Ma demande en mariage surprise, hyper romantique !

Ça a été très vite avec Loulou… On s’est rencontrés un soir de juillet 2011, chez nos meilleurs amis eux-mêmes en couple. Et quand je dis que ça a été vite… 3 jours après, je m’installais dans son petit studio : adieu ses vieux tee-shirts Décathlon, bonjour mes mille paires de chaussures ! Et 5 mois après, on emménageait dans un vrai grand appartement, rien qu’à nous.

Will you marry me

Crédits photo (creative commons) : Robert Neff

Cette année-là, le rock’n’roll venait d’ouvrir ses ailes nos meilleurs amis préparaient justement leur mariage prévu pour juillet 2012. En tant que témoin et demoiselle d’honneur, on était hyper motivés pour les aider ! De soirée pliage en réunion découpage, on a commencé à en parler, Loulou et moi, du mariage. Un bien grand mot quand on a que 23 ans… Et pourtant, on a assez vite décidé de franchir le pas.

En gros, en quelques mois, il s’est passé ça :

  • Janvier 2012 : un jour, nous aussi on se mariera. Genre dans 5 ans, quand on sera grands, tout ça.
  • Février 2012 : on se marie dans 4-5 ans… Allez, plutôt 4 ans parce que ça fait loin, 5 ans ! En plus, je veux être mariée avant d’avoir des enfants.
  • Mars 2012 : mais en fait, si on se marie dans 3 ans, ça ira, non ? On sera plus SI jeunes !
  • Avril 2012 : « Han loul, tu sais que cette nuit j’ai rêvé qu’on se mariait ! » « Quoi ! Hein ? Et alors, c’était comment ? Et ma robe, elle était belle ? Et c’était où ? C’était bien ? Hein loul, hein, c’était comment dans ton rêve ?? »
  • Mai 2012 : « Mon coeuuuuuuuur ? » « Oui loul ? » « On peut se marier bientôt steuuuuuuup ? »

Et le 2 juin 2012… Wouhouuuuuuuuuuu on est fiancés !!!

 Le suspense

Quelques jours après avoir décidé qu’on se marierait l’été suivant, je suis rentrée seule chez ma mère pour le week-end. Loulou était resté à Paris car il avait soi-disant « deux-trois trucs à faire pour le boulot » mais « il me rejoindrait peut-être le dimanche ».

Je ne suis pas dupe, il ne rattrape JAMAIS son boulot en retard le week-end. Je sens qu’il y a baleine sous gravillon !

Toute la journée du samedi, j’en parle à ma maman très patiente : « Tu crois qu’il prépare la demande ? C’est obligé que ce soit ça. Depuis quand il travaille le week-end ? Tu penses qu’il va me demander le week-end prochain ? Je suis sûre que ce sera le week-end prochain. Hanlalaaa j’ai trop hâte. Pourquoi il ne répond pas au téléphone d’ailleurs ??? » et bla, et bla, et bla…

En plus, je suis frustrée, car je n’ai pas le droit de l’appeler au téléphone, pour ne pas le déranger… C’est cela oui ! Le soir, enfin, il m’appelle, me disant qu’il a encore pas mal de travail, que sa présentation est loin d’être finie… Et que ça lui semble compromis de me rejoindre le lendemain. Je suis triste, car demain nous avons prévu de partir à 9h pile (indice…) le dimanche matin avec ma maman dans le Nord de la France pour rendre visite à ma grand-mère, et je voulais avoir mon Loulou avec moi.

Le dimanche matin, donc, à 9h pile, on bondit dans la voiture, et on part. Petit cours de géo : ma maman habite dans un micro-village de campagne (zéro commerce, 60 habitants… Micro-village, je te dis !). A la sortie du village, on doit prendre une petite route de campagne (forcément) pendant 4-5 kilomètres avant d’arriver à la nationale. Cette petite route passe par-dessus une colline : d’abord tu montes, ensuite tu descends.

La surprise

Dans la voiture, j’essaie d’appeler Loulou plusieurs fois. Je ne suis pas très contente : il m’a dit hier qu’il se lèverait tôt pour finir son travail, et à 9h il n’est toujours pas réveillé ?! Je lui envoie texto sur texto, j’ai le nez sur mon téléphone…

Ma mère essaie de me changer les idées : regarde ces coquelicots sur le bas-côté, regarde dans les champs parfois il y a des biches, regarde ceci, regarde cela… Evidemment, ça m’agace (je t’ai déjà dit que j’avais parfois mauvais caractère ?) : ben oui, Loulou ne me répond toujours pas, GRRR !

La voiture commence à ralentir en arrivant en haut de la colline. Je me moque : « Ben alors, elle avance plus la Twingo ? ». Je vois un sourire se dessiner sur les lèvres de ma mère. Je regarde devant et je vois, le long du bas-côté, toute une série de panneaux en bois plantés dans le sol, les uns à la suite des autres. J’arrive à lire le premier panneau : RALENTIR, et le second : ROULEZ A 10.

Toujours dans ma bulle (Mademoiselle Raviole, boulet-en-chef), je dis « Mais qu’est-ce que c’est que ces panneaux ? Y en a mille en plus ! C’est vraiment n’importe quoi ! » Je me tourne vers ma mère et à ma surprise, elle me dit « Mais REGARDE au lieu de râler !!! ».

Je jette un œil aux panneaux et… je vois que le 3ème m’est adressée : « MAMAN CHAT » est écrit dessus*. Les panneaux suivants retracent notre histoire, des anecdotes, des souvenirs, des nos d’amour… Et les derniers panneaux :

Demande en mariage surprise

Loulou m’attend, au bas de la colline. Je sors de la voiture, moitié courant, moitié pleurant. Il s’agenouille devant moi, ouvre une petite boîte et prononce la phrase magique : « Mon amour, veux-tu m’épouser ? »

En pleurant tout-à-fait, je lui dit oui, oui, ouiiiiiii ! Il me passe la bague au doigt, j’ai du mal à réaliser ce qui vient de se passer. Il est 9h du matin, sur une route de campagne déserte, et je suis fiancée à l’homme de ma vie… En exclusivité pour toi, le FILM de sa demande !

* Ahem, hum, oui, bon, c’est devenu mon surnom depuis que j’appelle mes chats les bébés chats…

Le making-of

Histoire de se remettre de nos émotions, Loulou sort une bouteille de champ’ du coffre de sa voiture. Rectificatif : il est 9h du matin, sur une route de campagne déserte, je suis fiancée à l’homme de ma vie et pompette parce que je n’ai pas déjeuné. Bravo ! Pendant qu’on sirote notre coupe (et oui, il a même pensé aux coupes ! Il n’est pas parfait mon Loulou ? Comment ça je suis pas objective ?!), je lui demande comment il a fait tout ça.

En fait, il y pensait depuis quelques temps, et avait même fait une fiche avec toutes ses idées. Cette façon de proposer n’était qu’une parmi d’autres… J’ai eu beau le supplier, il n’a jamais voulu lâcher le morceau sur ses autres idées !

Le samedi après-midi, il s’est levé très tôt le matin pour acheter les planches, et a peint ses messages toute la journée. Et le dimanche, il s’est levé à 5h et a pris la route pour venir planter tous ses petits panneaux… Et être prêt à 9h pile, car ce petit cachottier avait inclus ma mère dans son plan diabolique !

Voilà pourquoi elle souriait à chaque fois que je râlais que Loulou n’était pas encore réveillé !

Un dernier bonus pour la route ?

Alors ? Tu aimes la demande en mariage surprise de Mademoiselle Raviole ? Toi aussi, tu as eu droit à une demande inventive et originale ? Tu n’en pouvais plus d’attendre, toi non plus ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



52 commentaires sur “Ma demande en mariage surprise, hyper romantique !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *