Mon mariage orthodoxe grec : la réception au domicile de nos parents et notre départ pour l’église

Ça y est, nous sommes tous les deux habillés, il est donc temps de lancer les festivités au domicile de nos parents !

Comme tu le vois, nos parents avaient prévu, chacun de leur côté, de bonnes choses à se mettre sous la dent pour les invités. Tu remarqueras d’ailleurs mon bouquet de mariée au milieu de la table chez les parents de mon mari. Souviens-toi, ce n’était absolument pas ce que j’avais demandé, mais finalement peu importe.

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

La réception chez mes parents

Nous avons eu de la chance côté temps, il n’y avait pas grand soleil (il faisait même plutôt gris) mais il ne pleuvait pas. La réception avait donc lieu à l’extérieur chez mes parents. Nous étions au mois de mai et c’est vrai que la veille du mariage, il avait fait très chaud. Le jour J, le soleil n’était plus au rendez-vous mais, franchement, comme pour mon bouquet, ça n’avait pas beaucoup d’importance. J’étais heureuse et un ciel gris n’allait rien y changer.

Après avoir été habillée par les femmes de la famille, j’ai donc été rejoindre tous les invités dans le jardin. Ils avaient fait une haie d’honneur et ils se sont mis à m’applaudir pendant que je descendais les marches, escortée par ma témoin.

La descente de ces six marches a duré une fraction de seconde mais elle m’a paru durer une éternité en même temps. J’étais comme transportée par un nuage de bonheur, j’étais déjà dans une autre dimension. C’est très difficile à décrire comme sensation, mais voir toutes ces personnes qui me sont proches me regarder avec tendresse et m’applaudir m’a submergé de bonheur. Ce moment-là fait partie d’un des moments les plus beaux et les plus forts de mon mariage. J’aime particulièrement ces photos qui me rappellent mon bonheur à cet instant.

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Les traditions perpétuent…

Ensuite, comme le veut la tradition dans la région de Grèce de mes parents, j’ai été installée sur une chaise, couverte d’un tissu rouge et devant m’admirer dans un miroir. J’ai essayé de trouver la signification de ce tissu rouge pour pouvoir te l’expliquer mais, malheureusement, je ne l’ai pas trouvé. Les femmes de la famille m’ont seulement dit que c’était comme ça et c’est tout. Je ne peux donc pas te donner plus d’explications sur le symbole de ce tissu même si, à mon avis, ça doit avoir un lien avec la virginité de la mariée, mais je préfère ne pas m’étendre sur le sujet. On va dire que le tissu rouge rend bien sur les photos !

Par contre, je peux t’expliquer le symbole du miroir. Même s’il permet à la mariée de s’admirer et de se découvrir complètement apprêtée, la vraie signification est que le miroir permet de refléter la maison de ses parents derrière sa propre image. Maison qu’elle devra laisser derrière elle pour aller retrouver son mari.

Comme tu le vois sur les photos, j’ai été particulièrement émue de me découvrir dans le miroir. À ce moment-là, je me suis trouvée vraiment très belle. Toutes les angoisses des derniers mois (aurais-je un joli teint ? Et si j’avais un bouton ? Et mon maquillage va t-il me plaire ? Et la coiffure ?) se sont envolées en une fraction de seconde. Je me trouvais belle et j’avais la certitude que mon mari me trouverait très belle aussi.

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Ensuite, comme le veut la tradition, les femmes de la famille se sont mises à danser autour de moi, tout en chantant des chansons traditionnelles de mariage.

Malheureusement, nous avons oublié un élément important à cet instant. Rappelle-toi, ma grand-mère étant bloquée en Grèce ne pouvait être présente le jour du mariage. Ma mère avait convenu avec elle qu’on l’appellerait au moment où les femmes chanteraient les chansons traditionnelles, pour qu’elle puisse chanter avec nous. Ma grand-mère attendait notre coup de fil à des kilomètres de nous… mais prises dans le tourbillon des évènements, nous avons oublié de l’appeler. Ma mère s’en est rendue compte dans la voiture qui devait m’emmener à l’église, mais il était déjà trop tard. Heureusement ma grand-mère est quelqu’un de compréhensif et elle ne nous en a pas voulu, mais je regrette de ne pas avoir pu partager ce moment avec elle, même par téléphone.

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Les hommes sont ensuite venus nous rejoindre pour la danse. Comme tu peux le voir, ma maman tient un gâteau dans les mains pendant qu’elle danse. Il s’agit d’un gâteau de fêtes qu’on prépare pour une nouvelle année, pour Pâques, lorsqu’un enfant fait ses premiers pas et enfin pour un mariage. Ce qui est drôle c’est qu’il s’agit d’un même gâteau, mais qu’il porte un nom différent pour chaque évènement. Après avoir dansé plusieurs danses, le gâteau a été coupé, chacun a reçu sa part et il était temps de partir pour l’église.

Réception chez les parents de la mariée et traditions grecques du mariage // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

En route pour l’église !

Juste avant de partir, je me suis rendue compte que je n’avais pas pris une seule minute pour boire un verre et pour manger un petit quelque-chose depuis ce matin. Ma mère s’était promis de faire attention à moi et de veiller à ce que je mange et bois. Finalement, elle-même était prise dans le tourbillon des évènements et elle n’y a pas pensé. Je me suis donc empressée de manger un dernier sandwich laissé par les invités avant de partir.

Les invités sont partis précipitamment car il fallait qu’ils arrivent avant nous à l’église. Ils sont partis tellement précipitamment qu’un de mes oncles a oublié un de mes cousins qui était aux toilettes au moment où tout le monde partait ! Lorsque mon père a fermé la porte de la maison à clé, il a eu la surprise d’entendre tambouriner à l’intérieur de la maison. Mon pauvre cousin y était enfermé. Ça nous a beaucoup fait rire, un fou rire d’ailleurs immortalisé par notre vidéaste.

Une autre anecdote que tu ne verras ni en photo, ni sur aucune image, car notre photographe et vidéaste ont capturé leurs images intelligemment, mais qui nous a ennuyé le jour du mariage : ce sont les poubelles ! Figure-toi que le camion poubelle passe tous les vendredis dans la rue de mes parents. Sauf que pour une raison obscure qui nous échappe encore, le camion n’est pas passé la veille du mariage, ce qui n’est jamais arrivé en 20 ans que mes parents habitent dans le quartier ! Il y avait donc de délicates poubelles rouges devant toutes les maisons de la rue. Mes parents avaient heureusement rentré la leur et demandé aux voisins de bien vouloir cacher la leur aussi, mais toute la rue était remplie de ces sacs poubelles rouges. Quand nous nous en sommes rendu compte le matin du mariage, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque. Ma mère avait décoré la façade de la maison, et voilà que notre déco serait gâchée par des poubelles. Finalement, ça fait partie d’une des anecdotes qui nous fait rire aujourd’hui.

Je suis donc partie en dernier de la maison, accompagnée par ma maman et de mon papa. Nous avions loué une ancienne voiture pour l’occasion. La voiture était très belle, mais pas vraiment des plus confortables. Comme tu peux le voir en photo, j’ai eu beaucoup de mal à m’y installer avec tout mon tulle. Ça nous a également beaucoup fait rire.

En route pour l'église ! // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

En route pour l'église ! // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Ça y est, cette fois nous pouvions y aller, avec notre chauffeur, mon papa à l’avant de la voiture et ma maman à côté de moi. Ce trajet en voiture, accompagnée de mes parents m’a fait du bien après l’effervescence de la matinée.

Mais je n’étais pas complètement sereine non plus. Nous étions un peu en retard et j’étais stressée. Mon mari sera t-il bien présent à l’église ou sera t-il en retard comme pour le mariage civil ?

En route pour l'église ! // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

De son côté, après avoir fait la fête avec sa famille, mon mari est parti à son tour pour l’église, accompagné de ses parents.

Et, comme tu peux le voir, il était de bonne humeur et prêt à se marier !

En route pour l'église ! // Photo : Stéphane Evras

Crédits photo : Stéphane Evras

Dans quelques instants, nous allons nous découvrir au pied de l’église… mais ça tu le verras la prochaine fois !

Et toi, tes parents feront-ils une petite réception chez eux avec ta famille avant la cérémonie ? Y aura t-il un temps de tradition familiale également ? Raconte-moi !



10 commentaires sur “Mon mariage orthodoxe grec : la réception au domicile de nos parents et notre départ pour l’église”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *