Faire-part adoré ou VFFP ? – Partie 3

Si tu en as marre de lire mes histoires de VFFP (ici, et ), imagine ce que j’ai ressenti lors de ce DIY sans fin.

Je vais enfin te présenter les deux dernières versions des faire-part que nous avons envoyées.

Des faire-part de mariage, sans invitation (simplement pour annoncer la bonne nouvelle)

Crédits photo (creative commons) : occcu

Nous vous faisons part de notre union

Figure-toi que depuis toute petite, mes parents ou grands-parents ont toujours eu de nombreux amis. Des personnes qui m’ont vues grandir. Et c’est pareil chez Monsieur Triton. Et il y a également les grands-tantes, la famille éloignée…

De façon plus générale, je veux parler de toutes ces personnes que nous avons côtoyées longtemps, mais avec qui nous n’avons plus de lien aujourd’hui.

Si nous nous étions mariés dans l’une de nos régions d’origine, ce sont des personnes que nous aurions invité au vin d’honneur, sans aucun doute. Mais les centaines de kilomètres qui nous séparent nous impose soit de les inviter au repas, soit de ne pas les inviter du tout. Et inviter tout ce monde au repas n’était pas possible (il aurait fallu faire un grand mariage, avec plus de 150 personnes au repas… Nous n’en avions pas les moyens, et nous préférons inviter uniquement au repas les personnes qui sont proches de nous).

Je voulais quand même prévenir ces personnes de notre union. J’ai pensé attendre que le mariage soit passé pour leur envoyer une photo de nous disant « nous nous sommes mariés ». Et puis, je me suis souvenue de certains mariages où j’avais été mise au courant après coup, et ce n’est pas forcément agréable.

Nous avons choisi de revenir à l’origine même du faire-part : celui d’annoncer le mariage. Nous avons tendance aujourd’hui à faire l’amalgame entre « faire-part » et invitation, or, ce sont des choses différentes. Un faire-part peut être accompagné d’une invitation, ou pas.

Nous avons donc créé un petit mot, à l’attention de ceux qui sont plus éloignés de nous. Une façon de leur dire qu’ils ont compté dans notre vie, et que nous pensons à eux.

Il n’était pas question ici de faire un poketfold, car nous n’aurions rien eu à mettre dans la partie droite. Nous sommes donc parti sur un format paysage, comme pour les save-the-date.

Des faire-part de mariage, sans invitation (simplement pour annoncer la bonne nouvelle)

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne savais pas comment les personnes concernées allaient réagir. Allaient-elles penser « ouais, bah on n’est pas invité, je ne comprends pas l’intérêt » ou allaient-elles comprendre notre geste ?

Nous avons eu des retours très agréables. Des remerciements de vive voix, des cartes de félicitations, ou des retours par bouche à oreilles. Ces faire-part ont vraiment été perçu à leur juste valeur.

Il me semble important de te dire tout ça. Car, en faisant des recherches sur Internet sur cette pratique du « faire-part sans invitation », je n’ai pas eu beaucoup d’informations. Certaines personnes ne comprenaient même pas l’intérêt de cette démarche.

Or, en parlant autour de moi, et en écoutant mon cœur, je me rends compte que mon choix était le bon. Tout le monde a été touché par cette attention.
Cela ne me dispensera pas d’envoyer une photo du jour J après le mariage, car j’ai déjà eu quelques demandes…

Nos parents vous font part de notre union…

Un jour, ma future belle-maman (que j’adore au passage) nous a ajouté une liste d’environ 10 personnes, à qui elle aimerait qu’on envoie un faire-part sans invitation (comme quoi notre idée était bonne). Mais voilà, sur cette liste, il y avait beaucoup de personnes que ni Monsieur Triton ni moi ne connaissions vraiment. Alors leur annoncer notre mariage, en notre nom propre, nous ne voyions pas trop l’intérêt. Nous avons donc créé un faire-part traditionnel, avec une annonce du mariage faite par les parents.

(Aparté : le faire-part avec annonce par les parents, j’aurais aimé y échapper car il réveille des sentiments douloureux. Papa Triton n’est plus là pour faire cette annonce, et les parents Sirène ne peuvent pas faire d’annonce commune en raison de leur divorce. En écrivant les trois noms (Madame-Maman Triton, Madame-Maman Sirène, Monsieur-Papa de Mlle Sirène), j’avais l’impression que nous étions comme ces enfants qui n’ont qu’une signature dans le cahier de l’école alors que tous leurs camarades en ont deux.)

Des faire-part de mariage, sans invitation (simplement pour annoncer la bonne nouvelle)

Crédits photo : Photo personnelle

C’est ainsi que s’achève notre longue création de VFFP, un peu aimés, un peu détestés… mais surtout, terminés et envoyés !

Enfin.. presque terminés. Car le 14 avril, soit 2 jours avant la date de réponse demandée aux invités, Maman Sirène a demandé si on pouvait inviter 4 personnes en plus (au repas, et avec hébergement bien sûr). Ne sachant pas dire non (et s’agissant de personnes que j’apprécie), j’ai accepté, imprimé des nouveaux cartons, et repris une cession de coupage-collage.
Aujourd’hui, à quelques semaines du mariage, il faudrait que j’envoie un faire-part sans invitation à des personnes que j’ai oublié. Oui, mais voilà, je n’ai pas trop le courage de me remettre dedans.

Alors, certes nous avons eu de très bons retours sur nos faire-part (à 2 ou 3 remarques désagréables près), certes nous adorons ce que nous avons fait et si je devais le refaire, je refais surement tout pareil. Mais aujourd’hui, rien qu’en écrivant ces lignes, je suis fatiguée en repensant à tout le travail que nous avons accompli.

As-tu eu a annoncer ton mariage à des personnes sans les inviter ? Comment as-tu procédé ? Dans ton faire-part, qui annonce le mariage : vous ou vos parents ? Dis-moi tout !



4 commentaires sur “Faire-part adoré ou VFFP ? – Partie 3”

  • Ici le mariage à été annoncé par les mamans au reste de la famille et amis qui n’étaient pas invités car sinon c’était un mariage de 200 ou 300 personnes. On a invité les freres et soeurs avec leur enfant et petit enfant puis trois ou 4 amis important pour mon chéri et moi.
    Mais directement avec le faire part même s’il connaissaient la date d’avance.

  • Je trouve très touchante votre attention pour des personnes qui ont compté pour vous mais que vous ne pouvez pas inviter à votre mariage. Et je trouve normal que ce dernier ait été annoncé par vos parents respectifs à leurs amis/connaissances qui ne vous sont pas familiers 🙂

    Ici nous n’aurons pas ce genre de réflexions, petites familles de chaque côté obligent ^^ Et nos parents n’ont pas d’amis suffisamment proches au point de vouloir les inviter à notre mariage.

  • Alors nous justement on a fait que des cartes d’invitation et pas de faire-part traditionnels avec annonce des parents. C’est un total parti pris qu’on assume. Les insistances de mon père pour envoyer un faire-part à ses amis et collègues ne m’aura pas fait craquer.
    Je fais partie de ces gens qui pensent que ceux qui reçoivent un faire-part sans invitation vont soit être vexés de ne pas être invité, soit gros malentendu et croire qu’ils sont invités alors qu’ils ne le sont pas (gros malaise).
    Mais bon tu as eu raison de le faire si ça te tenait à coeur. C’est vrai que la tradition du vrai faire-part se perd. En vrai je pense que c’est pour des économies d’argent: un seul carton pour l’invitation, sinon il faudrait faire 2 cartons. Et surtout pour des gens comme moi, éviter de gérer les malentendus et susceptibilités.

  • De notre côté nous avons choisi la carte d’après mariage (il faudrait peut-être que je commence à réfléchir à la question d’ailleurs). Je pense que mon beau père, très à cheval sur le protocole, devait s’attendre à un faire part où il aurait en effet été écrit « les parents de Mlle et de M. sont heureux de bla bla bla » mais ça ne nous ressemble tellement pas! Ils ont dû être assez surpris de nos faire parts du coup 😀
    Et pour te rassurer sur un point, je pense que ma fille n’est absolument pas traumatisée, à l’école, de n’avoir que la signature de sa maman 😉 c’est en plus devenu assez fréquent.

Commente ici !