Comment faire notre annonce lors d’un événement difficile ?

C’est pour un sujet par forcément très joyeux que je viens écrire cet article, mais c’est surtout pour partager cette expérience en espérant t’aider si tu traverses ce genre d’épreuve.

La préparation d’un mariage, c’est souvent des moments joyeux et l’occasion de dire à nos proches combien ils comptent pour nous. Enfin, moi je trouve que ce sont des chouettes moments la plupart du temps ! Mais il peut arriver des choses moins marrantes.

Comment faire notre annonce lors d'un événement difficile ?

Crédits photo (creative commons) : Nile

Ascenseur émotionnel

Pour moi ça été le départ de mon grand-père une semaine après la demande en mariage. Je suis revenue de mon weekend prolongé à Venise le mardi et je commençais à me demander à quel moment j’allais annoncer ça à ma famille. C’est le samedi que j’ai appris la nouvelle.

Sous le choc, c’était la première fois que je vivais le deuil d’un proche dans ma vie d’adulte. Comme tu peux te l’imaginer, l’effervescence de la demande en mariage s’est vite dissipée. Ou plutôt, et c’était assez étrange, j’ai eu pendant plusieurs jours/semaines des coups de blues, entrecoupés de moments où le souvenir de la demande me mettait du baume au cœur et un sourire aux lèvres. J’étais surprise de constater que j’arrivais plutôt bien à faire la part des choses entre ces deux émotions un peu contradictoires. Bien sûr, les paillettes dans mes yeux se sont vite estompées, mais voilà, je ne me sentais pas coupable d’être heureuse pour ce qu’il s’était passé. Et, inversement, le fait de penser à notre futur mariage ne m’a pas parasité la tête, j’ai quand même eu des moments de tristesse et j’ai vécu mon deuil. J’ai pu dire un au revoir sincère à mon grand-père.

Quand annoncer nos fiançailles pour respecter le deuil ?

Au bout d’un moment, j’ai commencé à me poser beaucoup de questions sur l’annonce de nos fiançailles à ma famille. Quand devais-je le faire ? Déjà avant d’apprendre la mort de mon grand-père, je voulais leur annoncer en personne, il fallait donc attendre au moins deux semaines que mon Aimé revienne d’un voyage professionnel à Chicago. Mais là il devenait évident qu’on attendrait encore un peu, que ma famille aie le temps de dire au revoir à mon grand-père.

Après l’enterrement, je me suis donc demandée s’il valait mieux mettre de la distance avec l’annonce de nos fiançailles ou si, au contraire, la famille préfèrerait le savoir tout de suite, et que peut-être ça égaierait un peu le cœur de mes proches. Je me suis encore beaucoup posé de questions et je me suis demandé si j’allais prévoir un repas ou quelque chose spécialement pour annoncer nos fiançailles.

Et puis finalement l’occasion s’est présentée d’elle-même. Une dizaine de jours après l’enterrement, ma Mamie a organisé un déjeuner dominical, avec mes parents, mes sœurs, mais aussi les oncles, tantes et cousins. Je me suis décidée pour leur annoncer la bonne nouvelle à ce moment-là. Ce n’était que 10 jours après l’enterrement, mais ça me semblait suffisant, d’autant que c’était en famille et que c’était aussi pour montrer qu’on était tous là les uns pour les autres, et surtout pour être présents pour ma Mamie. Et comme ça, ça pourrait sûrement l’aider à occuper ses pensées de façon plus joyeuse !

Et finalement : l’annonce !

Je finis donc sur une note légère et je te raconte cette fameuse annonce, parce que c’était vraiment un joli moment qui restera longtemps dans ma mémoire !

Nous étions donc une dizaine chez ma Mamie, et je comptais profiter de l’apéritif pour m’exclamer un joyeux « d’ailleurs, on a quelque chose à fêter/une bonne raison de trinquer » ou quelque chose dans ce genre. L’occasion était toute trouvée ! À mon grand désarroi, ma sœur devant prendre un avion en milieu d’après-midi, il a été décidé qu’on sauterait l’étape de l’apéritif, pour être sûrs de finir assez tôt pour qu’elle ait son vol. À ce moment-là, je suis complètement désorientée : mon plan tombe à l’eau ! Mais comment je vais trouver une occasion pour leur dire, moi ? Je regarde Chéri avec un air mi-perdu mi-paniqué : qu’est-ce que je faaaais ? Pendant tout le repas, j’ai attendu un blanc, une occasion, un sujet sur lequel je puisse rebondir mais rien ! Mon pauvre Papa se demandait pourquoi je le regardais avec un air interrogateur… tu m’étonnes !

À la fin du fromage, comprenant que l’occasion ne viendrait jamais et que si je voulais vraiment faire mon annonce, il fallait que je la provoque, je prends mon courage à deux mains. Je me lève. Ne voyant pas de réaction, je prends mon couteau et je fais tinter mon verre à vin, tombant ainsi dans tous les clichés des films américains (mais bon, c’était drôle !).

La voix tremblante, je me lance :

« Bon, hem, M. Phoenix et moi… on voulait vous annoncer qu’on va se marier ! »

Et là, après une demi-seconde de réaction, nous avons droit à une pluie d’applaudissements et d’exclamations de joie ! Je vois tous les sourires émus autour de la table et tout le monde vient nous féliciter. Ma Maman et ma Mamie ont même la larme à l’œil, ça fait chaud au cœur ! On a fêté ça autour d’une flûte de champagne qu’ils ont sorti pour l’occasion, ça a vraiment fait du bien d’enfin pouvoir partager ça et j’ai eu l’impression que ça a fait plaisir à tout le monde d’avoir un événement joyeux à célébrer.

Ma Maman, après coup, m’a rassurée en disant que j’avais bien fait de l’annoncer maintenant. D’après elle, c’est la vie, ça arrive que des événements tristes et joyeux se côtoient et ça n’aurait pas forcément été mieux si je l’avais gardé pour moi plus longtemps. Elle m’a aussi redit ce que je pensais : que finalement, ça apporterait un peu de joie dans la famille ! 🙂

Et toi, as-tu aussi vécu un événement difficile lors de ta préparation au mariage ? Comment as-tu fait face à ces émotions contradictoires ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Comment faire notre annonce lors d’un événement difficile ?”

  • Je partage l’avis de ta maman…j’aurais été tellement heureuse d’une si belle annonce après un moment difficile !
    Tu m’as fait revivre l’angoisse de l’annonce : pour nous, c’était le jour de la fête du premier anniversaire de notre fils…j’ai passé le début du goûter à me demander quand et comment nous allions enfin le dire ! 😀

    • C’est bizarre, pourtant on pourrait se dire que les gens ne peuvent qu’être heureux pour nous, mais rien à faire ! Trac quand tu nous tiens… 😉

  • Bravo à toi ! Je te félicite d’avoir pris cette initiative. C’est vrai que ce n’est pas simple, en effet. Grâce à ta décision, tu as mis un peu de soleil dans ta famille pendant une période où elle en avait bien besoin !

  • C’est une histoire très émouvante que tu partages avec nous. La joie d’un mariage face à la tristesse du deuil n’est pas facile à assumer et la réaction des proches complètement imprévisible car la philosophie de la vie qui continue ne fait pas toujours l’unanimité. Je suis très contente que ton annonce ait été bien reçue et bravo pour avoir eu le courage de te lever ?

  • Je trouve que vous avez très bien fait, un peu d’attente pour le recueillement, et la vie continue avec ce bel événement !
    Je pense que ta famille en avait besoin et c’est bien tombé après tout ça, bravo pour votre courage et pour l’annonce (moi aussi, quel stress ce jour là ! ^^).

    De mon côté, ça a été dans le sens inverse, j’ai perdu mon grand-père peu de temps après l’annonce. L’ambiance licorne et paillettes est retombée comme un soufflé. Mais ce sont les débuts des préparatifs qui ont fait penser à autre chose, surtout pour ma mamie qui s’est investie à fond pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *