elle veut… »
      Et c’est tellement honnête de ta part. Il est vrai que tu as bien fait, puisque ta réflexion te menait à cet aboutissement. Tu aurais pu faire semblant, mais tu as préféré la sincérité. Alors bravo à toi et bonne chance pour la suite…

  • Je pense que tu as très bien fait de mettre les préparatifs entre parenthèses s’ils te faisaient perdre de vue pourquoi vous vous mariez !

    Quand ça ne va pas dans mon couple, une question qui m’aide c’est : qu’est-ce qui ne va pas : mon conjoint ou ma situation actuelle ? Souvent, on projette sur notre conjoint des soucis qui n’ont rien à voir avec lui et plutôt que de régler nos propres problèmes, on embête notre conjoint qui n’y est pour rien…

    • Tout à fait Nya. Pour le coup, je savais que cela ne venait pas de Mister J. mais que le problème venait de moi. De plus, ce début de remise en question est venue d’une grosse perte de confiance en moi, à cause de problèmes professionnels…

  • Coucou mam’zelle fifties!
    Je trouve ta réflexion totalement normale, et même parfaitement saine! Ces questions, on se les pose tous les jours! A chaque petite chose qui énerve, on se remet en question… Est-ce que VRAIMENT ça va aller? est-ce qu’on est assez forts? Est-ce que l’amour sera là toujours?? Questions auxquelles on ne peut évidemment pas répondre.
    Comme tu le dis si bien, c’est aujourd’hui que je vis, pas demain ni après -demain! Si on commence à se demander ce qu’on fera dans un mois, un an, dix ans…on n’a pas fini!
    Le mariage, c’est la promesse de faire tout son possible pour rendre l’autre heureux, pour le comprendre, l’aider à s’épanouir… c’est une jolie promesse non? ça vaut le coup, non? 😉

  • Justement on parlait du mariage avec le témoin de zhom et il m’a dis: « je te préviens à quelques petits mois du mariage vous n’échappera pas au doute, on y passe tous!  »
    et je pense que se doute est totalement fondé! C’est normal de douté pour X raisons.

    Nous on a reporté notre mariage à cause que mon zhom a perdu son emploi et là j’ai eu une grosse période de doute. « Et si on repoussait juste parce qu’on en a pas envie? Est ce qu’il m’aime vraiment? … » en gros des doutes totalement infondés mdr vu qu’on repoussait juste pour une raison financières lol et je pense qu’en approchant du mariage des doutes reviendront.

  • Je suis heureuse de te voir de retour et à nouveau prête pour le combat… euh… la mariage ! 🙂

    Les doutes, j’en ai eu, même s’ils n’étaient pas aussi forts. Des envies d’annuler parce qu’on en fait peut-être un peu trop autour ça. Et des « Est-ce que c’est VRAIMENT lui ? » furtifs.

    Alors voilà : si je me marie avec lui, c’est que je l’aime. Aujourd’hui, j’ai envie de passer ma vie avec lui, et de l’aimer toujours. Je veux avoir de grands projets avec lui, je veux des enfants de lui, je veux être avec lui chaque instant de ma vie.
    Cela, c’est ce que je veux, aujourd’hui.
    Mais je fais aussi la promesse de ne jamais nous perdre dans des rêves passés. Si un jour, l’envie n’est plus là, si un jour l’amour disparaît… Alors, sans s’accrocher à des paroles qui parlaient « d’amour pour toujours » que l’on se dit l’un à l’autre, nous partirons, chacun de notre côté. Sans cris, sans drame. Sans attendre de nous haïr l’un-l’autre pour nous séparer.

    Le mariage et l’amour sont des choses bien incertaines. Il n’y a pas de recette-miracle.
    Même après 30 années de vie commune, on peut se réveiller un matin sans plus d’amour.
    Alors comme tu dis, il est inutile de vivre au futur : on verra bien !

    • J’aime ce que tu dis la : » Mais je fais aussi la promesse de ne jamais nous perdre dans des rêves passés. Si un jour, l’envie n’est plus là, si un jour l’amour disparaît… […]Sans attendre de nous haïr l’un-l’autre pour nous séparer. »

      C’est tout à fait mon point de vue, si un jour les sentiments passent, je ne veux pas que l’on se déchire, parce que l’on se sera aimé. Ce serait une fin bien trop triste !

  • Ohlalala j’ai failli avoir une attaque en lisant ta « blague de mauvais gout », heureusement que mon bureau est vide, car je viens de crier: « noooooooooon »… 🙂

    Mamzelle Fifties, je suis contente de voir que tu vas mieux, et je ne crois vraiment pas que tu sois la seule à avoir ce genre de doutes… j’ai été à 2 doigts de tt annuler 5 mois avant le D-day!

    et puis tu veux un scoop: tu auras encore surement des doutes après le mariage, oui même 2 mois après, genre « mais quelle nouille, qu’est-ce que j’ai encore fait comme connerie de l’épouser », ou  » M*** maintenant si ca va pas, on doit divorcer, oh purée je veux pas être une divorcée », etc, etc..

    Mais au final, tu te rappelles tout ce qu’il représente pour toi, et tu te dis que tu as très bien fait de l’épouser.:)

    Et puis, personnellement le fait d’être mariés me donne encore plus envie de me « battre » pour la suite de notre vie, genre « on s’est promis pour la vie », on n’est pas certains de rien bien sur, mais on va vraiment vraiment essayer très très fort…

    • Désolé pour la mauvaise blague ^^

      Oui, je pense que les doutes nous suivront toujours, à tous les niveaux. C’est finalement un moteur pour avancer, se remettre en question, progresser…
      Merci pour ce joli apport d’expérience

  • Mlle Fifties, je suis contente que tu sois revenue.
    Toutes ces questions e me les suis posées de nombreuses fois et j’ai réussi je ne sais pas comment moi la grande expressive à les poser a M. Hermine. J’avais peur, lui aussi mais nous sommes ensemble alors advienne que pourra.
    Il est vrai que les préparatifs du mariage nous éloignent parfois du pourquoi on se marie. Il est important a mon avis et pour moi de garder cette question dans un coin de notre petite tête et d’y répondre chaque fois que le besoin s’en fait ressentir.

    Alors Mlle Fifties applique ta philosophie si jolie et si vraie : « vie aujourd’hui » <3

  • chere mademoiselle Fifties, je comprends tes émotions de ses derniers mois et c’est relativement normal de se poser ses questions. Prise au milieu du tourbillon que sont les prépas et toute cette attention à laquelle on est pas forcément préparée, on a droit de vouloir crier « stooooooooooooooop ». j’ai lu sur un blog (je crois que c’est celui de la mariée next door) que de nombreux futurs mariés partageaient le syndrome « on arrete tout et on s’envole à Las Vegas », ce qui traduit bien le raz-le-bol que l’on peut ressentir. Puis des doutes sur sa future vie maritale et l’investissement réel que représente un mariage (au delà de la découpe de 150 mètres de fanions) ne sont pas à prendre à la légère. Tu sais quand tu sens que tu prends le mauvais chemin, il ne faut pas hésiter à tout arrêter. c’est dur mais le soulagement que tu ressens à ce moment-là est salvateur. Perso, je n’ai jamais eu de doutes sur mon homme (3615 MALIFE mais ce que j’avais vécu avant lui m’a bien servi) mais sur « l’utilité du mariage » de tout ça. Ce qui nous a bcp aidé ce sont les préparatifs au mariage religieux. Une bulle où l’on se pose les vraies questions sur la nature de notre engagement et où l’on se débarasse des prépas qui nous bouffaient la vie. Lire des blogs avec des « jolis » partout et des « petits bonheurs » me déprimaient et m’énervaient plus qu’autre chose, je ne comprennais pas pourquoi moi je n’étais pas sur « mon petit nuage » tout le temps, du coup j’ai fait une pause et je me suis recentrée sur notre vie présente. Désolée pour la tartine ! je suis heureuse que vous vous mariez !

    • Merci pour cette tartine, je te rassure elle est très digeste ^^
      Nous avons également fait une préparation au mariage religieux, qui nous avait bcp apporté. Mais étrangement à ce moment là, je n’arrivais plus à me recentrer sur les réflexions qu’on avait pu avoir. Je broyais du noir, tout simplement.

  • Ben c’ets marrant moi aussi ça m a pris par surprise qq jours avant le mariage civil. C’était d’autant plus dur que mon Monsieur était à l’étranger et difficlement joignable jusqu a 24h avant le mariage.
    « allo je suis dépriméee là j aimerais qu on ait une de ses big discussion philosophique de couple que tu affectionnes tant »

    « Komman? j entend rien là , je bois une biere avec les collegues là a demain kissou kissoou »
    –> Du coup pour discuter ben bon courage.
    Ce qui me stressait? l’engagement « aboslu » qui laisse mon côté rationnel tres sceptique. pourtant on s’engage a terme religieusement donc on est bien obligé de se débrouiller avec cette promesse du « pour toujours » . et puis j ai lu un article dans clef sur la notion de choix qui m a bien plus: on se stresse de plus en plus sur le meilleur choix : mon compagnon actuel est il le mieux adapté sur terre à mon bonheur? est ce que je rate pas une histoire encore mieux avec qq un d’autre ? En fait j en sais rien et je m’en fiche. Je sais que je suis heureuse avec lui, que je m’épanouis grace a lui depuis 7 ans, que je veux des petits gars ou des petites filles avec lui et vivre et voyager et viellir ensemble. Et puis etre heureux la plus part du temps si possible. Et qu’a mon avis un petit coup de pouce divin (ou un soupçon de chance en fonction de vos convictions) sera surement pas de trop pour franchir les étapes!
    En tout cas je suis curieuse de voir si je repasserai par les mêmes stades au moment du mariage religieux !

    • Voilà, pour ma part c’est ce même « pour la vie » qui me dérangeait et me laissait perplexe.
      Et effectivement ta crise d’angoisse quand ton homme n’est pas présent, cela aide pas…
      Si jms tu devais repasser par là, et que tu as besoin d’une oreille attentive, n’hésite pas ^^

  • Que je suis heureuse de te savoir mieux et de te retrouver !!!

    Tu sais, le souci c’est que le mot mariage fait tourner la tête! Les blogs nous abreuvent de trucs magicissimes, d’une certaine idée de la perfection (grrrr) qui doit régner ce jour là!

    Et soyons honnêtes, toutes autant que nous sommes, quand la demande arrive, dans la seconde, on se voit tourbillonner dans notre superbe robe blanche, sous un magnifique soleil d’été.
    On est sur un petit nuage, on commence dans les heures qui suivent (au mieux)à réfléchir à ce qu’on va mettre en place, qui on va inviter etc …

    Et tout à coup, après s’être investie des mois dans les préparatifs, on sature et on retrouve la « substantifique moelle » du mariage: s’engager pour la « vie », et là, on panique.

    Quoi? Le mariage ne serait pas que bonheur, éclats de rire, fontaine de champagnes, guirlandes de fanions ???? Et la fatigue, la pression aidant les doutes pointent méchamment leur nez!!!

    Voilà tout simplement ce qui t’est arrivé!
    Je suis moi aussi passée par là, peut-être pas dans les mêmes proportions car âge et vécu différents mais oui le doute m’a rongée pas mal de fois, oui j’ai eu le syndrome « on annule tout et on se barre à l’Ile Maurice se marier seuls tous les deux » (ce qui était notre première idée en plus) …

    Mais tu vois, il faut que tes doutes perdurent toute ta vie car c’est ça qui te permettra de faire progresser ton couple, de le construire, de le maintenir en vie!

    Non la vie de couple, mariage ou pas n’est jamais un acquis, une chose sur laquelle on peut se reposer! C’est une bataille de tous les jours, une conquête de l’Autre!

    Et le mariage n’est qu’une étape, un check point pas une finalité qui permet de dire (comme font beaucoup de femmes) « ouf ayé je suis casée, maintenant c’est bon, je ne fais plus d’efforts … »

    Allez bises Miss Fifties et dis toi que la vie est belle et que ce bonheur, personne ne te l’enlèvera!

    • Merci Mme Diane, c’est fou du as tjr les bons mots.
      C’est tt à fait ça, bisounours s’est cassé la gueule de son nuage, lol

      Quand au fait que les doutes doivent perdurer toute une vie pour permettre d’avancer, je suis tout à fait d’accord !

      Merci pr tout

  • Merci Mlle Fifties de nous faire part de tes doutes car je trouve qu’on en parle pas assez!!

    Je me pose moi aussi beaucoup de questions: est-ce le bon? et si un autre homme me correspondait plus? et si j’ai le coup de foudre pour un autre après le mariage? L’idée d’être une divorcée me dérange d’autant plus que dans ma famille, il n’y a pas de divorcés!! quand on se marie c’est pour la vie et forcément je me mets une pression supplémentaire. Alors j’en ai parlé avec mon chéri et pour lui, le mariage c’est se faire la promesse qu’on fera tout pour que ça dure et si jamais il n’y a plus d’amour, malgré nos efforts, et bien on se séparera.

    Bizarrement, avoir des enfants me fait moins peur alors que c’est un engagement beaucoup plus important!!

    Bref, nous sommes pacsés et je ne ressens pas de pression à cause du Pacs alors je me dis que ce sera pareil pour le mariage!! Espérons… 😉

  • Comme ça me rend triste tout ça ! 2 mois à ne pas trouver de réponses à ses questions, comme ça a dû être dur ! Et moi qui viens avec mes grands sabots « ahah on a toutes eu notre passage à vide blablabla », j’ai un peu honte… 🙁 Il est évident que c’était beaucoup plus que ça. Et je suis contente que tu lèves un peu le tabou, parce que c’est vrai que personne n’en parle de ça. De ces questions qui sont pourtant essentielles mais que tu te reproches de te poser.
    Est-ce que vous aviez fait une préparation au mariage ? je ne me souviens plus. En tout cas ça m’avait beaucoup apporté pour toutes ces questions, cette journée-là. Mais déjà tu as tellement bien réagit, c’est clair que les préparatifs nous mettent tellement la tête dans le guidon que des fois il faut vraiment se poser et se re-demander : mais au fait pourquoi je me fais chier là ?
    Et là, ça va mieux hein ? Tu me manquais un peu, ma coupine de photographe !

    • Désolée pour ce commentaire un peu fouilli, mais je suis très touchée par ton billet, j’ai envie de te dire tellement de trucs que je m’embrouille !

      • Tu plaisantes, ne t’excuse pas, ton retour me touche énormément. Et non, tu n’as pas été maladroite. Le moindre mot dans ces périodes réconforte.

        Petite précision par contre « 2 mois à ne pas trouver de réponses à ses questions » > Arf je n’ai pas été 2 mois dans cet état, et heureusement, lol. C’est juste que cela arrive 2 mois avant le mariage.

        Et je trouve aussi que c’est un sujet légérement tabou, alors qu’il semble essentiel. Et pourquoi pas également faire témoigner une personne qui aurait annuler son mariage… cela pourrait pê aider également.

        Oui nous avions fait une préparation religieuse et nous avions adoré. Mais là j’étais vraiment très mal, et n’arrivais pas à « mettre en pratique » ce dont nous avions parlé.

        Pas d’inquiétude ma copine de photographe, je suis bien de retour.
        Et si un jour tu passes par Gérardmer, hésite pas à me prévenir, on passera se boire un jus.

        A très vite et encore merci. XoXo

  • Je crois que les filles ont tout dit, douter c’est humain et c’est même très sain! Qui peut prédire l’avenir? alors à l’idée de l’inconnu c’est flippant!

    Bref réjouis toi, tu es tout ce qu’il y a de plus normale 🙂

  • Hé Melle Fifties, welcome back! 🙂

    Essayons de rester zen, de prendre un peu distance avec le stress que nous amène le projet « mariage ». Bien plus qu’un engagement avec le prince, c’est un acte social et on veut que la fête soit belle. Tous ces DIY qui prennent un temps fou, ils ont beau être très jolis et personnaliser nos mariages ils nous occupent l’esprit sans cesse et ramène tout au D day! Vous ne trouvez pas?
    Il faut continuer à vivre au jour le jour, à profiter du jardin, du soleil, des copines et des moments passés avec notre prince. C’est ça aussi qui construit notre vie, notre cocon…. c’est super de pouvoir papoter des heures d’un tas de trucs hors mariage.
    Je pense perso avoir passé le cap même si au fond de mon esprit j’ai toujours des trucs à préparer ou fignoler j’essaye de profiter des beaux jours (en Belgique, c’est rare!) avec mon amoureux avant le grand Jour dans 2 semaines!

    Bons préparatifs (même avec du retard!)

    • Tu as bien raison, et c’est aussi ce dont je me suis rendue compte. J’ai lâché le papier de soie et le masking tape pour la piscine et la chaise longue. Je profite de mes copines pour sortir et pas pour confectionner des moulins à vent. Et si tout n’est pas prêt, tant pis !

      Eclates toi bien dans ces derniers préparatifs et profite à fond de cette très jolie journée qui pointe le bout de son nez !! Et merci pour ton comm.

  • Je trouve ton témoignage très touchant et courageux… partager tes doutes avec nous est quelque chose de très personnel et je crois que beaucoup t’en remercient car c’est un sujet un peu tabou, dont peu de gens osent parler mais que tout le monde finit par avoir en tête à un moment donné. Je n’en suis qu’au début de l’organisation de mon mariage mais je suis certaine que lorsque je commencerai à avoir peur ou à me poser des questions, je relirai ta chronique et elle me rassurera (« oui je suis normale, il n’y a pas que moi qui me pose des questions alors que j’ai dit « oui » quand il m’a demandé en mariage », etc…). Merci d’avoir partagé ça avec nous et ne t’inquiètes pas si tu es un peu en retard dans tes préparatifs : tu as l’essentiel 😉

  • Merci Mademoiselle Fifties pour ce témoignage qui me fais me sentir un peu moins marginale quant aux émotions que je ressens actuellement.

    Mon mariage doit avoir lieu dans un peu plus de quatre mois et tout un tas de questions viennent se bousculer dans ma ptite tête! A vrai dire, ce mariage, c’est un peu mon rêve de petite fille, et du coup, j’ai le sentiment d’avoir un peu* (* c’est une litote!!!!) harcelé M. Clearwater pour parvenir à mes fins… Du coup, je me dis que ce qui m’a poussée c’est peut être le fait d’avoir trente ans, de vouloir construire une vie de famille, et de vouloir faire un joli mariage avant de ne pouvoir ressembler à autre chose qu’une baleine blanche fripée une fois la robe de mariée enfilée… Bref, je me demande si je me marie vraiment pour de bonnes raisons ou si c’est juste histoire d’entrée dans une espèce de norme qui m’apparaît comme idéale…

    Pourtant, lorsque j’ai pris la décision (la vraie, pas celle qui résultait de la « norme » que je m’était fixée) de me marier avec M. Clearwater il y a quelques mois, c’est parce qu’un beau matin, je me suis réveillée et que tous les doutes laissés par de longues années d’attente (avant qu’il ne se décide à faire un réel effort pour qu’on s’installe ensemble, avant d’entendre que j’étais ce qui comptait vraiment pour lui… et toutes ces choses difficiles qui avaient jalonné les années passées ensemble) s’étaient envolées et qu’il m’est apparu comme une évidence que j’étais simplement bien avec lui et que je voulais que nous construisions quelque chose ensemble… Bref, j’avais le sentiment que ce mariage se fondait sur de bonnes raisons!

    Et puis là, alors que l’alliance est achetée, la salle réservée, la mairie et le prêtre calés, les familles et l’entourage prévenus, je fais une grosse crise de panique!… Mais Bon Dieu, qu’est-ce qui se passe dans ma tête???!!?!
    Bien entendu, j’ai peur d’en parler parce que je ne voudrais pas semer le doute dans l’esprit de M. Clearwater qui ne comprendrait assurément pas ce questionnement et qui y verrait un désaveu profond… Bref, je pense que le remède serait bien pire que le mal!
    En parler à Doucemaman serait également une erreur monumentale puisqu’elle s’engouffrerait illico dans la faille en m’assénant « qu’elle en était sûre! Et que, de son point de vue, j’avais pris cette décision pour les mauvaises raisons (précitées) »… Bref, aucune aide réelle à attendre de ce côté là!

    Alors, que faire? Attendre toute seule dans mon coin que ça passe?… Et si ça ne passe pas?…
    Tu as raison quand tu dis qu’il faut vivre au présent et ce que je me répétais encore gentiment dans ma salle de bains ce matin (oui, je réfléchis sous la douche, vous saurez tout! ^^)… Mais à cet instant précis, j’avoue que je suis perdue! J’ai lu plus haut le commentaire d’une Demoiselle qui disait que la préparation au mariage religieux l’avait beaucoup aidée à se recentrer sur l’essentiel… Notre préparation commence vendredi soir et j’espère de tout mon cœur que cela va m’aider!…

    Bon, j’ai conscience que tout mon blabla est longuet mais j’avoue que ça m’a fait beaucoup de bien de pouvoir sortir un peu cette angoisse de mon ventre! Et puis, il faut bien avouer qu’un blog est moins onéreux qu’un psy! ;))
    Merci à Mlle Dentelle pour ce blog!

  • Bonjour les filles,
    je vis la même chose on ce moment je ne suis pas loin de toute annuler 🙁 des embrouilles des embrouilles chaque jours certes je vais pas trouver l’homme parfait mais j’ai très peur et j’ai besoin de vos conseils svp!

    • Je ne sais pas s’il y a vraiment des conseils a te donner, aucune d’entre nous n’est dans ton couple et ne peut te conseiller objectivement..!
      A toi de voir si cette situation est passagère, liée au stress du mariage par exemple ? Si tu penses qu’elle passera et si vous arrivez à vous trouver des moments plus calmes pour vous retrouver tous les deux ?
      Mais dans tous les cas, ce qui est important c’est que tu en discutes avec celui que tu veux épouser !
      Je suis passée moi aussi par cette période de gros doutes, le tout est d’arriver a mettre des mots sur ce qui nous angoisse et nous fait peur.
      J’espère que tu as réussi à trouver des réponses à tes inquiétudes 🙂

  • hello les filles
    J’ai lu casimenet tous vos témoignages qui quelque part me rassurent dasn l’idée que je ne suis pas seule dans cette situation.
    Je me marie dans 3 semaines et depuis J-3 mois précisement je me pose une foule de question quotidiennement. J’arrive à mettre des mots sur mes doutes .. toujours la même chose .. peur de pas être capable de m’investir quotidiennent à faire de se mariage un mariage heureux surtout quand je vois que je ne suis pas capable aujourd’hui de dépasser mes doutes. Même si au fond j ‘y arrive puisque nous sommes à 3 semaines mais là je suis en totale flippe. J’en suis au point de me demander si je l’aime vraiement et mes doutes me font tellement voir les choses négativement que je n’arrive plus à voir ce qui fait que nous sommes ensemble. Lui est fou d’amour et méga sur de lui ce qui me fait en plus mega culpabiliser et me faire sentir qu’on est pas sur la même longueur d’onde. Je discute avec lui de mes doutes et angoisses il me rassure et même si je vois que ca l’attriste il passe au dessus. Il est tellement parfait, je me sens pas digne de cet homme et de son amour. Enfin c’est dur d’avoir quotidiennement peur qu on se sépare et de pas y arriver à cause de mes doutes. J’aimerais vraiment être sereine et me dire que tout va bien se passer.

  • Coucou les filles,
    Voilà je vous explique ma situation j ai 34 ans et je me marié dans 3 mois .
    J ai rencontré mon fiancé il y a 2 ans et demi
    La première année tout se passait bien il m avait carrément parle de mariage au bout de 4 mois mais la trop tôt je n étais pas prête
    C est un homme tellement gentil il m a présente rapidement a sa famille,m a comblé de cadeaux, m a donné tellement d amour que dans cette histoire je me suis totalement oublié.
    Il m a demandé en mariage il t a un an quand il m a offert la bague je n étais pas si contente que ça comme une angoisse qui m es monté trop bizarre
    Et la plus la fête la date Line approche plus j angoisse
    Je me demande si je l aime vraiment ou c est simplement de l attachement,de l amitié amoureuse car j ai déjà aimé beaucoup plus que ça et j en suis dure que faire ?? Tout annuler je suis au bord du gouffre
    Je dois me trouver un nouveau boulot et je n ai pas la tête a ça je suis complètement ailleurs a me poser des tas de questions j ai peur de faire une erreur œuf de le faire souffrir sachant qu il a déjà divorcé au bout de 3 mois il y a 3 ans
    Aidez moi les filles il fait que j en parle a qq un
    Merci pour vos retours

  • Hello merci pour ces longs témoignages… Je lis ça pour passer mon insomnie liée à tous les questions que je me pose…et je trouve rassurant de voir qu’en fait on est tous pareil!pour ma part je dirais que mes inquiétudes commencent à aller plus loin et c’est ce qui m’inquiète.ça fait bientôt 10 ans qu’on est ensemble et 5 ans qu’on vit ensemble.j’ai eu une bague de fiançailles il y a plus de 2 ans et depuis j’attendais une demande en mariage.elle n’est pas venu et j’ai commencé à me poser des questions à ne pas très bien vivre les choses pour que finalement on en parle et on finisse pas se mettre d’accord il y a environ 1 an pour se marier.le fait donc de ne pas avoir eu de vrai demande en mariage explique déjà que je me pose des questions même s’il me rassure sur sa volonté de s’engager.puis par la suite j’ai commencé à me poser des questions il y a peu parce que je me demande si finalement on a bien la même vision de la vie.du coup les éléments sur lesquels on a une perception différente des choses semblent prendre beaucoup plus d’importance et je me retrouve à me poser des questions du genre:mais finalement est ce qu’on est pas trop différent pour être ensemble ?est ce que ces différences ne vont pas devenir problématique si on va passer notre vie ensemble même si pour tout le reste on est en phase et heureux ?et je pense que le fait de me poser toutes ces questions fait que quand on est avec ses amis et que je vois que certains ont en point commun avec moi des choses que j’ai de différentes avec mon jules,je finis par me demander si cet ami en question ne correspondrait pas mieux à ce que je pourrais rechercher et qui me manque… Enfin bref je pense que je vais un peu loin dans mes interrogations et je me demande s’il ne serait pas bon de voir une psy pour prendre du recul.ceci dit on commence la préparation au mariage à la fin du mois et d’après vous témoignages j’ai l’impression que ça pourrait m’aider sans la psy ;-)…

  • Je le Marie dans 2 mois tout est quasiment pret sauf que nous ne faisons que nous disputer jusqu’à en venir aux mains. Je pleure tout le temps on a des problèmes dargent de compréhension et il a rechuter dans l’alcool.
    On a un petit enfant ensemble et je sais pas quoi faire je suis perdue..
    Que dois je faire?

  • Bonjour les filles,
    Je suis contente d’avoir trouvé ce forum car j’ai vraiment besoin de dire ce que j’ai sur le cœur, très entourée par ma famille, je ne me suis pourtant jamais sentie aussi seule.
    Cela fait 3 1/2 ans que je suis avec mon fiancé, ce n’était pas le coup de foudre à notre rencontre mais j’ai appris à l’apprécier. Il est différent des hommes que j’ai souvent fréquenté, il est très attentionné, généreux avec tout le monde, patient, gentleman,il fait la cuisine, il me traite vraiment bien et j’ai une totale confiance en lui. Ce sont toutes ces qualités qui m’ont fait m’attacher à lui, le gros hic depuis le début de notre relation c’est qu’il n’est jamais parvenu à déchainer une passion en moi, je trouve l’amour que j’ai pour lui très plat, je n’ai pas envie de lui sauter dessus quand on se voit, j’aime bien dormir dans ses bras mais pas faire l’amour avec lui, j’essaye mais je n’arrive pas à m’abandonner comme je le faisais avec mon ex. Résultat il est très frustré, mais il m’aime énormément et fait tout pour arranger la situation. On doit se marier dans 2 mois et j’ai peur de ne pas pouvoir supporter cette situation toute ma vie, je vois beaucoup de mecs qui m’attirent mais ils n’ont pas ces qualités là. J’ai peur d’être une femme frustrée et d’un autre coté, mon ex que j’ai aimé comme une folle, qui déchainait cette passion en moi, m’avait largué comme une vieille chaussette, il ne m’aimait pas autant, il me trompait souvent et je ne lui faisais pas confiance.
    Je suis complètement perdue, j’ai peur d’annuler mon mariage pour des raisons que certains trouveraient ridicules et d’un autre coté j’ai peur d’être malheureuse et frustrée en l’épousant. J’ai 27 ans, nos familles se sont rencontrées et sont devenues très proches du coup ce n’est pas rien.
    Qu’en pensez-vous?

  • Je suis contente de lire un article pareil.
    Je me marie dans deux semaines. Je ne pense pas annuler mais c’est vrai que je regrette de l’avoir demander en mariage (genre « je suis une femme moderne »). En fait, il s’en moque, il m’a même dit la semaine dernière, qu »il aurait du plus réfléchir’… Et pour couronner le tout, tout le monde me fait c*** avec les préparatifs (et pourquoi ci? et pourquoi ca? est-ce que tu as appelé machin?).
    Voilà, j’ai l’intention de commencer mon discours par « la préparation de ce mariage n’a pas été une sinécure ». Haha! J’aime bien ton conseil de mettre en stand by les préparatifs, sauf que je ne peux pas vraiment le faire… Alors j’envisage une fois de post fait de ne plus parler de mariage à personne (et surtout pas à Lui) et de continuer mes affaires toute seule.

    Je vous aime toutes, parce que je pleure comme Brule, je ne me consume pas de passion comme Nancy, je sais pas si on est pas allé trop vite comme Madame Fifties, je me demande si je l’aime vraiment comme Mademoiselle Mao. Je crois que tous ces doutes sont le reflet qu’on a bien réfléchi à la situation, comme disent les premieres commentatrices.

    Enfin, j’avoue, j’ai hate que ca soit passé…

  • Bjr jaimerais savoir si tu suis tjs ton blog car les derniers commentaires datent de qq années( en tt cas sur cet article). Jaurais voulu savoir cmt ca se passe maintenant ? Merci bcp !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *