« Joyeux enterrement ! »

Mes consignes pour mon enterrement de vie de jeune fille étaient très restreintes : je ne voulais pas d’un déguisement ridicule, je préférais éviter les gages et je ne souhaitais pas que mes amies organisent une activité trop chère que je risquais de ne pas faire (type saut à l’élastique ou en parachute).

À côté de ça, j’ai voulu laisser carte blanche à ma wedding-team. En fait, je ne leur avais demandé qu’une seule chose : garder la date secrète ! L’idée d’être « kidnappée » un weekend sans savoir à quoi m’attendre m’emballait totalement. Rien de trop compliqué non ?

Récit de mon EVJF : escape game, réunion sex toys, strip teaser...

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai dû censurer les visages, ce qui rend cette photo beaucoup plus effrayante qu’elle ne devrait l’être !

Nos amis, ces pipelettes…

Mais… les choses ne se sont pas vraiment passées comme ça.

En réalité, TOUT LE MONDE a fait des gaffes. À commencer par J., qui m’a pris à part six mois avant pour me dire « réserve le premier octobre pour l’Ours, on fera son EVG ce weekend-là, en même temps que le tien… ». Quand je lui ai dit que je n’étais pas censée savoir ma date, il m’a regardé bizarrement et a lâché en balbutiant « heu oui enfin pour toi rien n’est fixé encore ! ». Mouais.

Plus tard, ce sont mes demoiselles d’honneur qui n’ont pas DU TOUT été discrètes, alors que nous étions toutes les trois en train de se renseigner auprès d’un groupe sur la date de leur prochain concert. Lorsqu’ils ont répondu que « le premier octobre on sera sur Lyon », elles se sont regardées avec panique, et elles ont éclaté de rire en me lançant des regards totalement flagrants.

Enfin, environ deux semaines avant le jour J, on ne compte plus le nombre de gens qui nous ont demandé « Du coup c’est bien le premier octobre qu’on se voit ? » ou des « À dans deux semaines ! » « Pourquoi ? » « Ah euh ben… je sais pas ! ».

Bref, le 30 septembre, l’Ours et moi avons embarqué dans sa voiture, destination Lyon, chacun de nous ayant une adresse différente à laquelle se rendre. Et les choses sérieuses ont commencé !

La soirée de la veille, et les premières activité du jour J

Même si la vraie fête devait commencer le lendemain, j’ai adoré la soirée du 30 septembre. Je suis arrivée dans un appartement que Mlle Doudou avait loué pour l’occasion. S’y trouvaient Mlle Babies et trois de mes copines de Guyane (j’y ai vécu pendant toutes mes années collège), dont l’une qui m’a accueillie avec un sublime « Joyeux enterrement ! ». Elles ont été rejointes par une, deux, trois personnes… jusqu’à ce qu’au final, TOUTES mes copines de Guyane soient présentes (ce qui amenait un groupe de sept filles qui ne s’étaient pas revues toutes ensemble depuis plus de dix ans, je te laisse imaginer l’euphorie). Nous nous sommes retrouvées à onze en tout, et j’étais vraiment très touchée de voir toutes ces filles que j’adore autour de moi pendant ce weekend.

Le lendemain, vers dix heures, après un réveil un peu difficile (dur dur d’aller se coucher quand tout le monde autour de soi est surexcité !), les filles m’ont emmenée dans une chambre pour « me mettre ma tenue ». J’ai un peu flippé parce que je ne voulais pas de truc ridicule, et que je craignais d’être affublée d’un déguisement qui ne m’aurait pas plu. Au lieu de ça, j’ai été habillée en tenue traditionnelle créole, ce que j’ai trouvé hyper bien trouvé puisque je n’y avais pas pensé une seule seconde alors que ça collait super bien à toute une partie de ma vie !

Récit de mon EVJF : escape game, réunion sex toys, strip teaser...

Crédits photo : Photo personnelle

Les filles se sont elles aussi « mises dans le thème » avec des foulards, madras, boucles d’oreilles, etc., jusqu’à ce que l’on sonne à la porte, et que commence la première activité de la journée : une séance photo.

À la base cette séance était prévue dehors dans les rues de Lyon, ce qui c’est vrai aurait été vraiment génial. Mais il pleuvait des cordes, et tout s’est finalement fait en intérieur dans l’appartement.

En toute honnêteté, je suis super contente d’avoir toutes ces photos avec mes amies, et je trouve l’idée du shooting absolument géniale. Mais nous avons eu un peu de mal à nous lâcher, notamment je pense du fait d’être coincée à l’intérieur d’un appartement qui n’était pas le nôtre. Les photos les plus rigolotes se sont faites à la fin, et du coup j’ai peu d’images vraiment fun avec mes demoiselles d’honneur ou mes amies du lycée, qui ont été les premières à venir avec moi.

La deuxième activité prévue par mes témoins est ma préférée d’entre toutes : un escape game. C’était juste la meilleure idée du monde parce que :

  • J’ai toujours voulu en faire un ! Et pourtant je ne l’ai jamais mentionné devant qui que ce soit ! Les mois précédents je me suis prise à souhaiter que les filles aient cette idée, en me disant que c’était impossible car pas assez connu. Raté ! (Tant mieux !)
  • Je suis hyper joueuse ! Et j’adore notamment les jeux où tu dois te fier à tes propres capacités de déduction, d’analyse, etc. Pour le coup c’est génial puisque le concept est de t’échapper hors des salles où l’on t’a enfermé en te servant de tous les indices présents autour de toi (déchiffrer des codes, chercher des clefs, etc.).
  • Tout le monde participe à part égale, c’est un jeu coopératif ! Du coup quand tu trouves LE truc qui te fait avancer, tu te sens super fière, et c’est très gratifiant. Idéal pour un EVJF non ?
  • C’est HYPER marrant ! Pendant que tu joues, les gérants voient et entendent tout ce que tu fais. Ils peuvent donc t’envoyer des indices quand tu passes trop de temps sur un truc insensé par exemple, où bien quand tu es proche de la réponse mais que tu oublies tel ou tel détail essentiel. Du coup parfois tu te sens vraiment très très bête, je pense notamment à un fou rire mémorable lorsque Mlle Doc s’acharnait à dévisser un tableau avec un tournevis jusqu’à recevoir un indice « Tournez dans l’autre sens… ».

C’était vraiment une activité parfaite, et je me suis promis d’en refaire un prochainement, mais cette fois, avec des équipes mixtes !

L’après-midi et la soirée

Après ça nous sommes allées boire un verre en terrasse, un moment bien appréciable mais que j’ai trouvé trop long parce que je m’impatientais BEAUCOUP de connaître la suite. Et de fait je m’attendais à tout sauf à ça. Tu es prête ? L’activité suivante était…

Récit de mon EVJF : escape game, réunion sex toys, strip teaser...

Crédits photo : Photo personnelle

À ton avis, qu’est-ce que c’est ?

Une réunion sex-toy !

Quand j’ai compris j’ai éclaté de rire, mais j’ai aussi eu un petit coup de stress à l’idée que ce soit hyper bizarre et gênant. Mais finalement je trouve qu’on a passé un moment très drôle, les animatrices nous ayant notamment proposé des jeux type « j’ai jamais/j’ai déjà » qui mettaient une bonne ambiance et décomplexaient un peu tout le monde. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elles nous montrent surtout des produits à tester à deux, des crèmes, des bougies chauffantes, des accessoires un peu sexy… mais rien de trop vulgaire ! Certains m’ont même carrément emballée (notamment une mousse de massage crépitante !), et du coup j’étais bien contente d’avoir un petit lot de cadeaux à la fin, rapidement testés avec l’Ours en rentrant à la maison ! C’était d’autant plus sympa que ces réunions sont gratuites, et que les gérantes ne gagnent de l’argent que sur ce que l’on décide de leur acheter à la fin de la prestation.

Allez, on continue dans le cliché de l’EVJF ? La prochaine surprise : un strip-teaseur.

Haha, j’ai beaucoup hésité à te raconter ce passage de la journée. Ben oui, le mec à poil, ça ne colle pas trop avec l’image de la fille qui ne veut pas être déguisée et faire de gages ! Et pourtant, j’ai juste adoré ce moment, et je crois qu’après l’escape game, c’est ce que j’ai préféré !

  • Là aussi, c’était drôle. Mais genre, vraiment drôle. J’ai ri sans discontinuer pendant un quart d’heure ! En fait, ce n’est pas vraiment ni vulgaire ni excitant ; c’est juste un show, un spectacle avec ses trucages, ses blagues et ses illusions. En plus, tout le monde rit et crie autour de toi. Je pense que vivre ça toute seule, ou avec dix filles silencieuses qui te regardent serait beaucoup plus gênant !
  • Tout était fait avec beaucoup de respect et de politesse, sans m’obliger à faire quoi que ce soit.
  • Même si je comprends que certaines filles ne veulent pas du tout de ça, pour moi c’était vraiment l’occasion ou jamais de vivre une lap-dance ! Et je ne le regrette pas, pour moi ça n’avait rien de vraiment sexy, c’était surtout hyper drôle et complètement insolite !

Donc si comme moi, tu as envie de vivre ça un jour et que tu te dis que l’EVJF est l’occasion ou jamais, n’hésite pas à le dire à tes témoins/demoiselles d’honneur. Avoir un strip-teaseur ne veut pas forcément dire avoir un EVJF beauf, promis ! Si ça te fait rire, et que tu sais que tes copines le vivront aussi bien que toi, ce serait dommage de se priver pour une question « d’image ». Selon mon opinion en tout cas !

Nous avons enchaîné en partant dans un restaurant pour une soirée « vin/fromage/charcuterie », à l’issue de laquelle nous avons chanté à tue-tête pour les derniers clients (insupportables, nous ? Pour le coup, je crois que oui…). En partant pour finir la soirée (dans un bar de jazz ! Merci merci merci de ne pas m’avoir emmenée en boîte de nuit !), nous avons aussi chanté dans la rue… dans le métro… et encore dans la rue… jusqu’à ce que finalement tout un troupeau d’inconnus chante avec nous, à grands renforts de « Maaaaarjoooo elle va se marier allez allez ! ». On m’a proposé plein de bouteilles de vodka douteuses, fait la bise, félicité, arrivées au bar j’ai eu un shooter gratuit, j’ai dansé jusqu’au bout de la nuit (non bon d’accord, on était quand même vite crevées !) et quand je suis rentrée je me suis endormie comme une masse, absolument ravie de ma journée.

Je terminerai avec un petit rappel de mon article sur le choix de mes témoins et les doutes que j’avais pu avoir vis à vis de Mlle Doc ; lors de cette journée je me suis rendue compte d’à quel point une amie pouvait s’investir, même si on ne la voyait pas faire. Je me suis rendue compte d’à quel point une amie peut-être proche de nous même si on ne la voit pas aussi souvent que l’on voudrait. Je me suis rendue compte que, si j’avais gardé mes rancœurs pour moi jusqu’à exploser et me disputer avec elle, j’aurais commis une erreur dramatique. Mes témoins (les deux !) sont des filles EXTRAORDINAIRES, mes demoiselles d’honneur également, et je réalise ma chance énorme de les avoir à mes côtés dans cette aventure.

Ce que je retiens de mon EVJF ? Que j’ai été entourée de l’affection inestimable d’un tas de copines, certaines complètement folles et extraverties et d’autres beaucoup plus calmes et posées, qui ont réussi à s’entendre pendant tout un weekend d’octobre juste pour me permettre de passer un bon moment. Mille fois merci à elles.

Récit de mon EVJF : escape game, réunion sex toys, strip teaser...

Crédits photo : Photo personnelle

Avec Mlle Doc, une des photos de la séance du matin que j’aime beaucoup !

Et toi, comment imagines-tu ton enterrement de vie de jeune fille ? Veux-tu connaître la date à l’avance ? Quelles sont les activités que tu trouves les plus adaptées à ce genre de journée ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “« Joyeux enterrement ! »”

  • Je ne l’avais pas exprimé aussi clairement que toi, mais les filles me connaissaient et j’avais aussi prié pour éviter les gages un peu lourds et les tenues vraiment ridicules… j’ai beaucoup d’autodérision mais ma timidité m’aurait sans doute mise très mal à l’aise !

    En tout cas tes copines ont assuré, et c’est beau de voir toute l’amitié qu’elles ont pour toi <3 et puis souvent, ça permet aux filles de faire connaissance avant le mariage, de mon côté elles m'ont dit que c'était cool d'en rencontrer certaines qu'elles ne connaissaient pas et j'ai bien vu que le jour j elles s'étaient retrouvées avec plaisir !

  • J’aime beaucoup ce récit ! MonChéri aussi a eu droit à un escape game pour son EVG, il a adoré ! Je trouve aussi vos tenues créoles très sympas …

  • Ton week end donne envie ! Sauf pour le strip teaser pour ma part ! Mais comme tu dis c’est une affaire de goût ! Par contre, l’escape game j’adorerais, j’en suis sûre !

  • Le mien sera au mois de mars et la date est fixee depuis début septembre.
    Mes consignes ont été claires : aucun gage, des activités accessibles à tout le monde et pas trop chères pour que ça convienne à toutes les bourses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *