Déléguer pour profiter de son mariage… Ou pas.

Une règle d’or pour profiter du jour de son mariage semble être DÉ-LÉ-GUER. Malheureusement, ce principe simple n’est pas forcément toujours applicable.

A en croire nombre de (très bons au demeurant) blogs de mariage, nous avons tous forcément une personne de notre entourage qui saura se charger de la coordination de la journée. Et pléthore d’autres gens de bonne volonté qui effectueront chacun leur tâche dans la joie et l’allégresse, qui pourront se référer au coordinateur en chef en cas de questionnement ou de problème.

La voie royale, c’est le wedding planner. C’est son boulot, il a l’habitude de gérer tous les contretemps, il sait ce qu’il doit vérifier et contrôler, et il ne viendra inquiéter les mariés qu’en tout dernier recours. Comme c’est son métier, il a aussi l’inconvénient de ses avantages : c’est un service payant ! Et c’est bien normal, c’est un vrai travail. Mais voilà, quand on a un petit budget, c’est une dépense inenvisageable !

Bien sûr, tout est toujours question de priorités. Et pour nous, cela ne fait pas partie des priorités. (Puisque n’est-ce pas « d’autres l’ont fait, y’a pas de raison de ne pas y arriver ! » ?)

Alors ? Cette fameuse super-copine qui organise des grandes fêtes tous les mois, qui a géré le mariage de sa petite sœur, le baptême de sa cousine, les 30 ans de mariage de ses parents, l’anniversaire-surprise-géant de sa meilleure amie… ?

Super copine pour gérer ton mariage

Crédits photo : Nataschia Wielink

Haha.

Eh oui. Certes, il est probable que des personnes de ton entourage soient d’excellentes coordinatrices. Mais ce n’est pas certain.

Des personnes à qui je déléguerais volontiers tout mon mariage, c’est bien simple : je n’en vois pas.

La personne la plus compétente en la matière, c’est la maman de Monsieur Lutin. Et c’est tout naturellement que lui a incombé la lourde tâche de gérer tout le buffet du midi. D’autant plus qu’elle s’était occupée du vin d’honneur aux mariages de ses deux premiers enfants, elle a donc l’habitude.

Mais voilà, elle a déjà une grosse responsabilité, nous n’allons pas en rajouter ! Surtout qu’elle n’a pas du tout la même vision du mariage que nous, et elle sera déjà bien suffisamment stressée de devoir gérer le buffet. La connaissant, elle aura filé dès la cérémonie finie, même si on lui jure que l’accès au buffet ne sera ouvert qu’une fois que tout sera prêt.

Autrement ? Eh bien, je compte des personnes…

  • Pleines de débrouillardise, qui ont tendance à mettre en œuvre la première solution qui leur vient à l’esprit, sans réfléchir. Et qui n’aiment pas du tout qu’on leur suggère « est-ce que ça ne serait pas mieux comme ça ? »
  • D’autres qui sont des boules d’énergie. Trop. Le modèle fatiguant, qui va développer son idée en long, en large et en travers. En te demandant de suivre son cheminement bien sûr.
  • Des qui ont peut-être le bon profil, mais que je ne connais pas assez.
  • Des qui seront fatiguées, parce que trop âgés, parce que venues de loin…
  • Des qui sont très loin d’imaginer tout ce que cela implique.
  • Des pour qui, de toute façon, « c’est trop compliqué ».
  • Et puis des qui auraient pu, mais qui ont déjà une mission importante.

Pour être honnête, il est probable aussi qu’une partie de ce manque de délégation vienne de l’envie de tout contrôler, que tout reste à mon idée.

Mais je crois que ma crainte est légitime, nous avons choisi un thème peu commun, qui NOUS ressemble. Spontanément, il ne parle pas à la plupart des invités qui sont plutôt (très) classiques. Du coup, mettre entre leurs mains une partie du mariage, c’est comme demander à un célibataire endurci, ne sachant pas faire cuire des pâtes, d’aller participer à Masterchef.

Pour des éléments basiques (mais pas forcément simples !), type buffet, gros bricolages, ou appuyer sur le bouton play au bon moment, pas besoin d’être familiers de notre monde de lutins, j’ai donc réussi à appeler des proches à la rescousse !

J’ai même délégué certaines choses plus médiévalo-lutinesques… à des personnes rencontrées sur internet par le biais d’un forum (… mariage, bien sûr !). Nous avons été attirées les unes vers les autres grâce à des univers très personnels, qui faisaient écho chez chacune d’entre nous, malgré des thèmes parfois éloignés. Elles, je peux leur confier quelques éléments de notre univers, elles le comprennent.

Par contre, pour le jour J…

Si les invités n’ont pas suivi le plan pour se rendre de la mairie à la salle, ils seront quittes pour se perdre. Seul mon père connaît à peu près le coin… Or il n’a pas de téléphone portable et ne sait pas vraiment s’en servir lorsqu’on lui en prête un.

Mariée au téléphone

Crédits photo : Middle of the Road Photography

Heureusement, une copine (… d’un forum mariage !) a été ravie d’être responsable du planning de la journée. Sauvée, il y aura quand même quelqu’un d’autre que moi qui sera au parfum de l’aspect général de la journée, avec les horaires à respecter et tout le toutim. Elle pourra rappeler leur mission aux personnes qui ont quelque chose à faire, des fois qu’elles auraient oubliés.

Et je n’aurais pas besoin de demander l’heure à tout le monde toutes les deux minutes de peur que les photos de groupes se fassent la nuit ou que l’on passe à table avec une heure de retard.

A côté de ça, s’il y a un problème, on n’aura plus qu’à prier pour que ça passe et à se retrousser les manches.

Et pour toi ? Wedding planner ou pas ? Tu as des gens compétents en organisation dans ton entourage ? Tu as peur que personne ne sache gérer ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Déléguer pour profiter de son mariage… Ou pas.”

  • Etant donné que nous habitons à Marseille et que le mariage se fera dans les Ardennes, nous avons opté pour un wedding planner afin que tout le monde puisse profiter de la fête…
    Elle me permet également de ne pas saouler tout mon entourage avec les préparatifs, ce n’est pas que notre wedding planner, c’est également ma wedding confidente 🙂

    • La voie la plus pratique… Mais hors budget pour nous !
      Après une année de préparatifs, si je dois un jour à nouveau organiser une grande fête de dimension comparable ou plus grande, je réfléchirais très sérieusement à embaucher quelqu’un !

  • Coucou Mlle Lutine

    Je me pose les mêmes questions que toi. Et pareil, la maman de mon fiancé me semble la personne adéquate. Sauf que pour notre part, elle n’a pas encore d’autre mission le jour J et pourra gérer l’organisation je pense. De toute façon, il n’y a pas torp le choix: c’est leur famille qui me donne un nombre important d’invités, donc qu’ils assument! lol.
    Si tu as une personne pour gérer les invités le jour J, les gens perdus, les horaires à respecter, etc, c’est pour moi l’essentiel. Ca ira, tu verras!

    • Hé non, personne pour gérer les perdus. En même temps, il faudrait vraiment faire exprès pour se perdre, le plan et les indications sont on ne peut plus claires…

  • Moi aussi j’avais peur de déléguer mais au final, le jour J ne n’ai pas eu d’autre choix que de laisser faire mon entourage. Et ce fut génial! Jamais je n’aurai cru que nous aurions tant d’aide. Et d’après mon expérience personnelle c’est pas forcement les personnes auxquelles tu pensais qui t’aident le plus 😉

  • Question épineuse… Pour moi, pas de wedding planner: malgré mes suggestions insistantes pour en avoir un uniquement pour le jour J! Mon inquiétude n’a pas vraiment trouvé d’écho chez mon fiancé ou mes parents/ beau-parent. Pourtant je leur accorde le fameux ‘on faisait pas comme ça avant, et ça s’est toujours bien passé’; mais j’ai l’impression qu’on ne se rend pas compte de l’utilité d’une personne en charge du planning (visiblement, tout le monde trouve ça indispensable sur le net: doit bien y avoir une raison?!). E
    n même temps, moi non je ne vois personne à qui déléguer ça, et en plus j’aurai l’impression de décharger un énorme fardeau du genre: bon, voilà c’est toi qui le fait donc si ça se passe mal, je (et toi aussi!) t’en voudrai toute ta vie :D.

    • Eh oui, c’est bien toute la lourdeur de la question : déléguer… c’est rendre quelqu’un responsable. Et si ça fonctionne mal ?

  • ben, moi je m’étais dis oh lala, soit au taquet, personne n’a rien suivi à ton délire. ben le resultat, c’est qu’il y a un tasde trucs auquel j’avais pas pensé qu’ont été pensé pour moi. genre: “youhouuuu, je veux une machine à buuuuulles!!” alors oui, j’ai acheté la machine, les piles, le produit… mais non, en tant que mariée, on ne se promène pas avec sa machine verte et bleue fluo sous le bras pour aller à la mairie!!

    hé ben, qu’à cela ne tienne: mon cousin (que je vois genre 2 fois par an) s’est saisi du sac, sa chérie s’est occupée de sortir en premier pour installer la machine. et j’ai eu mes bulles. oui, je veux que les voitures soient décorées. ben belle maman a fait gentiement un petit sachet pour cvhaque voiture avec rubans, tulle et ballons, et c’est sa fille de 10 ans qu’a tout distribué avec des plans pour qu’ils s’y retrouvent. oui, je devais avoir une voiture balai qui n’est pas venue déguisée, mais on s’est suivi et un voisin a accepté de fermer bruyament la marche.

    Oui, je voulais qu’on parte ensemble en cortège… mais les voitures étaient dispatchées entre 3 rues, dont 2 à sens unique… dans le mauvai sens!! qu’à cela ne tienne, 3 amis ont bloqué l’entrée des rues le temps que tout le monde soit dans le bon sens pour se suivre…

    parfois, déléguer, ça se fait tou seul, parce que les gens se rendent compte qu’il y a un truc qui colle pas, et que pouf’, on va régler ça de ce pas.

  • J’ai la chance d’avoir autour de moi des personnes de confiance sur lesquelles je pense, je pourrais m’épauler. Mon souci est plutôt que je n’ose pas leur demander! Comme je n’ai pas de wedding planner, je sollicite beaucoup mes témoins mais j’espère qu’elles vont quand même profiter du mariage.

  • Tu as bien raison de donner les missions à des personnes que tu souhaites
    Et qu’elles le sachent avant c est quand même mieux

    Moi j avais pas forcément dit à telle personne de faire ci ou ça

    Naturellement le jour j mes 2 témoins et ma sœur ont gérer ce qu’il y avait besoin

  • je n’ai pas eu de problème de planning. Les couacs causés par des éléments perturbateurs extérieurs au mariage (cf plus bas) ont été évités grâce aux témoins vigilants. Les prestataires ont également joué un grand rôle.
    Le photographe m’a amené chez la coiffeuse car tout le monde était déjà bien occupé.
    C’est la fleuriste qui a installé les fleurs à l’église, et qui m’a livré mon bouquet chez le coiffeur.
    Je n’ai pas vu le temps passé mais je n’ai pas couru après.
    Il y a un moment où nous attendions patiemment à la mairie. 2 mariages étaient arrivés avant nous. Nous avions pour ordre de venir qu’une demi-heure avant le mariage pour éviter d’avoir 36 mariées sur place (grosse ville)…
    Mais dans cette grosse ville du sud, tout ne se passe jamais comme prévu. Il y avait du retard. Au bout de 3/4 d’heure, ma témoin me dit qu’elle va aller voir car c’est bizarre. Elle a eu raison: les 2 mariées déjà présentes étaient en fait arrivées avant leur heure et avaient fait un arrangement avec le gars du hall d’entrée pour me passer devant!!!
    Mon mari est monté au créneau. Le temps que je réalise ce qu’il se passe et que l’idée de faire bouffer leur bouquet à ces péta….es en robes blanches me traverse (parce que je suis le contraire de la diplomatie, et ça l’amoureux le savait), tout était réglé.
    Mais du coup, on a fait des photos avant la mairie. Ca n’a pas gêné. Puis après la mairie. Nous avions oublié nos livrets de famille, un témoin y a pensé.
    `
    Et puis tout s’est très vite enchainé.

    Le propriétaire de la salle, ses serveurs, le DJ et la baby sitter ont été d’une efficacité remarquable.

    En fait j’avais délégué quelques trucs:
    – ma mère devait savoir remonter ma traine mais le champagne et l’émotion ne lui ont pas permis de retrouver la technique. On a fait comme on a pu. Mais je lui rends quand même hommage: elle a réalisé toute la décor exactement comme je voulais.
    – l’amoureux devait rappeler au DJ de faire l’annonce pour le photobooth et le livre d’or… Il a oublié
    – l’amoureux (si si, encore lui) devait amener l’argent pour le DJ et la baby sitter: il a oublié…
    – mon père devait s’occuper d’appeler les gens pour les photos de groupe: il est parti et il est resté devant le buffet du VDH…Avec mon mari, on s’est retrouvé seul à regarder tout le monde manger. On l’a rappelé à l’ordre et tout s’est bien passé.

    On s’est laissé porter. Si tout s’enchaîne de manière logique et qu’on a des prestataires , pas besoin de minuteur…
    En revanche, si on fait un mariage sans prestataire, là, c’est un autre paire de manches.

  • Pareil, je voulais pas trop deleguer (quand j’entendais les suggestions grotesques de mon beau-pere… grotesques mais tres droles!!).

    Et puis, comme on a tout laisse a une semaine du jour J, on a pas pu faire les fines bouches, et on a laisse les gens nous aider.
    Au final, un magnifique travail et je n’ai pas leve le petit doigt de tout le wkd!!! 🙂

    J’ai adore repondre a chaque personne qui venait me demander “et je met ca ou?”, “et c’est a quelle heure qu’on commence ca?”, “il faut dire quoi au traiteur pour le champagne?”, etc etc
    Une reponse unique “Je ne sais pas, je ne suis responsable de RIEN”. Jouissif!!!!!! Resultat, j’ai profite de mes invites, de la fete, du buffet, des petits fours, du champagne, et je me suis concentree sur l’essentiel : etre belle et heureuse 🙂

  • Je voulais déléguer le jour du mariage, j’avais contacté une professionnelle pour la coordination du jour J, pensant que pour un petit mariage sans trop de prestataires ne serait pas trop cher… C’est raté, et nous ferons donc une coordination “à l’ancienne”, avec les proches.
    IronMaman est très compétente pour la logistique, mais 1/ je veux qu’elle profite du jour J, puisque c’est la première fois qu’elle marie l’un de ses enfants et 2/ elle stresse énormément, et ça va nous embêter.
    Ma solution pour l’instant : déléguer en fractionnant, on devrait avoir un responsable musique, responsable enfants, responsable animations… ça implique de bien mettre au courant plusieurs personnes mais j’ai envie de croire que ça fonctionnera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *