Est-ce que j’ai toujours envie de me marier à l’église ?

Comme je te l’ai raconté, j’ai déposé les éléments administratifs pour monter notre dossier de mariage, dans notre commune à La Réunion.

À cette occasion, j’ai pu rencontré brièvement la dame qui, accompagnée de son mari, animera la préparation au mariage religieux. Je la contacte pour que l’on fixe un rendez-vous. On se voit dimanche, après-midi bien sûr, c’est rapide, c’est bien. Elle me dit qu’après en avoir parlé avec son mari, il faudra qu’on se rencontre au moins deux fois. Très bien, nous fixerons le second rendez-vous à l’issue du premier.

À peine raccroché, je m’inquiète, et je me demande comment je vais annoncer à Doudou qu’il faudra les rencontrer « au moins DEUX fois ». Le père P. m’avait dit qu’en une ou deux rencontres ça irait, alors Doudou s’était imaginé faire ça vite fait bien fait !

Pour ne rien te cacher, je sature ! Avant même de parler à Doudou, je sais qu’il va s’énerver, que je vais devoir temporiser et je n’en peux plus…

Doudou et moi ne travaillons plus collés l’un à l’autre, je m’occupe du magasin à temps plein maintenant. Alors je l’appelle. Comme je le pressentais, il perd son calme…

Est-ce que j'ai toujours envie de me marier à l'église ?

Crédits photo (creative commons) : Kate Hiscock

La prise de conscience

Je raccroche, sans jamais faire de reproche à mon mari. Je ressens un profond malaise, j’en ai marre de tout ça ! Je veux seulement que les choses soient plus simples. Que notre cérémonie nous ressemble à tous les deux.

Mlle Naïve repointe le bout de son nez, je me rends compte que je me suis trompée. Avec ce que Doudou ressent pour la religion, il ne pouvait en être autrement.

Je suis en train de le laisser faire quelque chose de contre nature… pour moi ! Son corps entier déteste tout ça ! Comment je peux lui demander un truc pareil ? C’est NOTRE mariage ! À tous les deux ! Ça n’a plus aucun sens de se marier dans ces conditions.

Tu imagines une cérémonie religieuse avec le marié qui soupire à la barbe du prêtre, ou qui fait non de la tête à toutes les prières ! Rien ne me dit que Doudou se comportera de cette façon, mais franchement je ne suis pas prête à prendre le risque.

L’avis de mes proches

Perturbée par tous ces sentiments contradictoires, je cherche le réconfort auprès de mes proches. J’appelle de suite Super P. et Super Nana, mon photographe et sa femme. Ils sont un peu plus âgés que nous et auront la sagesse de m’aider à y voir plus clair. J’arrive aussi à joindre Fée du logis et Danette.

Je leur raconte tout ce que je ressens. Super Nana me dit que l’échange entre le prêtre et les époux a une place importante dans une cérémonie catholique. Danette quant à elle toujours très terre à terre me demande si une cérémonie laïque me plairait, et plairait à Doudou ? Fée du logis m’écoute et convient qu’avec cet esprit réfractaire ce n’est pas évident d’imposer de demander tout ça à mon mari.

Tous conviennent que ce serait quand même mieux de nous rendre à la première rencontre de préparation avant de prendre une décision.

Au cours de mes préparatifs, je m’étais déjà dit que je n’étais pas obligée de me marier à l’église parce que je suis croyante ! Une cérémonie laïque, entièrement personnalisable serait sans doute plus adaptée à tous les deux.

La cérémonie laïque: avantages et inconvénients

J’évoque cette possibilité avec mes amis à qui je suis en train de me confier. Ils sont du même avis que moi, connaissant certaines idées originales de mon Amoureux, ce serait plus opportun, voire même vraiment génial !

Ça y est, je m’y vois ! L’entrée de mes proches en dansant, du style fin de Dirty Dancing, les témoignages de mes témoins et amis, et plein de musiques symboliques…

Oui mais voilà, il faut une salle pour ça ! Je me vois mal installer mes invités dans le jardin familial en plein mois de janvier !

Si on fait abstraction du côté pratique et structurel, chaises, officiant, etc.

Il me reste une partie épineuse à régler, annoncer à mes parents que j’ai changé d’avis. J’ai une petite idée de la manière dont ils vont réagir, mais je me trompe peut-être. J’ai eu droit à tellement de réflexions gratinées au sujet de mes choix que je ne sais plus trop à quoi m’attendre !

Avant de m’emballer, il faut quand même que je parle de tout ça à Doudou.

Mon mari : la voix de la sagesse…

Après avoir beaucoup parlé à mes proches, je rappelle Doudou et je lui explique ce que je ressens. Le moins que je puisse dire c’est qu’il est étonné de ma réaction. Il me dit qu’il ne se sent pas du tout « obligé » de se marier à l’église, il le fait pour moi. Et, quoi que je décide, il sera de mon côté, tout ça lui est égal !!!

Je lui dis que je vais rappeler le couple de paroissiens pour la rencontre de préparation, leur présenter mes excuses, à eux et à la gentille petite dame du secrétariat du père P., et tout annuler.

Doudou aussi est septique quant à la réaction de mes parents… Il pense qu’ils vont croire que ce changement vient de lui et qu’ils lui reprocheront à un moment. Non pas que mes parents veuillent absolument qu’on se marie à l’église, mais parce qu’ils savent que, si je ne le fais pas, j’aurai un manque.

Doudou me dit à demi-mot que, même pour lui, un « vrai » mariage c’est à l’église. La mairie ne sert qu’à rendre tout ça légal et officiel. Il ne l’a pas dit mais je sais que ça aurait compté pour ses grand-mères. Comme j’ai déjà pris rendez-vous pour dimanche après-midi, il pense qu’il faut y aller. Bien qu’on soit encore au milieu de la semaine, c’est impoli d’annuler une fois le rendez-vous fixé. Et puis on peut s’y rendre et voir comment ça se passe, si personne n’essaye d’endoctriner Doudou ça ira.

J’insiste un peu en lui disant que même si ça ne se fait, ça ne me dérange pas d’annuler, je préfère être sûre qu’il sait sur quel terrain il se « réengage ». Je lui dis également de se manifester au moment de prendre le second rendez-vous si vraiment il n’en a pas envie ou s’il a changé d’avis…

Ce qui est magique dans ma relation avec Doudou, c’est qu’on sait, chacun son tour, « éteindre les flammes » quand la situation l’exige ! Qui aurait cru que mon mari pondèrerait ma réaction ? Je crois que malgré son aversion pour tout ça, le plus important pour lui, c’est de me faire plaisir ! J’étais vraiment prête à tout annuler, bien que ça me coûte, mais il préfère attendre et voir…

La prochaine fois, je te raconterai cette préparation au mariage religieux, et tu sauras si oui ou non, nous nous sommes rendus au second rendez-vous…

Ton fiancé et toi partagez-vous la même religion ? Est-ce difficile pour vous de vous adapter aux croyances de l’un et l’autre ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Est-ce que j’ai toujours envie de me marier à l’église ?”

  • Quel teaser ! j’adore vraiment lire tes chroniques !!
    Nous n’avons pas ce pb n’étant croyants ni l’un ni l’autre… Nous ne pensions pas au mariage jusqu’à ce que des amis se marient lors d’une cérémonie laïque et pour nous cela a été LA révélation (et par contre il a fallu trouver le lieu adapté et dans les PO pas facile d’avoir deux salles au même endroit…)…
    Je compatis et j’attends la suite avec impatience… Et trouve superbe ce que vous faites l’un pour l’autre !

  • Comme tu l’as dit, il ne faut pas imposer à l’autre un mariage dont il n’a pas envie. S’il ne peut pas, pour toi, (c’est d’ailleurs pour toi uniquement qu’il se marie à l’église) pondérer ses réactions, qui te font d’ailleurs du mal, il est difficile de s’engager dans une préparation catholique. Il dit qu’un vrai mariage, c’est à l’église, mais pourtant tout son comportement va à l’encontre de cette idée. Il s’énerve très vite pour un 2ème rdv obligatoire… Chez nous, c’est 5 rdv, au moins, avec présence des deux futurs époux (heureusement pour moi, mon Chéri, même si moins pratiquant que moi, n’a pas peur d’y aller) alors ton mari a plutôt de la chance de faire la préparation là où vous habite (plutôt que chez moi !), que tu te sois occupée de tout le côté administratif et qu’il ne doive venir qu’à 2 rdv. Sûrement qu’une cérémonie totalement à votre image vous correspondrait mieux, un moment où toutes les idées de ton mari pourraient être utilisées, et où tu pourrais ajouter un côté chrétien si tu le souhaites, par des textes par exemple, et où lui ne serait pas obligé de s’énerver pour chaque chose (un mariage est sensé être une fête !). Ca demande en effet plus de préparation personnelle comme tu l’as précisé, lieu, officiant… Je me demande maintenant si vous avez pu calmer « les ardeurs » de ton mari, ou si vous vous êtes dirigés vers la cérémonie réalisée pour que 100% de vous deux soit en accord avec. Ce qui me fait un peu douter, c’est que, au vu du caractère très fort de ton mari, n’importe quelle remarque de la part des gens de léglise peut être prise comme une envie de l’endoctriner, je ne sais donc pas si au final votre rdv s’est bien passé… Que vous ayez continué sur le chemin tracé par l’Eglise ou non, j’espère que ton mari aura compris que ses réactions t’ont fait quelque chose…

  • Je suis étonnée que ton mari soit « étonné de ta réaction » : son attitude ne pouvait engendrer que cette réaction de ta part ! C’est bien beau de dire qu’on fait quelque chose « pour l’autre », mais il ne suffit pas de « faire telle ou telle chose », il faut aussi le faire avec le sourire (ce qui ne veut pas dire tout accepter : on peut par exemple apprécier tel texte religieux et refuser tel autre texte).
    C’est bizarre d’être non-croyant et de penser qu’un « vrai mariage » se fait à l’église… Dans ce cas, il faut accepter certaines choses de l’église ! Un mariage, c’est d’abord un engagement devant la société civile (la mairie), puis chacun y ajoute ou non un engagement autre (devant Dieu, avec une cérémonie laïque, ou rien quand on n’a pas envie d’étaler ses sentiments devant tout le monde !).
    Quant aux parents qu pourraient reprocher à Monsieur la non-cérémonie religieuse… ça tant pis, mais il serait dommage que ce soit toi qui le lui reproche un jour…
    Je précise que je suis non-croyante et que mes réactions au fait religieux sont du même type que celles de ton homme !

  • alors ici Chéri est catholique, etait pratiquant petit mais ne l’est plus et a vrai dire je doute qu’il soit croyant! Je ne suis pas baptisée et n’ai eu aucune education religieuse, il etait donc pour moi impossible de me marier a l’eglise! je comprend tout a fait le symbole que cela represente quand on croit mais a vrai dire j’ai beaucoup plus de mal a comprendre cette demarche quand on ne croit pas, a part dans le cas ou on le fait pour l’autre ce que je peux concevoir!

  • Quel suspens ! J’ai hâte de savoir comment s’est passé votre premier rendez-vous.
    Comme d’autres, je suis surprise que ton chéri est été étonné de ta réaction. Vu ses réticences, il est logique que tu te sois au moins posé la question. Mais il doit savoir que tu tiens beaucoup au mariage religieux pour t’avoir dit ça. C’est difficile de respecter les envies des deux membres du couple quand elles sont aussi contradictoires, alors je vous souhaite bonne chance !

  • Chez nous c’est l’inverse, mon chéri était croyant, bien que peu pratiquant, et moi même pas baptisée… Le mariage à l’église lui tenait à cœur, je n’étais pas contre, je me retrouvais dans les valeurs du mariage prônée par l’église, alors je me suis lancée dans l’aventure. Comme dit dans les autres commentaires, ça demande de l’implication ( 2 après-midi de rencontres avec les autres couples, plusieurs soirées de discussion avec le prêtre,…), et il faut que les 2 soient impliqués et volontaires pour aller au bout de la démarche. Nous avons eu la chance d’avoir un prêtre très ouvert, et ça m’a beaucoup aidé, je ne me suis jamais sentie « endoctrinée ».

  • Je trouve que l’attitude de ton doudou est assez représentative des difficultés qu’on peut rencontrer dans un couple. Je le comprends, quand on est amoureux, on a envie de faire des efforts pour l’autre. Mais si certaines efforts sont trop opposés à nos convictions on se fait violence du coup on est irritable et au final notre attitude ne fait plus plaisir à notre chéri(e) qui voit bien que s’est fait de mauvais cœur. Ce n’est pas évident de trouver le juste équilibre pour faire des efforts tout en restant fidèle à soi même ! Mais les préparatifs du mariage sont une bonne occasion de trouver des solutions à des questions qui se seraient de toute façon posées un jour ou l’autre !
    En revanche je suis un peu surprise de sa mauvaise vision des préparatifs religieux. Etant complétement athée (et non baptisée) je trouve justement qu’il est dommage qu’il n’y ait pas de préparation au mariage civil. Toutes les expériences que j’ai pu entendre ou lire sur la préparation religieuse étaient plutôt positives. J’imagine que ça dépend sur qui on tombe mais ça paraît être très enrichissant avec des dialogues sur le couple et la famille aujourd’hui et pas forcément centré sur la religion. J’espère que la rencontre s’est bien passée et que depuis il voit les choses différemment. En tout cas ton article donne envie de connaitre la suite !

    • Nous avons suivi la préparation au mariage religieux, alors évidemment nous avons parlé de religion, mais la première moitié de notre préparation était axée sur le couple, et nous nous étions dit à ce moment là que cette préparation devrait être offerte à tous. C’est un moment qui permet de se poser, de réfléchir à son couple, de se rappeler pourquoi on s’est choisis, pourquoi on s’aime, comment on voit l’avenir….

  • J’ai hâte de savoir si vous êtes allés au 2ième rendez vous !
    En tout cas, je trouve cela très beau vos réactions, toi qui ne veux pas le forcer en proposant une cérémonie laïque, lui qui ne veut pas t’enlever le « vrai » mariage à l’église.
    Quoi que vous ayez choisis, vous vous êtes posés les bonnes questions et c’est je crois le plus important !!

  • Quel suspens hitchcockien 🙂
    Pour faire fonctionner un couple, il faut que les 2 partenaires parviennent à s’ajuster et c’est exactement ce que vous faites … Je me réjouis de connaître la suite de tes aventures …

  • J’aime beaucoup tes nombreux articles sur le mariage religieux. Ça amène à réfléchir sur vraiment le fait d’en faire un ou pas. Je pense que je ressens la religion comme toi, croyante mais non pratiquante et mon chéri pareil non baptisé et non croyant. Pareil il veut bien se marier à l’église pour me faire plaisir mais pour lui aussi se marier à l’église fait mariage ( c’est un peu contradictoire mais je crois que quelques siècles de pratique religieuse en France sont passés par la…) pour nous c’est 5 soirées de préparation en janvier. On vient de découvrir qu’un couple d’amis non pratiquants avaient fait leur préparation au même endroit donc ça l’a rassure. Sinon à un salon du mariage j’ai acheté la revue accueil rencontre sur le mariage. Les articles parlent des piliers du mariage, c’est très ouvert ( ils parlent des gens qui ont déjà des enfants etc…) et ils proposent des pistes de discussion à deux… Je trouve pour moi qu’une des grandes forces du mariage religieux est la préparation qui amène vraiment à réfléchir sur cet engagement. Je trouve d’ailleurs qu’une préparation au mariage civil devrait être faite ( c’est peut être radical comme pensée mais peut être qu’il y aurait moins de divorces, je suis consciente qu’un très grand nombre de facteurs autres malheureusement peuvent y conduire). Hâte de lire la suite

  • Ahhh mazette !

    Quel dommage que tu ne connaisse pas le diacre qui a mené la cérémonie de mon mariage. …
    Une simple célébration de l’amour, une prepa autour de 2 rdv très conviviaux, ou le point central était l’amour la tolérance. À moitié libre à moitié catholique, la cérémonie a su allier les 2 . Et peut être même que certains ont prié alors qu’ils ne l’avaient pas fait depuis longtemps. …
    Nous n’avons pas pu avoir l’église car notre diocèse est très strict (mon mari est divorcé)
    Mais je sais que dans d’autres régions ça se fait sans problème. …

    Bon courage. Hâte de voir la suite

  • Pas facile sur le coup le Doudou! Mais il a super bien réagi lorsqu’il a (enfin?) compris ton mal-être! Et quelle preuve d’amour que de souhaiter continuer!
    Hâte de lire la suite et d’en connaitre le dénouement!

  • Vieille mariée de 2006 et 2007 j’ai comme toi connu ce dilemne, mis à part que chéri pas baptisé… du coup j’ai pris le parti de lui dire « ok on fais la préparation au mariage catholique, et si tu ne te reconnais pas dans les fondements de celle-ci, on fera autrement », et bon j’ai eut de la chance que la préparation au mariage soit passée en groupe, 3 dimanches apres-midi, quelque chose de simple convivial, où nous avons pu échanger sur LE mariage (pas uniquement catholique) et chéri s’est retrouvé dans les principes… d’ailleurs notre fils est baptisé (contrairement à chéri ;)) et il porte les prénoms de 2 évangélistes (oui ma bonne dame ;))
    Il ne faut jurer de rien (surtout avec l’église dirais je lol) et laisser les choses se faire… on peut etre agréablement surprise en laissant la vie suivre son cours (parole d’une control freak (qui se soigne lol)

  • J’ai hâte moi aussi que vous lisiez la suite pour qu’on puisse enfin discuter de tout ça librement, enfin sans gâcher la découverte de la chronique suivante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *