Le jour J : Où on se fait belles

Le jour du mariage, je me suis réveillée spontanément 2 minutes avant le réveil. Je m’attendais à être surexcitée, mais pas du tout. J’étais même plutôt zen. Ou plutôt, très concentrée. Dans ma tête défilaient toutes toutes les recommandations que j’avais lu depuis tous ces mois sur tous ces blogs. Je savais parfaitement ce qu’il y avait à faire et quand. Tout était en place. Il ne restait qu’à vivre la journée.

Go. Allons-y.

Le temps d’une rapide douche et la coiffeuse était déjà là. Puisque M. Dentelle et nos 3 enfants étaient encore endormis dans la chambre, nous avons démarré ma coiffure dans la salle à manger, ce qui fait que j’ai pu profiter des gens au fur et à mesure qu’ils se réveillaient et prenaient leur café.

C’était une ambiance particulière, un peu feutrée, piquée d’une excitation douce et sucrée.

J’avais également l’avis de chacun sur ma coiffure, ce qui était pas mal, d’autant que les commentaires étaient plutôt positifs. A un moment, un des témoins, peut-être un peu mal réveillé et surtout, absolument pas conscient de la portée de sa blague, a lancé un “Salut Marge !”

Branle-bas de combat immédiat. Ma coiffure était-elle trop haute et volumineuse ?
J’ai tout de suite appelé Témouïne I à la rescousse pour avoir son avis.

Verdict : pas du tout. Ca faisait mariage juste ce qu’il fallait sans être trop. J’ai même pas eu le temps d’être inquiète que j’étais déjà rassurée.

Un bon nuage de laque. Quelques coups de brosse. Encore un nuage de laque. Puis un autre. Bon et puis encore un autre, on ne sait jamais. Et c’était presque fini…

A ce moment-là, le reste de ma petite famille était levée et j’ai pu récupérer ma chambre. J’ai déménagé les matelas de mes enfants pour faire de la place et fait un peu de rangement parce que j’avais lu que ça fait mieux sur les photos, puis je me suis attaquée à mon maquillage.

Une couche de base de teint, puis une de fond de teint, puis une autre. Puis une couche de poudre. Puis quelques touches d’anti-cerne. Puis encore une couche de poudre. Puis du blush, puis de la poudre à bronzer, puis du fard à paupière et du mascara et encore un peu de poudre et du crayon à lèvres et du stick à lèvres et un peu de gloss et encore un peu de poudre…

Je crois que je n’ai jamais autant porté de maquillage en une seule fois.

Parce que c’est écrit partout sur internet, je savais qu’il fallait avoir la main un peu lourde pour que ça tienne toute la journée et surtout, pour que ça ressorte bien dans les photos. Et j’avais même fait quelques essais pré-mariage qui avaient confirmé tout ça. J’étais plutôt confiante.

Tout de même, j’ai été vérifier avec notre photographe, qui a gentiment pris le temps de faire quelques photos à la lumière du jour pour contrôler le résultat.

Verdict : c’était très bien. Ca faisait mariage juste ce qu’il fallait sans être trop. J’ai même pas eu le temps d’être inquiète que j’étais déjà rassurée.

Pendant que je fignolais mon maquillage, le reste des filles passait sur la chaise de la coiffeuse.

Témouïne S et moi, complètement prêtes sauf pour notre tenue, sommes parties jeter un coup d’oeil à ce qui se passait dehors…

…pendant que ma robe, la fameuse, m’attendait patiemment dans ma chambre.

Et toi, sais-tu pourquoi il ne faut pas trop faire d’humour avec une future mariée ? Où as-tu prévu de te faire coiffer ? Qui fait ton maquillage ? Ça t’intéresse un billet plus détaillé sur le maquillage ? Raconte !!

Crédits photos : mon amie et photographe Rebecca Young (rebeccainspace@gmail.com).



12 commentaires sur “Le jour J : Où on se fait belles”

  • pfiou. C’est dans 24 jours chez moi. te lire me file la peur au ventre.

    j’ai mon essai maquillage samedi, carpe diem. idem coiffure.

    le matin du mariage c’est 7h30 coiffure, 9h make up, 10 h mairie.
    Pfiou pfiou pfiou !

  • Oulala j’ai pas encore cherché ni coiffeuse ni maquilleuse et je suis nulle en maquillage… Je reste zen, j’ai encore 10 mois pour m’en soucier.

    Je vote pour les détails maquillage! (Même si monsieur voudra probablement pas que je le fasse seule, il aurait trop peur du résultat)

  • C’est drôle, grâce à ton billet je suis allée relire ton post sur LA robe et surtout les commentaires… et ça m’a bien décomplexée ! J’ai trouvé la mienne lors du premier essayage, et j’ai du me décider assez vite car la boutique proposait -20% – ce qui permettait tout juste de rentrer dans mon budget.
    J’ai beaucoup hésité car à entendre certaines futures mariées, on est censées avoir une espèce d’alleluia/révélation quand on la met… Ce n’était pas forcément aussi clair que ça pour moi. ça m’a donc fait du bien de lire qu’en fait, on doute toutes jusqu’au dernier moment d’avoir choisi LA robe, celle qui va nous sublimer et nous rendre totalement exceptionnelles le jour J 🙂

    Bon maintenant ce que c’est réglé, il me reste: le coiffeur, le maquillage, les chaussures… ah oui, et l’organisation du mariage. Ahem.

  • Oui! Oui! Moi ça m’intéresse un post sur l’auto-maquillage le jour du mariage! Tu as l’air de très bien maîtriser le sujet et j’aimerai bien connaître! Et bravo pour ce joli blog…

  • Moi le jour de mon mariage, à la mairie, un ami de mon mair m’a lancé pour plaisanter: “alors, choucroute la robe hein?” bah franchement, d’habitude j’ai de l’humour, mais là même quand j’y repense j’ai envie de lui foutre une grosse tarte dans sa g***!

  • Future mariée (mai 2014), j’épluche avec grand intérêt ce blog, plein de bonnes idées et de conseils pratiques !
    Cet article me fait flipper et rêver à la fois. Flipper, parce que j’ai peur de devoir courir partout à ces moments là pour fignoler les détails que j’aurais oublié (et crois moi, j’en oublie souvent des détails). Et rêver parce que j’ai tellement hâte d’y être et de partager ces derniers moments de “jeune fille” avec mes amies proches (tiens, rien que d’y penser, j’ai la larmichette à l’oeil !)

  • Mon premier commentaire sur un blog de mariage !
    Je me marie en juillet (2015) et je crois que ces moments de calme avant la tempête sont ceux qui me font le plus envie, rêver, stresser… Alors que je ne sais pas du tout ce que l’on va mettre comme fleur, que je n’ai aucune idée de ce que je veux comme chaussures, je sais déjà que c’est ma témoin qui va me coiffer (un challenge à relever…), que je vais me maquiller toute seule (alors que je ne me maquille jamais…), que je veux être chez moi ce jour là et sans monsieur.
    D’ailleurs, tu conseilles d’être prête combien de temps avant le lancement (pour moi l’arrivée de monsieur puis le départ à la mairie) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *