Je suis croyante, je me marie aussi devant Dieu, c’est une évidence

mariage à l'église

Crédits photo : David Ferrière

Je voudrais aujourd’hui lever un tabou sur la cérémonie religieuse.

Je trouve que les brides qui ont la foi, et pour qui se marier à l’église compte vraiment, ne sont pas très bien représentées sur les blogs de mariage.

Remarque, je sais pourquoi. Ce n’est pas facile aujourd’hui d’affirmer qu’on croit en Dieu. Ce n’est pas tendance. Alors, on vit un peu notre foi en cachette. Et à sa façon aussi.

Je veux dire : je ne vais pas à l’église tous les dimanches, je ne récite pas mes prières tous les soirs, mais j’aime aller à la messe quand j’en ai l’occasion. Je fais carême.

Et parfois, quand ça va mal, je prie.

Tu me diras, il existe des sites spécialisés. Si je veux parler de ma foi, je sais où aller. Mais justement, aujourd’hui, j’ai envie de sortir de ma cachette. J’ai envie de vous dire à toutes que oui, je crois en Dieu, oui c’est important pour moi de me marier à l’église, devant ma communauté. Mes amis, ma famille. Et je suis sûre que je ne suis pas la seule. C’est aussi pour ça que j’écris aujourd’hui.

Quand on visite une nouvelle ville avec Mr B, en général, on va visiter la cathédrale. J’adore l’ambiance qui règne dans une église. La paix. Le silence.

La première fois que je suis rentrée dans une cathédrale avec Mr B, je m’en souviens très bien. C’est un de mes meilleurs souvenirs. On s’est assis sur un des bancs, silencieux, impressionnés devant la beauté du travail de l’Homme. Et quelque chose de plus fort encore. Et puis Mr B s’est penché vers moi, a regardé les vitraux et il m’a dit : « Comment on peut ne pas croire qu’il existe quelque chose de plus grand que nous là-haut ? »

Ce jour-là, je me suis rendue compte à quel point j’avais de la chance. Mr B croit en les mêmes choses que moi.

Je repense à toutes mes copines dont les copains ne partagent pas leur foi. Je repense aux témoignages de couples mixtes, à la foi différente. Je ne dis pas que ces couples-là ne marcheront pas, attention ! Je ne dis pas que nous sommes mieux qu’eux ! Juste, je me rends compte de la chance que j’aie que, pour mon futur mari, la cérémonie religieuse est aussi importante que pour moi. Bien plus que la cérémonie civile.

mariage petite église

Je me rends compte de la chance que j’aie que Mr B comprenne que j’ai envie de me marier dans MON église, celle de mon enfance, même si elle est moche. Même si elle est toute petite. Même si la sortie se fait dans le cimetière !

Je me souviens d’un mariage auquel nous avons assisté, et où le marié a pris le micro dans l’église pour dire devant tout le monde que lui ne croyait pas en Dieu et qu’il faisait ça uniquement pour faire plaisir à sa femme. Je me souviens à quel point j’ai été choquée ! Est-ce que ça te semble bête d’être choquée pour ça ?

Aujourd’hui je me demande encore si je ne me comporte pas comme une grenouille de bénitier. Mais quand même ! Je comprends qu’il ait eu besoin de s’affirmer par rapport à un moment de son mariage qui visiblement ne lui ressemblait pas. Je pense que pour lui, ça a été aussi un moyen de ne pas être hypocrite. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que cela a été encore plus hypocrite d’affirmer ça haut et fort devant nous tous.

Il a quand même dit ça DANS l’église, devant des gens pour qui ça veut dire quelque chose… Pour moi, c’était un total manque de respect.

C’est pour ça que je trouve chouette que les cérémonies d’engagement se généralisent.

Je trouve important de faire quelque chose de plus personnel que la cérémonie à la mairie. Je comprends complètement cette envie.

Mais si tu te maries à l’église pour faire plaisir à Mamie Josette ou à ta mère, je t’en supplie, fais attention à ce que tu y dis. Il y a d’autres moyens de personnaliser ce moment-là si l’on n’est pas croyant. Fais venir une groupe de chanteurs, un orchestre, ou fais lire des textes laïques.

Et surtout, choisis bien le célébrant. Nous avons la chance de connaître un curé formidable, qui va faire de la cérémonie un moment unique, qui est à notre écoute, et surtout qui a un tel bagout, que je sais que personne ne s’ennuiera. (Beaucoup de mes amis redoutent le moment à l’église. J’ai hâte de voir leur tête ce jour-là !)

mariage église

Crédits photo : Clary Photo

Un conseil : ne te laisse pas imposer un curé ! Fais le tour des églises à l’heure de la messe pour en trouver un qui te plaît. Parce que préparer son mariage avec un curé qu’on a choisi, qui sort un peu de l’ordinaire, même si l’un de vous deux ne croit pas en Dieu, même si tu ne fais ça que pour faire plaisir à ta famille, ou parce que tu trouves ça beau, ça te permettra de ne pas vivre ce moment comme un calvaire, et de te l’approprier.

Et toi ? Le mariage à l’église, ça veut dire quelque chose pour toi ? Ou tu le fais car c’est la tradition, parce que c’est beau ? Tu évites l’église et tu te contentes de la marie ou tu as choisis de créer une cérémonie laïque ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



74 commentaires sur “Je suis croyante, je me marie aussi devant Dieu, c’est une évidence”

  • Bizarrement au début de nos préparations j’étais sûre de me marier à léglise, « juste » parce que je ne m’aurait pas sentie mariée complètement juste avec la mairie (j’étais de celle qui minimise l’effet des émotions à la mairie)

    Puis au fur et à mesure de la préparation, cela s’est révélé comme quelque chose de tellement évident, vraiment quelque chose fait pour moi, pour nous (même si chéri l’est un peu que moi).

    Bon il est vrai que le diaccre d’origine Vietnamienne a l’esprit très ouvert et m’a gentillement renseigner sur toutes les questions bêtes de « débutante » que j’ai pu avoir pendant la préparation de notre mariage à l’Eglise.

    C’est LE moment que j’attends le plus impatiemment, surtout avec la famille à chéri venant de la Réunion exprès pour nous, très croyante, les émotions et la chaleur de nos invités va être à son comble pour ce jour tant espérer.

    Voilà pour moi, pour nous. Aurore Patrick

  • Je ne parle pas de cérémonie religieuse sur mon blog simplement parce que justement c’est l’idée classique du mariage et je veux montrer qu’il existe autre chose pour les gens qui ne croient pas, ce n’est pas une question de mode! Je pense qu’il est plus important de diffuser l’idée « nouvelle » de se marier selon ses valeurs même si elles ne sont pas religieuse.
    Enfin personnellement, même si c’était la mode de se marier à l’église je ne ferais pas parce que je ne croie pas… (peut-être que le manque de respect venait de la mariée qui a du lui imposer cette cérémonie dont les valeurs ne lui correspondaient pas!)

    • Oui mais du coup sur le net, la cérémonie religieuse fait « has been ». Mais je suis pas là à critiquer les cérémonies laïques. Loin de là ! Moi je trouve ça plus que chouette. Et heureusement que les bloggeurs sont là pour nous dire : « si tu te sens pas tout à fait à l’aise là dedans, tiens, regarde, il existe d’autres choses »

      • Oui j’avais bien compris que ce n’étais pas une critique pour les cérémonies laïques! C’est intéressant que tu dise que le fait de se marier à l’église peut paraitre has been sur la toile parce que ce n’est pas vraiment mon ressenti. Mais c’est tellement évident le mariage religieux pour tout le monde que je ne voie pas l’intérêt dans faire la promotion. En même temps mon blog n’aborde pas vraiment ces sujets là que je trouve vraiment personnel et parlant plus de déco et d’organisation, je pense que pour décorer son lieu de cérémonie quel qu’il soit tout le monde s’y retrouve!

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi. AUjourd’hui, quand on dit, et meêm à nos amis : « oui je vais à la messe le dimanche, j’ai redécouvert une Eglise ouverte et qui me correspond avec les préparatifs du mariage, et j’aime ça! »

    Il est vrai que l’Eglise rajoute du cachet ç un mariage, mais se marier à l’église juste pour les photos, parce que ça se fait, etc.., je trouve ça dommage et dans certains cas un peu irrespectueux.
    Je pense que c’est surtout une question de culture, que nous avons appris à nous taire sur nos croyances et ne rester que sur le matériel. A nous de tout changer :
    révolution et libération de la parole ! (bon là je m’emballe hihi)

  • Et bien j’ai envie de te répondre tiens …

    Pour moi aussi, la foi est essentielle. La question de l’Eglise n’en étais pas une, je me marierai devant Dieu parce que cela fait partie intégrante de ma vie, que j’aime prier et que j’ai une foi que je peux mettre en mots et partager ouvertement avec d’autres. J’aime échanger avec des autrement croyants …
    Et justement, mon fiancé, lui, n’est pas croyant. Je l’aime pour ça aussi, parce qu’il m’interpelle dans des questions « basiques » de ma foi que je ne me serai jamais posées, que ça l’intrigue, qu’il lit la Bible pour apprendre ce en quoi je crois. Et pour lui, oui, se marier à l’Eglise est un geste d’amour envers moi.
    J’ai eu du mal à l’accepter … parce qu’on voudrait toujours que l’autre accorde la même symbolique aux choses essentielles pour nous. Oui, mais non. Je ne peux pas le changer. Et pourtant … le mariage à l’Eglise (et même la communion) garde tout son sens.
    Justement. Parce que le prêtre qui nous prépare nous a encore souligné : « Un geste d’amour, c’est de l’Amour. Dieu n’est pas seulement où on l’attend. » Que l’Eglise est LE lieu ouvert par excellence et que le sacrement du mariage se donne de l’un à l’autre, pas par les chrétiens tradi dans l’assemblée ou les bouddhistes/musulmans/athées/agnostiques présents pour l’occasion. C’est une histoire, dans laquelle il arrive un engagement qui donne sens, où quelque chose de plus grand que nous s’engage avec nous, quelque soit notre foi.

    Alors oui, nous travaillons notre cérémonie pour que ses croyances soient respectées et qu’il ne doive pas dire « amen » à des choses auxquelles il ne croit pas. Mais dire « Je me marie à l’Eglise en signe d’amour pour elle, parce que c’est elle », pour moi, c’est bien plus beau et signe que quelque chose le pousse en avant que de tout faire sans vague, « pour faire bien ».

    Il se marie à l’Eglise pour moi, et j’ai de la chance de l’avoir, pour que cette cérémonie soit effectivement la notre.

    • C’est beau ce que tu dis. Mais je ne pense pas que la démarche était la même. Ton futur mari n’a pas l’air de mépriser ta foi ni celle des autres. Je demande juste à ceux qui n’y croient pas, ou qui croient en autre chose, de respecter la foi des autres comme on respecte la leur (ou leur athéisme). Là votre démarche est clairement établie, elle a été discutée, réfléchie, ça se voit. Je ne pense pas que qui que ce soit sera choqué.

  • Ah j’adore ton article! parfait je trouve, il résume assez bien ce que je pense.
    Tu as bien raison de sortir de ta cachette. Moi je vais à la messe tous les dimanches et pareil quand j’ai mal ou quand j’ai passé une bonne journée je prie.
    Moi non plus je trouve pas ça très « correct » de voir des mariés qui se marie à l’eglise pour faire beau sans grande conviction, surtout quand les 2 ne croient pas. Je suis donc très contente que les cérémonies d’engagements se démocratisent, parce que je comprends parfaitement que le oui à la mairie peut faire « mariage pas fini », je le propose d’ailleurs souvent dans un forum.
    Namour moi ne croit plus vraiment, mais ne conçoit pas de ne pas se marier à l’église (peut être pour faire plaisir à sa mamie, à moi, parce que c’est la tradition) pour autant il s’implique dans notre préparation, et pareil quand on visite une nouvelle ville on visite l’église ou la cathédrale.

  • D’abord un grand merci pour ton billet ! Je suis absolument ravie que tu ais partagé cela avec nous.
    Je pense comme toi qu’il faut que les mariés aient un mariage à leur image. Et ce qui me ressemble à moi c’est un mariage à l’église. C’est vraiment très important. Et comme toi j’ai la chance que mon fiancé partage mes convictions.
    Donc tu n’es pas seule, et nous ne sommes sûrement pas seules. La vie est belle 🙂

  • Moi je ne me marie pas à l’eglise parce que M. Hermine n’est pas croyant du tout. Je respecte son choix. Pas de cérémonie laïque non plus. Juste la mairie.
    Avec le recul même si j’aurais aimé passer par l’église, je ne le regrette pas. J’aurai eu beaucoup de mal a surmonter mes émotions face a l’absence de mon frère et de mon père. Je me marierai religieusement dans ma tête a ma sauce a moi! et ça me conviens parfaitement.
    A chacun et chacune son truc

  • moi je suis croyante, je suis plutot de ceux qui croient qu’il est partout et pas simplement dans une église ! Même si comme toi j’adore l’ambiance d’une eglise et que partout où nous allons, je dois y aller (une pensée pour celle de Cilaos, qui est juste d’une splendeur absolue… je m’égare). Je suis baptisée et communié par choix. Mon mari lui est athée (j’ajouterais qu’il ne comprend mm pas la notion de croire…). Notre fils est « baptisé » civilement (je mets entre guillemets je sais que certaines personnes sont choqués de mettre bapteme et civil dans une mm phrase) je ne me voyais pas « imposé » à mon fils ce que moi-même j’ai pu choisir et mon mari, bah c’était réglé. Pour en revenir au mariage il était donc évident que je n’allais pas imposer une cérémonie religieuse. Nous nous sommes mariés dans le village où j’ai grandi, mariés par le pere d’une de mes témoins, nous avons donc pu personnaliser comme nous voulions. Nous avons eu des lectures de texte dont 1 de mère theresa… Toute la cérémonie a été très émouvante, musique d’entrée de dan ar braz… pfffiou j’en ai des frissons en y repensant !

  • Tres joli récit
    Tu as raison de te marier à l église puisque cela vous correspond

    Pour moi se marier à l église ça signifie que les 2 soient croyant et en ai envie
    Et si c est pour faire plaisir à Mamie ou parce que ça fait plus mariage que mairie seul
    Et bien c est hypocrite

    Pour nous ce sera uniquement la mairie car cela nous correspond
    On connaît le conseiller ce sera donc personnaliser avec également le baptême républicain de notre fille cela va durer presque 1h
    Nous avons prévu des textes perso pour l échange des alliances

    Ce qui est important c est que la cérémonie nous ressemble !!!

  • Ah !Cet article me touche ! C’est vrai qu’à force de me balader de forums en blog, j’avais la vague impression qu’on mettait l’église au rang de la ringardise !
    Pareil je crois en Dieu et je ne m’en cache plus ! Par contre le mariage religieux et le mariage civil ont pour moi la même importance. C’est ce qu’on a souligné le tout premier jour de la préparation, le mariage civil n’est pas une simple formalité. Sans ça, d’ailleurs, on ne peut pas recevoir le sacrement à l’église, c’est dire ^^
    C’est le oui devant la société, pas rien quand même !

  • Je ne pense pas que tu voulais vexer sur le terme de religions differentes. Mais, j’ai quand meme ete blessée. Nous sommes mon cheri et moi de religions differentes. Nous avons toujours eu droit a la phrase « sa va pas etre facil ». Marre de croire que si t’es pas de la meme religion t’es pas chanceuse! Sa fait 8 ans qu’on est ensemble, notre fille a bientot deux ans et la religion n’a jamais ete une barriere. Il y a differentes manieres de vivre sa religion quel soit chretienne, musulmane, juif etc… La aussi, je trouve que des personnes s’enferment dans des models de religions et suivent comme des moutons « le mode d’emploie ». Au lieu de vivre pleinement leur croyance. Les personnes que j’admire sont celles qui ne s’enferme pas dans ces modeles et vive leur foi. Par exemple, j’aime quand on dit cette phrase : « dieux n’est pas forcement que dans une eglise ». Et pour celle qui se marie a l’eglise just pour faire plaisir ou faire joli a la sortie. C’est purement egoiste de leur part. Je suis peut etre sec mais tres blessée. Pardon

    • Bonjour Xelina. Je n’ai en aucun cas voulu blesser personne. Je savais que ce sujet serait polémique, mais je ne veux blesser personne. Je ne dis pas que c’est plus facile quand on partage la même religieux, je voulais juste dire que je me trouvais chanceuse d’être avec un homme qui comprend et ressent les mêmes choses que moi. Et on aurait très bien pu être tous les deux catholiques et ne pas ressentir les mêmes choses. Je ne sais pas si c’est plus facile ou moins facile d’être avec qqn d’athée ou de foi différente, je ne juge pas. Je m’exprime uniquement sur ce que je vis. Alors loin de moi l’idée d’en faire un modèle de vie ! J’avais juste envie de parler de ce que je ressens. Je suis désolée si je t’aies blessée, mais ce n’était vraiment pas voulu !

      • je comprend mieux avec ta phrase: « je voulais juste dire que je me trouvais chanceuse d’être avec un homme qui comprend et ressent les mêmes choses que moi ». Ma réaction a ete vive car ses parents a chaques grandes annonces de notre vie (habiter ensemble, naissance, mariage) nous répondait: « sa va pas etre facil » au lieu de dire « felicitations ». Alors, qu’ils sont les seuls a voir les difficultés et a les vivre pour nous! Comme toi, chéri et moi, on se comprend et ressent les memes choses. Je suis contente qu’une bride choisisse l’eglise par conviction. Pour nous se sera une ceremonie d’engagement avec des textes qui nous parle. Apres je dirai qu’un mot « respect » c’est la base.

  • Je suis athée ET ravie de lire des témoignages de personnes qui assument leur foi, leur absence de foi, leurs doutes. Être en accord avec soi-même et sa célébration est primordial. Que celle-ci implique une cérémonie laïque, une église, une chuppah ou un druide…

  • Je rejoins Magali : l’essentiel, c’est que la cérémonie ait vraiment du sens pour les deux époux.
    Toutefois, si je peux me permettre, il me semble que dans le cas des athées qui se marient à l’Eglise pour leur conjoint, il s’agit quand même bien d’amour, du moins il faut l’espérer ! Et prendre la parole en public n’est pas chose facile… Du coup, je me demande si le jeune homme dont tu parles, Mlle Loco, n’a pas été simplement maladroit. Sûrement en voulant être sincère, tant avec lui-même qu’avec les autres. Tout dépend de la manière dont cela a été dit. Mais je ne vois pas forcément un manque de respect dans le fait d’être franc… Qu’en penses-tu ?

    • Je suis moi aussi certaine qu’il a voulu être sincère, mais moi ça m’a blessée. J’avais envie de lui dire « Mais qu’est-ce qu’on fout là, alors ? ». Quant à la mariée, elle, c’était pour faire plaisir à grand-mère, donc peut-être que l’acte d’amour est là ? Attention, en plus, je n’ai pas dit qu’il fallait à tout prix ne pas rentrer dans l’Eglise si on y croit pas, juste de faire attention à ce qu’on y dit et comment on le dit. Un certain respect, en somme.

  • Moi c’est l’église que je trouve hypocrite de marier ainsi autant de non-croyants.

    Je viens d’une famille très catho, éducation très catho mais écœurée par les actions de l’église (actuelles et dans un tres recent passé) j’ai perdu la foi.

    Pour moi, l’église catholique s’accroche et entretient coûte que coûte à la tradition du mariage à l’église. Quite à y marier des personnes clairement anti catholiques car c’est pour l’église le seul moyen de retenir les français.

    Bref, ce marié qui rejette l’église catholique en son sein même est très indélicat et vraiment mal placé pour un tel discours et je comprends que tu aies été choquée. Mais pour moi, la grande hypocrite, c’est l’église.

  • De notre côté, monsieur Galinou n’est pas baptisé et il est athée. Moi je suis baptisée mais je ne pratique aucune religion. Je crois en quelque chose qui nous dépasse, qui veille sur nous mais rien de lier à une religion.
    Nous en avons beaucoup parlé, c’est vrai qu’une église c’est beau, ça a une âme et j’en suis très respectueuse.

    Par respect justement, je ne voulais pas me marier à l’église parce que la mairie c’est juste 15min top chrono, je trouve ça irrespectueux pour ceux qui sont croyants et ,comme certaines l’ont mentionné, ça aurait été pour moi un peu hypocrite.

    Nous avons donc récemment décidé, comme notre lieu de réception le permet, d’organiser une cérémonie laïque.Je suis heureuse de « créer » quelque chose en dehors de la mairie, quelque chose plus à notre image avec nos proches. Notre mariage est en août, nous avons donc encore un peu de temps devant nous. D’ailleurs si certaines ont des idées ou préparent la même chose je prends !
    Anne, notre chère Mlle Dentelle, va bien nous trouver un petit article là dessus, même si j’ai déjà lu et relu avec un certain plaisir le récit de sa propre cérémonie 🙂

  • Je suis à la fois d’accord avec ce que tu dis mais aussi en désaccord sur certains points.
    Se marier religieusement est aujourd’hui un choix. Et c’est très bien. De tous les préparatifs, la prépa religieuse est et restera mon meilleur souvenir. Des moments de discussions importants, des questions simples mais profondes sur le mariage. Loin des devis du champagne, des fanions et du coût de la robe, on ne parle pas Jour J mais après : le mariage tout simplement. Même le mariage civil devrait avoir cette préparation (hors tout ce qui est foi bien sur)
    Je suis également d’accord avec toi quand tu dis que certain se marient à l’Eglise sans réelle conviction, « pour faire joli » ou pire « comme tout le monde » et que c’est hypocrite. D’ailleurs, c’est simple, cela se voit, se sent et n’a ni intérêt ni saveur. Cependant accepter de se marier religieusement pour l’autre et l’affirmer moi je trouve ça très fort et une autre forme d’engagement envers son aimée, le commencement des compromis ^^. De quoi être surpris, mais pas choqué.
    Par contre là où je ne suis pas du tout d’accord, et je soutiens ma compatriote hot-savoyarde, c’est de penser que c’est une chance d’avoir un compagnon qui ait les mêmes croyances.La plus grande chance est la différence car c’est un trésor!!! A la prépa mariage il y a avait un couple mixte catholique et musulman. Le fiancé de confession musulmane a déclaré qu’il acceptait la cérémonie catholique parce qu’il partageait les mêmes valeurs que sa fiancée. Valeurs communes entre deux religions, mais aussi entre un(e) croyant(e) et un(e) athé(e) : amour, fidélité, partage, entraide et famille. Pas besoin d’être catho pour s’engager sur cette base !!
    Autre point sur lequel je suis un peu en colère : on ne peut pas choisir son curée comme on veut voyons donc ! Choisir celui qui nous prépare oui c’est possible. Mais celui qui nous marie c’est une autre paire de manche. Personnaliser sa cérémonie est toujours possible avec de bons arguments, et quand on se marie avec la foi et le cœur on est tpujours heureux (tant pis pour les raleurs anti-église… c’est pas eux qui se marient) Dans un village souvent il n’y a qu’un célébrant pour plusieurs paroisses, et comment ne pas froisser le célébrant officiel en s’amenant avec un autre choix ? Cela dépend de tellement de choses. C’est dur de trouver une date, de la respecter, quelque fois même de trouver une église !!!

    • Choisir son célébrant, c’est possible ! On l’a fait. Mais peut-être aussi parce qu’on le connaissait bien, et qu’effectivement, c’était bien égal à celui qui officie dans l’église où l’on se mariera. Aujourd’hui ils ont un planning tellement chargé !
      Ensuite je n’ai pas affirmé que le couple de même foi est le meilleur ! Loin de là. J’écris sur ce que je vis, ce que je ressens. Et je suis juste heureuse de pouvoir partager ça avec mon homme, sans qu’on aie besoin de mots, sans que ce soit compliqué. Tout est tellement compliqué autour de nous par ailleurs. Notre foi est un havre de paix. Mais je n’ai jamais dit que c’était mieux.

      • oh oui j’avais bien compris !! (pas de meilleur plus mieux dans ton discours on est ok.)et c’est vraiment super de partager cela: je trouve que tu le décris très bien en plus. Mais choisir son prêtre dans une petite église de Corse heuuuuu… vous avez de la chance.

        • J’interviens un peu comme un chien dans un jeu de quilles, mais votre message Laphilosophedujour, me ravit. Il correspond à ce que je pense depuis quelques siècles (j’ai 45 ans, je dois avoir l’âge de vos mères ou presque, je peux me permettre de dire que j’ai quelques siècles).

          On ne prépare pas un mariage à l’église pour faire joli (et en ça je rejoins Mlle Loko), mais pour préparer sa vie de chrétiens mariés. Pas juste pour préparer un bon moment à l’église avec un célébrant top moumoute. Parce que non on ne peut pas choisir son célébrant, pas plus qu’on ne peut choisir son église. On est lié à une paroisse de part son domicile, on demande, ou pas, une dérogation pour sa célébration, et si elle est acceptée, le prêtre (ami / membre de la famille ou pas) que l’on aimerait voir officier doit lui même demander une invitation au prêtre qui recevra dans son église. Ce que ce dernier n’est absolument pas obligé d’accepter.

          Après, je suis toujours très étonnée de la différence de qualité des préparations aux mariages que je rencontre en tant que laïque, (toutes les préparations ne sont pas faites par des prêtres, ou des diacres). Je le suis en tant qu’intervenant à titre « préparation civile », c’est à dire que je participe à une ou deux séances dans la préparation pour expliquer les engagements du contrat civil de mariage.

          Aujourd’hui, dans la majorité des cas, je crois que le mariage est passé d’un folklore à un autre, on est passé de la cérémonie religieuse pour faire plaisir à Mamie Arlette ou suivre la pression sociale de l’époque (je parle des années 80), à la cérémonie civile pour pouvoir écouter du Johnny Hallyday (c’est une caricature, c’est une caricature !).

          J’ai eu la possibilité de me remarier, et c’est à ce deuxième engagement que j’ai pris conscience de ce qu’il devrait être réellement. Se sentir libre, heureux, de cet engagement, et ce même s’il n’y avait ni fleurs, ni robe, ni les amis autour. Juste l’engagement l’un l’autre d’une vie de partage, de croyance (ou pas), de projets, d’avenir, de sécurité, etc…

          J’ai dit à mon fils ainé (pas forcément an âge de se marier mais pas loin) que le jour où il voudrait s’engager, alors qu’il y réfléchisse en terme d’intimité, que s’ils étaient l’un et l’autre prêts et heureux de s’engager sans les fioritures, s’ils y avaient réfléchis en terme de solidarité, d’être deux dans l’épreuve, et sans le moindre petit bout de commencement de crainte, alors que là oui ils seraient prêts à se marier.

          Mais pour ça, il faut être arrivé à un degré assez élevé d’indépendance et de réflexion et c’est difficile, très très difficile.

  • Merci pour ton message ! Nous aussi nous marions à l’église par conviction, nous avons eu la chance de pouvoir choisir une église qui a du sens pour nous et un prêtre que nous apprécions, qui n’est pas celui qui nous prépare (que nous apprécions aussi beaucoup, mais il doit célébrer un autre mariage le même jour).
    Nous sommes pratiquants tous les deux et avons les mêmes croyances, même si nous les vivons parfois différemment. En parler est une grande richesse !
    Je ne veux pas trop entrer dans le débat sur la chance de se marier avec quelqu’un qui partage nos croyances (les débats m’épuisent ;-)) ; pour moi, c’est une chance, ça rend certaines discussions plus faciles et ça épargne certaines difficultés, mais pas toutes, loin de là. Je suis aussi d’accord que la différence apporte une richesse particulière, mais aussi des complications. Nous avons une amie qui s’est fiancée avec un jeune homme d’une toute autre religion, ils sont très heureux mais eux-mêmes admettent que c’est plus compliqué comme ça.
    Alors, bien sûr que dans une société la différence est une richesse, mais je peux dire que je pense aussi que ça peut être une chance de ne pas avoir à gérer la différence religieuse dans une relation – deux personnes sont assez différentes par ailleurs, en tant qu’êtres distincts, pour rendre la vie à deux passionnante 😀

    • Tu résumes bien ce que j’avais envie de répondre ! Dans chaque couple il y a des bonnes et des moins bonnes choses, des choses faciles et d’autres compliqués ; pour certains une des bonnes choses c’est la différence de religion, pour nous c’est cette même religion. Pour moi ça n’avait pas lieu à débat !!!

  • Je pense que si le marié s’est senti obligé de dire haut et fort qu’il n’était pas croyant c’est que c’était compris dans un deal avec sa future femme.

    Si ce mec n’est pas croyant au point de vouloir le dire à son mariage c’est que pour lui c’est sûrement constitutif de sa personnalité.

    Et il a du accepté au prix de débats terribles d’avoir le droit de dire ça face à une famille qui l’a forcé à se marier dans une confession qui n’est pas la sienne.

    Donc oui c’est bien que les cérémonies d’engagement se généralisent pour ne plus se retrouver dans des situations extrêmement délicates pour des couples de confessions différentes.

  • PS : Je suis athée et anticléricale et je me sens vraiment plus « in the closet » qui n’importe quelle personne religieuse.

    Depuis 1 an que je prépare mon mariage il n’y a pas eu une personne (famille exclue) qui ne m’a pas demandée si je me marie à l’église.

    En france, le mariage religieux reste le plus courant.

    • En France, le mariage religieux reste le plus courant, on est bien d’accord. Mais sur la toile ? On a l’impression que c’est juste has been ! Voilà je voulais juste dire qu’il y en a qui y croient et qui s’y marient encore par choix et parce que pour eux c’est important !

      • Justement, je trouve que sur tous les blogs un peu trendy du moment, 4 mariages sur 5 se font à l’église (si on se base sur les photos). Donc oui, il n’y a pas beaucoup de sujet sur « décorer son église » ou « trouver les bons chants » mais c’est parce que tout cela est très traditionnel.

  • Je ne veux pas relancer le débat parce que la plupart d’entre vous ont raison sur l’hypocrisie de se marier à l’Eglise quand on n’y croit pas.
    Je vais surement en choquer certaines mais pour moi, se marier à l’Eglise pour faire plaisir à ses parents, ou à ses grands-parents, cela ne me dérange pas du tout.

    Leur faire plaisir, les respecter et respecter leur foi, c’est aussi important (tant que cela ne va pas totalement à l’encontre des valeurs des mariés!)

    Le mariage religieux peut aussi être une tradition socio-culturelle (même si là je suis certaine que beaucoup d’entre vous vont hurler au blasphème 🙂 ) et même si on ne croit pas, on peut être tout à fait en phase avec la plupart des valeurs transmises par l’Eglise, et transmises par nos parents et grand-parents.

    Alors bien sur on se marie pour soi, pour son couple, mais le mariage dépasse aussi le couple et implique notre proche entourage.

    • Je suis aussi d’accord avec ça Mlle Cookies, même si j’ai un peu chahuté celles qui se marient à l’église « pour faire plaisir à tata yvonne ». Mais dans ce cas-là en effet, on respecte la foi de ceux qui viennent fêter ce jour avec toi ! C’est tout ce que je voulais souligner !! Attention aux mots !

    • Oui c’est un peu mettre de l’huile sur le feu mais, se marier d’une façon ou d’une autre pour faire plaisir à quelqu’un d’autre que soit c’est bien dommage.
      Ensuite si faire plaisir aux autres c’est important dans ton mariage tant mieux.
      Mais tous les mariés qui doivent se marier comme-ci, habillés comme cela ou avec tel invité qu’ils n’ont jamais vu, est un des plus gros problème de la cérémonie de mariage.

  • Que de débats ! Je m’y attendais, mais pas à cette avalanche ! En tout cas, d’abord merci, je crois que toutes on a exprimé notre avis sans jamais insulter ni cracher sur personne. C’est bien, parce qu’en général, les commentaires sur la religion ça part vite en vrille. Déjà on peut s’applaudir là-dessus. Ensuite, j’ai répondu aux commentaires qui m’ont touchée, mais je voudrais dire surtout à toutes, pour que ce soit bien compris, que le but ce n’était pas d’affirmer la supériorité d’une religion sur les autres ou sur l’athéisme, ni la supériorité d’un couple qui partage la même foi par rapport aux autres. Je voulais juste vous parler de ce que je ressens, comme ça me rend heureuse de pouvoir partager ça avec mon homme, nous qui à côté sommes si différents. Comme je le disais plus tôt, notre foi commune est un havre de paix dans ce qu’on vit comme préparatifs de mariage. Ca fait juste du bien. Mais c’est pas mieux que ce que vous vivez. C’est juste notre histoire.
    Par contre, oui, je voulais affirmer que la cérémonie religieuse, non, c’est pas hasbeen, surtout si on y croit, et que si vous y allez sans grande conviction, par amour ou par politesse, faites attention à ce que vous dites et comment vous le dites, de façon à respecter aussi ceux qui sont là comme dans leur maison, et qui y croient, eux.

  • Je rejoins « lapausephilodujour » il n’est absolument pas facile de pouvoir choisir notre célébrant. Dans certaines paroisses on est même obligé d’habiter la commune. Tout simplement parce que ça implique beaucoup de démarches administratives auprès de l’évèque et qu’à moins de connaître personnellement le prêtre ou de choisir un aumonier militaire c’est vraiment vraiment compliqué.
    Voilà pourquoi on parle très peu de religion sur les blogs de mariage tout simplement parce que ça crée des polémiques et surtout que certains se sentent blessés alors qu’il n’y avait pas du tout matière à !
    Avec mon mari on a grandi dans 2 religions différentes, l’important c’est surtout les valeurs qu’on partage. Je comprend totalement les gens qui se sentent heureux de partager la même croyance tout comme je comprend ceux qui sont heureux de vivre leur foi de façon différente mais côte à côte.

    • J’ai envie de mettre « j’aime » à ton commentaire, mais c’est pas possible là ! Lol. Faut que j’arrête Facebook !

  • Très bel article!
    Je comprends ta foi, et je l’admire! Je ne suis pas baptisée (mes parents m’ont toujours laissé le choix), et mon amoureux n’a plus la foi.
    Mon amoureux et moi même ne souhaitons pas de cérémonie à l’église, parce qu’à nos yeux, ce qui est important c’est de nous dire oui, d’être entourés des gens qu’on aime et de continuer à construire une belle histoire!
    Pour ce qui est du mariage à l’eglise: mon cousin s’est marié a l’eglise il y a deux ans, et il m’a demandé de lire un texte.
    Cela m’a beaucoup touché! Et cette cérémonie était si belle, elle leur ressemblait tellement! J’en ai été très émue, et je me suis sentie importante, avec un vrai role dans leur union…

    Merci pour ton joli témoignage!

  • Pour ma part, mon avis rejoint celui de Mademoiselle Cookies.
    Mon fiancé et moi avont beaucoup réféchi au sujet de la cérémonie. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas pratiquants. Alors oui, nous sommes croyants, mais nous avons du mal à définir cette foi.
    Une chose était par contre certaine, pour nous, il était inconcevable de ne pas se marier à l’église.
    D’une part pour le Sacrement du mariage qui nous tient énormément à coeur, mais aussi, et je n’ai pas d’honte à l’avouer, parce que c’est une tradition. La famille de mon homme, ainsi que mes grands parents sont très croyants et je ne me voyais pas leur annoncer que pour nous, le mariage serait sans l’église. J’ai trop de respect et d’amour envers eux.

    Ce choix, nous ne le regrettons pas. La préparation est un moment superbe, qui nous permet de nous retrouver, de nous recentrer et de revoir nos priorités.

  • Bonjour à toutes,

    je me permet de réagir sur ton article.
    Nous nous marions à l’église, par conviction (du côté de la future mariée) ET pour faire plaisir à mes parents et grands parents. Monsieur M a accepté la religion depuis que nous sommes ensemble.
    Chaque année, à Pâques, Noël… c’est la tradition d’aller en famille à la messe. Il nous a toujours suivi de bon coeur, il s’intéresse à tout, pendant les sessions de préparation au mariage, c’était lui le plus actif et intéressé. On nous a même proposé de créer ou d’intégrer un groupe de parole.
    Je suis très émue qu’il ai accepté de se marier à l’église, car pour moi c’était déjà très important, d’autant plus important que ma grand mère nous a quitté et j’aurais l’impression de l’avoir à mes côtés…
    ma contribution est en fait un mix de plusieurs articles sortis récemment, mais voilà, pour moi, se marier devant Dieu est important, d’autant plus que Monsieur M ne le fait pas pour me faire plaisir, mais parce que ça lui tient à coeur. il ne serait d’ailleurs pas contre, un jour?, se faire baptiser.

    Je trouve que c’est un beau geste de la part de l’église de laisser la possibilité aux couples mixtes de se marier à l’église.
    Nous avons participé à une journée pastorale il ya peu, et nous avons été choqué de l’attitude de certains couples, qui, pendant la conférence, sortaient de la salle pour ne plus jamais revenir. Ces gens là se marient à l’église, se disent croyants et ne respectent pas les bénévoles et les personnes qui s’étaient donner du mal pour organiser cette journée.
    Donc finalement, couple mixte ou couple catho, tant qu’il y a du Respect, n’est ce pas le plus important?

  • Ta chronique m’interpelle. Déjà parce qu’on peut être croyant sans se marier à l’église. Je veux dire par là que la religon catholique n’est pas la seule en France.

    Pour mon premier mariage, je me suis mariée au Temple. Il était hors de question qu’il en soit autrement, qu’on ne se marie pas religieusement: mon (futur et ex mari ^^) étant protestant et moi aussi. Par contre, la nuance est que le mariage protestant n’est pas une « obligation » pour qu’il soit béni par Dieu, tout comme pour le baptême protestant qui est très rare et se fait habituellement tardivement, par choix réfléchi du baptisé.

    Mon prochain (et dernier^^) mariage ne sera que civil. Nous habitons à la campagne et pas de Temple à l’horizon. Il nous faudrait aller sur Bordeaux et là, je ne te raconte pas la logistique: 40 km de cortège, une horreur pour se garer … Bref, nous y avons naturellement renoncé. Je crois même que nous ne nous sommes pas vraiment posé la question tant nous voulions quelque chose de simple à tout niveau. De plus mon futur mari est catholique, croyant mais non pratiquant.

    Par contre, je vais t’avouer toute mon admiration pour ta position affichée. Pour moi trop de mariages religieux parce que ça fait « plus mariage » que le civil (c’est clair!) et de baptêmes « pour faire une grande bouffe familiale ».
    Le seul baptême auquel j’ai accepté de me rendre est celui de la fille de ma meilleure amie. Pour elle, le baptême avait une réelle importance religieuse, et moi qui suis habituellement opposée au baptême (pas taper!!), j’ai trouvé ça super cohérent, beau (et devinez qui a pleuré à l’église??) de rendre à ce geste toute sa symbolique! Et je respecte profondément la croyance quelle qu’elle soit plutôt que le « c’est plus fun » avec des choses importantes.

    Et oui, tout comme toi je trouve que les églises, cathédrales sont des endroits magiques tant architecturellement que par l’apaisement qui s’en dégage. Mes plus beaux souvenirs: quand j’étais ado j’ai fait 5 ans d’orgue et jouer dans une église vide pendant les cours ou les répétitions, ça te prend là, partout!

    Beau mariage à vous, plein d’engagement et soyez heureux à votre façon avec vos convictions 😉

  • Moi je suis croyante, je vais à la messe presques tous les dimanches. Nous nous marions à la mairie le 26 Mai et à l’église le 7 Juillet et même si pour la loie je serais madame J le 26 Mai moi je le serais uniquement le 7 Juillet. Mon chéri par contre ne l’est pas du tout et oui il me l’a dit et l’a dit au curé aussi qu’il se mariait à l’église clairement pour me faire plaisir. Je ne suis pas du même avis moi çe ne me choque pas je trouve ça honnète et pas du tout hypocrite pour moi l’hypocrisie c’est carément l’inverse, c’est de faire semblant de se marier à l’église par envie ou par croyance. Et ça me choque un peu quand tu dis que tu penses que les couples mixes ne fonctionneront moins bien que votre couple. Exuse-moi mais là j’ai presques envie de te dire non mais pr qui tu te prends? Tu te dis croyante, mais la croyance c’est aussi ne pas se croire mieux que les autres!!

    • Milune, Mademoiselle Loco a précisé ce qu’elle disait sur les couples mixtes dans des commentaires plus haut, et si tu la lis, tu verras qu’elle ne croit pas son couple meilleur que d’autres 😉

    • Merci Dorothée. En effet Milune, je n’ai jamais prétendu que mon couple était mieux ou marcherait mieux que les autres. Loin de moi cette idée ! Comme je l’ai expliqué plus haut, je souhaitais simplement partager mon bonheur de croire en les mêmes choses que mon futur mari – que ce soit des valeurs ou notre foi. Je sais que tout le monde peut comprendre ça. Je suis désolée si je t’ai choquée, mais je pense qu’en prenant le temps de bien relire le billet, tu verras par toi-même que je n’ai jamais prétendu ce dont tu m’accuses, et que je demande simplement à ceux qui se marient à l’église que ce soit par choix, conviction, pour faire plaisir à leur futur(e)ou à leurs parents, qu’ils respectent l’endroit dans lequel ils sont. C’était tout !

  • ton billet est trés touchant et je m’y reconnais beaucoup
    je crois sincérement que je n’aurais pas choisi le mariage si nous n’avions pas été croyants et oui, je pense qu’il faut préparer sa cérémonie en fonction de nos convictions et de nos choix de vie pour qu’il soit à l’image de ce que nous voulons partager avec ceux qui seront présents et qui en sont témoins (rooh p…..! la longueur de la phrase!!!)
    moi aussi, j’aime bien les séances d’engagements ou les cérémonies laiques (plutôt que de se marier à l’église pour « faire joli » _je pense à un couple qui n’est pas religieux du tout, pas au couple mixte_ ou pour faire plaisir à la famille) et les blogs sont bien là pour aider à trouver de jolies idées
    car il faut respecter les gens dans les 2 sens: ceux qui se reconnaissent dans les religions et ceux qui croient à autre chose ou même à rien de spécial
    et je suis sincère en disant que, si je n’ai pas honte de dire que je suis catho, bah parfois j’ose pas évoquer le truc sur les blogs que je lis, car on a l’air ringard ou pas original (c’est même pas une histoire de mode, c’est juste qu’on a pas l’air aussi fun!) car souvent les dogmes religieux et le déroulement des offices (chrétien, juif ou musulman)doivent respecter un certain déroulement
    et san être dans la revendication d’une croyance ou d’une religion (on m’a appris que la plus grande liberté c’est d’avoir le choix et que l’amouur c’est de ne rien obliger), ben j’aimerais bien voir plus souvent des exemples de mariages religieux (mais suis certaine qu’il y en a déjà hein ;-))))
    je vous embrasse toutes les brides

  • je rajoute mon grain de sable a cette plage de commentaires

    Je vous dresse le tableau de ma famille
    dans ma famille proche 3 religions et des athés, autant dire que je comprends toutes vos positions.

    Mais le bilan que je fais aujourd’hui en vous lisant s’est que ma vie de croyante s’est construite un peu comme ma vie religieuse

    une mise en relation, une rencontre des doutes des certitudes une envie mutuelle de construire ensemble
    alors ce jour là je dirai Oui a mon chéri et à Dieu pour la vie

    et les autres membres de ma famille ne comprennent pas tous mes raisons, mais l’accepte et s’est cela le principal.

  • Mais, Mlle Cookies, comment tu justifies le fait de mentir au moment de jurer sa foi? Au moment de s’engager à élever ses futurs enfants dans la foi chrétienne? Se marier à l’église c’est pas juste un cadre de lieu et de valeurs, il y a des rites établis et des mots établis… Le mariage, l’engagement, quel qu’il soit, est une affaire de mots, de paroles, répéter des mots vides de sens pour soi ce jour-là, mentir ce jour-là, c’est quand même un gros problème non?
    Et puis si l’Eglise véhicule un message de paix, d’amour, de bienveillance et toutes sortes de chouettes choses, en se mariant à l’église on cautionne le pack complet, pas juste ce qui nous parle. Par exemple on cautionne aussi le récit de LA faute et la culpabilisation permanente de l’homme (« Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri », le poing sur le coeur…). Et ça par exemple, je ne suis pas sûre que le partagent beaucoup de gens qui se sentent en adéquation avec les valeurs d’amour de l’Eglise…

    • Dans l’ensemble, je partage tout à fait ton opinion, Marjolie.
      Sauf que cette phrase, on la dit avant de recevoir l’eucharistie, et le mariage peut avoir lieu sans eucharistie, donc sans prononcer cette phrase (bon, c’est un autre débat parce que, théologiquement, les deux sont liés dans tous les cas, mais passons).
      Cela dit, cette phrase ne traduit pas la culpabilisation de l’homme mais la conscience de sa condition fragile et de son imperfection au moment de recevoir le corps du Christ, Dieu présent, la perfection et l’Amour même (« Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir »), ainsi que la foi que Dieu nous sauve (« dis seulement une parole et je serai guéri »).
      Après, je suis d’accord, le résultat est quand même que si l’on ne croit pas en Dieu, exprimer sa confiance en Dieu et la conviction que l’homme doit être humble devant son créateur, ça n’a pas de sens.
      Pourtant, les seuls impératifs pour se marier à l’Eglise sont l’engagement libre, l’indissolubilité du mariage, la fidélité, la fécondité (ouverture à la vie mais aussi fécondité sous d’autres formes, par l’engagement dans la société, etc.). Et je crois que c’est surtout sur ces engagements qu’il serait intéressant de savoir ce que pensent vraiment les couples, croyants ou pas, qui se marient à l’Eglise.

      • Oui, j’ai pris cet exemple-là parce qu’il me parle particulièrement et que le thème de la culpabilité a été déterminant dans ma rupture avec l’Eglise (et vraiment prégnant dans tout mon parcours de chrétienne, choisi et assumé : on ne m’a jamais présenté les choses comme tu viens de le faire, et pourtant j’ai rencontré des prêtres super ouverts et je n’étais pas dans une paroisse traditionnaliste!). Mais dans le sacrement même du mariage, il me semble qu’il y a une série de questions portant sur la foi, les enfants, etc. et je n’arrive pas à comprendre comment les non catholiques (je ne parlerais pas de non croyants, puisqu’on peut être croyant sans se reconnaître dans une ou cette Eglise) ne sont pas mal à l’aise avec ça.
        Pour l’anecdote j’ai des amis qui se sont mariés mais qui ne voulaient pas que cette partie-là soit dite, c’était convenu avec le prêtre, qui le jour J a oublié et a fait jurer à un athée anticlérical qu’il élèverait ses enfants dans la foi chrétienne!!! Un grand moment!

        • Oui, la foi est aussi (surtout) une histoire de rencontres. Ma famille est, dirai-je, de « culture » catholique, mais je suis la seule pratiquante, grâce à des choix, des rencontres et un état d’esprit qui m’est propre.
          Je suis complètement d’accord avec toi pour ce qui est de s’engager à des choses en lesquelles on ne croit pas. L’anecdote que tu racontes est amusante ! Mais aussi édifiante : les questions font partie du rituel, parce qu’elles font partie de l’essence du mariage catholique – les refuser, n’est-ce pas vouloir l’église sans le sacrement, ou le sacrement sans les engagements ? Une religion à la carte, quoi. Et cela me gêne, parce que lorsque l’on réfléchit au sens du mariage dans l’Eglise catholique, tout est très cohérent ; ne vouloir qu’une partie de ce mariage rompt cette harmonie.

    • Hello Marjorie,

      Je n’ai peut-être pas été assez claire. Venant d’une famille catho et pratiquante, j’ai été baptisée, confirmée, etc.
      Différents évenements m’ont fait perdre la foi, et donc maintenant si tu veux, je ne « crois » pas (enfin je crois en plein de choses: la famille, les hommes, le respect, l’amour, la tradition).

      Mais par contre, je vais baptiser mes enfants. Et pas seulement parce que Mr. Cookies y tient, moi aussi je tiens à les éduquer avec les principes dictés par le christianisme. Et par la suite, quand ils auront l’age de penser, ils se feront leur propre idée.

      C’est difficile à expliquer, mais j’ai l’impression que ce n’est pas parce que moi, je ne crois plus, que ne dois imposer ce choix à mes enfants, et à ma famille – en soi, croire ou ne pas croire, cela ne concerne que soi. Et si je dois « mentir » à l’eglise sur d’autres sujets (que l’éducation religieuse des enfants), c’est peut-être hypocrite mais je ne me sens pas mal par rapport à cela.
      Sachant que je fais un énorme plaisir à mon mari et à ma famille…

  • Il est important de s’unir honnêtement. Qu’on le fasse à l’église parce qu’on est profondément chrétien, ou par amour (pour sa femme, pour ses parents…). Qu’on ne le fasse que civilement parce que cela nous suffit. Que l’on organise une cérémonie d’engagement à sa sauce pour contenter les sensibilités de tout le monde (monsieur protestant et madame juive par exemple !), pour être en accord avec ses convictions (païennes, religieuses, ou absence de toutes croyances mystiques, mais besoin d’enrober le mariage par des paroles d’amour, de projets, de valeurs de couple).
    Voir quelqu’un qui s’unit sincèrement à l’église, cela me touche davantage que si je sais pertinemment que ce passage est surtout « pour faire joli » ou « parce qu’on a toujours fait comme ça », quand on a un arrière-goût totalement hypocrite de la part de l’église comme des mariés.

    Pour ma part, ce sera cérémonie laïque : lui est agnostique, moi athée. Nous ressentions le besoin de faire quelque chose en plus de la mairie, car la mairie fait fi des raisons qui poussent un couple à s’unir. Nous voulons évoquer notre amour, nos valeurs, nos projets. Car ils sont ce pourquoi nous voulons nous promettre l’un à l’autre.
    Sa famille est (très) protestante. L’avantage, comme l’expliquait Mlle Diane, c’est que le passage au temple pour les protestants n’est pas un sacrement, mais une bénédiction du mariage déjà contracté devant le maire. Alors pour ceux qui ont la foi, nous serons malgré tout « unis devant Dieu », même sans l’évoquer ! 🙂

  • Tout d’abord, je trouve très courageux d’aborder un sujet si délicat.

    Je suis moi-même catholique, et j’ai été élevée dans une famille relativement pratiquante. Ma foi n’est pas un élément très présent dans ma vie, mais je prie quand j’en ressens le besoin, je rend grâce à Dieu quand je passe une journée qui me fait sentir ses bienfaits, je m’adresse à lui dans les moments de trouble… Mais je ne suis pas pratiquante, et je n’adhère pas à tout dans l’Église catholique.

    Ton article m’a donc amenée à considérer plus en profondeur les raisons qui m’amènent à opter pour un mariage religieux, et je t’en remercie, car jusque là, c’était juste une évidence qui ne se discutait pas, point.

    A présent je pose un regard différent sur mes motivations, et je doute un peu de ma sincérité, d’autant plus que Chéri n’est pas croyant, mais alors pas du tout!

    Au final, j’en reviens toujours au point suivant: pour moi, avoir un tel homme dans ma vie, ça ne peut être que l’œuvre de Dieu. Il me parait donc normal de consacrer notre union devant lui. Il me semble que c’est le plus beau moyen d’exprimer ma reconnaissance envers Dieu pour le bonheur que je connais aujourd’hui. C’est d’autant plus important que c’est mon amoureux qui m’a rendu la foi alors qu’elle était vacillante (un comble pour lui qui ne croit pas du tout).

    Je ne sais pas si ce sont des raisons suffisantes et légitimes, mais ce sont les miennes. J’ai d’autant moins de scrupules que Chéri est heureux de m’épouser à l’église, car il sait que cela compte pour moi, ainsi que pour sa famille. C’est une belle preuve d’amour qu’il m’offre.

    • Merci Mademoiselle Biscotte, tu as réussi à mettre des mots sur ce que je n’arrivai pas à expliquer. Je me reconnais totalement dans ce portrait et ai fait la même déduction

    • Douter de la présence de Dieu, c’est déjà avoir la foi, parait-il… Ce n’est pas parce que tu ne vas plus à l’église que tu n’as pas le droit de t’y marier ! Bien au contraire. Dieu est bien présent dans ta vie, comme tu le dis, il n’y a pas de raison que tu te maries sans lui ! Très beau témoignage en tout cas !

      • C’est joliment dit, tu as raison. Je compte bien me marier à l’Église, simplement je comprends mieux pourquoi c’est si important pour moi, puisque j’ai pris le temps de réfléchir… Merci de vos réponses! 🙂

  • Tu as tout à fait raison de faire quelque chose qui te ressemble. Si tu as besoin de la cérémonie religieuse, Go! Surtout si ton M.Loco est d’accord. Je n’ai pas eu la motivation de lire tous les commentaires donc je suppose que ce que je vais dire a déjà été dit. juste pour revenir sur ton exemple du marié qui parle à l’église. Je ne sais pas quel ton il a employé ni comment il a dit la chose mais moi ça ne me choque pas. J’espère rencontrer quelqu’un qui soit athée comme moi parce que je ne supporterai pas de me marier à l’église. Et même si il arrivait à m’imposer ça, je me sentirais obligée de faire un pti speech aussi vu que ça me gâcherait ma journée donc je comprends ce groom.
    En tout cas, n’écoute pas les gens qui critiquent ta cérémonie et fais ce qui te ressemble 🙂
    Bisou

    • Attention car s’il y a bien un point sur lequel je ne démordrais pas c’est bien sur le petit speech dans l’église. Je ne suis pas contre, mais réfléchis le bien si jamais tu ressens le besoin de le faire. Il y aura là des gens qui ont la foi et qui seront heureux de partager cela dans ce lieu avec toi. Respecte leur foi comme ils respecteront ton athéisme. Choisis bien tes mots et ne laisse pas entendre que tu méprises ce moment.

  • Bravo Melle Loco!: contente de lire ton post car j’ai la même impression que toi par rapport à la blogo à ce sujet. J’avais lu un post aussi de quelqu’un qui disait en revanche ne pas vouloir se marier à l’église parce que ça n’avait pas de sens pour elle et que par respect, elle ne ferait pas de cérémonie religieuse. A force j’avais trouvé ça beau. Bref vive la cohérence: on parle souvent de mariage qui ressemble aux mariés, alors c’est évidemment bien que chacun fasse avec ce qui lui tient à coeur, y compris sa foi.

  • A tous ces commentaires sont super intéressants dommage que le poste soit si vieux !
    Moi aussi je me marie religieusement car croyante en Dieu du moins (en l’église c’est un peu plus complexe comme point de vue) et moi aussi j ai conspué allégrement les couples qui se mariaient à l’église « pour faire joli » et puis à la réflexion j’ai évolué : des vrais cyniques qui ne passent par l’église que « parce que ça fait mieux sur les photos » ben je suis pas sure que ça existe

    . Mais des demoiselles qui bien que non croyantes ou pas trop trop ont l impression via le mariage à l’église d’inscrire cet événement dans une tradition, dans quelque chose qui les dépasse, dans un rite… c’est à mon sens une démarche très humaine, particulièrement dans le cadre du mariage
    Alors bien sure les cérémonies laïques c’est fait aussi pour ça, et c’est à une excellente chose que le procédé se développe. Ceci dit, ne nous leurrons pas, pour monter ce type de cérémonie il faut être capable de donner valeur de rite à quelque chose qui vient complètement de soi et qui n’est pas hérité du tout au niveau culturel et c’est loin d’être donné à tout le monde

  • ah je suis rassurer !!! je ne suis pas seule!!! Nous aussi nous nous marions a l’église , en réalité nous sommes deja marier civilement. Mais pour moi comme pour mon epoux, nous avons l’impression que notre mariage n’est pas fini tant que nous ne somme pas marier devant dieu. A ma grande surprise nous avons malheureusement le droit a des reflections du genre … Pourquoi vous vous marier, vous etes deja marier civilement sa suffit! que repondre …
    Et bien j’ai choisi : RIEN .

  • Je découvre ce post très intéressant lors de sa 2ème publication ici. Je suis heureuse de voir qu il y a des gens qui se marient à l église car cela a un sens pour eux. j ai pas mal de copines qui se sont mariées dans une église pour faire « + mariée », car elles ne se voyaient pas porter une robe de mariée à la mairie uniquement. Certaines ont même choisi une église car elle était jolie, peu importe que ce soit une église ou un temple, fallait qu elle ait du charme (comme le couple était « mixe » protestant/catholique, cela ne posait pas problème apparemment). J ai été choquée lorsque j ai appris les motivations de la mariée quand au choix de l église.

    Moi même, je crois en dieu, mais à ma façon. Il m arrive de prier et je suis convaincue qu il y a un dieu. Par contre, je ne crois pas en l église, qu elle soit catholique, protestante ou orthodoxe. Je suis en désacord avec elle pour trop de choses mais je la respecte. Je n y vais que pour les les mariages, enterrements & Co et pour cette raison, je ne m imagine pas un instant m y marier. Je trouverai ceci totalement hypocrite de ma part. De plus, l homme n y croit pas du tout, donc à quoi bon faire semblant…

    je suis donc ravie d avoir découvert qu on peut faire une cérémonie laïque

  • Bravo et merci pour ton article… Hier je me faisais la réflexion en parcourant des blogs connus de mariées qu’il y avait finalement peu de mariages à l’église représentés… Ça ne me dérangeait pas du tout car c’est le reflet de la société actuelle, il ne faut pas se voiler la face… Ou pas! pour combien est ce encore un rite, une tradition? ne pas les publier c’est renier également une part de notre culture ! Et je me disais: et si moi aussi j’avais envie de raconter mon mariage sur un blog, est ce que quelqu’un en voudrait ? Qui serait intéressé de connaître tous les préparatifs que cela à également demandé, raconter la super expérience que nous avons vécue mon fiancé et moi pendant la préparation spirituelle avec un super couple, loin de tous les clichés qu’on nous assène ? On est quand même encore beaucoup à se marier à l’église, par conviction ou pour faire plaisir à la famille. Pour nous c’est le plus grand engagement qui existe et nous l’avons partagé avec beaucoup d’amis qui ne sont pas croyants mais qui ont compris et respecté notre foi, qui nous ont écouté quand on leur a expliqué ce que cela représentait, et ont même été parfois admiratifs. Comme tu le soulignes le choix du prêtre est très important, comme les textes et les chants. Quand on s’investit pour préparer une cérémonie, les gens sont touchés, qu’ils soient croyants ou pas. Ceux qui se sont mariés à l’église juste pour cocher la case, qui sont tombés sur un prêtre croulant ou obtus et ont choisi les chants au hasard car ils ne connaissaient pas, alors la oui la messe va rebuter toute l’assistance… Et par effet d’expérience ça ne donne pas envie pour les suivants.
    Bref… Tout est dans la dimension qu’on lui donne !

    • Je n’aurais pas mieux dit ! Merci pour ton témoignage. Pour moi également la préparation spirituelle au mariage a été un moment très fort. Il a nourri mon couple et ma foi. Je le recommande vraiment à tous ! Et moi je pense au contraire que ça intéresserait beaucoup, tout ce que tu racontes, les rencontres avec le prêtre, avec le chef de choeur, le dimanche avec la famille à sortir tous les chants possibles et à les chanter ensemble… on a vraiment passé de supers moments à préparer cette messe, et ça ne devrait pas être un secret !
      Et tu as entièrement raison : tout est dans la dimension qu’on lui donne. Aujourd’hui encore on nous parle de notre messe de mariage tellement c’était un super moment ! Et ça, c’est notre fierté ! 🙂

  • Je suis ravie de tomber sur ton post, Madame Loco ! Je me marie dans deux mois et demi et comme toi, après des heures innombrables à surfer sur la toile, j’ai abouti à la conclusion que la wedosphère parlait beaucoup de pompons, paillettes, photobooth, accessoires, fleurs, robes, candy bar… des mignonneries à tomber qui font bien plaisir aux yeux (je ne m’en lasse presque pas) mais moins souvent du sens réel de l’union du mariage : juridique déjà, mais aussi spirituel. Eh oui, peu de questionnements de ce côté-là, alors que le côté spirituel, je le sens présent dans tous les récits de mariage, même ceux qui ont opté pour la mairie uniquement, a fortiori ceux qui ont créé une cérémonie laïque, parlent de « valeurs », d' »engagement très fort pour leur couple », d' »étape importante »… On ne passerait pas autant de temps à préparer, fignoler une fête qui ne dure finalement qu’une journée ou deux, si c’était si anodin que ça !
    Quant à moi j’ai la foi, je la vis dans l’Eglise catholique, c’est là que j’ai rencontré Dieu, et cette foi me rend profondément heureuse. Elle m’accompagne au quotidien, me porte dans mes choix et m’ouvre le coeur. Toute personne peut faire cette expérience d’avoir le coeur ouvert, d’avoir de belles valeurs et faire des choix éthiques (et d’être parfois plus généreuses et bonnes que bien des gens se disant chrétiens !!!) donc en disant tout ça je ne remets absolument pas en cause les personnes qui ne croient pas en Dieu, athées, agnostiques, ou d’autres religions. mais je vous livre mon témoignage, ce que moi je vis : pour moi, cette éthique de vie a un nom et un visage, une origine aussi, c’est Dieu.
    Bref, comme toi Madame Loco je me sens comblée d’avoir un chéri qui partage ma foi : nous sommes en communion sur ce qui est le plus important pour nous deux, c’est-à-dire la foi et l’amour en Dieu, car nous croyons que la merveille de notre amour vient justement de ce Dieu qui est notre père.
    Je sais qu’en disant tout cela, je vais passer pour une martienne et je m’attends à des commentaires, on va dire, étonnés ! Mais je suis désolée de voir que le mariage catholique a souvent l’image sur la toile de quelque chose « d’imposé », de « triste », de « forcé » alors que je le vis si différemment ! Et ton témoignage Mme Loco et ceux de beaucoup d’autres ici m’ont fait bien plaisir : je ne suis pas la seule à avoir découvert la beauté et le sens du mariage chrétien 😀
    Depuis quelques jours, je me disais que j’ouvrirai peut-être un bolg pour partager mon expérience et mes interrogations, ce post va peut-être m’y pousser, mais je ne sais pas si j’aurai la patience et le temps de l’animer :O (avec tout ce qui me reste à préparer pour le mariage qui arrive bientôt !!! Aaaah !)
    J’en profite pour saluer toutes les chroniqueuses qui animent ce chouette site et enrichissent ma vision du mariage, aussi au point de vue pratique (non je ne flotte pas tout le temps dans les nuages, je vous assure, les choix de robes, de déco, de fleurs, de danse, me concernent aussi à fond !!!!) et je souhaite à toutes les fiancées qui se marient bientôt beaucoup de bonheur dans leur magnifique choix de vie !

  • Ton article m’a fait plaisir à lire. Non pas que je sois super pratiquante, je ne vais pas à l »glise tous les dimanches et je ne prie pas tous les jours mais cela était important pour moi.
    Côté croyance, disons que j’ai un peu changé avec les alés de la vie. Bien sûr que je suis croyante mais peut être un peu moins que j’ai pu l’être à un moment donné. Et j’ai de la chance que mon chéri le comprenne. La préparation au mariage a été une bonne expérience pour ma part, je l’avoue je redoutais mais je suis contente de l’avoir fait car j’y ai rencontré des personnes adorables.
    J’ai aussi de la chance que mon chéri comprenne que je souhiate me marier dans l’église ou plutôt dans la chapelle de mon village. Elle n’est pas très grande mais elle a une histoire pour moi et mon chéri a tout de suite dit « oui » quand je lui ai expliqué la ou les raisons de mon choix.
    Aujourd’hui, j’ai hâte d’être le jour J pour rentrer dans cette chapelle et voir la tête de nos invités car nous essayons de rendre la cérémonie vivante avec chorale et textes en français et portugais (hé oui car cela se passera au portugal).

  • Il y a trop de commentaires sur cet article pour que je les lise tous.
    Mais globalement … Je suis tellement d’accord avec toi ! 🙂

    Je suis devenue, en préparant mon mariage, une tarée de la messe de mariage. J’avoue ne pas comprendre ceux qui vont à l’Eglise pour faire plaisir à leur grand mère, ou pour faire beau.
    J’ai besoin de croire en qqch.

    Moi aussi je suis scoute, pratique parfois 😉
    C’était hyper important de me marier dans l’Eglise de chez moi, avec mes copains des scouts. Et c’est ce qui se passera. 😀

    Mon amoureux n’est pas scout, il n’est pas catholique pratiquant. Il a pourtant totalement respecté mon choix, mon avis. Il m’a laissé gérer toute la préparation de la messe. Il a pourtant assisté et participé avec moi aux séances avec les couples mariés, le prêtre … C’était super !

    Merci en tout cas pour ton article, qui montre que ce n’est pas parce qu’on est catho qu’on est ringard !

  • Je me permets de réagir. Mon futur et moi-même avons dès le début été d’accord sur ce point : nous ne nous marierons pas à l’église. Lui est athée, moi bouddhiste. Nous trouverions d’un irrespect sans nom le fait de nous marier dans un lieu consacré à une religion en laquelle nous ne croyons pas. Donc je comprends tout à fait ce que tu veux dire quand tu affirmes être choquée par la réaction du marié qui a tenu à faire savoir à tout le monde son désaccord avec le cérémonial auquel il venait de se plier 🙁

  • C’est un vrai calvaire de se marier à l’église. Ils font claquer 100€ pour vous forcer à perdre un week-end entier à discuter de conneries. Puis ils vous font une interro orale, vous font rédiger des pavés incompréhensibles manuscrits (déclarations d’intentions), qu’ils perdent ensuite dans leur paperasse. Plus jamais ça, je regrette vraiment.

  • Bonjour a toutes les petites mariees! Et bien,le mariage religieux fait beaucoup reagir! Bon,disons que du coup, j’ai aussi envie de rajouter mon grain de sel.Moi,je suis une future mariee atypique. Cheri des neiges et moi sommes deja maries depuis 27 ans bientot mais juste a la mairie. A cette epoque la,pour pas mal de raison, un mariage religieux ne nous semblait pas etre dans nos convictions,alors,meme pour faire plaisir a nos parents,nous n’avons pas voulu aller a l’eglise.Puis,au fil du temps,au fil de notre amour grandissant aussi peut-etre,nous avons eu en tete d’aller plus loin dans notre mariage.Nous avons d’abord pense a renouveler nos voeux dans un pays cher a mon coeur, l’Irlande.(tout ca en « grand tralala »!C’etait grandiose et merveilleux et on pensait que ca nous comblait.Et bien non, il nous manquait quelque chose encore. Et puis la rencontre avec une religieuse a fait tout basculer. Nous avions compris que nous etions prets a recevoir ce sacrement de mariage. Voila, le 6 decembre,nous nous dirons oui devant Dieu. Notre demarche en etonnera beaucoup,mais nous sommes super heureux de la faire maintenant. Elle represente vraiment quelque chose de reflechi, de voulu .A notre epoque,beaucoup se mariait religieusement juste pour que la ceremonie dure plus longtemps! En gros, il fallait amortir le cout de la robe de mariee!Nous ne voulions pas cela.Aujourd’hui,vous avez la chance d’avoir les celebrations laiques et pour plein de raisons, je trouve cela super.Je suis convaincue qu’un mariage religieux(et surtout dans l’Eglise catholique car il ne peut y en avoir qu’un dans votre vie)doit etre tres,tres reflechi. On ne se marie pas a l’eglise pour faire plaisir a quelqu’un ou pour faire durer une celebration mais parce qu’on est convaincu de la presence de Dieu a nos cotes.Le jour de votre mariage civil ne sera peut etre pas le jour ou vous voudrez vivre cette « experience »de Dieu. Alors, ne vous precipitez pas,reflechissez, attendez un peu(ou beaucoup) s’il le faut et le jour ou vous ferez ce mariage a l’eglise sera un grand jour avec ce sentiment d’eternite . Et petit plus,celebrer son mariage religieux quelques temps apres celui a la mairie,ca vous remet des etoiles plein les yeux et des tonnes de petits coeurs dans votre couple!Alors mariage civil et religieux en meme temps ou a plusieurs annees d’interval,l’essentiel est surtout d’etre sur que c’est votre coeur qui vous guide et non des considerations familiales ou de timing!Bisou a toutes et bonne preparation et tous mes voeux de bonheur vous accompagnent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *